AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1989

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: tc insoumis - a feast for crows. Dim 9 Oct - 15:32


Il fait nuit.
L'air est doux, les arbres entourent le campement comme un dôme d'écorce et de feuilles qui tombent pour étouffer les pas, de branches maternelles qui se penchent vers vous et vous protègent de ce qui se cache justement dans cette obscurité. Du bout des baguettes jaillissent quelques flammèches qui illuminent alors des flambeaux ! Flambeaux qui font presque rougir les étoiles, tant ils resplendissent ici-bas. Les sourires scintillent aussi sur les bouches, on célèbre une mission réussie. Un grand buffet a été installé sur la place publique, où tous les enfants, les hommes et les femmes, se graissent les doigts de gibiers bien cuits ! On baisse les armes, on se passe presque de fourchettes et de couteaux. Le moment n'est qu'à la trêve, la pause, la respiration. La célébration, surtout ! Vive le Phénix ! Vive la rébellion !

Mais en un rien de temps, le mal peut appuyer sur la détente.
En un rien de temps, tout ce qu'on pensait solide peut s'effondrer.

à propos de ce tc ; Le TC consistera simplement à célébrer la réussite d'une mission mineure. Les dirigeants ont décidé que les insoumis avaient besoin de se changer les idées. Quelques jours après l'anniversaire de Finn, on fait un autre grand repas. Tout le monde se sent en sécurité à l'intérieur du camp, c'est le grand refuge, on fête aussi les nouveaux arrivants et les sauvetages réussis. On fête l'unité, on fête la fraternité. On fête l'ouverture d'esprit, on fête simplement l'existence de ce camp même, l'existence de cet espoir qui ne s'est jamais évanoui, la force du Phénix, toujours là malgré les coups qu'il a pris. C'est ça qu'on veut fêter aussi ce soir...  


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1014
IDENTITY : schwerelos.
FACE & CREDITS : ♕, faust, manon.
MULTINICKS : l, v, k, s, d, t.

AGE : seventeen.
BLOOD STATUS : pure.
CIVIL STATUS : hodgkins' bf, nott's lover.
JOB : dream salesman, hbic.
HOGWARTS HOUSE : slytherin.
MAGIC WAND : sequoia, fairy's wing.
PATRONUS CHARM : a ribbon eel.
SPECIAL CAPACITY : not giving a single fck.
MARAUDER'S MAP : the mansion.
POINTS RP : 2138

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 9 Oct - 23:41

L'épaule soignée, le Cormac attentif qui a recousu la plaie. Le Cormac bien aimé qui a extirpé le poison de la chaire. Le Cormac qui l'a aidé, qui a fait les bandages. Comme un professionnel, comme s'il avait toujours su faire ça. Pas forcement aider son "copain" (c'est assez bizarre pour Blaise de se référer ainsi à lui), mais aider les autres. Simplement. Ouvrir son cœur, ouvrir ses paumes. Ne vouloir que la survie du plus faible, ne vouloir que la fin de la gangrène.
Il porte des vêtements amples. Il ne s'est pas encore résolu à porter ceux de sa valise, pas encore défaite. Comme s'il était prêt à partir déjà, ou comme s'il venait d'arriver. Mais ça fait une semaine déjà. Une semaine qu'il n'a pas touché à cette valise maudite à l'odeur cendrée. Il porte à la place les habits de McLaggen, un peu plus grand et large que lui. Mais ça ne le dérange pas. Il est à l'aise et il porte son parfum. Le parfum de la liberté. Le parfait de l'amour encore frais. Des baisers dans le cou, au menton, sur la bouche. Et ça lui suffit. C'est assez pour qu'il se sente bien. Pour qu'il se sente dans le bon univers. Parce que tout ce qui l'entoure est différent. Tous se battent pour des idéaux qui lui ont longtemps été stupides.

Et ce soir, il se tiendra à côté d'eux. Au grand buffet. Ce soir, il se mêlera pour la première fois à tous les réfugiés. Il porte dans sa main valide un plat de pudding qu'il ramène des cuisines. En arrivant, les lieux sont à peine décorés. Les tables et les bancs sont alignés pour que tout le monde ait la place de s'asseoir et de manger. Il y a, derrière, deux grandes autres tables, non loin de grands flambeaux qui illuminent en grande partie ce petit coin où l'herbe pousse moins haute. Il pose l'assiette sur ce buffet, au milieu d'autres cochoneries. Les tables sont pleines. Pourtant, il n'y a pas encore un chat...



