AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

dirty hands. (ds)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: dirty hands. (ds) Ven 26 Aoû - 17:03


dsiban something

“ smile, because it confuses people. smile, because it's easier
than explaining what is killing you inside. ”
‹‹ ASCENSIO

âge, date et lieu de naissance ≈ on ne saurait dire quel âge il a exactement : sa manière de vieillir est étrange, il semble être éternellement jeune, en apparence. sa mère aurait accouché en 1967, mais rien n'est certain. il pourrait donc avoir trente ans aujourd'hui. nationalité et origines ≈ nationalité américaine, il est d'origine anglaise. sang de sorcier ≈ on n'a jamais rien su de la famille de martha, cette femme qui avait passé un court séjour à sainte mangouste avant de s'en enfuir. on ne sait rien non plus du père de l'enfant de martha, si ce n'est qu'elle a répété, des heures avant sa mort et la naissance de l'enfant : poltergeist. dsiban est donc né sous le nom de famille doe, et se donnera plus tard le nom something. on ne saurait affirmer ou infirmer la rumeur selon laquelle son père serait, comme sa mère le sous-entendait, un esprit-frappeur, ce cas de figure ne s'étant jamais rencontré au monde. profession ≈ maitre du chaos. statut civil ≈ éternellement seul avec lui-même, il est cependant souvent accompagné de la divine, la merveilleuse, l'unique daithe moore, pour le meilleur et (surtout) pour le pire. maison à l'école ≈ sans doute serpentard, si toutefois il avait été à poudlard. parcours scolaire ≈ orphelin aux usa, on l'a inscrit dans une école de magie du nord, dont il a été exclu définitivement à treize ans. il a, par la suite, fait son éducation lui-même. baguette magique ≈ bois de merbau, trente-trois centimètres, de couleur brun-rouge et fortement veinée, résistante. à l'intérieur se trouve un crin de kelpie. sortilège du patronus ≈ lui-même. il est l'unique au monde à pouvoir se rassurer. il n'a toujours pu compter que sur lui, depuis l'état embryonnaire. épouvantard ≈ une femme enceinte, le ventre béant et rougit de sang. il pourrait s'arracher les cheveux devant ce spectacle qui le fait hurler et péter les plombs. effluves d'amortentia ≈ le talc, les effluves de la peur, les pancakes. localisation ≈ à clifton hall dans nottinghamshire, un riche moldu et sa famille ont déserté un château qu'ils disent hanté. dsiban s'y est installé (et il y a effectivement un esprit-frappeur à l'intérieur). don magique ≈ son seul don de naissance est celui d'être vivant. ses dons, il les a développés avec le temps, se plongeant dans la magie noire et ses expériences (souvent à l'instinct étant donné son absence d'éducation théorique). profondément marqué, mentalement et physiquement, par les ténèbres, né avec un grand nombre de dérèglements psychologiques, il correspond assez bien à ce qu'on appelle un sociopathe atteint de psychose. sa folie n'a d'égale que son habileté à pratiquer la magie. signe physique distinctif ≈ il aurait pu être un bel homme, du moins, ses traits portent en eux une certaine beauté, une élégance naturelle, mais masquée par un regard inquiétant, ainsi que son sourire (carnassier et malsain). sa peau est nue la plupart du temps, mais il y fait apparaitre (et bouger) quand il le désire des tatouages de couleur noire. tracés dans sa chair autrement qu'à l'encre simple, il s'agit plutôt d'incantations qui coulent dans ses veines et apparaissent et disparaissent à sa volonté. casier judiciaire ≈ le médicomage sharp a fait disparaitre d'Angleterre toute trace de lui quelques heures après sa naissance et son extradition en amérique. à ce jour, ses crimes et meurtres commis sur le sol anglais restent dénués de toute culpabilité le concernant. il a envoyé de nombreux sorciers à azkaban ou Sainte Mangouste à sa place.
‹‹ jack o'connell

