AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 7 Jan - 19:15

Et voici que le campement est mis à feu et à sang. On ne reconnait plus rien, ni ces arbres feuillus désormais réels brasiers, et encore moins cet agencement si minutieux maintenant totalement détruit. Ces semaines de dur labeur; réduites à néant. Tout ça pour ça ? Il faut se rendre à l'évidence : les insoumis sont faibles, plus naïfs que ce qu'ils pensaient. Mon cœur bat fort et résonne dans tout mon corps, ma paume serre de toutes ses forces ma baguette, prête à l'attaque. Parce que oui, il ne s'agît plus de se défendre, d'attendre dans l'ombre que le pouvoir se taise. Il ne se taira jamais. Pas si nous laissons les choses aller comme elles veulent. Il faut désarmer ce pouvoir. Attaquer, attaquer, attaquer. Vite. Leur montrer de quoi nous sommes capable, de quoi je suis capable. Je regarde les alliés se disperser, d'autres mourir sous mes yeux, et la colère se placarde sur mon visage. Il n'y pas de peur, même pas de panique, au fond. Juste une colère noire, une colère sombre, la même que j'ai ressenti il y a des années de cela, lorsque j'ai compris la réalité sur Jedusor. Une véritable colère contre moi-même. Pour la deuxième fois de ma vie, je n'étais pas assez forte. Et deux fois, c'est déjà trop. Deux fois, ce n'est pas rattrapable. J'ai déjà fait bien trop d'erreurs, j'ai fait profil bas pendant bien trop longtemps déjà. Cette intrusion aura des effets dévastateurs, mais elle a au moins le mérite de me faire réaliser. L'instinct me guide vers ces Mangemorts au cœur de pierre, l'instinct me démange et me tort les entrailles. Mes pas s'accélèrent et ma baguette crache des sorts à chaque tournant. Jusqu'à ce tournant. Ma chevelure, ma carrure, ma posture. Réel double de moi-même, qui doucement et dos à moi, reprend sa véritable apparence. Les battements de mon cœur s'arrêtent instantanément. Fred, George. Les jumeaux. L'un pétrifié, l'autre.. mort. Mort, sans vie, vide. Le cou est d'un amer violet bleuté, les traces des deux mains serrées sont encore visibles. Et à ce moment-là, je comprends enfin. A ce moment-là, je comprends le stratagème, le changement mystérieux de comportement d'Hélène, la disparition totale de Marietta. Ça mêlé aux suspicions de Fred, à mes doutes déjà fondés, donne une dimension totalement plausible à la cause. Hélène, depuis tout ce temps, était Marietta. Tout rentre dans l'ordre, toutes les maladresses s'avèrent maintenant plus que logiques. Je connaissais les deux. Leur fusion n'est qu'oeuvre terrifiante de ce dont est capable celle qui se dit être de notre côté. Mensonge cruel. Je reste derrière elle, pointe ma baguette en sa direction. Plus rien n'a d'importance. Totalement redevenue "elle-même", elle se retourne vers moi, enfin. Un air surpris sur son visage, le temps d'une seconde, me donne satisfaction. - Tu aurais pu devenir quelqu'un de bien, Hélène. Ou devrais-je dire Marietta. Je jubile à nouveau, j'en viens même à apprécier le fait de provoquer la violence. Commencer un combat, une lutte. Attaquer. - Levicorpus ! Le corps de la brune se renverse, sa baguette s'échappe et tombe lamentablement au sol. D'un geste vif de ma part, son corps tout entier se projette et s'écrase contre un arbre se tenant à quelques mètres du cadavre de mon frère, pour finalement venir par s'abattre à son tour sur la terre ferme. Le tout en quelques secondes à peine. Tout tremble et se chamboule à l'intérieur, mais vu de dehors, j'ai une apparence stable, un sang-froid jusque là insoupçonné. Il n'y a que mes lèvres entrouvertes qui inspirent et expirent, comme manquant d'air pur à travers toute cette colère. Mes yeux brûlent, plus encore que toutes ces flammes consumant le campement. La réelle traître de l'histoire se relève, doucement. - Tu n'avais pas à faire ça. En le tuant, tu t'es fait plus de mal à toi qu'à moi. La vengeance qui, pour la première fois, se manifeste ouvertement. C'est libérateur, et paradoxalement, presque rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 7 Jan - 20:04

Rouge sang, rouge sang, la pluie qui tomberait ce soir sur le campement. Et les flammes l'engloutiraient, tout avait explosé, alors même que Cormac lançait à Pansy un regard tueur. La poupée fixait son Blaise, la poupée fixait son amour. Alors Cormac tournait autour de son doigt cette bague qui liait les deux garçons, il ne savait pas au fond que la poupée avait déjà vu cette bague, que la poupée avait elle aussi offert une bague. Et Cormac était trop occupé à la dévisager, sans regard pour le cadavre difforme de Crivey qui par il ne savait quel artifice tenait debout et parlait. Mais la lueur argenté traversait le ciel, éclatant comme un éclair, annonçant la tempête. Il n'avait fallu que le mot piège, que ce mot trop entendu pour que la baguette de Cormac soit dans son poing. Son cœur battait à un rythme irrégulier. Et les premiers sorts pleuvaient, cacophonie meurtrière, ils étaient là pour tuer, pour blesser, sans sommation aucune. Mais le lion rugissait, cette fois, le lion se battrait, il protégerait le serpent, au prix de sa propre vie, de sa propre âme. Alors sa main instinctivement serrait celle de Blaise et il l'entraînait avec lui, une course folle, traversant les résistants, ceux qui fuyaient, ceux qui tentaient désespéremment de se battre. Et la baguette de Cormac fendait l'air, bloquant des sorts trop puissants, le bousculant, et si c'était la fin ? Cette pensée ne pouvait partir, elle revenait, un chant répétitif, une sorte de prière antique. Et son coeur se serrait, sa gorge se serrait, son estomac se nouait. Il ne pouvait pas partir, pas comme ça. Alors Cormac se retournait, sans vraiment savoir comment ni pourquoi, d'une main, il caressait le visage de Blaise. Et il s'approchait, et scellait leur amour d'un baiser tendre. Il se foutait qu'on les voit, il se foutait du regard des gens, des alliés, des ennemis, les regards n'avaient plus d'importance, pas quand les flammes avalaient le campement. Puis vint la fin du baiser, un regard, un sourire, un je t'aime silencieux, un je t'aime qu'il n'avait pas besoin de dire. Et les deux amants sous la lune s'élançait de nouveau, Cormac observait les combats, les duels, les sorts qui fusaient, feu d'artifice funèbre, la fin de la fête, l'appel à la mort. Il voyait les corps tomber, ceux de Roseia ou de Fred Weasley. Il voyait des enfants combattre pour leur vie, il voyait la colère et la peur. Puis ses yeux se posaient sur Daphné, sa reine d'autrefois, reine d'un autre monde qui n'était plus le sien. Il voyait Hermione l'attaquer. Lui ne savait pas où aller. Alors il pointait sa baguette sur un Mangemort qui fondait sur le lion et le serpent. "Incarcerem !". Les cordes qui s'élançaient, tentant de s'enrouler autour de leur cible. Cormac était une arme, il défendrait Blaise, peu importe contre qui, peu importe si ce masque tombait et que le visage de sa mère apparaissait, seul Blaise comptait et Cormac se foutait de le hurler au monde entier.