— yeah, sickening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 10 Oct - 6:28

Coeur qui bat, qui bat à l'unisson avec un autre. Cormac n'avait jamais connu l'amour, seulement le paraître. Aujourd'hui il voyait dans les yeux d'un autre, sa vie défiler. Cela ne faisait que quelques jours que Blaise été revenu de chez lui. Blessé. Cormac avait failli défaillir en le voyant arriver, saignant, froid, pourtant, il s'était tût.Parce qu'il n'avait pas à savoir, pas si Blaise ne le lui disait pas de lui même. Il avait pansé les plaies, il avait bandé l'épaule meurtrie. Ancien joueur de quidditch, des réflexes de premiers soins qui ne partent jamais. Pourtant, Cormac avait autre chose en tête, la peur au ventre, lui tordant les tripes, une fête, une fête et cette fois, Blaise serait là. Le campement se réjouissait d'une victoire, et si Cormac s'en réjouissait également, bien que lui avait participé plus à sa victoire personnelle qu'à celle du groupe, il ne savait toujours pas. Il ne savait pas comment agir en public, leur amour n'avait jamais quitté le nid de leur tente, quand Cormac partait travailler, Blaise, blessé, se reposait. Ils n'avaient pas été vus ensemble, jamais vraiment. Et si Cormac se familiarisait avec l'idée d'aimer un autre homme il tremblait de peur en imaginant le regard des gens. Mains dans les poches, il s'avançait vers le lieu de réception. Arrivé sur place, il se figeait, Blaise était déjà là, seul, portant les vêtements du lion, bien trop grands pour lui, une partie de Cormac souriait, apaisée de voir le bien aimé. Une autre partie s'emballait, il voulait fuir, trouver une excuse, qu'il devait assurer son devoir de sentinelle ce soir, n'importe quoi pour fuir. Pourtant, il avançait vers le Serpentard. Se plaçant à ses côtés, a quelques pas, scrutant les environs, à la recherche d'une âme perdue. Il se tournait vers Blaise "Comment va ton épaule ?". Il ne s'approchait pas, s'il s'approchait il aurait embrassé l'homme, ses lèvres appelant à un nouveau baiser, les siennes, brûlantes de se lier de nouveau à ses voisines charmantes. Pourtant il n'en fit rien. Parce que Cormac n'était pas gay. Parce que personne ne le savait. Et ça faisait mal, dans sa poitrine, ça brûlait de ne pouvoir aimer sous les rayons du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 10 Oct - 18:57

les fêtes ce n'est pas ce que la guerre fait de mieux; la guerre, elle arrache et elle tue et elle saigne à blanc tous les petits soldats de plomb. mais viennent les jours comme ceux-ci, un merci, un hourra, un amen sur les lèvres de tous. un soupir commun qui s'essouffle.
aj, comme le reste du temps, elle n'a pas le coeur à la fête : elle a les idées noires et le sourire macabre, les canines sorties dans l'espoir de mordre dans quelque chose. (n'importe quoi. potter serait parfait - mais comme toujours, potter n'est pas là.)
faut pas attendre longtemps cela dit : son estomac crie famine et la première victime consentante apparaît plus vite qu'il n'en faut pour dire abracadabra.
et aj elle sait. elle connaît les syllabes et les lettres et la consonance délicate du mot quand il roule sur sa langue parce qu'elle avait l'habitude de le hurler à la lune. elle n'a jamais su faire de miracles, aj, mais elle pensait qu'en criant assez fort, les dieux pleureraient quelques éclairs sur son pauvre sort.
la victime c'est zabini. le bruit court qu'il est nouveau. mais le bruit mord, aussi, et il crache. il dit qu'il est de la mauvaise famille, du mauvais camp, au mauvais endroit, au mauvais moment. la rumeur dit qu'il est serpent et vénéneux.
la rumeur dit des tonnes de choses à des tonnes de gens. aj, faut qu'elle vérifie à défaut de trouver mieux. les mains dans les poches de sa salopette moldue, la môme s'avance doucement vers le groupe qu'il forme avec un autre garçon. (elle dirait mc quelque chose, p'têtre laggen, p'têtre lagger, mayham. mais elle connaît pas grand monde ici. refuse de mettre des noms sur les visages et des visages sur les morts.)
« zabini, c'est ça? et mc...mclaggen, j'présume? » elle demande un peu violemment, ses yeux qui dardent les deux jeunes hommes avec la même animosité qu'elle réserve à tout le monde. c'est plus un secret. aj elle a le coeur lourd et le coeur mort et elle ne sait pas quoi en faire alors elle le découpe en petits morceaux et elle le jette sur ses pairs.
pour faire une différence, elle espère.
« vous avez une idée de quand le monde va arriver? impossible de mettre la main sur potter. » et elle serre les dents sur le nom; elle le déteste. mais y'a pas plus grand tourment que la môme en démon sur l'épaule du sauveur - tout le monde le sait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 785
IDENTITY : eve (slytherns)
FACE & CREDITS : emma watson. (a: maimihina., g: tumblr)
MULTINICKS : aj.

