AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 1435
IDENTITY : DIVALEX.
FACE & CREDITS : LUCAN BY LAURA.
MULTINICKS : VILLAGE PEOPLE.

AGE : SIXTEEN YEARS OLD.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD.
CIVIL STATUS : W/NEVILLE.
JOB : REBEL.
HOGWARTS HOUSE : RAVENCLAW.
MAGIC WAND : SPRUCE AND UNICORN TEAR.
PATRONUS CHARM : HARE.
SPECIAL CAPACITY : BANSHEE.
MARAUDER'S MAP : FAR AWAY.
POINTS RP : 4786

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yep !
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 26 Fév - 3:09

Les fées de verre pilé n'atteignent pas leur cible. C'est évident. Tu n'es pas une assez bonne sorcière pour faire face à Pansy Parkinson. Tu n'es pas une assez bonne sorcière pour être ainsi plongée dans la bataille. Tu n'es faite que pour la activités créatives et récréatives, et la guerre n'est ni très inspirante, ni très divertissante. En tous cas, pas pour ceux qui sont aussi sains d'esprit que toi. Alors tu te sens faible et si petite, face à elle, face à celle qui est visiblement une enfant-soldat. Tu te sens si petite et impuissante. C'est un combat entre un tournesol et une rapière. Et des deux, tu sais que ce n'est pas toi qui est faite de fer. Mais aucune de ses attaques ne te fera baisser les bras, tu te retrouves reculée de quelques pas et tu la perds dans la foule, mais tu ne comptes pas simplement t'asseoir dans un coin à l'abri à attendant que ça passe. Tu l'as peut-être perdue, mais elle reviendra. Ta mère te le disait : les choses ont tendance à nous revenir, à la fin, parfois de façon inattendue. Armée de ta précieuse alliée d'épicéa, tu reprends tes esprits et déchire le bas de ta robe trop longue à ton goût, ne permettant aucun mouvement rapide sans s'accrocher aux mauvaises herbes et aux débris. Libérée de ce tissus en trop, ton esprit analytique (à sa façon) examine la situation autour de toi. Ton cœur tambourine car tu  vois le chaos grossir et tu aimerais y mettre un point final, tu voudrais que l'Histoire s'arrête, que l'Auteur démiurge de vos vies pose sa plume fumante et fronce des sourcils en relisant ce qu'il vient d'écrire : des mots à rayer au plus vite. Des maux maudits, des douleurs qui n'auraient jamais dus être dites, des peines qui n'auraient jamais dues être peintes. Il faut tout effacer, tout est à refaire.

Luna, tu as le pouvoir de faire de cette littérature d'épouvante un magnifique conte. Tu as le pouvoir d'en être l'héroïne et d'aligner les mots justes pour que la fin soit heureuse. Tu peux le faire, tu as ce pouvoir en toi. Tout le monde possède cette force intérieure, cette confiance parfois voilée par les attentes de la société qui nous dépassent. Tout le monde possède ce courage, cette bravoure. Tout le monde a en soi cette lumière, qui ne s'éteint jamais, quand bien même on viendra souffler dessus. Cette lumière éternelle qui repousse les cauchemars, qui repousse les peurs. Ô combien de fois t'es-tu servie de ce flambeau pour vaincre ta peur de l'obscurité ? Combien de fois t'es-tu réchauffée près de ce feu, quand tu te rendais compte à quel point tu étais seule ? Combien de fois cette lumière, qui n'est autre que la confiance en soi, la croyance en quelque chose de si simple, si évident, qu'est notre propre force, combien de fois t'as-t-elle sauvée de ces dépressions qui attaquent tous ceux qui auraient vécu une vie comme la tienne ? Ce soir encore, accroche-toi à cette luciole d'or, revêt les étoiles sur ta peau, deviens ce phare, ce sémaphore pour allumer ceux de tant d'autres qui doutent encore.

Tu serres ta baguette et tu te lances mâchoire serrée, yeux rêveurs (mouillés et optimistes),  dans cette mer agitée, dans l'espoir d'éviter bien des naufrages, et, si possible, tu essaieras de ne pas mourir contre les vagues.

