AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 785
IDENTITY : eve (slytherns)
FACE & CREDITS : emma watson. (a: maimihina., g: tumblr)
MULTINICKS : aj.

AGE : dix-sept. le nombre indélicat qui s'inscrit, hésitant, sur son visage comme seule vendetta contre le temps
BLOOD STATUS : impur. c'est inscrit partout, à présent : sur ses bras, sur les murs, et même dans le regard des gens. ils l'ont élevé au rang de vérité universelle. mais elle en est diablement fière.
CIVIL STATUS : célibataire, tous vous diraient qu'hermione est bien trop entière pour se laisser compléter par une autre âme. elle est bien trop flamboyante, trop vivace, trop miss je-sais-tout pour se laisser contrer par une autre bouche, un autre corps, un autre esprit. pourtant, elle a le coeur pris.
JOB : elle est dans l'ombre d'harry potter, activiste reconnue dans l'ordre du phoenix, rien de plus qu'une oppressée cherchant la liberté.
HOGWARTS HOUSE : c'est son courage, son courage qui lui grignote les os, qui lui glace le sang, qui l'oblige à se lever chaque matin, son courage transcendant, fascinant, qui l'a envoyé à gryffondor. elle le porte en armure, aujourd'hui, son courage. comme un casque, comme une couronne, parfois même comme une arme. il faiblit, pâlit, mais ne disparaît jamais vraiment.
MAGIC WAND : hermione possède une baguette fine, aisément maniable si on sait s'y prendre et si on le fait avec douceur, en bois de vigne. un nerf de coeur de dragon en son centre, cela donne aisément un caractère autoritaire et flamboyant à la baguette, qui se braque lorsqu'elle est dans les mains d'autrui.
PATRONUS CHARM : la loutre.
MARAUDER'S MAP : le campement.
POINTS RP : 4941

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, dialogues ou intégral.
COLOR OF MY LIFE : firebrick
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Mar 1 Nov - 15:14

elle regarde, sourit (il y a cormac dans un coin, ses lèvres s'étirent un peu mais pas trop.) un hochement de tête pour dire, hey. puis ses yeux qui continuent leur course folle de visages en visages jusqu'à...

jusqu'à ce que l'espoir mauvais la frappe de plein fouet quand de délicieuses syllabes détachées résonnent. « her-mi-o-ne ? » un accent qu'elle avait oublié et une voix plus grave qu'elle ne l'était dans ses souvenirs embrumés (des robes qui tournent et tournent et la joie puis les larmes puis ron, toujours, plus jamais). mais il n'est pas question de quelqu'un d'autre, cette fois, de sourires froissés et sens tétanisés. il est question d'un vieil ami qui arrive de loin, qui murmure son nom comme si c'était la huitième merveille du monde. alors elle espère quand elle se retourne.
elle s'entend presque prier, faites que ce soit lui. s'il vous plaît.
l'espoir vous fait oublier que le ciel est vide.

l'espoir est dangereux quand il coule aussi vite dans vos veines. elle sait que parfois, il s'accroche, il coagule, il empêche la tragédie de continuer. et quand tout votre système se remet en marche (machine infernale), tout frappe plus fort qu'autrefois. c'est à cause de lui qu'on ne se remet pas de la mort, de la guerre, du sang. c'est à cause de lui qu'on s'arrête au beau milieu du massacre et que l'on dit, je n'en peux plus. on peut encore, on peut toujours, mais on l'oublie.
au final, l'espoir, c'est le pont que vous traversez sous la tempête. il n'est pas éternel -
et quand vous n'êtes plus abrités, tout semble vous frapper plus fort encore.

« viktor? », elle demande. et il y a un sourire qui naît sur ses lèvres comme une fleur; il découvre dent après dent comme pétale après pétale. elle n'a pas souri comme cela depuis longtemps, elle pense. elle en a mal aux joues, mal au coeur, mal au ventre.
après, elle n'est pas bien sûre de ce qu'elle fait; elle n'a pas les gestes très coordonnés. ses bras autour de lui et sa tête contre son coeur et le boum boum dont on  ne se lasse pas. ses bras qui serrent, fort. son coeur qui tape, fort.

et elle pense qu'elle doit parler, car on n'enlace pas les gens comme ça. mais la joie explose plus fort qu'elle n'est capable de la digérer et longtemps (des secondes, des années) elle a ses bras autour de lui. puis elle relève la tête, recule un peu, sourit encore.
« qu'est-ce que tu fais ici? » elle demande, finalement. parce que cela n'a pas trop de sens: il y a la guerre derrière les portes et la guerre dans les ombres. personne ne quitte la paix volontairement.
alors elle s'inquiète, et demande.


“You said to us once before,” said Hermione quietly, “that there was time to turn back if we wanted to. We’ve had time, haven’t we?”   

LITTLE GIRL, PICK YOURSELF UP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 13 Nov - 0:03