Spoiler:
 


Dernière édition par Cormac McLaggen le Sam 7 Jan - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 7 Jan - 21:09

a feast for crows
tc. insoumis

La fête. Evènement stupide que la Serpentard a refusé d’honorer de sa présence, elle ne sait même pas ce qu’il fête et elle s’en fiche. Elle préfère de loin broyer du noir dans son coin, tenter de trouver un but à sa vie qui à drastiquement changer en un claquement de doigt ou plutôt un mouvement de baguette. Son choix l’a hanté toujours et si elle commence à entrevoir le fait qu’elle n’a pas à se sentir coupable pour la mort de ses parents, cela reste toujours difficile. Rire, s’amuser, elle n’y arrive pas encore alors elle a décidé de ne pas imposer sa présence de zombie, de dépressive aux autres. S’ils veulent s’amuser, elle ne va pas les empêcher, leurs gâcher ce moment de détente, elle ne s’en estime pas le droit au contraire une partie d’elle est contente pour eux qui peuvent encore goûter à ses plaisirs simples. Isolée dans un coin, elle n’assiste pas au retour de Colin qui aurait immédiatement réveillé ses soupçons et mise aux aguets. Alors quand le monde explose autour d’elle, elle est surprise, puis il y a ce cri, celui de Mcgonagall, la vieille lionne qu’elle commence tout juste à respecter l’ancienne princesse des cachots. Instantanément, elle sort sa baguette se tourne vers l’elfe de maison à ses côtés, toujours là près d’elle, la dernière Blackwell et l’ordre claque. Fuir, elle demande à cet allié précieux de fuir, trouver un abri sur pour elle et lui, car elle ne partira pas sans lui, présent là-bas, à cette fête. Elle fait confiance à l’elfe pour les retrouver, leur indiquer le lieu où ils pourront tenter de reconstruire ce qui a été commencé ici. Sa baguette à la main, elle se rue vers le combat, l’ancien lieu de joie devenu champs de bataille, elle n’abandonnera pas son prince. Elle va le retrouver, le trainer loin de là en sécurité, elle croise des gens qui fuient et laisse son instinct commander pour bloquer des sorts et intervenir quand c’est nécessaire. Elle ne voit aucun visage connu, aucun visage ami, perdu dans cette foule d’inconnu mais elle tente de distinguer le bon et de l’ivraie. Et elle finit par heurter quelqu’un, une silhouette sans capuche, sans ombre, sans noir, c’est le seul constat qu’elle fait depuis le sol où elle se trouve à présent. « Wood ? Est-ce que tu as vu Wood ? » Une simple question, une prière aussi, car s’il sait où il est, elle pourra le trouver et l’emmener loin d’ici, elle ne partira pas d’ici et il ne peut pas mourir, pas lui, elle ne peut pas le perdre, elle ne peut plus perdre le peu de gens qui la rattache à son passé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1674
IDENTITY : blaclava (chloé)
FACE & CREDITS : nicoco, @freesia (ava), mes fans (awards)
MULTINICKS : richard, noor, isak.

AGE : eighteen.
BLOOD STATUS : pure-blood.
CIVIL STATUS : she once was the fiancée of draco malfoy, but now, she's deeply in love with hadriel parkinson, who's her future husband.
JOB : she's the first secretary of the wizengamot.
HOGWARTS HOUSE : slytherin : a tradition.
MAGIC WAND : twenty-six centimeters, larch wood, a veela's hair, and predisposed to evil spells.
PATRONUS CHARM : a ferret : deceitful.
SPECIAL CAPACITY : baddest bitch in town.
MARAUDER'S MAP : at the greengrass' manor (or at the parkinson's), in luxurious boutiques.
POINTS RP : 2011

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 7 Jan - 22:21

Sourire furtif échangé avec la Parkinson, qui peut enfin commencer sa propre bataille. Mon attention est toujours rivée sur Granger, rien ne pourrait me faire flancher. Mon haut nom craché d'entre ses lèvres souillées. J'en aurais presque un haut le coeur. Elle n'a pas le droit. Granger, elle possède cet air doux, presque innofensif. Mais c'est une adversaire de taille. Je le sais. Je l'ai vue grandir, évoluer, tout comme elle, alors que nous n'étions qu'élèves. Je ne l'ai - et ne l'aurais - jamais approchée. Mais je l'ai observée, compris ses tactiques, ses manières d'oeuvrer. Connaître l'ennemi pour mieux l'abattre. Un Confrigo de sa part m'arrive droit devant, j'ai le temps d'assouvir l'effet, mais pas de totalement l'esquiver. Mon corps flanche un instant, mais à peine quelques secondes après, je suis de nouveau d'attaque. Je me relève, et, contre mon gré, assiste aux premières loges au tendre baiser entre Blaise et Cormac. Celui-ci qui, après cet instant bien trop émouvant, me remarque. - T'as changé de bord, McLaggen ? Je t'ai traumatisée à ce point ? J'échappe un rire, puis reprend rapidement mon sérieux. Granger détient toujours la place prédominante dans mon viseur, alors je me lance à sa poursuite. J'observe sa fuite, elle qui choisit la lâcheté. Très bien. Elle a peur, elle n'est pas prête, absolument pas. Elle détale comme un vulgaire lapin, face à la menace. Je la suis, sans perdre une seconde de plus. Véritable traque. Je refuse qu'elle m'échappe. Une distance aisément rattrapable nous sépare pourtant. Le monde autour devient flou, à travers les flammes et les cris. Ma baguette se pointe vers l'arbre enflammé à ma droite, venant achever la chute d'une de ses larges branches, qui barre subitement la route de la née-moldue. Elle s'arrête un instant, surprise, et réfléchit le temps d'un instant qui me suffit à agir efficacement. - Expelliarmus ! Baguette à terre, baguette que je ramène ensuite à moi, baguette entre mes mains. Satisfaction immédiate. - Je te pensais plus difficile à attraper, c'est dommage, dire que je commençais seulement à m'amuser.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 966
IDENTITY : divalex.
FACE & CREDITS : jaad, adl.
MULTINICKS : luna, blaise, kyeon, steve, darcy, toma.