AGE : dix-sept. le nombre indélicat qui s'inscrit, hésitant, sur son visage comme seule vendetta contre le temps
BLOOD STATUS : impur. c'est inscrit partout, à présent : sur ses bras, sur les murs, et même dans le regard des gens. ils l'ont élevé au rang de vérité universelle. mais elle en est diablement fière.
CIVIL STATUS : célibataire, tous vous diraient qu'hermione est bien trop entière pour se laisser compléter par une autre âme. elle est bien trop flamboyante, trop vivace, trop miss je-sais-tout pour se laisser contrer par une autre bouche, un autre corps, un autre esprit. pourtant, elle a le coeur pris.
JOB : elle est dans l'ombre d'harry potter, activiste reconnue dans l'ordre du phoenix, rien de plus qu'une oppressée cherchant la liberté.
HOGWARTS HOUSE : c'est son courage, son courage qui lui grignote les os, qui lui glace le sang, qui l'oblige à se lever chaque matin, son courage transcendant, fascinant, qui l'a envoyé à gryffondor. elle le porte en armure, aujourd'hui, son courage. comme un casque, comme une couronne, parfois même comme une arme. il faiblit, pâlit, mais ne disparaît jamais vraiment.
MAGIC WAND : hermione possède une baguette fine, aisément maniable si on sait s'y prendre et si on le fait avec douceur, en bois de vigne. un nerf de coeur de dragon en son centre, cela donne aisément un caractère autoritaire et flamboyant à la baguette, qui se braque lorsqu'elle est dans les mains d'autrui.
PATRONUS CHARM : la loutre.
MARAUDER'S MAP : le campement.
POINTS RP : 4999

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, dialogues ou intégral.
COLOR OF MY LIFE : firebrick
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 13 Oct - 20:08

on crie victoire, quelque part. on crie victoire et le son macabre résonne plus fort que le halètement des morts - un instant,  l'infime rien qui se cache entre deux secondes, on en oublie les cadavres qui ont jonché leurs rues - les morts, les perdus, les damnés. ceux qui a trop jouer se sont brûlés et ceux qui, effrayés de la douleur, se sont directement jetés dans le feu.
maîtriser son destin, qu'ils disaient.
à présent l'avenir se joue d'eux comme de marionnettes et d'un seul événement, tout le monde crie miracle. tout le monde a le sourire aux lèvres sauf les rares exceptions qui l'ont perdu à la guerre et granger observe, perplexe, ce qu'elle n'avait plus vu depuis si longtemps.
il y a eu des anniversaires et des fêtes et de courtes entrevues où les sourires flottaient dans l'air. mais souvent c'était ceux venant d'un autre hémisphère, les étrangers rapatriés, les rêveurs qu'on ne pourra jamais réveiller.
ceux-ci suintent l'espoir. le vrai. celui qui leur a fait cracher leurs poumons en avançant dans la fumée, celui qui leur a obligé à saigner et hurler des sorts qu'on avait l'habitude de chuchoter. c'est le genre d'espoir héroïque qui tuera toujours plus que n'importe quel monstre.
c'est le genre d'espoir qui se transmet de regard en regard.

et granger ne l'a pas encore reçu: il lui passe sur le corps comme si elle y était immunisée. et peut-être que c'est le cas. on dit que ceux qui savent ne sont plus étonnés de voir, et que ceux qui voient ne veulent plus savoir. alors si la situation penche, comment le saurait-elle?
ses yeux n'y croiraient pas, de toute façon, comme tout son corps lui crie le contraire. les muscles sont encore douloureux, le visage blême, les côtes saillantes, la peur au coin de l'estomac. elle s'assoit toujours sur le bord des chaises comme s'il fallait qu'elle se mette à courir à tout moment.
l'espoir ne l'atteint pas mais elle le cherche désespérément, appuyant les regards, lançant des sourires à demi-confidents, le coeur dans la gorge.
ses doigts s'accrochent à un mets tandis qu'elle darde le reste des personnes présentes.


“You said to us once before,” said Hermione quietly, “that there was time to turn back if we wanted to. We’ve had time, haven’t we?”   

LITTLE GIRL, PICK YOURSELF UP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 966
IDENTITY : divalex.
FACE & CREDITS : jaad, adl.
MULTINICKS : luna, blaise, kyeon, steve, darcy, toma.

AGE : twenty-one years old.
BLOOD STATUS : halfblood.
CIVIL STATUS : young and in love.
JOB : world class seeker.
HOGWARTS HOUSE : durmstrang.
MAGIC WAND : hornbeam, dragon heartstring.
MARAUDER'S MAP : where he belongs.
POINTS RP : 2318

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : YES.
COLOR OF MY LIFE : CRIMSON DUH.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 15 Oct - 11:43