Ce qui est plus facile à dire qu'à faire puisque tu tombes nez à nez avec quelqu'un qui ne te veut aucun bien. Tu aurais dû fuir, comme il avait été conseillé de faire, mais tu ne comptes pas repartir sans avoir mis la main sur Colin, ni sans avoir appris une bonne leçon à ces conspirateurs :

La lune a l'air douce, mais elle peut aussi provoquer des raz-de-marrée.  

Spoiler:
 



— She was a wild, wicked slip of a girl. She burned too brightly for this world [ EB ].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 26 Fév - 21:38

Remus n'avait jamais été un grand amateur de fêtes. Si toute victoire méritait d'être récompensée, et si un peu de légèreté faisait du bien au moral des membres du campement, lui ne se sentait guère à sa place au milieu de toutes les célébrations. Aussi avait-il simplement partagé un verre autour de l'une des tables, trinquant rapidement avec Azeneth, dont les cheveux continuaient de s'étendre autour de son visage comme un buisson sauvage, avant de s'éloigner discrètement des barrières du campement et de l'agitation qu'elles contenaient en leur cœur. Au fur et à mesure que ses pas s'enfoncèrent au travers des arbres, sa baguette vissée à la main, Remus avait pu entendre le brouhaha devenir de plus en plus sourd, étouffé par les feuillages. Rapidement, il retrouva une tranquillité qui l'avait toujours caractérisé. Sans s'éloigner du chemin qui se dessinait entre les arbres, il avait fini par trouver un endroit plus calme, duquel il parvenait toujours à entendre, de façon indistincte, les voix s'élever ; cependant, n'aurait-il pas su dire la nature des cris qui lui parvenaient aux oreilles. Agitant sa baguette devant lui, il fit apparaître un loup argenté, taille moyenne et poils légèrement en bataille, dont le regard, quand bien même était-il monochrome, possédait une profondeur dérangeante. L'animal sembla dans un premier temps le détailler, et disparu finalement entre les fourrées et autres troncs. Quelques minutes après que la fumée blanche disparu, un « crac » vint titiller son ouïe, suivi de plusieurs craquements de branches, sous le poids d'un homme. Remus redressa la tête, aperçu Mickey et, un sourire fin aux lèvres, lui fit signe de s'asseoir à côté de lui. Plongeant la main dans la sacoche qu'il gardait d'ordinaire posée contre sa hanche mais qui, cette fois, trouvait sa place sur le sol terreux, il sorti une bouteille de whisky pur feu et l'ouvrit, sous le rire d'accueil de son ami.

Il ne vit pas le temps passer, aussi n'aurait-il su dire s'il s'était écoulé à peine quelques minutes ou quelques heures depuis son arrivée à leur point de rendez-vous improvisé lorsqu'un agneau, dont la couleur lui rappela rapidement celle de son loup, passa entre eux et disparu entre les troncs, dans la direction du campement. Les sourcils de Remus se froncèrent instantanément et, collant la bouteille entre les mains de Mickey, qui l'accueillit dans un mélange de surprise et de contentement, il disparu dans le même « crac » que celui qui avait annoncé l'arrivée de l'irlandais quelques temps plus tôt. Il transplana jusqu'à l'intérieur de l'enceinte du campement, et son sang sembla se glacer dans ses veines ; les cris avaient changés d'intensité, et s'ils furent joyeux et festifs au début de la soirée, ils ne signifiaient désormais plus que la peur, la tristesse parfois, et la colère souvent. Sortant sa baguette de l'étui accroché à son vieux jean, Remus désarma un sorcier adverse et s'avança parmi la foule, remerciant mentalement ses facultés d'être restées intactes et de lui permettre de bien s'en sortir au milieu du désastre qui s'agitait autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1931

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Dim 26 Fév - 23:33

POUDLARD, NUIT DU 9 OCTOBRE 1997.