AGE : twenty-one years old.
BLOOD STATUS : halfblood.
CIVIL STATUS : young and in love.
JOB : world class seeker.
HOGWARTS HOUSE : durmstrang.
MAGIC WAND : hornbeam, dragon heartstring.
MARAUDER'S MAP : where he belongs.
POINTS RP : 2260

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : YES.
COLOR OF MY LIFE : CRIMSON DUH.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 7 Jan - 23:43

Il n'y a que son nom à elle qui résonne dans ta tête, quand le brouhaha sourd et alentour masque tous les autres sons. T'es séparé d'elle, une minute, deux peut-être, et elle pourrait déjà être morte. T'étais l'un des premiers à dégainer ta baguette, t'as pas retourné les talons face à l'ennemi, t'as pas tourné le dos à l'adversaire. T'as toujours appris à le regarder droit dans les yeux, durant tes années de vedette de Quidditch. Tu déstabilises ceux qui croient faire le poids. Ils ne le font pas, pas face à toi et à ta colère, pas face à toi, fils de l'eau douce et d'un guerrier-fauve. T'es une chimère, un mélange des deux, t'es un prédateur, t'es un putain de requin ! Tu retiens pas les bourrasques qui naissent de ta baguette pour repousser les mages noirs, tu joues les héros en protégeant un gosse, juste là, frôlé par un maléfice cuisant qui te brûle maintenant l'épaule. Tu sers de bouclier, t'en as rien à foutre de perdre un bras dans la bataille, une jambe, une carrière, t'en as rien à foutre que ton nez il se déplace encore dans le combat. Tant qu'on s'en prend pas aux innocents. T'en es pas un toi. T'en es pas un. Qu'on te fouette, qu'on te saigne, qu'on te flambe ! Mais qu'on ne touche pas à celle que t'aimes. Tu te le dis, tu te l'avoues, tu ne veux pas survivre si c'est pour ramasser son cadavre à la petite cuillère. Tu veux pas survivre si c'est pour qu'elle meure. Hermione. Ta Hermione. Son nom gronde comme un orage et tu grondes aussi, avec la même rage quand tu la retrouves enfin, ta belle. Route barrée, désarmée. Elle est en danger, elle en a peut-être l'habitude, mais toi, tu la laisseras pas comme ça. T'y réfléchis pas deux fois, tu fonces, tous les sens en éveil, les pas qui se pressent, la tête qui se baisse pour éviter un éclair pourpre, la baguette qui, par réflexe, renvoie des rafales dorées. Y a une garce qui ose pointer la sienne sur Granger. Tu craches un Impedimenta ! qui paralyse la cible un instant, juste le temps d'arriver près de Hermione, de la prendre par le bras et de la pousser derrière toi. Couvre toi ! Baguette tendue, mâchoire serrée, tu la défendras coûte que coûte. 



— you're more than the brightest witch, you're the brightest star. the one and only that will shine forever, even in the darkest nights of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 800
IDENTITY : laufeyson ou tia.
FACE & CREDITS : o'brien by momo love. signature by neon demon. gif/pics by tumblr.
MULTINICKS : la reine malfoy & la sauvage ishtar.

AGE : vingt-cinq ans qu'il traîne sa carcasse au milieu de la foule. invisible, mais présent. effrayant.
BLOOD STATUS : il est parfait le sang, pure comme de l'eau claire. ça a de l'importance apparemment, nest il sait pas trop, c'est pas son truc.
CIVIL STATUS : faut faire un héritier gamin, faut perpétuer le nom et le sang. ça sera avec la nott, parce que la clearwater jamais tu l'auras.
JOB : il était bon en potions le gamin, vraiment. et puis il y a eu la guerre et il est devenu bon à autre chose.
HOGWARTS HOUSE : intelligence. ambition. étrangeté. sarcasme. et puis finalement, plus de bleu que de vert, et l'aigle mange le serpent.
MAGIC WAND : le lierre du tourment, le primaire croc de loup-garou, la longueur moyenne et banale de vingt-trois centimètres, et cette aptitude aux sorts offensifs. tout en cette baguette lui correspond.
PATRONUS CHARM : le coeur trop noir pour créer la forme désirée.
SPECIAL CAPACITY : les flammes bleues au bout des doigts, la bête au fond de lui. pyromancien.
MARAUDER'S MAP : sur les talons de rich & dans l'ombre d'isla.
POINTS RP : 938

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 8 Jan - 11:06

Jamais il n'avait été un grand fan des festivités. Il ne voyait pas l'intérêt, et encore moins dans des temps si sombres. Comme si faire semblant suffisait à rendre le monde meilleur. Comme s'ils y croyaient, à leurs rires et leurs sourires, à leurs mots réconfortants, à ces sentiments d'amour et d'amitié. Comme si cela pouvait changer quelque chose. C'était une farce. Une mascarade. Une énorme pièce de théâtre bien ficelée, pour faire plaisir aux plus naïfs, et tenter de dérider les plus réalistes. Créer un faux espoir dans le coeur des gens, voilà ce que cette fête faisait. C'était cruel. Cela ne rendrait que la réalité encore plus dure à accepter. La réalité, brutale, se rappelant à eux bien trop rapidement. L'agitation soudain, car le gamin est là, le gamin est revenu avec une prisonnière, et tout ce qu'Ernest peut penser, c'est que c'est impossible. Et puis soudain il ne pense plus. Le chaos se déclenche, les cris commencent, les sorts fusent dans un arc-en-ciel funèbre. Et le monstre en lui se réveiller, la bête se déchaîne, heureuse de pouvoir quitter sa prison verrouillée par sa seule volonté. Il est là pour défendre ce nouveau chez-soi, et protéger ces imbéciles remplis d'espoir et faisant des fêtes en plein milieu d'une guerre. Il reprend les anciennes habitudes, les sorts rapides et efficaces, puissants, les potions dangereuses prêtes à être envoyées dans un visage ennemi. Les alliés devenus ennemis, les ennemis devenus alliés. Il faut protéger. Protéger les gamins, protéger le trio doré, protéger l'espoir personnifié. Protéger Isla. Il la cherche des yeux avec ses cheveux de feu, si facile à retrouver d'ordinaire. Un peu moins, avec tous ces Weasley se battant pour leur vie. Un cri lui échappe lorsqu'il se percute violemment avec quelqu'un d'autre, s'étalant avec elle sur le sol. Il n'a pas le temps pour ça.  « Wood ? Est-ce que tu as vu Wood ? » Sa mémoire cherche automatiquement le gamin demandé, le revoyant auprès de la fille blonde un peu bizarre. Sa bouche s'ouvre pour répondre lorsque son regard accroche la silhouette noire pointant sa baguette vers eux. "Protego !" Il crie, le sort ennemi ricoche contre le bouclier magique, et il réplique. "Expulso !" Il est déjà sur ses pieds, tend sa main vers la fille au sol (Rosaline). "Il était avec Lovegood tout à l'heure. Par là." Il pointe dans sa direction, déjà prêt à repartir à la recherche d'Isla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1700
IDENTITY : KFAG (MOMO)
FACE & CREDITS : DAISY RIDLEY, MYSELF (AV, PROFIL)
MULTINICKS : PANSY, PENELOPE, HANNAH