des secondes qui deviennent des minutes. des minutes qui deviennent des heures. des heures qui deviennent désordre. tout s'emmêle dans ses idées, tout s'emmêle à ses pieds. les racines s'attachent à ses chevilles, riflent ses jambes à découvert. le bulgare ne craint ni l'automne, ni l'hiver. c'est la saison des cœurs engourdis, c'est la saison des âmes lourdes. et ô combien les siens pèsent, ô combien les siens se paralysent. soyez le gentil garçon de l'histoire. ne demandez jamais rien à personne. soyez cette personne que tout le monde admire. soyez cette star montante qu'on attend dans tous les stades, qu'on attend à toutes les émissions. soyez cet homme modeste qui n'a jamais joué que par passion, qui n'a jamais vécu que par amour de la vie. jamais par ambition exacerbée, jamais pour l'or ou les baisers. sur la bouche ou sur les pieds. soyez donc celui qui ne souhaite que vivre en paix, et vous verrez que le mal n'épargne personne. vous verrez que tôt au tard, la flèche qui aurait dû fendre la pomme se logera dans le front de l'innocent qui la soutient. et par dessus tout, faites vous aimer par cette femme, faites vous soutenir par elle, faites lui confiance, faites vous pleurer par cette mère qui au final, révèle son vrai visage. qui au final, ne vous a jamais vraiment porté. qui au final, vous a toujours menti. par dessus tout, soyez le plus franc possible et voyez combien les hommes vous mentent en retour. voyez ce que ce monde offre aux trop bons, trop loyaux, trop cons. mettez vous dans les bottes de viktor, pleine de boue. à la recherche d'une femme qui elle, ne lui a jamais menti. à la recherche d'une femme qui en vaut la peine. à la recherche de celle qu'il voudrait protéger pour l'éternité, celle pour qui il y a une raison de se battre. c'est sûrement ainsi que son père pensait de sa mère biologique, mais il s'est si mal pris avec cet amour, il a été tellement maladroit avec cette chose si fragile entre les doigts. pour au final qu'elle tombe dans l'oubli, pour au final que son nom se noie dans l'iskar, avant d'être ramené à la surface par une strugatsky. une strugatsky qui n'a fait que gâcher la chance de viktor de peut-être comprendre son père, comprendre qu'il l'aimait, qu'il faisait tout ça pour lui, pour qu'il n'ait jamais rien à craindre. une strugatsky qui lui a volé cinq ans. une strugatsky qui a placé un grand froid entre matfey et son enfant. une strugatsky dont il peut encore sentir la nuque craquer dans ses mains qui se crispent.
il s'arrête, quelques oiseaux s'envolent quand il étouffe un rire de soulagement. il a passé la barrière autour du campement. il le voit, il est arrivé. c'est par là !, lui fait son guide, un pevensie. au loin, il y a les flambeaux et les cris de joie. au loin on s'exclame "vive la liberté !" et y a tout, comme ça, dans le corps de viktor, sur ses joues, sur sa bouche, dans son torse vers la droite, qui brûle, qui se réchauffe, qui s'embrase. il s'avance vers là-bas et il voit les boucles de ses souvenirs. c'est elle, peut-être.
oui c'est elle.
tout s'emballe.
tout s'emmêle encore.
her-mi-o-ne ?
combien de fois s'est-il entraîné à prononcer ces syllabes ?
combien de fois a-t-il voulu le dire encore à haute voix ?
et la voir se retourner aux premières vibrations de son accent de l'est,
c'est comme regarder le soleil trop longtemps,
tout d'un coup, on voit plus le reste.



— you're more than the brightest witch, you're the brightest star. the one and only that will shine forever, even in the darkest nights of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 24 Oct - 21:03

Quand il était arrivé au campement, il n’était plus personne. Il était une énorme boule de souffrance et d’apitoiement. Il était un fantôme vivant avec un autre fantôme dans un tombeau grossier. Il n’aurait jamais cru que vivre au campement le ramènerait à la vie. Il n’avait pas cru Stein. Il était venu par faute de choix. Parce qu’il ne lui restait que ces personnes présentes ici. Parce qu’il ne lui restait que ces traces d’elle dans leurs regards. Et qu’il voulait garder ces regards ouverts pour l’éternité. Puis il avait repris son souffle. Il avait ouvert ses propres yeux sur l’avenir et non sur l’au-delà. Il avait pleuré sur l’épaule de Tonks, pleurer longtemps, douloureusement, comme un enfant. Il avait pleuré dans sa tente aussi. Il avait pleuré comme jamais. Et avec ses larmes, la souffrance s’était écoulée aussi. Un peu. Il n’avait toujours pas la tête à la fête, et ne l’aurait probablement plus jamais. L’alcool ne signifiait plus l’ivresse pour lui, mais l’oubli, le confort, l’échappatoire. Mais il acceptait mieux de se plonger dans la foule, de rencontrer les autres, de leur parler, de les toucher, de rendre des sourires parfois. Souvent c’était trop, trop vite, trop grinçant. Parce qu’il entendait les pleurs avec acuité, parce qu’il sentait leur peur à l’odeur de leur peau. Parce qu’il bouillonnait parfois de haine. Parce que parfois il se sentait d’une grande violence. Parfois d’une grande apathie. Mais ce soir, il fait encore une fois l’effort. Il se jette dans leur chaleur tiède, l’accueil des grands blessés. Il se met au buffet et il mange. Il est silencieux, plus que les autres peut-être, qui se connaissent mieux, qui le connaissent mal. Cet être taciturne qui était pourtant connu pour son joli sourire charmeur. Il fronce les sourcils en entendant les multiples conversations autour de lui. L’absence le fait toujours frémir, mais Potter va sûrement bien, ce n’est rien, il ne doit pas s’inquiéter. Il se demande un instant s’il verra la tête de son petit frère dans la foule ce soir. Ou d’autres visages aimés. Sa mère, son père, d’autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Mar 25 Oct - 1:18