ils s'affairaient tous dans la salle sur demande, mais leur maîtresse manquait à l'appel. soldats de plomb, ils cherchaient l'horcruxe, mais une partie d'eux cherchaient un autre joyau : feyne ravenscal. que faisait-elle, celle qui avait pourtant tout organisé ? elle devait guider les troupes à travers le labyrinthe, mais anselm se vit obligé de lancer les recherches sans elle. son absence commença à devenir plus inquiétante que l'atmosphère qui flottait entre tous ces vieux objets. des souvenirs oubliés, des morceaux de passé qui s'étaient entassés au fil des années. un fragment d'âme, quelque part dans tout ça.

ils ne doutaient guère qu'elle jonchait là, sur le sol froid du même château. son corps adoptant la température de ce qui serait alors son tombeau. gorge ouverte, sourire carnassier figé éternellement sur la bouche, derniers spasmes et le cœur s'arrête. gabriel lafaye, essoufflé, des bouts de verre incrustés dans la joue, l'arcade en sang, posa un dernier regard sur sa victime. il connaissait ses plans dangereux, il avait appris par son informateur le plus précieux, celui qui était témoin du passé, du présent et du futur, qu'elle avait procédé à des méthodes acquises du grand nécromancien tobias parkinson pour insuffler la vie à l'effroyable...  

AU CAMPEMENT, QUELQUES MINUTES PLUS TÔT :

il faut fuir, mais ce n'est pas si évident que ça. notre témérité nous ramène sur le champ de bataille, pour faire tomber l'ennemi, pour venger une soeur, un père, ses propres blessures. nous voulons nous échapper, cela serait tellement plus prudent, mais nous ne pouvons pas. nous avons le devoir de sauver ceux qui ne peuvent pas se sauver eux-mêmes, ceux qui sont trop abîmés par la guerre, ou trop jeune pour transplaner. mais notre bravoure aura raison de nous, puisque nous voilà prisonnier de notre propre eden. le plus grand des mages noirs de tous les temps vient d'apparaître. nous ne le voyons pas, mais il est là et il nous glace le sang. c'est sa voix, puissante, audible de tous, qui brise le tumulte et ordonne à ses sbires de s'éloigner du centre, nous laissant ainsi au milieu de tous les regards. d'autres consignes sont données et une plainte en fourchelang siffle la fin de son message. quelque chose qui nous fait tous chercher, dans la foule des gens restés, l'élu, à qui les derniers mots étaient sans doute adressés. il est grand temps que tu meurs.

les barrières, jusqu'ici ouvertes aux ennemis, se referment peu à peu sur nous. et trop absorbés par la bataille, nous en avions oublié l'existence, jusqu'à ce qu'un bruit caractéristique nous rappelle à tous que le dôme est maintenant scellé de l'intérieur. cela ne veut pas dire que nous ne pouvons plus nous enfuir, simplement qu'il faut courir et déchirer le voile qui nous sépare de la liberté, puisqu'il n'est soudainement plus possible de transplaner. ils tournent nos mécanismes de défense contre nous, et nous voilà, face à eux, les masqués, marqués, comme des agneaux pris dans la ronde des loups.

et quand nous pensons qu'il n'y a que deux murs à abattre - celui qui tend sa baguette vers nous et celui qui sera percé de la notre - un troisième s'avance. il n'est pas touché par tous les sorts qu'ont jeté les mangemorts pour nous piéger comme des rats et il ne faut que très peu de temps pour que les premiers cris percent le silence péniblement installé depuis les mots du seigneur des ténèbres. les figures qui se rapprochent n'ont plus rien d'humain, mais quelque chose nous fait comprendre qu'elles l'avaient été un jour. vivantes. mais ce n'est pas non plus quelque chose de mort qui épargne les mangemorts sur son passage. ce n'est pas quelque chose de mort qui vient pour nous. nos cœurs se remettent à battre et nous aussi, nous sommes prêts pour la bataille. nous n'avons plus le choix, ils sont là, si prêts de nous, créatures d'un autre monde.

les inferis.