AGE : VINGT-TROIS IMPRUDENTES ANNÉES
BLOOD STATUS : SIMPLE SANG-MÊLÉ
CIVIL STATUS : PORTE LE VEUVAGE DE SON AMANT, MAIS ÉGALEMENT SON HÉRITAGE DANS SON VENTRE QUI LUI EST INCONNU
JOB : PALMARÈS D'ANCIENS EMPLOIS : DRESSEUSE DE DRAGON, GARDE DU CORPS PERSONNEL DE LA PRINCESSE FRANÇAISE PUIS SOLDAT VENGEUR ENVOYÉ EN ANGLETERRE POUR RETROUVER SA SOEUR JUMELLE
HOGWARTS HOUSE : BEAUXBÂTONS : RÉPARTIE DANS LA MAISON DU FEU
MAGIC WAND : BOIS DE FRÊNE (DÉTERMINATION), GRIFFE DE FLÉREUR, VINGT-CINQ CENTIMÈTRES, PRÉDISPOSÉE AUX SORTILÈGES DÉFENSIFS
PATRONUS CHARM : LION
SPECIAL CAPACITY : SA RAGE DE VIVRE
MARAUDER'S MAP : PLANQUÉE AUX DOUZE SQUARE GRIMMAURD
POINTS RP : 1292

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 8 Jan - 22:44

Elle l’avait senti Ariane, au creux de son âme, que la partie n’était pas de mise. Qu’il ne fallait pas se reposer et s’esclaffer, qu’il fallait continuer à élaborer des stratégies. Avancer, gagner du territoire, battre les troupes françaises. En peu de temps, la dresseuse de dragon a su devenir garde du corps et apprendre les meilleures stratégies françaises au cours de l’histoire ; et elle ne veut utiliser que celles qui gagnent. Faire la fête n’en fait pas partie, même si remonter le moral des troupes étaient une évidence pour la jeune fille, elle aurait préféré faire un long discours barbant sur la solidarité commune de ce combat plutôt que de passer la soirée dans la joie et la bonne humeur. Cela ne faisait que créer l’espoir chez les autres, espoir qu’ils n’auront certainement jamais. Espoir chez Alix fraichement revenus au camp dont la jeune fille profitait de sa visite. Visite qui risque de se terminer. Ariane avait envoyé un énième hibou pour annoncer le retour d’Alix ; elle ne comptait pas réellement partir. La jeune femme voulait rester pour ses compagnons, aider d’une main forte à vaincre les mangemorts ; ce n’est que quand elle sera sûre d’une victoire possible que la jeune femme reviendra administrer son rôle de garde du corps en France.
Un énième salut sur l’eau fraiche qu’elle avale tandis qu’une de ses mains glissent sur son ventre dans l’ignorance même de l’enfant qui naît en elle. Peut-être par instinct, ou bien pour répondre à la sensation, le retour de deux personnes l’empressent de se sortir de ses pensées nocturnes. Un ancien gamin, une gamine mangemort. Elle ne connait pas les noms mais devine les âges et ne voit que de la jeunesse. Elle ne sait pas si le retour est un bon sentiment, mais la jeune-femme s’empresse de regarder Thylbat s’approcher de l’enfant pour tenter de prendre soin d’elle. Pauvre fou, que ses pensées murmurent.
La folie. Le temps s’arrête, les cries deviennent perçants. Elle ne pense qu’à saisir sa baguette dans la poche de son pantalon, entendant l’alerte du patronus. Ils arrivent, l’égo la ronge. Elle aurait dû savoir qu’il ne fallait pas se reposer, elle aurait dû être préparée. Le gout de l’échec se mélange à celui de la vengeance, elle cherche la meurtrière d’Edward sans la trouver. Les cries se confondent et elle ne peut reconnaître la voix de sa sœur parmi tous les combats et les victimes. Pourtant, elle l’aperçoit au loin, elle l’aperçoit, Alix. La course effrénée, les pas rapides, le souffle saccadé, elle fait le plus qu’elle peut pour la sauver. « Protego ! » Qu’elle lance dans une lueur d’espoir de protéger le reflet chéri alors que ses poumons crient à pleine voix. « Alix ! »



So when your hope's on fire but you know your desire. Don't hold a glass over the flame, don't let your heart grow cold. I will call you by name, I will share your road. But hold me fast, hold me fast, cos I'm a hopeless wanderer. w/ mumford & sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 2561
IDENTITY : vinyles idylles. (LAURA)
FACE & CREDITS : teresa palmer. (wildbeast, bb pour l'award)
MULTINICKS : adonis, percy, marietta, ernie.

AGE : trente-trois ans, adulte au coeur d'enfant ravagé.
BLOOD STATUS : pur, mais ça ne vaut pas grand chose.
CIVIL STATUS : très seule.
JOB : ancienne princesse française.
HOGWARTS HOUSE : beauxbatons, air.
MAGIC WAND : bois d'if, corne de licorne, dix-huit centimètres.
PATRONUS CHARM : un cygne.
SPECIAL CAPACITY : elle a du sang de semi-vélane.
MARAUDER'S MAP : chaumière aux coquillages.
POINTS RP : 812