Quelle singulière célébration que celle qui, tout en invoquant la gloire de la rébellion cherche à faire chanter les louages d'une mission dépourvue d'envergure et dénuée de prestige. Parvati aurait souhaité une victoire véritable, l'une de celle qui déterre les rictus et s'empare des foules, l'une de celles qui sonne la fin de la guerre. Mais puisque les prouesses se refusent à leur cause, et qu'il faut savoir se contenter du peu qui est offert, dans l'attente d'une utopie, la fille de rouge et d'ébène a tenté d'humer les quelques arômes du bonheur. Dans ce campement d'étoiles scintillantes, la voilà qui cherche à crever le ciel de ses éclats de rire : bruyante, bavarde, la gamine s'est animée aux aurores, désireuse de mettre la main à la pâte pour mieux s'imprégner des promesses de joie à venir. Ses phalanges se sont d'abord mêlées au sucre et à la farine de quelques mets, puis sa baguette s'est agitée, prête à planter les tables, bouger chaises et tabouret, afin de préparer la nuit et son buffet garni. Et comme le corps fait réagir l'esprit, à force de sourires et de festivités, à cet instant, l'âme aux couleurs d'orient s'est crue heureuse. Le travail accompli, elle ère désormais au milieu de l'indocile phénix et des tenaces insoumis qui chantent la liberté et célèbrent le métissage abhorré par les sorciers drapés de noir et de haine. Bercée par la symphonie de l'espoir, elle en oublie presque l'effroi qui chaque nuit lui broie les tripes, elle en oublie presque le deuil qui chaque jour a frappé ses compères, et comme si le destin a souhaité lui administrer une piqure de rappel, les prunelles de la brune s'accrochent le temps d'une seconde, d'une seule, à celles de Bill Weasley, l'homme à l'alliance déjà rouillée.
'Alors ? C'est comment ?'
Puisqu'il mange,
elle demande.
Maladroite et enjouée, elle s'est glissée à ses côtés, près trop près, de sa mélancolie et de son deuil mal camouflé.
Tragédie des temps modernes,
Roméo qui vit sans Juliette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1014
IDENTITY : schwerelos.
FACE & CREDITS : ♕, faust, manon.
MULTINICKS : l, v, k, s, d, t.

AGE : seventeen.
BLOOD STATUS : pure.
CIVIL STATUS : hodgkins' bf, nott's lover.
JOB : dream salesman, hbic.
HOGWARTS HOUSE : slytherin.
MAGIC WAND : sequoia, fairy's wing.
PATRONUS CHARM : a ribbon eel.
SPECIAL CAPACITY : not giving a single fck.
MARAUDER'S MAP : the mansion.
POINTS RP : 2138

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Mar 25 Oct - 12:38

cormac est là, il lui demande pour son épaule. blaise sourit, dit que tout va bien. mais ça lui fait un mal de chien. pourquoi parler de malheur sous de si belles étoiles, en une si belle soirée. pourquoi cracher sur celle qu'est morte à lui trouer la peau. non, pas ce soir. ce soir ils célèbrent une victoire, peu importe pourquoi, peu importe par qui. il faut sourire, il ne faut rien dire, simplement se regarder, un moment, les yeux brillants dans les yeux brillants. se servir ensuite, en piochant dans toutes ces assiettes qui arrivent et qui garnissent la table, se remplir le ventre de biscuits secs et de bières, se vider la tête de ce grand froid, de cet hiver. cette saleté qui recommence à recouvrir les bois, novembre qui se dessine déjà alors qu'octobre débute à peine. il faut se débarrasser de cet air frais qui engourdit, se serrer dans les bras, être coeur contre corps, rire un peu trop fort. tout ça réchauffe, tout ça autorise à se sentir bien quand deux jours plus tôt, on était pourtant au plus mal. blaise veut l'embrasser, parce qu'à une lettre près, ça fait "embraser" et que ça aussi, ça le réchauffe, ses baisers-brasiers. mais y a une jeunette qui s'intègre au tableau, une tâche un peu pastel sur cette toile en feuilles d'or. elle demande leurs noms, blaise acquiesce quand elle prononce le sien (il frissonne aussi, zabini est un nom maudit). c'est bien ça. on se connaît ? le ton est un peu sec, fait mauvaise impression. blaise a toujours été un peu abrupt. je ne sais pas, je dirais que, dans quelques minutes... ah bah tiens, voilà du monde déjà ! des visages qu'il ne connaît pas, des figures insignifiantes qui hantaient les couloirs d'hogwarts. il y a miss je-sais-tout, du club de slug. amie de l'élu. il y a aussi parvati, de chez les griffons. blaise n'a connu que l'intellect de sa sœur. il y a aussi un homme à qui elle cause, dont le visage ne lui dit rien. et bien d'autres figures dansantes dont blaise n'arrive pas encore à comprendre les traits. ils sont à moitié illuminés par les feux et à moitié mangés par la nuit. potter, par contre, je ne sais pas où il est. je ne sais même pas s'il sait que moi, je suis là. toi, tu sais, peut-être ? il se tourne vers cormac, le cœur qui vibre un peu de s'afficher avec lui. elle ne sait pas, la fille, qu'ils sont ensemble, ces deux-là, elle ne sait pas qu'ils s'aiment et qu'ils s'aiment et qu'ils s'aiment. et blaise ne sait pas si cormac veut qu'elle le sache. que tout le monde le sache. blaise ne sait pas si en quelques jours, on peut être vraiment à l'aise avec soi-même. (si, blaise sait, blaise sait que la réponse est : "on ne peut pas".)