Il est perdu au milieu de ceux qui pourtant devraient être ceux qui le comprenne le mieux. Mais ils ne le comprennent pas vraiment. Parce qu'il n'est pas comme eux. Il était un combattant extérieur, un des rares à avoir réussi à cacher ses pensées pendant longtemps, à être resté hors d'atteinte. Un de ceux qui étaient tranquilles, un des rares. Ne pas parler trop fort, se contenter d'écouter, c'était ce qu'il avait fait pendant quelques mois, quelques années même. Alors qu'il était revenu, il ne s'était pas prononcé mais s'était contenté de se rendre en secret au réunion de l'ordre, de travailler sous polynectar autant que possible. Cette époque était révolue alors qu'il était maintenant coincé dans le campement à ne pouvoir plus faire grand chose d'autre que d'attendre à longueur de journée. Même aujourd’hui, son cœur n'est pas à la fête. Parce qu'il pense à ce qu'il a perdu, à ce qu'il ne peut plus faire et qui était pourtant la seule chose pour laquelle il était vraiment doué. Un léger coup sur son épaule le fait se retourner avec qu'il reconnaît celle qu'il a sauvé, celle qu'il a entrainée loin de l'enfer qui était déclenché, celle pour qui et à cause de qui il est ici. Mais en là voyant, douce poupée qui aurait dû être loin de tout ça, il se dit qu'il le referait sans hésiter. « Salut... Je... Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de te dire merci alors, je me suis dit que j'allais en profiter, ce soir et... voilà. C'est pour toi. » Sa voix est douce, il prend ce qu'elle lui a donné sans vraiment comprendre ce que ça peut être. Elle a toujours été unique et elle l'est encore plus maintenant. Il se demande presque comment elle fait. Parce que c'est sur son visage à lui que le sourire triste apparaît alors qu'elle semble si forte. Comment arrive-t-elle à vivre après ce qu'elle a vécu. Il revoit son regard fixe avant qu'il ne la rejoigne, ses mains ensanglantées qu'il a attrapé pour transplaner au loin. Loin de la scène de crime, loin des détraqueurs qui n'auraient fait qu'une bouchée d'eux deux. Qu'est-ce qu'il pourrait lui dire. Que c'était normal, que c'était aussi son rôle, que c'était pour ça qu'il était là-bas. Non, c'est trop nul. De toute façon, il n'a pas le temps de réfléchir qu'elle continue. « Attention ça mord. Je l'ai trouvée dans les bois, elle est assez vorace. Et pas très intelligente... » Il a entrouvert la boite délicatement pour voir la petite créature qui se trouve dans celle-ci. Il reconnaît une petite fée qui tente de lui attraper la main avant qu'il ne la retire rapidement. C'est vrai qu'on lui avait déjà dit que la fille Lovegood avait une prédilection pour les créatures étranges. Elle-même est si étrange, la gamine. Une gamine à qui on a tout pris, même son humanité à l'instant même où elle a tué le ministre. « Merci. » Il ne sait pas quoi dire d'autre. Parce qu'il n'ose même pas imaginer ce avec quoi elle doit vivre. Parce qu'il ne veut pas qu'elle y repense. C'est peut-être idiot. Mais parce qu'il se souvient lui-même, nuit après nuit. Il se souvient de ce sang, de la douleur du doloris, de ne plus réussir à agir vraiment correctement dans le feu de l'action. D'être incapable de formuler son patronus avant de penser à elle. Il a sauvé Luna, et Rosaline l'avait sauvé. Il était dans l'ordre depuis des années, mais sa première véritable confrontation lui avait fait l'effet d'un choc. Parce qu'il avait enfin pris pleinement conscience de ce qu'il risquait à chaque fois. Parce qu'il n'était pas sûr de pouvoir prendre des vies comme d'autre le faisait. Mais était-ce négatif ? Alors il veut aussi oublier ce qu'il a vu, jusqu'à la prochaine fois. Et quoi de mieux que Luna en cette soirée de festivité pour cela. « Et comment s'occupe t'on de cette charmante créature ? » Oui, il a toujours été nul en soins aux créatures magiques. Non loin, ils sont tous regroupés, fêtant la victoire, mais il s'en moque bien aux cotés de celle pour qui il a dit adieu définitivement à sa vie d'avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1435
IDENTITY : DIVALEX.
FACE & CREDITS : LUCAN BY LAURA.
MULTINICKS : VILLAGE PEOPLE.

AGE : SIXTEEN YEARS OLD.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD.
CIVIL STATUS : W/NEVILLE.
JOB : REBEL.
HOGWARTS HOUSE : RAVENCLAW.
MAGIC WAND : SPRUCE AND UNICORN TEAR.
PATRONUS CHARM : HARE.
SPECIAL CAPACITY : BANSHEE.
MARAUDER'S MAP : FAR AWAY.
POINTS RP : 4786

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yep !
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Mer 23 Nov - 18:25

Sa question pose un petit sourire sur la bouche de la blonde. Il suffit qu'on lui parle de créatures fantastiques pour qu'elle oublie, un instant, tout ce qui lui pèse sur le cœur et les épaules. Les fées gourmandes, comment fallait-il s'en occuper ? Elle regarde la boîte. Les fées sont pleines de surprises. Elles sont toutes petites, donc ne se nourrissent que de petits aliments, généralement des baies. Mais celle-ci est un peu particulière. Puisque c'est une fée carnivore, elle est beaucoup plus goinfre que ses cousines. Dans les bois, sa famille et elle se nourriraient de lièvres ou d’écureuils, parfois de hérissons, mais elles les digèrent mal. Ce qui lui faut, bien sûr, c'est de la viande crue. Un bon morceau de viande ferait l'affaire pour une semaine. Il ne faut pas trop la nourrir, en effet, parce que bien qu'elle en demande beaucoup, ça pourrait avoir des effets néfastes sur son organisme et elle pourrait faner. Tu savais que les fées fanaient ? Elles ne meurent pas vraiment, à proprement parler, elles ne font que s'éteindre petit à petit, et puis, un matin, elles tombent en poussière. C'est ça, la vraie poussière de fée que certains fabricants mettent dans leurs baguettes. Il n'y  a que leurs ailes qui restent, c'est d'ailleurs pour ça qu'on s'en sert en potion. Et... Elle relève le menton et croise son regard. Je parle trop. Enfin, voilà. C'est un cadeau, parce que sans toi, j'aurai pas été ici à te parler de toutes ces bêtises. Elle rigole. On dirait des carillons qui annoncent l'hiver, les dernières notes étoilées qui apaisent l'âme et fendent la nuit. Peut-être bien que tu aurais dû me laisser, alors ! Elle préfère en rire Luna, elle préfère faire passer toute la monstruosité de ses actions, de ce qui s'est passé, pour un rien du tout, une blague. Un drôle de souvenir qui tâche les mains et la conscience, un petit peu. Elle secoue la tête pour changer de sujet. je pense que je vais te laisser, j'ai vu du pudding sur le buffet. A tout à l'heure ! Elle se dirige en fredonnant vers les plats, un sacré phénomène, cette fille-là. Elle ne connaît pas grand monde, c'est un kaléidoscope de visages inconnus. Mais il ne faut pas qu'elle s'isole, c'est mauvais, elle retombe dans ses dépressives pensées, quand elle est seule. Elle s'avance alors vers la personne la plus proche. Voulez-vous du pudding ? La bouche pleine. Elle a pris le plateau et le trimbale avec elle.