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 9 Jan - 0:39

Ariane et Alix, faut les trouver. C'est ce que le père Bertier a dit, plutôt écrit. Et lui, où est-il? Elle l'ignore. Eleonor a vu les horreurs que les anglais ont fait et elle ne veut pas imaginer ce qui a pu arriver aux deux jumelles. Elle refuse de céder à la haine ou à l'envie de vengeance. Il y a mieux à faire. La France est morte, il est de son devoir de l'accepter mais en agissant plus que son paternel, le sort de l'Angleterre peut évolué. Elle n'est plus princesse, elle a plus de tour dans laquelle elle cacherait ses yeux d'un monde hostile. Elle est dans le monde, et parfois il est cruel. Mais elle, elle se refuse à le devenir. Elle a rangé la tente dans le sac dans la matinée. Sa robe un peu froissée, voire déchirée. Elle est perdue. Elle le sera moins en retrouvant les deux belles Bertier. Elle a la marche silencieuse au côté de Marcus, l'ancien prince. Elle a un froncement de sourcils, obsevant des flammes se créer au loin. « Ca pourrait être le dragon d'Ariane, allons voir. » Elle marche plus vite la princesse de jadis.
Et elle y arrive. Alors c'est à ça que ça ressemble; la guerre. Les blessée, les morts, les cris. Eleonor qui baisse la tête, ne voit plus Marcus. Ce n'était pas le dragon d'Ariane, il s'agissait de toutes autres créatures, bien plus effrayantes, bien plus cruelles. Il faut repartir. Tentation de faire demi-tour, chemin bloqué. Regard de panique sur Marcus. Il n'y a que la voix lointaine pour la calmer, une soeur appelant une autre, le nom d'Alix de la bouche d'Ariane. Eleonor balayant le champ de bataille. « Ariane, je suis là! » Elle relève sa robe et accourt vers les deux filles. Après tant de séparations, tant de peurs; c'est fini. Tout va mieux. Elles sont là. Enfin elles sont réunies. Les larmes humidifiant les paupières d'Eleonor, l'émotion des amis et de l'espoir retrouvés.



( calm. obedient. who work fast-paced. with good breeding. and a tiny waist. you'll bring honor to us all ) mulan.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 221
IDENTITY : divalex.
FACE & CREDITS : finn, chloe, son lux.
MULTINICKS : l, v, b, k, a, t.

AGE : wistful and pale of twenty and four.
CIVIL STATUS : cold like stone.
HOGWARTS HOUSE : slytherin.
SPECIAL CAPACITY : pyromancer.
MARAUDER'S MAP : the camp.
POINTS RP : 544

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 9 Jan - 16:22

Tu secoues ta main noire de suie, noire de sang. Ton sourire d'ivoire brille plus grand encore, maintenant que tu as laissé les flammes voler des vies, ronger des corps. Tu te nourris de ce qu'elles dévorent, tu ne fais qu'un avec elles. Tu es l'enfer matérialisé, tu n'es que brasier et sur ton passage, tout part en fumée. Les rêves. Les espoirs. Tout ce qui résidait ce soir dans le regard des Insoumis, tout n'est plus que cendres et souffre, souffrance. Tu restes droit dans l’œil du cyclone, l'agitation tout autour de toi, tu frappes quelques coups qui se perdent dans la tempête, quelques jets d'émeraude qui font tomber tes ennemis ou tes alliés. Tu ne sais pas qui tu vises, dans ce chaos qui t'étouffe, tu ne sais pas et tu n'en as rien à faire. Tu n'as pas de pitié, ni pour les tiens, ni pour les leurs. Le feu n'épargne aucune peau, sauf la tienne. Le feu te consume de l'intérieur mais ne t'abîme jamais physiquement. Ta baguette gronde encore pour quelques sorts de plus, puis lorsque trois sorts te sont jetés dessus simultanément, tu disparais dans un craquement sonore. Tu réapparais quelques mètres plus loin, te léchant les babines devant ce spectacle sanglant. Tu ne sais pas ce qui a fait naître en toi le goût de la chaire brûlée, tu ne saurais l'expliquer. Tu sais que tous te prennent pour un fou, mais ils ne comprennent pas, les autres, que tu n'as pas toujours été comme ça. C'est acquis et non inné. Ou peut-être que la folie coulait déjà dans les veines de ta famille et ce qui t'est arrivé n'a fait qu'empirer les choses pour toi. Est-ce les monstres qui font la guerre ou la guerre qui fait les monstres, après tout ?

Le bois vibre d'envoyer tant de sortilèges à la chaîne, il n'a pas l'habitude d'être dans le feu de l'action, tu t'enivres de cette mosaïque de détresse et d'acharnement, tu te saoules aux pleurs d'enfants et au sang des guerriers. Tu fais maintenant face à des coupes jumelles, remplies d'un ichor fabuleux que tu aimerais tant faire couler sur ta langue. Tu te rappelles de l'ordre du Seigneur : n'épargner personne, peu importe le statut, peu importe le nom, si tel est votre souhait. Ta baguette s'allonge en fouet que tu claques dans les airs, il va s'enrouler autour du cou de l'une des deux belles, Alix que tu ramènes violemment vers toi, séparant les étreintes, brisant l'union des deux étoiles. Le fouet ensorcelé se resserre autour de la sorcière, tu sens l'adrénaline grimper en toi. Tu veux combattre, tu veux attirer ses alliées vers toi, tu veux être seul contre trois, contre quatre, tu veux prouver ce que tu sais faire. Tu n'as attendu que ce moment depuis le début.


bring all your things and we will build a pyre. find resurections in the flames. and in the fury of alarm bells. we shall begin, we shall begin again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 9 Jan - 18:55

Ils avaient trouvé, enfin, ils avaient cherché, encore et encore, Marcus avait tissé un réseau d'informateurs. Le Français manipulait, tirait des fils dans l'ombre. Et ils y étaient, le soir où les flammes mangeaient les barricades. La rébellion anglaise était attaquée, et Eleonor courrait, le plus vite possible, baguette à la main, et sa reine s'envolait, déesse prête à l'attaque. Et au fond, il voulait l'attraper, transplaner loin de cet endroit, pour la protéger, elle, elle qu'il avait choisi. Plus les jours passaient, plus Marcus y pensait, il voyait que c'était le moment, il voulait se marier avec Eleonor, il voulait lui prouver qu'il ne cherchait pas à la manipuler, seulement à découvrir le meilleur d'elle même. Alors Marcus courrait, rattrapant sa bien-aimée, de sa baguette il leur offrait un chemin à travers les flammes, pénétrant dans un camp de guerre, puis il la voit hésiter, à la vue du carnage à venir, il la voyait hésiter, il voyait son regard paniqué, et Marcus lui rendait un regard confiant, apaisant, il la protégerait, coûte que coûte, il la suivrait, n'importe où. Puis les deux français furent saisi d'un souvenir, une voix, lointaine, mais si proche à la fois. Les souvenirs de Marcus défilaient, il revoyait le visage des deux poupées, il ne les avait pas vraiment connues, à cette époque ou Marcus ne vivait qu'avec Marius et Max, mais elles étaient importantes dans la vie d'Eleonor, elles suivaient la princesse.