— lord voldemort a réussi à s'emparer du pouvoir, il a réussi à mettre sous l'impero le ministre de la magie et à faire de l'ordre du phoenix, des ennemis publics. Que pensez-vous de son ascension, de sa prise de pouvoir et du changement qui s'amorce dans la communauté magique ? Absolument parfait. Les tyrans ne durent jamais trop longtemps : si Voldemort arrive à instaurer son règne, viendra ensuite une révolte, quelqu'un pour lui faire face, semer à nouveau le chaos, créer une nouvelle guerre qu'on appellera « liberté », ou « révolution pour la libération » ou que sais-je, et ça promet d'être aussi excitant qu'à présent. Voyez-vous, dans cette vie, il faut être un caméléon. Savoir changer sa couleur pour la rendre uniforme à celle du paysage. Tout m'enchante, du moment qu'il y a des bouleversements, des changements. Rien de pire qu'un pays qui s'ennuie. Or l'Angleterre commençait gravement à se faire chier. Dieu bénisse les fauteurs de trouble.

— Harry Potter est le symbole de l'espoir, le dernier rempart face aux mangemorts, mais il se cache et reste introuvable. Que pensez-vous de lui et de tous ceux qui le défendent et meurent pour lui ? Harry Potter, le petit démon qui sortira de sa boite le moment venu. L'arme fatale. C'est mon petit jouet, l'as de cœur, il a tout compris. Il attend sagement que le chaos fasse semblant de se tasser, et PAF, il ressortira pour tout faire exploser. Et croyez bien qu'à ce moment-là, votre serviteur sera aux premières loges. En espérant que ça ne lui soit pas trop facile, pas trop doux. Sans terreur et sans pitié, pas de catharsis. Dieu merci il reste encore quelques âmes assez raisonnables pour mourir et faire l'histoire.

— plongé dans le chaos, le monde change et le sang prend une importance majeure ! que pensez-vous de la valeur du sang ? quel est votre ressenti vis à vis des nés-moldus ou encore des cracmols ? Vous dites ça pour m'exciter ? Le sang, le sang, le sang ? Bien sûr, le sang ! C'est ce qu'il y a de plus merveilleux au monde, le sang ! La pulpe, le jus du fruit qu'est l'homme, jaillissant de lui en geyser ou en gouttelettes, en lent et sinueux courant pourpre selon qu'on l'explose, le perce, le presse... J'a-dore le sang, je suis tellement heureux que d'autres en fassent cas comme moi, même si nous n'en avons pas totalement la même utilité, nous l'aimons aussi fort les uns que l'autre. Il faut libérer le sang et la peur du sang. Le sang est un élément fondamental de la magie, de la préparation de pentacles et de potions. Dans le sang de l'homme s'écoule un peu de l'âme humaine. Lisez la Bible. Lisez vraiment la Bible. Ce qui fait le Christ, ce qui fait l'Homme, c'est son sang. Rien de plus important que le sang des hommes. D'ailleurs, vous voyez, on le dit toujours au singulier. Comme si le sang était toujours et partout le même alors que rien n'est moins vrai. Plus ou moins chaud, épais, graveleux ou fluide selon les lieux où il réside... D'où on l'extrait... Les sangs. D'encre. Le verser, c'est sacrifier. Vous n'avez jamais remarqué ? Le faire couler, c'est sanctifier. Je suis venu ici pour accomplir la sacrifice de tous les Hommes, tous, absolument tous. Les moldus savent mieux que les sorciers ce qu'est le sang, parce qu'ils le versent sans arrêt quand ils se battent, notamment avec ce petit objet délicat qu'ils ont inventé et qu'ils appellent : pistolet. Flingue. Gun. Les sorciers en parlent beaucoup mais le voient peu, sans doute parce qu'ils en ont peur, les imbéciles. L'avada kedavra, quel ennui, quelle manière sans panache et sans religion de mourir. Ils ignorent à quel point ils ont besoin de moi, et à quel point ma venue ici est une bénédiction.
— trouble du déficit de l'attention ; hyperactif ; appliqué et minutieux ; organisé ; trouble grave du comportement ; troubles envahissants du développement ; trouble oppositionnel avec provocation  ; paranoïa ; trouble de la personnalité généralisé ; psychopathologie.
Dsiban est un sang mêlé, puisque même s'il ne connait pas son père, la rumeur veut qu'il ait été esprit-frappeur. Bien qu'aucun médicomage n'affirme qu'il soit possible à un esprit-frappeur de se reproduire avec quoi que ce soit, la mère de Dsiban était une excellente sorcière, folle et dont la magie pouvait être utilisée au plus mauvais escient possible. La guerre pro sang-pur ne l'intéresse que dans la mesure où elle crée une faille dans le tout venant du quotidien : peur, violences, chantages et sortilèges à tout va, rien ne saurait plus le ravir que cet état-là. S'il est en Angleterre à présent, ce n'est évidemment pas pour offrir ses services à l'un ou l'autre camp, mais pour se mêler à ce chaos, profiter de l'état de siège sorcier et semer un peu plus (si c'est possible) la terreur et la panique générale. C'est comme s'il prenait un bain tiède : il ne se sent bien qu'au milieu du chaos.

