AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(animation iv) Take me to church

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (animation iv) Take me to church Mar 6 Sep - 7:44



Les caresses dans un lit, les draps essoufflés, balayés par les élans de luxure. Les yeux posés sur le corps endormi, envolé la jeunesse, envolé les secrets, à nu, ils savaient tout l'un de l'autre. A nu, ils s'utilisaient l'un l'autre. Et étonnement, Cormac n'avait pas peur, Cormac ne se sentait pas monstrueux, pas aujourd'hui, pas maintenant qu'il était dans ses bras. I was born sick, but i loved it. Alors il se contentait de tourner, de tourner encore dans les caresses du désir et du plaisir, se remémorant cette nuit, se rappelant des soupirs, des coups de bélier comme des miracles. Il se rappelait du regard du Zabini, il se rappelait, les yeux dans les yeux, à jamais. Et pourtant, tout ça était trop fragile, trop indécis, trop tremblant, un amour chassé, un amour oublié, un amour qui n'a pas lieu d'être. Le regard des gens sur les deux monstres qui s'aimaient, Cormac ne pouvait l'affronter, il voulait fuir, fuir encore et encore, fuir loin de ce monde qui ne voulait pas de lui. Mais fuir avec Blaise, avec Blaise pour qui il donnerait toute sa vie. Avec Blaise aux yeux enchanteurs et aux baisers salvateurs. Blaise qui caresse et referme les blessures oubliées, Blaise qui libère le monstre et le dompte aussitôt, calmant le lion, le laissant sortir de sa cage. Lui donnant sa vie, et Blaise s'érige comme un dieu aux yeux du Lion, le serpent s'élève et danse. Les deux contraires s'attirent, comment , Nul ne savait. Blaise n'est pas Cormac he's a giggle at a funeral, et il fait vivre Cormac, il fait vivre le brave et le courageux, le sort de sa cachette. Il rejoint la guerre, et éclaire de sa magnificence un campement endormi. Il est la lune oubliée, il est le dieu qui pardonne, le dieu qui puni offer me that deathless death, let me give you my life. Et le dieu danse avec le mortel, le sauve, l'embrasse, lui offre le sacrement ultime. Des caresses qui s'envolent dans le ciel, des soupirs qui s'échappent vers la mer, des monstres six pieds sous terre. Des pêcheurs, un dieu et un pêcheur, une fable, une idiotie trop vieille, vieille comme le monde, cet amour interdit, cet amour défendu, par delà les âges, il blesse, il tue, il blesse il tue. Amen La fin d'un monde, qu'il tue l'amour qu'il tue, les âmes survivront à ce monde, les âmes enlacées, enlacées par un amour certain.

Cormac aime Blaise
Blaise aime Cormac
Les monstres ont droit à l'amour

Ils étaient deux, un ensemble, un tout, dans ce monde qui hurlait qu'il devait se séparer, ils s'étaient retrouvés, musique et douceur, avec force et violence. Deux contraires, deux perdus, dans cette guerre qui hurlait qui tuait, eux vivaient, pêcheurs, ils n'éprouvaient aucune culpabilité, aucune honte de vivre leur amour, dans les tissus opaques de la tente, ils vivaient leur amour, loin des gens loin du monde. Cormac aimait, Cormac aimait enfin, entièrement, totalement. Ce genre d'amour inexplicable, différent de ceux qu'il avait connu. Car Blaise n'était pas Daphné, Blaise n'était pas Hermione. Blaise n'était pas comme toutes ces filles à qui Cormac souriait, séducteur au lourd secret. Blaise était plus, tellement plus, un diamant brut, cachant ses imperfections en reflétant la lumière du monde, en reflétant le soleil sur sa peau basanée. En reflétant l'océan dans les yeux du McLaggen. Et Cormac savait les travers de Blaise, il savait les travers que le monde entier désaprouvait. Il savait les couleurs des poisons, derrière le rouge de ses lèvres, il savait la force des sorts, derrière ses yeux innocents, a fresh poison each week, il vivait à l'envers, dans ce monde, il se riait de ceux qui le défiaient, de ceux qui le jetaient. Il se riait du monde entier, perdu dans son monde, perdu dans ce monde. Il se riait de ses ennemis, changés par la force du temps. Un choix, un camp, et Blaise était fort, Blaise était plus fort que le monde, plus fort que le vent, plus fort que la mer et que tous les éléments, il était cet ovni, cet ovni endormi près d'un Cormac qui le regardait, plein d'amour, plein d'amitié. Il semblait intouchable, puissant, même dans ce sommeil profnd, même le corps nu, vide de tout artifice, he told « me worship in the bedroom, the only heaven i'll be send to, is where i'm alone with you » Il disait toutes ces choses, toutes ces choses qu'on ne comprend qu'en se réveillant, qu'on ne comprend qu'après les caresses, qu'on ne comprend que quand les sentiments explosent, emportant tout sur leur passage, comme un ouragan vient défier une relation peu stable. Amen, Cormac le voulait, Cormac le voulait lui tout entier, au diable le monde et leurs préjugés, Cormac s'émancipait, Cormac voulait le rendre heureux, lui faire oublier, tous ces cris, ces sorts qui fusent, ces morts qui tombent, s'écrasent et disparaissent. L'histoire se souviendra d'eux, du lion mortel et du dieu serpent, et le lion vénère le serpent, et le lion donne sa vie au dieu. Good god let me give you my life. Le serpent bougeait se reveillait, le serpent ouvrait les yeux, un sourire aux lèvres, fixant l'homme qui le regardait dormir, et l'homme, le lion, l'accueillait d'un sourire sincère, de quelques mots, sortis d'outre-monde, sortis d'ailleurs, des mots lourds de sens, des mots qui blessent et qui soignent, des morts plus que des mots une promesse. « Je t'aime Blaise Zabini, je t'aime plus que je n'ai jamais aimé, je t'aimerai jusqu'à ce que le monde s'écroule, je t'aimerais jusqu'à ce que les océans s’assèchent. »

« We were born sick », you heard them say it.
No Masters or Kings
When the Ritual begins
There is no sweeter innocence than our gentle sin

In the madness and soil of that sad earthly scene
Only then I am human
Only then I am clean
Ooh oh. Amen. Amen. Amen.  
Revenir en haut Aller en bas

(animation iv) Take me to church

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Les diverses techniques d'animation des leurres durs"
» Animation d'un Twist.
» Jigs : Quelle animation ?
» Animation Décathlon / Oxylane
» Quelle animation pour un swimbait ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: Weasleys' Wizard Wheezes :: animations-