Alors Marcus bondissait, suivant la reine, il traversait les combats, parant des sorts perdus, et ses yeux se posèrent sur Alix, qu'un sorcier tenait entre ses griffes, alors la baguette de Marcus vibrait entre ses doigts. Il courrait encore plus vite, dépassant sa reine pour se placer face à l'ennemi. "Diffindo !" la langue du français claquait, dans un anglais imparfait, avec un accent du sud de la france que Marcus chérissait. Ses yeux crachaient des flammes, sa machoire était serrée, le soldat était prêt à frapper, il avait grandit pour ce jour, pour protéger la reine, pour protéger quiconque était cher à sa belle. Et le sort frappait, effleurant l'épaule du sorcier, petite blessure pour le déstabiliser, pour ne pas toucher la poupée, pour ne pas la blesser mais la libérer. Les quatre français étaient réunis, Marcus ne laisserait pas l'étranger les détruire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 785
IDENTITY : eve (slytherns)
FACE & CREDITS : emma watson. (a: maimihina., g: tumblr)
MULTINICKS : aj.

AGE : dix-sept. le nombre indélicat qui s'inscrit, hésitant, sur son visage comme seule vendetta contre le temps
BLOOD STATUS : impur. c'est inscrit partout, à présent : sur ses bras, sur les murs, et même dans le regard des gens. ils l'ont élevé au rang de vérité universelle. mais elle en est diablement fière.
CIVIL STATUS : célibataire, tous vous diraient qu'hermione est bien trop entière pour se laisser compléter par une autre âme. elle est bien trop flamboyante, trop vivace, trop miss je-sais-tout pour se laisser contrer par une autre bouche, un autre corps, un autre esprit. pourtant, elle a le coeur pris.
JOB : elle est dans l'ombre d'harry potter, activiste reconnue dans l'ordre du phoenix, rien de plus qu'une oppressée cherchant la liberté.
HOGWARTS HOUSE : c'est son courage, son courage qui lui grignote les os, qui lui glace le sang, qui l'oblige à se lever chaque matin, son courage transcendant, fascinant, qui l'a envoyé à gryffondor. elle le porte en armure, aujourd'hui, son courage. comme un casque, comme une couronne, parfois même comme une arme. il faiblit, pâlit, mais ne disparaît jamais vraiment.
MAGIC WAND : hermione possède une baguette fine, aisément maniable si on sait s'y prendre et si on le fait avec douceur, en bois de vigne. un nerf de coeur de dragon en son centre, cela donne aisément un caractère autoritaire et flamboyant à la baguette, qui se braque lorsqu'elle est dans les mains d'autrui.
PATRONUS CHARM : la loutre.
MARAUDER'S MAP : le campement.
POINTS RP : 4941

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, dialogues ou intégral.
COLOR OF MY LIFE : firebrick
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Jeu 12 Jan - 19:34

entre ses doigts, un vide.
immédiat, viscéral, bancal, violent.
elle suit l'objet qui vole et s'effondre, un peu comme sa carcasse sur le sol: le bruit sourd d'un coeur qui apprend le silence. le battement sourd d'une force oubliée. sa magie qui s'évanouit doucement, sans bruit, alors que le monstre attrape la baguette. elle est jolie, daphné. elle est du genre mirage, qu'on aperçoit entre deux alcôves. le genre qui ne reste pas. le genre qui terrifie tant elle est jolie, avec ses canines acérées et son sourire morbide.
daphné, elle a la mort aux trousses mais c'est seulement parce qu'elle la tient en laisse.

" t'es en colère, greengrass? " et elle le demande un peu honnêtement, un peu pour ralentir le temps entre deux respirations. elle ne sait plus vraiment.

entre ses côtes, un vide.
immédiat, tranquille, paisible, terrible.
le soldat de plomb regarde la tragédie se jouer avec froideur, suivant le vol de sa possession la plus précieuse avec des yeux fatigués. très bien, qu'elle s'entend penser. très bien. c'est fini. et puis elle attend sagement sans se soucier des boum et des bang. le soldat de plomb qui regarde l'ennemi et attend le prochain coup la prochaine vague.
n'importe quoi qui puisse secouer l'enfant endormi. sortir la gamine rêveuse de sa léthargie.
puis la poupée de son devient poupée de cire et ses lèvres s'arrêtent en une jolie ligne moqueuse: assez longtemps pour qu'il arrive. il crache des sorts comme des insultes avec son accent et ça la ferait sourire, granger, si elle n'était pas autant paumée. elle a envie de se réveiller. très bien, qu'elle pense, on peut tout arrêter.
puis il l'attrape un peu violemment son bras et la pousse derrière lui. l'oisillon brouillé qu'on cache derrière le dragon pour le protéger. c'est idiot. ça ne va pas marcher. elle veut lui dire: cours, imbécile. il faut que tu sauves ta vie. ça va mal se terminer.
puis il lui dit, couvre-toi, et ça ne la réveille pas. pas vraiment. jamais totalement. elle n'a pas été réveillée depuis pansy et ses poings vermillon. depuis la mort et l'abandon.

" je ne te laisse pas ici. " qu'elle marmonne, parce que personne ne va être blessé à cause d'elle. plus maintenant. peut-être plus jamais. " si on sort du camps... y'a moyen de la semer. je connais mieux les environs qu'elle. " elle le murmure presque, l'idée utopique de s'en réchapper. elle sait très bien que ça n'arrivera pas. ça aurait été le cas, au tout début de la guerre. elle aurait couru loin et longtemps. mais pas maintenant. elle est fatiguée, granger.
elle veut juste que viktor s'en sorte.


“You said to us once before,” said Hermione quietly, “that there was time to turn back if we wanted to. We’ve had time, haven’t we?”   

LITTLE GIRL, PICK YOURSELF UP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Mer 18 Jan - 18:09