Dsiban a toujours su qu'il était un sorcier, et ce depuis le plus jeune âge. Dès ses douze ans (environ), il a entamé diverses expériences liées aux drogues, d'abord les drogues moldues, ensuite les drogues sorcières. A ce jour, il se drogue encore avec application, mettant au point scrupuleusement ses propres mélanges et pouvant aussi mélanger drogues sorcières et moldues ensemble. Il n'est pas rare de le voir trouver près du feu, dans le grand salon du manoir Clifton, penché au-dessus d'un chaudron, scellant son bras avec un élastique qu'il tient entre ses dents et une cuillère chauffée à blanc dans sa main libre. Les drogues permettent selon lui une plus parfaite sérénité, une vision plus totale des possibilités de sa magie et de l'existence, un horizon sur l'infiniment grand et l'infiniment petit. Ses deux façons préférées d'absorber la drogue sont la pipe et la seringue.

Un couple de moldus (profondément riche) avait acheté le manoir de Clifton, à Nottingham. Là-bas, malmenés pendant des mois par, selon leurs dires, « le fantôme » qui s'y trouvait, ils finirent par revendre le bien et s'installer ailleurs. La justice sorcière est intervenue et a bel et bien trouvé un esprit-frappeur dans le manoir, décidant de l'y laisser pour amuser les touristes moldus et participer à leur économie de loisirs. C'est dans ce manoir que Dsiban et Daithe se sont installés, Dsiban s'étant rapidement entretenu avec l'esprit-frappeur, une espèce magique qu'il connait bien. Ses sortilèges ont rendu l'intérieur invisible aux moldus. En effet, dès qu'un groupe se pointe pour la visite, on leur apprend une mauvaise nouvelle : rénovation, la guide est grippée, etc. Relativement calme depuis son arrivée en Angleterre, ayant laissé ses crimes derrière lui aux Etats-Unis, Dsiban (et Daithe) a tout de même commis un meurtre sur la personne d'un fédéré dépêché chez lui pour accueillir son retour et lui proposer de s'allier aux pro-Voldemort dans la guerre en cours. Il va sans dire qu'il n'est pas une bonne idée de s'aventurer dans le manoir de Clifton ces temps-ci.