— yeah, sickening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 27 Oct - 1:21

Roseia ne dit rien. Roseia est le silence. Surtout, elle est insignifiance. Invisible, ils ne la voient pas. Elle les écoute vaguement. Elle écoute sans écouter. Ca parle d'une épaule, puis de Potter. Le grand. L'héroïque. L'élu. Le sauveur. Une plaisanterie sordide. Un rêve malsain que l'on vend aux naïfs afin de les aider à mieux dormir. Elle dort mal Roseia. Elle respire mal aussi. Vivre ressemble à une épreuve qu'elle ignore combien de temps elle pourra endurer. On lui a raconté de ces histoires, que ça s'arrangera, qu'elle s'habituerait à sa condition, qu'elle accepterait qui elle est. Et elle y a cru. Stupide enfant, sale erreur. Elle est douce, ou elle ne l'est plus. Elle ne sait pas. Elle ne retrouve plus qui elle depuis sa rencontre avec Cassandre. Plus que d'avoir peur de l'ennemi, la personne qui la terrifie le plus est elle-même, ce qu'elle devient, ce que son monde sinistre fait d'elle. Elle est toujours elle. Parfois douce. Mais il y a plus. Les ténèbres sont venues se jouer de sa douceur, s'entremêler à elle, voire la combattre. Elle n'aime pas les combats Roseia. Ils l'effraient. Les combats qui l'habitent lui provoquent encore plus de terreur que ceux qui l'entourent. Sombre douceur qui s'efface. Douceur, ténèbres; un combat qu'elle s'interroge sur qui vaincra. L'un prenant parfois le pas sur l'autre. Calme Roseia. Douce Roseia. Silencieuse, comme morte. Tête baissée. 'Alors ? C'est comment ?' C'est comment? C'est comment la vie? C'est comment de voir ces visages plus heureux que le sien, qui se connaissent? C'est comment d'être étrangère, d'être toujours invisible, de paraître toujours morte? C'est comment de ne jamais être à sa place? C'est comment de n'avoir aucune place? « Ce n'est rien, c'est juste une célébration. On a célébré un anniversaire, on célèbre une victoire, ou quelque chose dans ce genre. Vous célébrez, vous célébrez, vous célébrez. Vous célébrez pour quoi, pour l’éphémère, pour un héros adolescent, pour oublier nous autres qui sommes torturés et mourrons sans que nul ne le remarque. Vous célébrez ceux qui vivent pour oublier ceux qui meurent. » Et elle baisse la tête la bête. C'est bon. Elle est contente, elle a ouvert sa gueule. Elle peut désormais retourner dans son éternel mutisme, avec l'humidité qui chatouille lentement ses paupières.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1462
IDENTITY : ASTRA (SANDY)
FACE & CREDITS : DANY LE SANG ; AILAHOZ (AVATAR) ; MYSELF (SIGNA)
MULTINICKS : ALECTO CARROW AND NYMPHADORA LUPIN.

AGE : DIX-SEPT POUR SUREMENT PAS TRÈS LONGTEMPS.
BLOOD STATUS : SANG SOUILLÉ MAIS GRAND BIEN LUI FASSE.
CIVIL STATUS : SEUL AVEC SES PENSÉES NOIRES.
JOB : ETUDIANT A LA RUE, CHERCHEUR D'HORCRUXES.
HOGWARTS HOUSE : GRYFFONDOR.
MAGIC WAND : PLUME DE PHENIX, LE MEME QUE VOLDY COMME ON DIT.
PATRONUS CHARM : UN CERF, À L'IMAGE DE CELUI DE SON PÈRE.
SPECIAL CAPACITY : FOURCHELANG, SURVIVANT AUSSI.
MARAUDER'S MAP : DANS LA NATURE.
POINTS RP : 5309

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : uniquement les dialogues si désiré.
COLOR OF MY LIFE : indianred
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 27 Oct - 11:23

C'était l'heure de faire la fête, encore.
Elle avait habillé ses cheveux d'une couleur bien plus vive que les jours précédents, d'un rose fushia qui faisait qu'on ne pouvait la manquer. Elle aussi, elle voulait oublier le chagrin qui lui tordait le coeur, ce soir. Ils avaient gagné et pourtant, elle avait l'impression qu'elle était en train de tout perdre. Son père, ses amis, Remus. Tout se cassait la gueule autour d'elle et elle avait l'habitude de rester stoïque face à la situation. De penser à son bébé qui n'allait pas tarder, encore et encore, parce que c'était ce qui la faisait tenir. Cependant, ce soir, elle avait décidé d'oublier tout ça. D'oublier que le diable est à leur trousse et de se laisser aller à la folie d'une petite victoire. Petite, mais importante.
Elle arriva, sa cape posée sur ses épaules. La nuit était fraîche, mais ça la faisait sentir vivante. Les flambeaux qui illuminaient le campement lui donnaient chaud au coeur, et c'était le principal. Pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de ressentir cette boule au creux de l'estomac. Elle avait peur, elle sentait qu'ils étaient vulnérables, mais elle avait confiance. Du moins, elle essayait de s'en persuader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 814
IDENTITY : despoina, laïla.
FACE & CREDITS : christina nadin, @myown/gifs:@altesse.
MULTINICKS : oreste.