Le camp était attaqué, voilà de quoi traitait la lettre que Marietta lui avait envoyé. Les flammes jouaient avec les cieux, la fumée dansait avec l'air. Embrasement dans le cœur de la sorcière. Elle ne savait pas si elle était prête, si elle était prête une nouvelle fois à faire face à leurs assaillants. À leurs ennemis. À ceux qui lui avaient arraché ce qu'elle chérissait le plus au monde, ceux qui lui avaient prit sa raison d'être. Son Edward. Son frère. Son âme-sœur et tout ce qu'il représentait. Ils l'avaient brisés. La sorcière ne se sentait plus déesse, la sorcière n'était qu'une âme errante. Arriverait-elle à faire face à ça ? Elle n'avait pas peur, elle n'avait plus peur. Elle n'avait désormais plus rien à perdre. C'était juste, de l’appréhension. Le rugissement bestial d'Aello la sort de sa torpeur. Cornelia fronce les sourcils et prend une allure guerrière. Elle pouvait le faire. Elle l'avait toujours fait jusqu'à maintenant. La mort d'Ed et d'Adèle ne changeait qu'une seule et unique chose. Elle ne devait plus essayer de protéger les siens, elle devait le faire. La dragonne fend l'air plus rapidement, et plonge entre les arbres embrasés. Étincelles qui chatouillent les narines de la sorcière. Embrasement dans son palpitant froid et emplit de peine. Il bat la châmade, semble vouloir sortir de sa poitrine. Elle espère au fond d'elle que Cedrella sera ici. Qu'elle pourra la donner en pâture à sa dragonne. Mais elle n'a pas le temps de la chercher, elle doit parer au plus pressant. Aello se pose dans une bourrasque créer par ses ailes. Le regard de Cornelia balaie les alentours. Ils couraient, fuyaient et criaient. Elle pouvait ressentir leur désespoir, leur peine et leur tristesse. C'était comme si, leur monde venait une nouvelle fois de se briser. Ils venaient à peine de retrouver l'espoir, de retrouver une once de bonheur. Voilà pourquoi elle en avait désormais peur, voilà pourquoi elle n'en voulait plus. Parce qu'aimer quelque chose, en profiter et l'apprécier signifiait accepter de le perdre un jour ou l'autre. Et elle n'était plus prête à perdre des gens, elle n'était plus prête à perdre qui que ce soit. Elle cherche Minerva du regard, membre importante de l'ordre mais aussi du camp, mais elle ne l’aperçoit pas. Elle pose une main ferme sur Aello. Elle se rappelle de la libération des otages, du corps froid et mutilé d'Edward et la détresse qu'elle a ressenti à ce moment là. Déesse de lumière, elle était devenue Déesse des Enfers. Et c'était ce qu'elle devait être actuellement, pour protéger les siens. Pour sauver ceux qui pouvaient être sauvés. Ils avaient besoin de son aide, et bien que son entrée à dos de dragon pourrait être désormais écrite dans les livres d'histoire, elle n'avait pas encore bougé d'un pouce. Analysant la situation, comme si elle avait peur d'échouer. Parce qu'une voix lui murmurait qu'elle allait échouer, échouer comme elle n'avait pas réussi à sauver son frère. Comme elle n'avait pas pu arriver à temps. Aello lance une gerbe de flammes vers un mangemort ayant levé sa baguette dans leur direction. Le cri retentissant du sorcier s'éteignit rapidement dans les flammes qui le consumèrent. Elle devait se battre. Cornelia sort sa baguette. « Brûles-ceux qui s'approchent. Dévores-les. » De sa monture, Cornelia commence à lancer des sortilèges dans la direction des assaillants. La créature, elle, embrase les lieux. Prête à mettre les choses à feu et à sang.


Dernière édition par Cornelia Conley le Dim 22 Jan - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1700
IDENTITY : KFAG (MOMO)
FACE & CREDITS : DAISY RIDLEY, MYSELF (AV, PROFIL)
MULTINICKS : PANSY, PENELOPE, HANNAH

AGE : VINGT-TROIS IMPRUDENTES ANNÉES
BLOOD STATUS : SIMPLE SANG-MÊLÉ
CIVIL STATUS : PORTE LE VEUVAGE DE SON AMANT, MAIS ÉGALEMENT SON HÉRITAGE DANS SON VENTRE QUI LUI EST INCONNU
JOB : PALMARÈS D'ANCIENS EMPLOIS : DRESSEUSE DE DRAGON, GARDE DU CORPS PERSONNEL DE LA PRINCESSE FRANÇAISE PUIS SOLDAT VENGEUR ENVOYÉ EN ANGLETERRE POUR RETROUVER SA SOEUR JUMELLE
HOGWARTS HOUSE : BEAUXBÂTONS : RÉPARTIE DANS LA MAISON DU FEU
MAGIC WAND : BOIS DE FRÊNE (DÉTERMINATION), GRIFFE DE FLÉREUR, VINGT-CINQ CENTIMÈTRES, PRÉDISPOSÉE AUX SORTILÈGES DÉFENSIFS
PATRONUS CHARM : LION
SPECIAL CAPACITY : SA RAGE DE VIVRE
MARAUDER'S MAP : PLANQUÉE AUX DOUZE SQUARE GRIMMAURD
POINTS RP : 1292

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 21 Jan - 18:08

La vie n’a pas de prix, elle n’en a plus. Le silence de la mort, les cris des enfers, les sorts qui fusent ; la bataille du chaos. Sous les yeux de la blonde se dresse la bataille d'Anghiari, entre l’odeur des charognes et le sang qui défile. Des soldats périssent, d’autres en finissent pour passer à une autre cible. Et les sortilèges glissent d’une essence vicieuse afin de tout détruire.
La course est folle est endiablée pour rejoindre le trésor chéri, le reflet adoré. Les sortilèges protègent, ils agissent pour tenter de protéger la gamine. Un souffle froid l’arrête, souffle de la mort ou de la vie ? Qui sait, elle ne peut le reconnaître qu’en tournant son regard pour écarquiller son regard devant le mirage sous ses yeux. « Ariane, je suis là! » La princesse, sa princesse, venue de France. Le serment de protection, l’honneur à la soumission. Elle ne sait si la fatigue joue avec son esprit ou si la présence est réelle, si la tendre blonde est bien celle qu’elle ne voudrait jamais voir sur un lieu de mort.
Mais la mort ne laisse pas le temps, elle est vicieuse, un seul instant et elle pique, dévore la proie. Elle le sait Ariane, elle l’a sentie dans son hémoglobine. Le regard vers Alix qu’elle tente de rattraper, à peine un toucher que la sœur lui est enlevée, envolée par le fouet magique qui encercle sa gorge. Plus rien ne compte, pas même le chaos autour, rien ne peut perturber l’enflammée. Le marionnettiste dont l’identité lui est inconnue,  elle ne peut le définir que par meurtrier, cible à tuer. La baguette qui gronde alors que la haine traverse son regard, chavirant dans la folie. « Relâche-la ! » Le ton fort, la voix roque presque masculine égale à l’homme. Elle n’a pas peur pour sa vie, mais celle de sa sœur. « Confundo ! » La baguette armée, c’est un premier sort qu’elle lance en espérant le toucher. Elle ne peut être violente sans risquer la vie de sa sœur, les petits sorts qu’elle maîtrise peu son soudain ses meilleurs alliées. Et dans la torpeur qui traverse son regard, elle espère briser son âme.