Spoiler:
 



— She was a wild, wicked slip of a girl. She burned too brightly for this world [ EB ].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 3709
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : phoebe ; faust (av)
MULTINICKS : cassandre ; isla ; rhea

AGE : twenty-four drops of blood.
BLOOD STATUS : no one really knows.
CIVIL STATUS : married to herself, only dedicated to her cause.
JOB : everything and anything.
HOGWARTS HOUSE : ravenclaw for a very short time.
MAGIC WAND : she doesn't need a wand but she has one just in case. carved in willow wood, in its heart a hair of veela. it measures twenty centimeters and is predisposed to enchantments.
PATRONUS CHARM : an eagle.
SPECIAL CAPACITY : half-veela, her beauty literally wreaks havoc.
MARAUDER'S MAP : derrière toi
POINTS RP : 1671

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #993300
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 1 Déc - 0:40


Une mèche flamboyante enroulée autour de son annulaire, la gamine est perdue dans ses pensées alors que la bonne humeur a envahit le campement. Une mission mineure a été réussie. Mais cela ne concerne pas la douce poufsouffle. Elle n'a jamais levé les armes contre les forces du mal. Pas depuis la fin de l'armée de dumbledore. Lâche. Elle porte le poids de cette honte sur dos depuis si longtemps qu'elle en a oublié cette douleur. Ce n'est plus cela qui lui tord l'estomac. Mais plutôt ce sentiment ancré en elle. Ces papillons qui virevoltent dès qu'elle pense à sa douce amie, sa douce amante. Elle ne sait pas, elle ne sait plus. Elle veut juste l'avoir contre elle, sentir son odeur sur ses bras, passer ses doigts dans sa chevelure solaire. Elle ne veut être qu'avec elle, elle n'a pas besoin des autres et ils n'ont pas besoin d'elle. Mais Hannah non plus ne veut plus de la rousse. Elle a fauté, elle a tout envoyé en l'air. La tête dans les nuages, la gamine remarque à peine la présence de sa petite fée carnivore sur son épaule. Elle est devenue son unique compagnie dans un monde qu'elle ne reconnait plus. Les membres de l'ordre sont bienveillants à son égard, tout le monde l'est. Elle a des amis la gamine, mais elle se sent plus seule que jamais. Son regard vagabonde dans le cosmos alors qu'une voix vient la sortir de ses pensées. Elle cligne des yeux avant de voir une chevelure blonde se dessiner face à elle. Un instant, elle pense apercevoir Hannah avant de sentir une odeur différente lui caresser les narines. La jeune Lovegood se dresse face à elle. Euh, je .. Quelque peu déroutée, la gamine observe celle qui est également devenue orpheline. Triste monde. Triste vie. Pourquoi pas. finit-elle par lancer, un mince sourire se greffant sur ses lippes rosées. Le premier depuis un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/
avatar
SPELLS : 2552
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : holland ; queen clunnis (av)
MULTINICKS : cassandre ; rhea ; riley

AGE : twenty five years that the doll has marked the world with her volatile footprint.
BLOOD STATUS : muggle-born.
CIVIL STATUS : she loves her past (scrimgeour) but she's in love with her future (snyder).
JOB : former professional quidditch player, she proudly wore the emblem of the holyhead harpies at the pursuing post.
HOGWARTS HOUSE : gryffindor has been her home for years.
MAGIC WAND : carved in mahogany wood, in his heart, a tear of a unicorn. it measures eighteen centimeters and is predisposed to unformulated spells.
PATRONUS CHARM : incorporeal but once it took the form of a lion.
SPECIAL CAPACITY : none.
MARAUDER'S MAP : a lost house in the muggle countryside with rich, dimitri, ernest and a bunch of people.
POINTS RP : 1929

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #006633
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 1 Déc - 0:51


Entraînée dans une discussion passionnante, la rousse rit aux éclats alors qu'un sorcier lui raconte une anecdote sur l'un de leurs confrères. La princesse veut célébrer cette mince victoire. Ils n'ont pas gagné la guerre mais certainement une bataille. Et elle le sait que chacun ici présent a besoin d'un moment de joie durant ces heures sombres. La jeune femme salue plusieurs connaissances, serre quelques mains et embrasse certaines joues. Sa notoriété la poursuit même ici. Sang de bourbe, née moldue, mais célébrité des cieux pour autant. Elle en joue de ces instants de joie. Elle se prend au jeu des autographes et des embrassades. Les questions, elle y répond volontiers sans faire la difficile. Elle veut profiter de chaque moment et tout faire pour ne pas trop penser. Penser à sa soeur, à ses parents, à ses amis, à tous ceux qui ont été balayés de sa vie sans prévenir, sans guérir. Elle déglutit lentement, remplie d'amertume la poupée. Finalement, ses iris émeraudes se posent sur Tonks et un pincement au coeur lui fait accélérer le pas dans sa direction.
Salut toi. Comment vas tu ? lui lance t-elle donc en glissant un bol de soupe entre les mains de la future mère. Choix irresponsable selon la rousse mais qu'elle ne peut définitivement pas mettre de côté. L'absence de Remus pèse sur son amie, elle le sent, elle le voit et elle ne peut qu'essayer de comprendre la peine de la métamorphomage. J'espère que les jours les plus sombres sont dernières nous. finit-elle par lancer, son regard épris de l'horizon qui se dressait face aux jeunes femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/
avatar
SPELLS : 966
IDENTITY : divalex.
FACE & CREDITS : jaad, adl.
MULTINICKS : luna, blaise, kyeon, steve, darcy, toma.

AGE : twenty-one years old.
BLOOD STATUS : halfblood.
CIVIL STATUS : young and in love.
JOB : world class seeker.
HOGWARTS HOUSE : durmstrang.
MAGIC WAND : hornbeam, dragon heartstring.
MARAUDER'S MAP : where he belongs.
POINTS RP : 2260

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : YES.
COLOR OF MY LIFE : CRIMSON DUH.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 19 Déc - 15:43

c'est à son tour de prononcer son nom, c'est à son tour d'aligner les lettres, c'est à son tour de souffler ce mot de cette voix qu'il n'a pas entendu depuis si longtemps. depuis tant de secondes, de minutes, d'heures, de jours, de mois, d'années. elle est là, grande, impériale, pourtant oiseau fragile. elle est là et elle tombe dans ses bras, elle se sert contre lui, il est plus grand qu'elle, bien plus grand, sur le haut de sa tête, il pourrait poser la sienne, mais il y a un écart encore, il y a ce cou où la pomme d'adam s'agite, il y a la gorge qui tremble car les mots remontent tous ensemble. il a tant de choses à lui dire, il a tant d'histoires à lui raconter, il lui prend les joues, puis la resserre contre elle.
il la tient fort, très fort, de ses bras que le quidditch a taillé, il la tient assez fort pour qu'ils ne forment plus qu'un, une seule pièce, deux faces réunies, des sourires différents de deux côtés, mais qui expriment la même chose.
joie, soulagement.
ils sont là, quand les autres disparaissent et que tout tombe en ruine.
ils sont là.
l'un pour l'autre. viktor est là pour elle. il sera toujours là pour elle. il a toujours été là pour elle. viktor n'a toujours eu d'yeux que pour elle. et elle le voit comme cet ami qui vient des pays lointains, elle le voit comme cette vieille connaissance qui a parcouru l'europe, cette vieille grue qui a migré. et il ne la voit que comme ce qu'elle est. une lumière, un soleil. elle est brillante, elle a la peau tiède et les joues roses. les cheveux qui partent un peu dans tous les sens, les gestes qui suivent et le sourire,
oh le sourire,
qui lui fait penser à toutes ces étoiles qui doivent le jalouser.
elle porte sur sa bouche le plus beau des bijoux, un joyau qui resplendit dans les yeux de viktor.
qu'est-ce qu'il fait là, oui ? qu'est-ce qu'il fait là ? à côté d'elle. non, contre elle. qu'est-ce qu'il fait là ? joue contre la sienne ? peau poudrée contre peau dorée, son souffle cassé qui se glisse contre ses boucles. l'étreinte se brise, il la regarde un instant, il l'examine, il sourit comme un idiot.
- si je suis venu, c'est pour toi.
parce qu'elle est la dernière lumière, la lueur d'espoir qu'il lui reste alors qu'il tombe dans le noir. et qu'il ne veut pas la perdre, il ne veut pas qu'elle s'éteigne. il protégerait la fille aux flammes bleues envers et contre tout.
- pour vous prêter main forte.