AGE : in her twenties already.
BLOOD STATUS : she doesn't give a damn.
CIVIL STATUS : catcher in the rye.
JOB : former hit witch (in training). now a fugitive, a protector for those in need.
HOGWARTS HOUSE : proud to be a gryffindor, home of the bold and the brave.
MAGIC WAND : larch wood, dullahan hair, predisposed for offensive spells.
PATRONUS CHARM : a red fox.
SPECIAL CAPACITY : a lot of stamina and fighting spirit (mostly athletic abilities).
MARAUDER'S MAP : nowhere to be found. on the run.
POINTS RP : 1202

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yes, both
COLOR OF MY LIFE : some sort of violet.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 27 Oct - 16:32

salmacis se tenait toujours à l'écart des festivités organisées par le camp, ne se sentant pas le cœur à la fête. les enfants qu'elle accompagnait ce soir-là avaient besoin de répit, d'un regain d'optimisme. ils cherchaient de l'espoir dans les yeux des adultes, dans les plis de leur sourire. la mélancolie ne tarda pas à la submerger un bref instant qu'elle chassa d'un revers mental. elle était à l'affût, le corps tendu. son corps s'en souvenait encore, de ce jour sombre où le sang a coulé encore une fois dont le parfum capiteux continuait à la hanter à ce jour. une odeur nauséabonde, fétide qui la faisait frémir. la peur des premiers instants s'effaçait de jour en jour. la colère grondait en elle, une colère qu'elle réprimait avec véhémence. les ténèbres l'appelaient, la sommaient d'agir, de mettre fin à toute cette souffrance. cette souffrance est nécessaire pour avancer. nous pleurerons les morts demain. ne laissons pas le deuil nous accabler, qu'elle se répétait inlassablement. elle se faufilait dans la foule, sursauta au diatribe d'une de soeurs brewer. il fallait que ça la sorte. elle crachait son mal être, elle hurlait sa rage. un silence perceptible s'immisça à la fête. le corps de crescent se relâcha légèrement, gratifia (roseia) d'un regard bienveillant. elle s'approcha d'elle doucement, comme si elle approvisionnait une bête farouche. sa blessure est palpable, elle criait de douleur. en arrivant à sa hauteur, elle posa une main sur son épaule - toujours avec douceur. « je comprends ta colère. les morts, nous les oublions pas. nous les pleurerons demain. » c'était une promesse. ce soir n'était pas le soir. attendons le jour des morts pour des funérailles plus dignes. entre temps, les morts continueraient à joncher les terres. la guerre ne nous épargnait rien. il y avait tellement de cadavres, tellement de disparus. leurs sépultures attendront. il restait des vivants à protéger, des victimes que nous pouvons encore épargner. nous pleurerons les morts demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 27 Oct - 18:07

Cormac était distrait ce soir là, pas la tête dans la fête, mais les yeux sur les arrivants, une partie de lui aux aguets, parano, il s'imaginait que tout le monde savait, mais le secret des deux garçons était gardé, dans le secret de leurs coeurs. Nul ne pouvait savoir, bien que leur amitié semblait étrange, mais venant de Cormac, peu de choses ne l'étaient pas. Il regardait la demoiselle qui s'était approchée d'eux, se contentant d'hocher la tête pour confirmer son identité, tout le monde avait qui était McLaggen, il avait passé son entière vie à se construire une certaine réputation. Il écoutait distraitement la conversation, ses yeux se posant sur Granger à qui il adressait un léger sourire avant de voir Krum s'approcher, il se rappelait avoir jalousé le bulgare au bal de Noël, mais aujourd'hui, il ne ressentait aucune jalousie, peut-être aurait-il préféré car il savait que si Blaise était à la place d'Hermionne, il serait déjà en train de jouer au possessif. Il tournait les yeux vers Blaise quand ce dernier l'interpellait "Je ne sais pas...je l'ai pas vu dans le campement ces derniers jours, mais je suis sûr qu'il est pris dans une mission..." Il lançait un regard presque mauvais à la fille, lui aussi n'était pas un grand fan de Harry, mais il savait que Harry faisait de son mieux. Et c'était tout ce qu'il lui fallait. Il posait de nouveau ses yeux sur Blaise "Je vais nous prendre à boire" Il s'éloignait doucement vers le bar, avalant cul sec un verre de punch avant de s'en servir un nouveau et d'en prendre un pour Blaise. Il allait rejoindre le jeune homme quand il appercevait Tonks, l'auror, il ne la connaissait pas vraiment, mais elle semblait un peu seule, il la rejoignait donc rapidement. "Salut, tout va bien ?" Il lui adressait un sourire sincère, aussi sincère que Cormac McLaggen pouvait le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 27 Oct - 18:22

C'était le grand changement pour le lion, un changement qui avait du mal à passer. Depuis quelques jours, il n'était plus personne. Depuis quelques jours, il n'était plus qu'un inconnu parmi d'autres. Depuis quelques jours, il avait dit adieu à son rêve de gloire, à sa passion. Elle s'était terminée aussi brutalement que la vie de leur ancien ministre de la magie, brutalement. Elle s'était terminée à l'instant où le polynectar avait cessé de faire effet. Bien trop tôt à son goût. Parce qu'il rêvait de continuer de se battre dans l'ombre, de collecter des informations grâce à son statut d'homme libre, un statut qu'il avait perdu. Il était comme eux tous, fugitif, insoumis, mais avant tout fier d'être un phénix. Son appartenance avait éclaté aux yeux du monde au cours de cette conférence de presse. Une appartenance qu'il avait pourtant réussi à garder secrète bien longtemps.