(un bref compte rendu de l'affaire du manoir Clifton dit hanté)

Daithe Moore est sa création, sa poupée de chair et de sang, son double. Il l'a libérée de la cellule de l'asile dans lequel elle était retenue enfermée pour des examens et un traitement de fond contre sa folie : il a assassiné les infirmiers alentours, a ouvert la porte de sa cellule et lui a demandé si elle venait ou non avec lui. Ce n'était pas une rencontre fortuite : il avait entendu parler d'elle. « Sans doute la plus jolie des aliénées », elle faisait sans nul doute l'unanimité parmi les fous de l'asile tristement célèbre où elle habitait. Dsiban s'y fit interner en tant que sujet d'étude, et les psychiatres se précipitèrent autour de lui, passionnés. Daithe, il l'a croisée de nombreuses fois, cernant son regard posé sur lui, souriant de sa fascination. Le mal que Dsiban a fait à Daithe (ou peut-être le bien, qui peut en juger ?) est indicible. Toujours est-il qu'à présent, il n'y a pas de retour en arrière possible : le degré de folie auquel Daithe est arrivée à cause ou grâce à Dsiban est irréparable. D'aucuns diraient qu'elle est parfois pire que lui. L'amour et la haine, entre eux deux, est un concept si entrelacé que leur lien est incompréhensible à tout esprit relativement sain. Dsiban, dont l'étude de la magie s'est faite par ses propres soins, et sans doute hors toutes les lois qui régissent le monde de la magie, a transmis à Daithe un certain nombre de ses connaissances. Il y avait énormément de magie en Daithe Moore, beaucoup de puissance que l'asile tentait de réprimer, d'étouffer. Dsiban lui a offert l'entière possibilité de devenir elle-même, pleinement. De laisser libre court à toute sa violence, sa sorcellerie, sa cruauté.

Dire qu'ils sont deux mêmes corps en une seule âme est faux, mais se rapproche pourtant assez bien de la vérité concernant Dsiban et Daithe. Si Tom Jedusor Junior a été le premier et le seul sorcier à ce jour au monde à avoir séparé son âme en plus de deux morceaux, assez nombreux cependant furent les sorciers qui étudièrent les forces du mal à séparer leur âme en un, voire deux morceaux. « Plus » de deux morceaux serait, semble-t-il, se plonger si profondément dans le mal que vivre n'aurait plus grand attrait, de toute manière. N'ayant aucunement peur de la mort, Dsiban ne voyait pas l'intérêt de séparer son âme, jusqu'à la divine création de Daithe. La démente ayant plongé avec lui, quelques années après leur rencontre et leur union, dans les tréfonds de la folie, ils décidèrent de mettre à profit l'un de leurs nombreux meurtres en commun : chacun créa son horcruxe lors de deux meurtres. L'un était l'oeuvre de Ban, l'autre celle de Daithe. A ce jour, un morceau de l'âme de Ban vit en Daithe, et un morceau de l'âme de Daithe vit en Ban. Un lien qu'ils trouvent éminemment romantique mais qui, n'en doutons pas, n'a rien de tel : mettre un morceau de son âme dans un être vivant est très déconseillé. Cela rend l'âme instable, l'être vivant imprévisible et schizophrène. Plus un lieu de torture permanente qu'un écrin d'amour, le corps de Daithe et de Dsiban ressent en lui les tourments et les névroses de l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Ven 26 Aoû - 17:05


“ you’re alone, so you think it’s a vast, magnificent panorama.
you haven’t sounded the depths.  ”





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Dim 28 Aoû - 15:47

Psychopaaaaathe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Dim 28 Aoû - 18:21

poussin :$$$
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Lun 29 Aoû - 9:42

Scylla Yaxley a écrit:
Psychopaaaaathe.
dis toi que je suis encore en train de réfléchir à la façon dont elle va prendre cher What a Face Arrow

pudding
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Lun 29 Aoû - 17:47

putain ça va être sale meuf. genre registre salement sale qu'on avait jamais osé faire jusqu'à maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Lun 29 Aoû - 18:12

tu te souviens du lien du viol / traumatisme / attirance post-viol qu'on n'a jamais joué ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1674
IDENTITY : blaclava (chloé)
FACE & CREDITS : nicoco, @freesia (ava), mes fans (awards)
MULTINICKS : richard, noor, isak.