— you're more than the brightest witch, you're the brightest star. the one and only that will shine forever, even in the darkest nights of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Mer 21 Déc - 16:41

Les secousses d'un corps enfantin, la voix du serpent qui le torturait, qui murmurait. L'ordre avait été donné, et Crivey était le plan, Crivey était la clé de voûte, le gamin à la figure déchirée, à l'âme souillée. Un appât, pour affaiblir ceux qui ouvriraient leurs bras à l'enfant prodige, de retour dans leurs rangs. Mais Colin n'était plus le même, Colin avait changé, et sa tête ne tournait plus rond, comme les voix lui répétaient. Il se glissait entre les arbres, silencieux, derrière lui, des bruits de pas trop bruyants, lui avait pris l'habitude d'être une ombre, invisible, elle faisait trop de bruit. Elle la gamine Parkinson, il souriait aux souvenirs des moments partagés au manoir Lestrange, il aurait aimé que cela dure plus longtemps, jouer avec elle et rendre Rabastan fier. Il se retournait, silhouette décharnée, insulte à la beauté de la poupée, dans des fringues déchirées, salies pour le spectacle, la poussière, le sang ruisselant du bras, de cette marque qu'il cachait, marque des Ténèbres qui ne cicatriserait jamais, doux artifice, cadeau, souvenir d'une nuit de douleur, d'une nuit de renaissance. « Caches ta baguette...ils doivent croire que tu es ma prisonnière... » Sa voix était calme, il ne risquait rien ce soir, ou peut-être risquait-il de tout perdre, il tournait les yeux vers la barrière invisible, vers ce mur qui tomberait, et se souvenait du visage du petit frère, derrière les protections, derrière les barricades, il le sauverait ce soir, c'était ça sa mission. D'un coup de cette baguette offerte par Rabastan, des fils embrassaient les poignets de la prisonnière. Chacun à son rôle, trois coups de bâtons. Le rideau tombe, Colin avance, boitant, tremblant, une brèche ouverte par Carter et Draco. Les nouveaux alliés du gamin, les alliés d'un soir. Il poussait Pansy en avant, baguette dans son dos. Il entrait dans le campement, une dernière soirée, il entendait les bruits de la foule quand il avançait entre les tentes. Il entendait les rires, la fête. Ils fêtaient, alors que lui se faisait torturer, alors que lui était seul, perdu, comme s'il n'était jamais parti. Le cœur de Colin se serrait, la haine s'éveillait de nouveau, mais il devait se calmer, il avait une mission à accomplir, les déstabiliser, leur faire oublier quelques secondes le danger permanent qui les entourait. Alors Colin se frayait un chemin dans la foule. Il avançait, toujours tout droit, toujours menant Pansy dans sa danse folle. Il s'arrêtait, là où tous pouvaient le voir. Zabini, le traître. Granger, l'amie qui l'avait abandonné. Tous réunis. Et de sa voix d'enfant innocent, sa voix d'ange, le gamin défiguré par la torture et les blessures, il se tournait vers le regard de celle avec qui il partageait tout fut un temps, sa meilleure amie, un visage de réconfort qui sonnait faux aujourd'hui. Les larmes qui débordaient de ses yeux, il était comédien, il était bon comédien. Les larmes qui coulaient sur ses joues brûlées, sur ce sourire de l'Ange qui l'accompagnait. « Je...Luna ? » Il jouait le fatigué, arrivait à peine à tenir debout. Un attroupement se formait petit à petit, tout fonctionnait. L'Ordre et les Insoumis voulaient venir au secours de l'enfant prodige, du gamin blessé qui leur avait été rendu des bouches des enfers. L'appât fonctionnait, ils s'éloignaient des murs, ils s'éloignaient des sortilèges de protection, avide de curiosité envers ce nouvel arrivant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1435
IDENTITY : DIVALEX.
FACE & CREDITS : LUCAN BY LAURA.
MULTINICKS : VILLAGE PEOPLE.

AGE : SIXTEEN YEARS OLD.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD.
CIVIL STATUS : W/NEVILLE.
JOB : REBEL.
HOGWARTS HOUSE : RAVENCLAW.
MAGIC WAND : SPRUCE AND UNICORN TEAR.
PATRONUS CHARM : HARE.
SPECIAL CAPACITY : BANSHEE.
MARAUDER'S MAP : FAR AWAY.
POINTS RP : 4786

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yep !
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 22 Déc - 18:51