C'était la fête, enfin, c'était ce qui se disait. Il savait qu'ils devaient tous continuer de vivre mais il se demandait comment ils faisaient. Parce qu'au milieu de ce camp, au milieu des siens, au milieu des personnes qui pensaient le plus comme lui, il n'était plus rien. Il n'avait plus envie de rien. Parce qu'il n'avait toujours voulu qu'une seule chose dans sa vie, faire du quidditch. Ce n'était pas un métier disaient certains, il restait un grand enfant disaient d'autres, il était temps qu'il remette les pieds sur terre pour faire un truc qui ferait avancer leur monde. Mais c'était sa vie, la seule chose qu'il aimait vraiment avec les cours de sortilège et l'atelier de duels alors qu'il était encore à Poudlard. Alors ici, dans les bois, les autres faisaient la fête, mais il n'était pas encore là depuis suffisamment longtemps pour faire le deuil de sa vie d'avant, même le temps d'une soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1435
IDENTITY : DIVALEX.
FACE & CREDITS : LUCAN BY LAURA.
MULTINICKS : VILLAGE PEOPLE.

AGE : SIXTEEN YEARS OLD.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD.
CIVIL STATUS : W/NEVILLE.
JOB : REBEL.
HOGWARTS HOUSE : RAVENCLAW.
MAGIC WAND : SPRUCE AND UNICORN TEAR.
PATRONUS CHARM : HARE.
SPECIAL CAPACITY : BANSHEE.
MARAUDER'S MAP : FAR AWAY.
POINTS RP : 4844

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yep !
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 27 Oct - 20:16

Elle est devant la glace, passe une mèche de cheveux derrière ses oreilles. Elle attrape une paire de ciseaux, la glisse contre sa nuque. La sensation lui file des frissons. Doucement, des cheveux sur le parquet de sa cabane. Des fleurs ont poussé entre les planches mal alignées. Elle ne quitte pas son reflet des yeux, mais elle semble complètement ailleurs. Elle se débarrasse, d'un coup de baguette, de tout ce qui traîne, puis place sa baguette entre ses dents. Elle hausse les sourcils et prend un peu de poudre pailletée et s'en maquille les paupières. Il fait nuit dehors, les étoiles scintillent et elle veut en être. Juste un soir. Elle veut filer, elle veut resplendir, elle veut être éphémère. En souvenir, elle place ce jasmin en barrette, puis elle sort cette vieille robe d'un tiroir, qu'elle raccommode, qu'elle embellit, avec quelques fleurs, quelques plumes et quelques couleurs. Elle se fait un voile rosé, un peu diaphane. On dirait presque des ailes, quand elle lève les bras. Elle s'envolerait presque avec le vent. Elle est prête, finalement, la bouche, les joues et les pieds sont laissés nues. Elle porte néanmoins à son bras les breloques offertes par son père et à son cou, ce fameux collier de bouchons. Un style unique, pas très bien assorti, mais c'est tout elle, c'est tout Luna, elle s'est refaite, reconstruite.  Elle souhaite que cela soit si simple, qu'il suffit d'un coup de ciseaux pour aller mieux. D'un côté, ça allège la tête, ça allège l'esprit. Ça fait disparaître dans le miroir les souffrances vécues. Elle sort toute légère, oui, sa robe fine flottant à ses pieds, un peu mal découpée (derrière, ça traîne sur l'herbe). Elle arrive vers les festivités, elle voit ceux qui rient et ceux qui rient moins. Elle se situe un peu entre les deux, elle n'a qu'un doux sourire sur la bouche. Elle tient quelque chose dans la main, une petite boîte à pois verts. Elle s'avance vers un homme, Oliver. Le Sauveur. Elle lui donne trois petits cous sur l'épaule pour qu'il se retourne. Salut... Je... Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de te dire merci alors, je me suis dit que j'allais en profiter, ce soir et... voilà. C'est pour toi. Pour l'avoir ramenée ici, pour ne pas avoir laissé cette stupide banshee au ministère. Attention ça mord. - une fée carnivore, Je l'ai trouvée dans les bois, elle est assez vorace. Elle se penche un peu vers lui, au-dessus de la boîte. Et pas très intelligente...



— She was a wild, wicked slip of a girl. She burned too brightly for this world [ EB ].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows.

Revenir en haut Aller en bas

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» Babeth's Feast,le Picard Surgelés de l'Upper East Side à New York;
» Black Crows .. des skis Alsaciens !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback :: le campement des insoumis :: le campement-