AGE : eighteen.
BLOOD STATUS : pure-blood.
CIVIL STATUS : she once was the fiancée of draco malfoy, but now, she's deeply in love with hadriel parkinson, who's her future husband.
JOB : she's the first secretary of the wizengamot.
HOGWARTS HOUSE : slytherin : a tradition.
MAGIC WAND : twenty-six centimeters, larch wood, a veela's hair, and predisposed to evil spells.
PATRONUS CHARM : a ferret : deceitful.
SPECIAL CAPACITY : baddest bitch in town.
MARAUDER'S MAP : at the greengrass' manor (or at the parkinson's), in luxurious boutiques.
POINTS RP : 2097

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Lun 29 Aoû - 18:41

ah ok mais en vrai c'est carrément votre délire depuis masse de temps quoi
j'vais débarquer dans la torture en mode 'wsh alors, qui veut une crêpe ?'




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 800
IDENTITY : laufeyson ou tia.
FACE & CREDITS : o'brien by momo love. signature by neon demon. gif/pics by tumblr.
MULTINICKS : la reine malfoy & la sauvage ishtar.

AGE : vingt-cinq ans qu'il traîne sa carcasse au milieu de la foule. invisible, mais présent. effrayant.
BLOOD STATUS : il est parfait le sang, pure comme de l'eau claire. ça a de l'importance apparemment, nest il sait pas trop, c'est pas son truc.
CIVIL STATUS : faut faire un héritier gamin, faut perpétuer le nom et le sang. ça sera avec la nott, parce que la clearwater jamais tu l'auras.
JOB : il était bon en potions le gamin, vraiment. et puis il y a eu la guerre et il est devenu bon à autre chose.
HOGWARTS HOUSE : intelligence. ambition. étrangeté. sarcasme. et puis finalement, plus de bleu que de vert, et l'aigle mange le serpent.
MAGIC WAND : le lierre du tourment, le primaire croc de loup-garou, la longueur moyenne et banale de vingt-trois centimètres, et cette aptitude aux sorts offensifs. tout en cette baguette lui correspond.
PATRONUS CHARM : le coeur trop noir pour créer la forme désirée.
SPECIAL CAPACITY : les flammes bleues au bout des doigts, la bête au fond de lui. pyromancien.
MARAUDER'S MAP : sur les talons de rich & dans l'ombre d'isla.
POINTS RP : 1024

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Lun 29 Aoû - 22:18

pansy va déjà la traumatiser, mais un jour dsiban rajoutera une couche, j'y crois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Lun 29 Aoû - 22:37

quand on commence à connaitre depuis 45366 siècles la meuf avec qui on écrit, on finit par passer en roue libre TOTALE question liens je crois What a Face Arrow

tia    
quand il vivait aux usa, ban avait l'habitude de trainer dans tous les quartiers sales à dominance moldue. son grand kiff : traumatiser les dealers et les moyennes frappes des gangs qui contrôlent certaines rues, trop facile avec la magie du coup j'imagine bien qu'il passe très souvent dans l'allée des emb., pour y faire du business ou tout bêtement chercher des ingrédients pour la préparation de sa future came, pour y croiser des fous qui parlent à un mur, bref. il aurait totalement pu passer par la couronne brisée et la croiser là, âme en peine, à un moment hyper vulnérable de sa vie t'sais, proie idéale ban, quand il a ses psychomoments, il est hyper sympa, soucieux, prévenant, à l'écoute. il gagne vite la confiance des gens qui n'imaginent pas que ce gars puisse être autre chose qu'un philosophe un peu isolé du monde, qui regarde l'âme humaine d'en haut, etc. on peut imaginer un lien en deux temps : le premier, ils se rapprochent, s'entendent étonnamment bien. ban n'est pas protecteur comme stein peut l'être avec elle, au contraire, il lui laisse toutes les portes ouvertes pour être elle-même, se révéler. et ça donne envie, j'imagine. un lien étrange, pendant lequel hecate pourrait gagner en confiance, prendre de l'ampleur ? et la seconde partie, quand elle comprend peu à peu que dsiban est littéralement fêlé, et qu'il est trop tard pour s'enfuir (#hellobeautiful)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 800
IDENTITY : laufeyson ou tia.
FACE & CREDITS : o'brien by momo love. signature by neon demon. gif/pics by tumblr.
MULTINICKS : la reine malfoy & la sauvage ishtar.