C'est Susan, elle lève le menton, Luna la connaît. Ses mots,"pourquoi pas", sonnent trop doux, presque édulcorés. C'est une insoumise aussi, Bones, elle ne savait pas, elle n'avait pas remarqué. Elle remarque pas grand chose la Luna, ces derniers temps, si on l'agite pas sous son nez. Elle lui tend le plat, puis il y a du mouvement autour d'elles, des gens qui se rapprochent de quelque chose au centre. Elle lève les yeux pour voir au dessus de la foule, elle n'est pas très grande, au milieu de tous ces adultes, au milieu de tous ces guerriers. Elle n'est qu'une fleur fragile qui plie sous le vent, au milieu de ces arbres robustes qui ne se courbent pas face aux tempêtes. Elle se met sur la pointe des pieds, aperçoit un visage maigri, rongé, et des yeux autrefois perçants, ce soir inanimés. Elle fait tomber son plat aux pieds de Susan, s'excusent, elle est confuse. Elle court, elle se fraie un chemin au milieu de la foule, sa robe se déchirant un se prenant quelques branches au sol, elle court, ses cheveux courts rebondissant sur ses épaules. Puis elle arrive face au garçon en question, il traîne avec lui une vieille ennemie. Une vipère dont les crocs sont toujours plantés dans la chaire de la blonde. Elle se tient face à lui, sa robe fine virevoltant au gré du vent, lui donnant des airs de fantôme, encore. Elle est toute pâle, comme eux. Elle en voit un, juste sous ses yeux. Colin, Colin, Colin.
C'est lui. Il est de retour, il est de retour. Elle presse le pas vers lui, elle se souvient de toutes les promesses qu'elle lui avait faites, elle se souvient de leur rencontre au domaine des Lovegood, elle se souvient qu'elle lui avait dit qu'ils finiraient par se retrouver. Et ce soir, ce soir ils sont enfin réunis. Elle s'en veut que ce ne soit pas arrivé plus tôt, mais la voilà, à courir pour le serrer tout contre elle, tempe contre la sienne, pour entendre les battements de son cœur et pour qu'il entende le siens. Elle lui offre ces roulements de tambour, elle lui offre cette symphonie. Parce que s'il tend l'oreille, il peut comprendre que son nom résonne entre tous les instruments. Qu'il n'a jamais cessé d'être là, chef d'orchestre. Malgré le vacarme qui vivait dans sa tête. Elle n'a jamais oublié Colin et le voir ainsi lui fend le cœur,  le voir ici la surprend. Elle reste muette, tant elle ne saurait mettre de mots sur ce qu'elle ressent. Ses yeux sont perdus dans les siens quand elle le prend par ses joues abîmées, puis dans la brume quand elle le serre dans ses bras de nouveau. Elle oublierait presque qu'autour d'eux, la foule grossit, les yeux écarquillés, l'air surpris. Ils ne sont plus que des astres dans le ciel. Un ciel ouvert à présent où fuseront les désastres.



— She was a wild, wicked slip of a girl. She burned too brightly for this world [ EB ].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 120
FACE & CREDITS : iwan rheon; balaclava (ma gaëlle d'amour), mis en forme par ma femme
MULTINICKS : raby jacob.
AGE : vingt-huit cycles qui le sépare du commencement.
BLOOD STATUS : mêle dans un tourbillon euphorisant, deux mondes opposés.
CIVIL STATUS : c'est un interdit, une créature disparue des contes enchantés. elle lui obstrue l'esprit par sa candeur sauvage.
JOB : la sagesse du soin entre ses mains.
MARAUDER'S MAP : soon.
POINTS RP : 791

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Ven 23 Déc - 13:46

Le garçon respire l'excitation des festivités. Assis sur une souche, il observe la cadence de ces gens, ces sourires et ces lumières. Il était étonnant d'imaginer la souffrance et les maux d'un quotidien chaotique, pour autant, les sorciers riaient aux éclats et semblaient libérer du fardeau de leurs peurs. Le temps d'une simple et misérable soirée. Et pourtant.
L'homme parcourt l'assemblée  de ses yeux trop bleus, trop innocents et se met à étouffer un rire quand il aperçoit la maladresse de certains. Mais c'est son visage qui vient à son esprit, comme un appel du divin. Ariane. Alors il cherche ses traits, sa sauvagerie magnifique et son éclat incroyable. Ses yeux font des va et viens tandis qu'il regrette de ne pas l'apercevoir. Puis le fil parfait se coupe et un attroupement se fait ressentir non loin. Les sourcils froncés, il se relève lentement tandis que les premiers chuchotements s'élèvent. Sensation d'effroi, la candeur des festivités s'efface et bientôt, Thybalt rejoint le centre des attentions. Se frayant un chemin, il parvient aux premiers rangs. Le médicomage ne reconnaît point de suite la paralysie générale quand son regard finit par tomber sur cette étreinte. Méfiant et ne saisissant toujours pas la gravité d'un tel moment, il l'observe les deux jeunes gens se coller l'un à l'autre.
Très vite, il remarque la présence d'une jeune femme. Les faciès sont familiers mais peut reconnaissables à son égard et ses interrogations sont vite éteintes par les paroles qui s'échappent de l'assemblée. « Colin Crivey est vivant.. Comment ? » Bien qu'il ne parvient à détacher son attention du couple, il est frappé par cette révélation qui lui secoue l'esprit. Son nom était devenu martyr bien que de son sort, rien n'était deviné. A ses paroles, son regard se teinte d'une ombre de tristesse face à son cadavre qui respire encore. D'ailleurs, il n'a point encore le temps que de remarquer l'identité de sa prisonnière qu'il se permet d'approcher. La cohue se forme autour dans un silence pesant tandis que le médicomage s'approche. L'étreinte était délicieuse et il hésite encore à la rompre quand il pose finalement sa main sur l'épaule de la jeune femme, lui intimant presque tendrement de s'écarter de Colin. Fragilité et candeur le caractérise même dans les moments les plus tragiques. « Bon retour parmi nous. » Il semble hésiter dans ses paroles, comme s’il eut peur de le briser définitivement. Se souciant avant de la priorité que son esprit ordonne, il cherche à réparer les souffrances physiques dont il est fait pour. « Je.. Vous avez besoin de soins. Puis-je ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 785
IDENTITY : eve (slytherns)
FACE & CREDITS : emma watson. (a: maimihina., g: tumblr)
MULTINICKS : aj.

AGE : dix-sept. le nombre indélicat qui s'inscrit, hésitant, sur son visage comme seule vendetta contre le temps
BLOOD STATUS : impur. c'est inscrit partout, à présent : sur ses bras, sur les murs, et même dans le regard des gens. ils l'ont élevé au rang de vérité universelle. mais elle en est diablement fière.
CIVIL STATUS : célibataire, tous vous diraient qu'hermione est bien trop entière pour se laisser compléter par une autre âme. elle est bien trop flamboyante, trop vivace, trop miss je-sais-tout pour se laisser contrer par une autre bouche, un autre corps, un autre esprit. pourtant, elle a le coeur pris.
JOB : elle est dans l'ombre d'harry potter, activiste reconnue dans l'ordre du phoenix, rien de plus qu'une oppressée cherchant la liberté.
HOGWARTS HOUSE : c'est son courage, son courage qui lui grignote les os, qui lui glace le sang, qui l'oblige à se lever chaque matin, son courage transcendant, fascinant, qui l'a envoyé à gryffondor. elle le porte en armure, aujourd'hui, son courage. comme un casque, comme une couronne, parfois même comme une arme. il faiblit, pâlit, mais ne disparaît jamais vraiment.
MAGIC WAND : hermione possède une baguette fine, aisément maniable si on sait s'y prendre et si on le fait avec douceur, en bois de vigne. un nerf de coeur de dragon en son centre, cela donne aisément un caractère autoritaire et flamboyant à la baguette, qui se braque lorsqu'elle est dans les mains d'autrui.
PATRONUS CHARM : la loutre.
MARAUDER'S MAP : le campement.
POINTS RP : 4941

