AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(animation iv) Make you feel my love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (animation iv) Make you feel my love Ven 2 Sep - 9:44


Un regard sur un vieux jouet, deux enfants qui riaient
et tu es perdu, par delà les océans
Le monde entier veut te tuer.

Quelques pas, quelques pas perdus sur le chemin, des pas oubliés à peine appuyés, des pas secondaires, pour le forcer à bouger, pour le forcer à se lever, à marcher. Le regard dans le vide, normal, plus de pensées pour le commun des mortels aujourd'hui, plus de pensée pour qui que ce soit, seulement pour lui. Colin, blessé dans son âme dans sa chaire, entends la voix de la personne la plus chère, hurler, hurler encore et encore, et Colin rêve qu'il le prend dans ses bras. Dennis Oh Dennis, pourquoi avoir fui ? Maintenant, le loup cherche sa proie, le serpent veut tuer. Et l'arme est fratricide, l'arme est infanticide. Et pourtant, pourtant il faut vivre Dennis, il faut vivre, voir le jour se lever par dessus les montagnes, rire des fausses notes des oiseaux qui chantent dans le ciel. Il faut vivre Dennis, vivre pour que tu sentes à quel point il t'aime. Cet amour inconditionnel, sans borne ni limite, un amour fou, venant d'un fou, pour un fou. Et pourtant c'est l'amour qui trébuche, trop fragile, trop brutal, l'amour qui s'oublie, sous les coups, les coups encore et encore, les coups qui font perdre la tête. Les cris qui déchirent l'âme, qui déchirent l'être. Le gamin est mort, le gamin est mort et par amour ressuscite chaque jours. C'est un bien grand mot, un mot qu'il a oublié, qu'il a proscrit. Car l'amour ne connaît la douleur, et pour survivre à la douleur, l'amour a détourné le regard, abandonné le gamin, abandonnant ce monde entier, le voyant se détruire, tomber en cendres. Il le croyait mort, le croyait perdu, ou le croyait sain et sauf loin de cette guerre. Il croyait Colin, il croyait en la bonté des âmes, il croyait en la force des hommes, il croyait le naïf, il croyait que le monde entier l'aimait, mais le monde entier le détruit. Et seul l'étreinte des bras de l'enfant pourrait réchauffer son corps. Mais ces étreintes sont lointaines, un souvenir qui s'envole, un souvenir qui s'échappe. Dennis, dennis qui se bat loin de lui, alors cette partie, cette partie même infime de Colin qui aimait encore ce frère, qui voulait le sauver, se tuait peu à peu. Se battant contre l'ombre dans le cœur du vieux Gryffondor, se battant contre l'ombre du monde, une bataille perdue d'avance, une bataille inutile. Alors il était là, seul, accroupis dans cette chambre trop grande pour lui, pansant les blessures trop fraîches reçues par ses bourreaux. Et une phrase, une phrase qui résonnait dans son âme comme une douleur oublié, « Tue Dennis ». Tuer un frère, tuer une partie de lui même. L'ordre du serpent un ordre auquel il ne pouvait désobéir. I go angry i go black or blue il ne pouvait pas le faire, il le savait, il ne pouvait obéir à l'ordre, et le gamin acceptait son sort, qu'on le blesse, qu'on le saigne l'enfant, qu'on lui enlève ce qu'il restait de son âme, que le damné rejoigne les enfers, qu'il se perde dans les tourments éternels, il ne pouvait tuer son frère, il ne pouvait tuer celui dont le visage semblait si innocent, le doux agneau perdu dans une guerre trop dure, le doux agneau qui se perdrait demain, qui disparaîtrait trop tôt beaucoup trop tôt. Tu dois le tuer répétaient encore et encore les voix, une mission divine pour le maudit.  Qu'on lui demande de tuer Harry, il ne sourcillerait pas, tuer Luna, il acquiescerait en silence, tuer Ginny, il détruirait sa maison. Demandez lui de tuer le monde entier et il le tuerait, demandez lui de se tuer lui même, de se blesser, de se briser encore une fois, encore plus, il le ferait. Mais qu'il tue son frère était impossible. L'âme encore trop présente, l'amour inaliénable, l'amour indestructible qu'il portait à cet être qui avait tout partagé avec lui. Cet être qu'il avait vu grandir, qu'il avait prit sous son aile, qu'il avait toujours protégé. Il se rappelait de leur dernière conversation, des souvenirs flous, des souvenirs trop beaux pour ce monde. Quelques phrases, d'un grand frère à un petit frère. Quelques phrases entre deux âmes jumelles, deux âmes liées.

« Colin je veux t'accompagner ! »Le plus jeune Crivey était planté à la porte de la chambre de son frère. « Tu es bien trop jeune pour ça Dennis » Denis balayait cet argument d'un geste de la main « Moi aussi je suis un sorcier, tu as beau avoir put faire avaler aux parents que tu étais majeur dans l'autre monde mais c'est faux ! Tu es encore un sorcier de premier cycle ! » L'aîné s'approchait de son petit frère, lui ébouriffant les cheveux et le serrant contre lui « Tu sais très bien que je peux me débrouiller. Et Harry a besoin de moi Dennis »  Le petit lion soupirait, fatigué de cette amitié et fidélité sans faille que son frère portait à Harry Potter. Parfois le plus grand semblait oublier qu'Harry n'était pas vraiment son frère, quelle que soit la relation qu'ils partageaient. « Et si il t'arrive quelque chose ? » Colin se reculait, attrapant sa valise « Je pars pour qu'il ne vous arrive rien. Ne t'en fais pas, l'Ordre va régler les choses, on se retrouve à Poudlard petit frère. Je te promets que je réussirais à convaincre les parents de t'y envoyer. »  Et il était parti. Laissant Dennis derrière lui.

Les yeux dans le vide, les larmes sur les joues, il pleurait le gamin, il pleurait le brisé. When the evening shadows and the stars appear,And there is no one there to dry your tears,I could hold you for a million years To make you feel my love. Alors il tournait entre ses doigts le miroir maudit, miroir à double sens, anciennement un signe d'espoir, aujourd'hui, simplement du dégoût. Alors il fermait la porte de sa petite chambre du manoir Lestrange, cachant au monde ce qu'il allait faire. Cachant au monde entier sa trahison. Colin était un traître, il avait trahis Harry et L'ordre. Il trahissait aujourd'hui Rabastan et les Mangemorts. Mais il tenait le bout du miroir brisé, il tenait le miroir et le regardait. « Harry ? » Quelques secondes s'écoulaient, quelques secondes beaucoup trop longues, jusqu'à ce que l'éclat d'un œil apparaissait. Le visage fatigué d'un héros maudit, voyant pour la seconde fois le visage du monstre. « Harry...j'ai besoin de toi »

Il se jettait dans le vide, il se jetait, parce que c'était la seule solution de le protéger. De lui montrer à quel point il l'aimait, il ferait alliance avec l'ennemi. Il ferait tout pour protéfer Dennis...To make him feel his love
Revenir en haut Aller en bas

(animation iv) Make you feel my love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Les diverses techniques d'animation des leurres durs"
» Animation d'un Twist.
» Jigs : Quelle animation ?
» Animation Décathlon / Oxylane
» Make your own tankpad !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: Weasleys' Wizard Wheezes :: animations-