AGE : vingt-cinq ans qu'il traîne sa carcasse au milieu de la foule. invisible, mais présent. effrayant.
BLOOD STATUS : il est parfait le sang, pure comme de l'eau claire. ça a de l'importance apparemment, nest il sait pas trop, c'est pas son truc.
CIVIL STATUS : faut faire un héritier gamin, faut perpétuer le nom et le sang. ça sera avec la nott, parce que la clearwater jamais tu l'auras.
JOB : il était bon en potions le gamin, vraiment. et puis il y a eu la guerre et il est devenu bon à autre chose.
HOGWARTS HOUSE : intelligence. ambition. étrangeté. sarcasme. et puis finalement, plus de bleu que de vert, et l'aigle mange le serpent.
MAGIC WAND : le lierre du tourment, le primaire croc de loup-garou, la longueur moyenne et banale de vingt-trois centimètres, et cette aptitude aux sorts offensifs. tout en cette baguette lui correspond.
PATRONUS CHARM : le coeur trop noir pour créer la forme désirée.
SPECIAL CAPACITY : les flammes bleues au bout des doigts, la bête au fond de lui. pyromancien.
MARAUDER'S MAP : sur les talons de rich & dans l'ombre d'isla.
POINTS RP : 1024

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Mar 30 Aoû - 8:29

VASY JE KIFFE L'IDÉE
genre elle a va être trop en confiance, mais en fait faut pas chérie
je suppose qu'il profiterait de son état fragile après le retour de chez les parkinson ?
TU CROIS QU'IL POURRAI LA POUSSER A MAL UTILISER SON DON ?
genre en tourmentant les gens, et pour faire un tas de mauvais trucs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Mar 30 Aoû - 17:06

Hecate Downey a écrit:
je suppose qu'il profiterait de son état fragile après le retour de chez les parkinson ?
c'est exactement ce que j'imaginais, pile à ce moment-là
MAIS TOTALEMENT, d'abord, le don intéressera Dsiban dans la mesure où c'est son don à elle, et qu'elle semble un peu écrasée par ses émotions. il déteste les gens épurés, trop simples, lui adore sentir le chaos à l'intérieur de quelqu'un, d'où son attirance pour une personnalité comme celle de Cate. j'imagine des jeux entre eux, dictés par lui : il prend du polynectar et se transforme en elle. et puis elle, elle prend son apparence à lui. ils jouent à des jeux de rôle, l'un dans la peau de l'autre, qui virent assez malsains ? il essaie peu à peu de lui apprendre la métamorphose animale ? en allant morceau par morceau (d'abord les moustaches du chat, puis les oreilles, etc. ?) ça l'épuise, elle n'y arrive pas forcément jusqu'au bout, du coup, lui, ça le lasse, il se casse pour prendre une drogue (une potion, par exemple) et elle, vexée, le suit et en prend avec lui, cherche à se faire pardonner. du coup il propose un autre jeu et elle le suit. il a des contacts en angleterre avec lesquels il fait pas mal de business. il pourrait lui demander de prendre certaines apparences pour mener le jeu dans les négociations. prendre l'apparence de la femme d'un client / acheteur, et se prendre en photo avec elle puis l'envoyer au mec. sachant que la véritable nana va sans doute se faire tabasser en rentrant à la maison : quelle importance ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Mar 30 Aoû - 17:58

Absalon face à Dsiban, c'est ça :