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, dialogues ou intégral.
COLOR OF MY LIFE : firebrick
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Ven 23 Déc - 14:37

il lui dit, c'est pour toi.
puis il dit, pour vous. comme s'il voulait clarifier ce que l'éclat de son coeur venait de chuchoter. et elle aurait aimé répondre quelque chose, offrir un joli sourire, se dandiner un peu sur place, gênée et heureuse et légère. redevenir la gamine qu'on avait invitée au bal, celle qui avait tournoyé sous des ah appréciateurs. le regard de ron sur sa nuque et celui de viktor sur ses lèvres. tout sourire. comme maintenant.
elle aurait aimé, vraiment.

mais ses yeux tombent sur sa poupée préférée qui avance avec hésitation. sa folie favorite dans des habits déchirés, l'air crade et paumée. pansy, jolie pansy qu'elle avait épargné et qui se retrouvait de nouveau au devant du danger. pansy, jolie pansy qu'elle aurait voulue sauver si le monde ne s'était pas mis à tanguer: à son bras, colin.
ils étaient amis, avant sa disparition. amis, avant son absence. et le revoilà, blême et mal en point et doté de cette aura un peu lugubre qui donne à la môme un frisson. merlin seul sait ce qui lui est arrivé après le mariage. ils ont cherché, pourtant, tout comme ils ont cherché ron. ils se sont débrouillés comme ils pouvaient, sans y arriver. avec les jours puis les semaines, c'est devenu presque évident: il devait être mort, colin. disparu dans la nature puis lâchement assassiné parce que c'est ce qu'on fait, en temps de guerre.
sauf qu'il est là, à quelques pas d'elle, et elle voudrait glisser sa main sur son bras juste pour vérifier qu'elle ne rêve pas. qu'il en chair et en os et entier.
mais granger ne bouge pas, parce que luna s'avance et luna vole et luna prend tout l'espace comme une comète dans un ciel noir.

puis au fond, le petit soldat de plomb n'a d'yeux que pour sa poupée préférée qui semble bien petite, au milieu du raffut. des chuchotements, des murmures, des yeux écarquillés et des coeurs qui battent trop vite. qu'est-ce que tu fous?, granger, elle voudrait lui demander. d'ailleurs c'est peut-être pour ça qu'elle a fait un pas de plus que la foule et qu'elle les observe, les sourcils froncés. et si elle arrive à attraper le regard de parkinson, elle penchera doucement la tête sur le côté.
parce qu'elle connaît la folie de la môme (elle a peint ses mains du sang bleu de parkinson, après tout) et se faire attraper par colin? pas son genre. du tout. surtout s'il est dans cet état: il a l'air sur le point de s'effondrer tant il est mal en point. d'ailleurs, granger elle s'entend souffler un grand coup quand un médicomage propose de l'aider.

elle se dit que s'ils aident colin et ne tuent pas pansy tout de suite, alors tout devrait bien se passer.


“You said to us once before,” said Hermione quietly, “that there was time to turn back if we wanted to. We’ve had time, haven’t we?”   

LITTLE GIRL, PICK YOURSELF UP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 2057
IDENTITY : bloody marie (marie)
FACE & CREDITS : odeya rush + momo (avatar) & sandy (signature)
MULTINICKS : amelia abbot.

AGE : nineteen, not quiet a woman, not a child anymore.
BLOOD STATUS : mudblood.
CIVIL STATUS : scared of love. alone.
JOB : fighting.
HOGWARTS HOUSE : blue and bronze are her colors. ravenclaw.
MAGIC WAND : white oak, dragon fang, short.
PATRONUS CHARM : the bear will protect her from the dementors.
SPECIAL CAPACITY : photographic memory.
MARAUDER'S MAP : rebellious camp.
POINTS RP : 923

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, entièrement ou seulement les paroles
COLOR OF MY LIFE : PaleVioletRed
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Ven 23 Déc - 15:48


Il y a une nouvelle fête aujourd’hui, une célébration, ça commence par un murmure à peine audible et ça se termine par une grande foule, tous les insoumis, qui célèbre les dernières victoires. Les dernières victoires ? Il n’y a pas de victoires, elle se dit la serdaigle, dans un tel contexte, il n’y a pas de victoires, que des défaites, pour les deux camps, peu importe le nombre de personnes en sécurité, ce n’est pas une vie de se terrer au campement. La gamine elle ne comprend pas comment les gens peuvent faire la fête alors que dehors, la guerre gronde plus que jamais. Lorsqu’il y a la guerre, il n’y a pas de place pour les fêtes elle pense, les deux mots ne sont pas connectés, ils sont même irrémédiablement opposés. Peut-être est-ce une manière de se laisser aller, oublier l’horreur de la vie réelle. Mais elle décide de donner une chance à cette célébration la gamine, elle qui voulait, à la base, se cacher dans un coin pour être tranquille ce soir pendant que les autres s’amusent. Les fêtes n’ont jamais été son fort, ne l’ont jamais vraiment attiré. Elle reconnaît quelques têtes, ici et là, et parfois elle décide de pousser un soupir de soulagement quand elle voit que certains sont encore en vie (elle trouve ça bizarre d’être contente que quelqu’un soit toujours en vie alors qu’à cet âge elle ne devrait pas penser comme ça). La gamine elle voit mais ne dit rien, s’écarte un peu de la foule, présente mais pas totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 4197
IDENTITY : KILLER FROM A GANG (MORGANE)
FACE & CREDITS : ELLA PURNELL, ADL (AV) MOMAN BE D'AMOUR (GIF)
MULTINICKS : ARIANE, PENELOPE, HANNAH

AGE : DIX-HUIT ANS
BLOOD STATUS : PURE PURE PURE
CIVIL STATUS : CÉLIBATAIRE POUR LA BIENSÉANCE, ÉPOUSE DE SON FRÈRE DANS LE PLUS GRAND DES SECRETS
JOB : SECRÉTAIRE DU MINISTRE DANS LE MINISTÈRE DE LA RÉGULATION DES ANIMAUX MAGIQUES
HOGWARTS HOUSE : SLYTHERIN
MAGIC WAND : BOIS D'ÉRABLE, GRIFFE D'HIPPOGRIFFE, TRENTE-DEUX CENTIMÈTRES, SORTILÈGES OFFENSIFS
PATRONUS CHARM : RENARD
SPECIAL CAPACITY : SA PERSUASION
MARAUDER'S MAP : DANS LE MANOIR PARKINSON
POINTS RP : 6164