So when your hope's on fire but you know your desire. Don't hold a glass over the flame, don't let your heart grow cold. I will call you by name, I will share your road. But hold me fast, hold me fast, cos I'm a hopeless wanderer. w/ mumford & sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Sam 21 Jan - 23:41

T’as les idées claires mais les idées noires. T’as compris la mission, t’as simplement hoché la tête comme un salut militaire, ils savent très bien que le petit toutou hoche toujours la tête et qu’il accepte la mission peu importe le risque. Après tout, tu t’en foutais, de ce risque, tu n’avais rien à perdre ni à gagner. Etre rafleuse était devenue pour toi plus une situation barbante qu’autre chose ; loin de la moralité tu recherchais toujours l’émotion à son paroxysme, puis finir par être déçue. Infatigable cynique, portrait dégarnie du loup sans sa musculature. Tu n’étais pas représentative de ta tribu ni-même de ton nom, bâtarde n’est pour toi qu’un énième surnom. Mais la vision d’un enfant hors mariage et fille de catin t’apportait un rire malsain sur la vision des autres ; tu es née misère, dans la misère, tu as vécu avec et tu as appris à ne plus t’en répugner. C’est ainsi que la peinture qui se déchaîne sous tes yeux n’est autre qu’un simple paysage mort que Van Gogh pourrait peindre, remplaçant les tons jaunes par un rouge rubis.
Les sorts que tu jettes, les coups que tu reçois, la mort qui suit ta baguette ; tu te dessines plus comme soldat de la mort que l’on oubliera vite plutôt que mangemort ; tu te fiches du rang et des mots, tu n’es que suiveuse. Pourtant, ton regard de barbare s’empresse de regarder vers le ciel devant l’enfant porté, ton Hélène détestablement adorée. Le sang qui se glace, les sens en éveille, la petite Weasley est agile avec sa baguette. C’est pourtant une Hélène affaiblie qui tombe contre un arbre puis au sol, près d’un cadavre roux. Hélène, elle n’a pas de pitié à ton regard. Si Hélène portait le doux nom et le visage magnifique de Marietta, elle te serait insupportable. Non, tu ne vois qu’Hélène, quand tu bois et tu baises, il n’y a qu’Hélène dans ta tête. « Confrigo ! » Le maléfice vise la petite Weasley tandis que ses mains s’empressent de relever Hélène d’un regard brutal. « Fais attention, je crois qu’elle s’est fait mordre par un loup ! » Petit clin d’œil, tu atteins les limites de la folie de par ton humour déconcertant. Mais Hélène est saine et sauve, et un bon spectacle s’offre à ton regard de loup aux aguets. Dommage, dommage, la lune n’est pas ronde ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1209
IDENTITY : LAURA (VINYLES IDYLLES)
FACE & CREDITS : TERESA OMAN (ADL, AMR)
MULTINICKS : ADONIS, ELRONOR, PERCEVAL, ERNIE.

AGE : DIX-NEUF LARMES.
BLOOD STATUS : VENGEANCE MÊLÉE.
CIVIL STATUS : SON CŒUR ET SON CORPS APPARTIENNENT À JAMAIS À CHO CHANG, AUSSI MORTE PUISSE-T-ELLE ÊTRE.
JOB : ANCIENNEMENT JOUEUSE DE QUIDDITCH POUR LA CHINE. RAFLEUSE, ESPIONNE POUR L'ODP.
HOGWARTS HOUSE : SERRES D'AIGLES.
MAGIC WAND : BAGUETTE CHINOISE, MESURANT DIX CENTIMÈTRES , BOIS DE GLYPTOSTROBOIDES, LANGUE DE DRAGON.
PATRONUS CHARM : CYGNE NOIR.
SPECIAL CAPACITY : METAMORPHOMAGE.
MARAUDER'S MAP : LÀ OÙ HÉLÈNE EST SUPPOSÉE ÊTRE.
POINTS RP : 1748

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : seulement pour les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 22 Jan - 3:25

Pute de Weasley. Elle se croit maligne mais elle est minable. Tu voudrais la tuer, le faire saigner, l’étriper. T'aimerais lui faire bien pire qu'à son frère. Tu dis rien. Et elle parle, et elle parle. Jamais elle la ferme. Plus que de fourniquer avec l'élu, elle sert aux dialogues inutiles. Bravo, connasse! T'as mal mais tu lui ris au nez. Elle s'écoute parler? Toi, tu t'en branles de la mort de Fred. Il était un problème, tu as bien fait de le supprimer. Dans trois jours, t'auras oublié jusqu'à son existence. C'est qu'un nom de plus sur ta liste. Alors, tu ris. Parce que tu sais que ça peut la faire chier, et tu veux garder au moins ça pour toi. T'as un peu mal. T'as vécu pire, tu le sais et t'es pas du genre à pleurnicher sur ton sort plutôt à en rire comme une tarée. Si tu dois mourir, qu'il en soit ainsi. Mais tu ne quitteras pas cette terre en suppliant une sale rousse de t'épargner. Beaucoup trop de fierté pour t'abaisser à un tel niveau. Tu la regardes dans les yeux. Ginny Weasley, une petite princesse qu'on couve bien. Elle ne veut plus être princesse. Oh, regarder comment je peux être une méchante fille! Elle n'a pas idée à quel point elle peut paraître pathétique. Tu bouges pas. La chute a été douloureuse. Tu l'avoues; tu ne sais pas si elle en est capable, tu ne sais pas si elle te tuera. Tu ne préférerais pas, c'est évident. Mais si tu dois mourir, qu'il en soit ainsi. Ta vie vaut sans doute autant que celle de Fred, ou de Potter d'ailleurs. Tu pleurniches pas. Vas-y petit Ginny, donne ce que t'as à donner.
Le sang gicle par-dessus ton visage. Le sang de Ginny Weasley. Tu tournes la tête pour apercevoir le visage d'Arabella. Malgré toi, malgré Marietta et malgré Hélène, tu souris presque. T'es contente d'être sauvée. T'es contente d'être sauvée par elle. « Fais attention, je crois qu’elle s’est fait mordre par un loup ! » Et c'est là que tu te souviens pourquoi tu préfères être Hélène que Marietta, parce que tu peux enfin être l'horrible salope qu'ils pointaient du doigt quand t'avais que seize ans. Encore aujourd'hui tu veux leur mort. Tu diriges les yeux vers le ciel. T'es déçue de ne pas voir la lune pleine. Elle fait peur quand elle se transforme mais elle dévorerait Ginny. T'as encore mal de la chute mais tu le montres pas; la louve est forte et tu refuses d'être faible face à elle. Tu regardes Ginny. « Bloclang! » Mais même pas tu lui laisses la possibilité de dire quoi que ce soit devant Arabella. Pour elle, tu sera toujours Hélène. Et jamais tu veux devenir Marietta à ses yeux. Ce jour-là serait ton dernier. « Cours, petit lapin, cours. » Si elle a l'intelligence de se bouger, tu lui laisses la vie. T'as trop mal pour lui courir après. Et pourtant, un sourire moqueur ne disparait pas de tes lippes.



( she got horns like a devil, pointed at me and there’s nowhere to run from the fire she breathes,)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows.

Revenir en haut Aller en bas

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» Babeth's Feast,le Picard Surgelés de l'Upper East Side à New York;
» Black Crows .. des skis Alsaciens !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback :: le campement des insoumis :: le campement-