Spoiler:
 

ON PART DE CA POUR UN LIEN ?

alors
je pense qu'éventuellement on pourrait partir, à défaut du crucifix qui serait toutefois SUPER UTILE (tmtc), sur le manoir de Clifton. Abe était employé au Ministère en tant que tireur d'élite, il a pris sa retraite il y a un an. Si la justice magique est intervenue dans l'affaire de la fuite des moldus harcelés, pour y découvrir que l'esprit frappeur était bien réel, Absalon a pu être dépêché sur l'affaire en compagnie d'autres tireurs d'élite - du moins, au début, lorsque l'enquête a débuté. Etant intéressé par tout ce qui est un peu particulier, il aurait pu suivre de près l'affaire de Clifton et... et là, j'ai besoin de toi. Est-ce que ça se sait que Dsiban et Daithe habitent désormais le manoir ? ou juste par quelques privilégiés ? si c'est par quelques privilégiés, Absalon aurait pu revenir au manoir pour y jeter un oeil (juste par curiosité, et parce que c'est une attraction plutôt intéressante quand on a rien d'autre à faire de son weekend). Il aurait ainsi pu voir que c'était habité, puisque les sortilèges lancés par Dsiban sur l'intérieur de son manoir repoussent les moldus. Je ne sais pas trop où on peut partir à ce moment-là, mh - soit Dsiban est au manoir, remarque la présence d'Absalon et ce dernier, pas folle la guêpe, se barre dès qu'il entend un bruit (au moment où Dsi se prépare à se débarrasser de l'intrus quoi). Ainsi, le manoir serait une véritable source de questionnements et puisqu'Abe appartient à l'ODP, il se demande si y a pas une grosse merde qui se prépare. Du coup, il reviendra au manoir à un moment ou à un autre. Soit, Dsiban le confronte et lui offre une tasse de thé avant de lui demander keskifou chez lui (en toute amitiééééé) (peu probable mais on peut toujours rêver wesh). Tu choisis ce que tu préfères, et on exploite tout ça.
Soit, si ça se sait que Dsiban habite le manoir, Absalon irait sans culot d'aucune sorte venir toquer à sa porte pour quémander une visite ou something. (que le harcèlement commence)
Peu importe la manière dont nos gars vont se rencontrer, Abe va être flippé face à Dsiban - j'pense que y a forcément des rumeurs qui courent à son sujet, et Absalon est très réceptif aux rumeurs surtout lorsqu'elles s'accumulent. En même temps, il est jeune et le sorcier serait tenté de le considérer comme un mec innocent, pas capable du moindre mal, juste un peu désorienté / mal dans sa peau. Il se mettrait bien dans la peau d'un papa un peu, à dire son avis (alors qu'on lui a jamais demandé de l'ouvrir), à essayer de faire parler Dsiban - sans vraiment se rendre compte de ce qu'il a en face de lui, focalisé sur ce qu'il peut trouver de bon chez Dsi.

et j'veux rp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Ven 2 Sep - 22:23

ok.
ok, je suis en place.
je répond dix ans plus tard mais je te jure que je suis passée ici chaque jour pour relire ton idée et essayer de trouver un truc stylé à te proposer histoire d'être au niveau. déjà le plus simple : personne ne sait que daithe et dsiban sont installés dans ce bordel. ils n'ont prévenu absolument personne de leur arrivée et, en général, aucun sorcier ne s'aventure dans ce coin, qu'est-ce qu'ils s'en foutent de voir un manoir avec un esprit-frappeur dedans ? y'a que les moldus pour s'intéresser à ça. donc je pense que ouais, ancien flic brigadier, ton gars c'est pas le genre de mec qui se laisser berner quand il veut vraiment découvrir une affaire, donc il aurait capté que le manoir est habité et il serait intrigué. très intrigué. un jour il se décide enfin à tenter d'entrer par effraction ? et le côté comique de la scène, c'est qu'il se fait surprendre en gros flag par dsiban ? What a Face dsiban qui sait pas du tout à qui il a affaire, et qui sait encore moins si y'a moy ou pas de s'amuser avec ce gars, alors pourquoi pas voir.