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : non pour l'instant. (ou simple dialogue)
COLOR OF MY LIFE : rosybrown
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Ven 23 Déc - 16:15

Vile gamine, affreuse comédienne. Et elle enfile les guenilles avec attention et malice, attirée par le vice. Et la comédie prend forme quand elle l’enlace de son sourire resplendissant et qu’elle est désormais auprès du vieux loup dans la forêt. Son regard se porte sur les arbres morts et la silhouette du sbire. Elle le hait. Elle le déteste, elle l’a maudit des nombreuses fois. Son séjour chez son oncle lui a laissé des traces, des souvenirs, des envies particulières de le faire souffrir lui et son sourire. Et elle imagine, Pansy. Le tuer serait facile, un sort jeté et voilà le pauvre Colin désarticulé. Elle y a réfléchi à sa possible vengeance, les noms dans sa tête et le sang sur la liste. Mais la mission la rappelle à l’ordre, elle doit agir, elle doit servir. La petite poupée de porcelaine brisée continue sa marche rapide caressant ses habits déchirés pour réchauffer sa peau rougie. « Caches ta baguette...ils doivent croire que tu es ma prisonnière... » Le regard qu’elle porte à sa taille, observant le garçon d’un air mauvais. Baguette qu’elle attrape, baguette qu’elle sert, envie mortelle. Mais c’est le bras tendu que la baguette pointe le garçon, la nonchalance apparente sur son visage. « Prends-la sur toi, c’est plus crédible. Ose la casser et c’est ton vilain visage que je fracasserai, vermine. » Comme un crachat dans l’herbe, elle lui donne celle-ci. Une part d’elle se déteste, l’autre veut en finir. Les mains liées, il prend plaisir à serrer les liens sous son regard putride alors qu’il la serre contre lui pour avancer.

Un feu se dessine, des lumières apparaissent sous ses yeux tout comme des tentes. Un vieux souvenir d’une ancienne vision lointaine, c’est donc là que tu te terres Granger. La petite maison où elle fut autrefois prisonnière lui rappelle ce gout amer qu’elle a sur les lèvres et l’esprit vengeur. Et la comédienne entre, comme si elle était attendue sur scène, admirée de tous. Ce sont des yeux, de plus en plus nombreux qu’elle aperçoit. Jeunes, vieux, fatigués, enjoués, des milliers d’yeux victimes de ses mains, de sa famille, de ses idéaux. Au cœur de l’ennemie, au cœur du vice. Un regard apeuré pour la comédie, perturbé par la folie. L’accolade idiote de Lovegood envers Colin, pauvre enfant qui ne sait pas quel diable est-il devenu. Regard dégoûté, regard mauvais qui rappelle d’une voix silencieuse sa mission, regard aussi mauvais que celui de son frère, de son oncle. Son regard encercle la foule d’un air glacial pourtant perdu, à la recherche de son regard. De sa peau mate, de ses cheveux bruns, son frère Zabini. Pourtant un homme l’interrompt, s’approchant d’elle avec douceur, pauvre misérable qui ignore le carnage. « Je.. Vous avez besoin de soins. Puis-je ? » Les mains qu’ils approchent, son corps qui recule. Elle fuit la douceur, jouant la comédie comme une étoile dans le ciel, devenant douce prisonnière. Son esprit se met ainsi à réfléchir ainsi et à se demander ce qu’elle ferait réellement en tant que prisonnière. D’un regard discret à Colin, elle se décide à les tendre à l’homme tandis qu’elle sent un regard se poser sur elle, féminin, malin, fort. Sa petite folie, le soldat de porcelaine qui se veut plomb. Elle a le sourire facile, Pansy, et ses joues la démangent, voulant s’écarter pour saluer la belle silhouette. Granger, sa chronique, cette obsession malsaine qui la rend si irritable. Elle est ce que Potter est à Voldemort, elle est cette cible finale à abattre et pourtant incapable de jeter le maléfice. Et elle la regarde, elle la scrute, misérablement, machinalement. Elle est intelligente Granger, beaucoup trop, et il ne va pas lui falloir beaucoup de temps avant de tout savoir, tout comprendre. Et les joues de l’enfant de Satan se mouvent, laissant apparaître une vieille salutation à sa vieille ennemie. L’horloge horrible qui rappelle, d’une voix sinistre, effrayante, impassible,
Souviens-toi.


 
Is our secret safe tonight ? And are we out of sight ? Or will our world come tumbling down ? Will they find our hiding place ? Is this our last embrace ? Or will the walls start caving in ? It could be wrong, but it should've been right.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 814
IDENTITY : despoina, laïla.
FACE & CREDITS : christina nadin, @myown/gifs:@altesse.
MULTINICKS : oreste.

AGE : in her twenties already.
BLOOD STATUS : she doesn't give a damn.
CIVIL STATUS : catcher in the rye.
JOB : former hit witch (in training). now a fugitive, a protector for those in need.
HOGWARTS HOUSE : proud to be a gryffindor, home of the bold and the brave.
MAGIC WAND : larch wood, dullahan hair, predisposed for offensive spells.
PATRONUS CHARM : a red fox.
SPECIAL CAPACITY : a lot of stamina and fighting spirit (mostly athletic abilities).
MARAUDER'S MAP : nowhere to be found. on the run.
POINTS RP : 1144