premier temps : dsiban fait le gentil. le mec accessible, à l'écoute. il fait la connaissance d'absalon et l'écoute, le conseille, compati. peu à peu, absalon en vient à l'apprécier pas mal, ce petit gars. et puis dsiban lui présente sa femme, et daithe joue le jeu à fond à la demande muette de dsiban, elle se la joue fiancée parfaite, toute douce, lui verse le thé, rit à ses plaisanteries, bref, un petit couple vraiment chouette. lentement, avec le temps, absalon se confie un peu ? sa fille, sa plus grande perte ? c'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

second temps : dsiban reçoit absalon au manoir pour la centième fois, mais ce soir, il est différent des autres soirs. sais pas, y'a une lueur étrange dans son regard. pourtant il agit comme d'habitude. mais absalon est un homme assez perspicace et se trouve un peu mal à l'aise : quelque chose déconne, ce soir. daithe n'est pas là ? 'non, daithe n'est pas là. buvez donc votre thé, absalon.' absalon se lève du fauteuil, 'la nuit tombe, dsiban, je crois que je ferais mieux d'y aller.' dsiban l'observe avec cette même lueur étrange dans le regard. 'vous n'irez nulle part ce soir. je suis votre hôte dévoué pour cette nuit.' heu... absalon capte rien : ce mec, il l'appréciait, ce mec était normal il y a une semaine putain. dsiban pourrait avoir versé quelque chose dans son thé ? ou lui jeter un sort, le prenant par surprise parce que vraiment, absa ne comprend rien. il l'entraine avec lui dans un coin du manoir et l'oblige à regarder une scène de torture au cours de laquelle sa victime sera mutilée puis transformée en inferi sous les rires de dsiban. dans un flash éclair, absa comprend alors que la nana, la fiancée, daithe, est forcément au courant. 'votre complice...' commence-t-il, mais dsiban se rapproche de lui dangereusement. 'ma complice, tu dis ? elle est pire que moi. elle est tout ce que tu n'imagines même pas dans tes cauchemars. et elle n'est pas ma complice, ne l'appelle plus jamais comme ça. elle est ma moitié, mon tout', dit-il tandis que son visage cruel et dément prend soudain les traits d'un roméo passionné. ok, reçu 5/5 : ce type est le plus jeté de l'univers, absa est en train de voir sa mort venir. mais non. contre toute attente, dsiban le libère et le laisse s'enfuir en l'observant courir avec cette gueule
https://65.media.tumblr.com/45196ce0fa30bb103a211530c96555f4/tumblr_inline_mju8yhBWkm1qz4rgp.gif
et lui lâchant alors qu'absa tourne sur lui-même pour transplaner : lettie. c'est un beau prénom, camarade, une nouvelle preuve s'il en fallait de ton bon goût !

... atroce  
mais clairement, ils vont être amenés à se revoir, parce qu'absa est malade de peur, de colère et ne compte pas laisser ces deux furieux trouver sa fille dont il a eu le putain de malheur de leur parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds) Sam 3 Sep - 1:18

@Hastein Lindh a écrit:
tu te souviens du lien du viol / traumatisme / attirance post-viol qu'on n'a jamais joué ?

ouaaais je m'en souviens, c'était un fat pur lien, du grand nous

mdrrr elle a tout dit, on se connait tellement depuis le temps que...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: dirty hands. (ds)

Revenir en haut Aller en bas

dirty hands. (ds)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» iron hands et mechanicus WIP
» c koi un dirty??
» Dirty crew!!
» [SORTIES] Dirty Sunday ce weekend (28 septembre 2014)
» GENERALITE : dry hands?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: la malle du sorcier :: les carnets d'adresses :: les carnets des sorciers-