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yes, both
COLOR OF MY LIFE : some sort of violet.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Ven 23 Déc - 16:25

salmacis était préoccupée. ce matin, aux aurores, elle procédait au tirage quotidien de ses cartes de tarot. la taromancie était un art divinatoire à prendre avec des pincettes. depuis le début de la guerre, les combinaisons changeaient jour après jour - de plus en plus terrifiantes. celle d'aujourd'hui ne faisait pas d'exception. les cartes lui avaient révélés que le pire était à venir. la première qui apparut était celle du pendu. renversée, elle indiquait un retournement de situation. celle du mieux était celle du diable correspondant à la malchance. puis la dernière, la tant redoutée, celle de la mort. étrangement, ce n'était pas elle qu'elle craignait le plus. celle du pendu l'alertait davantage. le vent avait tourné. encore une fois, tout n'était pas encore certain. les flux temporels fluctuaient de façon aléatoire. le futur peinait à se dessiner. et dans ses visions, elle ne voyait que destruction et chaos. chez crescent, la clairvoyance prévalait sur tout. il y avait bien une chose qu'elle avait apprise d'edom: on était jamais trop prudent. elle se promenait toujours avec le nécessaire dans son fourre-tout en cas d'attaque. et ce soir, cela ne faisait pas exception. elle restait résolument convaincue que la prévoyance était de mise. en débarquant ce soir, à la fête, elle pensait se vider l'esprit. non, la carte du pendu continuait à la rendre nerveuse, à la hanter. troublée, elle se retira loin de la foule pour chasser ses idées noires. la fête battait son plein, mais le cœur n'y était pas. elle faisait des efforts monstres pour ne pas montrer ses inquiétudes. soudain, elle fut saisie d'une migraine violente, le signe qu'une vision était sur le point de poindre. elle leva les yeux et vit à l'horizon deux silhouettes se détacher de la pénombre. elle reconnut les traits tirés de crivey et une parkinson à la traîne. elle se figea, mille frissons la parcourut. un mauvais pressentiment l'envahit alors. elle se souvint alors de la carte du pendu. le pendu, évidemment ... la migraine s'intensifiait, la douleur irradiait sa boîte crânienne. par réflexe, elle tira sa baguette magique de son sac et s'y cramponna pour se rassurer, les sens en alerte. elle regarda aux alentours. l'assemblée semblait surprise par  cette arrivée. fronçant les sourcils, salma n'était pas dupe. elle guettait le moindre coup fourré. la peur était en train de tirailler ses entrailles. ce mauvais pressentiment ne la quittait plus hélas.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 24 Déc - 4:12

La fête continuait, ou si l'on pouvait vraiment l'appeler ainsi. Cormac se tenait près de Blaise, comme la lune d'une planète, des mouvements synchronisés, étranges pour des amis. Cormac se laissait aller à regarder par dessus les têtes, jeter des sourires à la volée, priant pour que personne ne remarque le jeu dangereux auquel les amants venus d'un autre monde jouaient. Il attrapait un verre quand l'agitation naissait chez les insoumis. Cormac regardait autour d'eux alors qu'une foule se créait. Silhouette frêle qui approchait. Cormac reconnaissait difficilement les traits tirés de Crivey. Les murmures dans la foule, il était revenu, le gamin était censé être mort, et au vu de son état, Cormac aurait sans doutes préféré qu'il le soit. Il était pâle, translucide, fin, osseux, blessé. Mais c'était les secousses sur son corps fragile qui impressionnaient Cormac. Mais Colin ne fut qu'un court divertissement, les yeux du gryffondor se posaient sur la poupée, princesse au sang trop pur qui l'accompagnait, ses jolies mains liées, son air de biche apeurée. Cormac tournait lentement la tête vers un Blaise qui n'avait d'yeux que pour elle, une flamme rugissait dans son cœur, un sentiment étrange nouveau, l'estomac qui se nouait, une boule qui naissait et se terrait au fond de sa gorge, jalousie de voir le regard des deux amis. Cormac regardait de nouveau Pansy il ne savait pas si elle le voyait, si la poupée s'y intéresserait. Mais le regard de Cormac était noir quand ses doigts s'entrelaçaient autour de ceux du sang-pur à ces côtés, un geste discret, mais qui pouvait être vu, mais il s'en foutait Cormac, il s'en foutait d'être vu, il voulait lui dire à la poupée, à la princesse jetée de son château, Blaise était sien, elle ne le reprendrait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 24 Déc - 4:58

Minerva regardait l'assemblée, un verre d'eau à la main. La sorcière posait ses yeux ridés sur les visage, déchiffrait les faciès, dans l'ombre et le silence. Elle regardait les jeunes sourire, elle en voyait certains aimer, certains draguer. Elle voyait la vie et souriait. Elle voyait que le monde, même sombre, trouvait toujours une place pour l'amour, et Albus aurait été heureux de les voir ainsi aujourd'hui, enfin une journée sans soucis à se faire. Rien ne pouvait arriver, rien ne devait arriver. Minerva était fatiguée, elle le savait, elle commençait à le sentir, elle avait pensé pouvoir tenir, faire ce qu'Albus faisait, mais la mort avait décimé ses alliés, la laissant seule aux reines. Et Minerva sentait ses os faire mal, et elle sentait la fin arriver. Instincts de chat, instinct de vieille. Elle ne savait pas, elle se redressait, marchant à travers les groupes formés, les remerciant de leur présence, discutant quelques secondes, à la volée, elle était ce visage qui rassurait, ce visage que les jeunes cherchaient, le souvenir d'une période de stabilité. Aujourd'hui, elle savait qu'elle n'était plus leur professeur, ils étaient ses combattants, ils étaient ses alliés, qu'elle traîtait avec égalité et justice. Ou du moins essayait. Elle s'approchait de Granger sourire aux lèvres quand des exclamations dans la foule la surprenaient. Elle se retournait vers la cause de la surprise générale, et immédiatement, son cœur ratait un battement. Elle se glissait un chemin vers les deux arrivants, vers les deux armes perdues. Son regard se portait sur Pansy Parkinson, la poupée brisée, et les images du dernier prisonnier dans ce camp firent frémir Minerva, le rappel de la torture imposée à Rosier, pour ne rien apprendre. Minerva lachait la serpentard des yeux, les posant sur Colin qui a ses côtés avait trouvé Luna et Thybalt, ce dernier offrant des soins aux arrivants. Minerva ne bougeait pas, cela semblait étrange, quelque chose n'allait pas, mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle posait une main sur l'épaule de Crivey, « Tout va bien Colin, vous n'êtes plus en danger maintenant. » Elle se retournait vers la foule « Emmenez nous deux verres d'eau Miss Carlson je vous prie ! » Un pour Colin, un pour Pansy. Minerva sentait son cœur se serrait, elle détestait la guerre, la guerre qui arrachait des enfants à leur innocence, ces deux-là avaient à peine 15 ans, et Colin était défiguré, quand Pansy semblait torturée par des idées noires. Elle haïssait ce monde, et son effet sur les gens. Minerva se retournait alors vers Zabini, le nouveau venu dans le camp, elle croisait les mains liées de Zabini et McLaggen, restait silencieuse. "Monsieur Zabini, approchez..." Il était le seul qui ne blesserait pas la prisonnière, le seul qui ne la touchera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows.

Revenir en haut Aller en bas

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» Babeth's Feast,le Picard Surgelés de l'Upper East Side à New York;
» Black Crows .. des skis Alsaciens !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback :: le campement des insoumis :: le campement-