informations !!!!!!!!!!!!! comme vous avez pu le comprendre, les good people se retrouvent tous un peu au centre du camp, et ils ne peuvent plus transplaner puisque les barrières ont été reférmé sur eux et il est impossible de s'enfuir de l'intérieur. il faut donc réussir à briser la barrière pour se casser, en gros. mais ouloulou, ça ne va pas être si simple, puisque... les inferis débarquent ! eh ouais, c'était bien feyne qui était allée transformer les gentils français en monstre, après avoir fricoté avec le nécromancien tobias parkinson !! et c'est bien dit qu'ils avaient disparu... bah si vous vous demandiez où ils étaient passé, les voilàààà !! ils ne font aucun mal aux mangemorts, puisqu'ils possèdent l'allégeance de feyne qui les contrôle encore (well, quelques minutes plus tard elle va décéder, but pour l'instant, son armée s'avance). et du coup, les insoumis restants vont devoir niquer les inferis, puis niquer les mangemorts, pour parvenir à niquer la barrière et s'enfuir, wsh. (le pnj qui est en fait une racaille, on adore).

mais, mais, mais, ça va pas être si simple. il va falloir vous disperser ! vous êtes dans un cercle. on part du principe que le mal arrive donc en cercle, obviously, vous attaquez en cercle, vous n'attaquez pas tous la même victime. eh puis, l'adrénaline fait que vous n'allez pas tous forcément vers le même points, vous courrez là où vos jambes vous mènent. mais il va falloir ici laisser le destin agir.
vous serez en fait regroupés dans des "sous-tc", par groupe de 2/3/4/5 pas plus, selon votre jet ! eh oui, il va falloir sortir les dés. à la suite, vous jetterez donc le dé dispersion une fois et si vous faites

1) vous irez dans le sous tc 1.
2) vous irez dans le sous tc 2.
3) vous irez dans le sous tc 3.
4) vous irez dans le sous tc 4.

c'est pas plus compliqué que ça. les sous-tc seront crées quand nous aurons suffisamment de participants, alors go go go !
(oubliez pas qu'il faut poster un RP, pas juste lancer le dé et si jamais y a une annexe qui explique comment faire !)

si vous avez des questions, n'hésitez pas à mp @luna lovegood ou n'importe quel autre membre du staff.


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 0:26

La voix de Voldemort résonnait encore dans les oreilles de Remus quelques secondes après s'être évanouie. Les menaces tournoyaient dans son esprit et le fourchelang utilisé continuait de lui glacer le sang, comme il avait pu le faire à la première syllabe – supposait-il qu'il y en avait au moins une – qui avait été prononcé. Si son cœur s'agitait dans sa poitrine, faisant défaillir le calme qu'il parvenait d'ordinaire à garder, il ne se mit pas directement en mouvement. Quand bien même la nécessité de fuir se faisait ressentir plus que jamais, Remus refusait de partir dans n'importe quelle direction, sans avoir une idée de ce qui pouvait l'attendre ça et là. Sa tête tourna de gauche à droite, puis de droite à gauche, sur ses épaules, son regard scrutant les visages qu'il pouvait apercevoir dans la foule des sorciers à la recherche de celui de Nymphadora, qu'il n'eut le temps de retrouver avant qu'Il n'arrive. Les sorts fusaient de part et d'autre de ses oreilles, et tentant de mettre à profit son ouïe plus que tout le reste, il se concentra sur les cris qui lui parvenaient, inquiet d'y reconnaître celui de son épouse. Son cœur se secoua quelques fois, lorsqu'une voix trop semblable à celle de Dora se faisait entendre ; quand bien même il la savait capable de se défendre, bien mieux encore que la plupart des sorciers présents ici, il ne pouvait s'empêcher de ressentir cette inquiétude constante qu'il éprouvait à son égard plus fort encore en cet instant. Nymphadora était une ancienne auror, oui, mais Nymphadora était également enceinte. Lorsqu'enfin la forme de cœur de son visage se dessina au milieu des autres, que ses cheveux ayant prit une teinte rougeoyante s'agitèrent sous les yeux de Remus, il commença à courir dans sa direction. Sentant les inferis s'approcher un peu plus encore du groupe qu'ils formaient, il resserra un peu plus fort ses doigts autour de sa baguette, bousculant par moment quelques personnes pour arriver au niveau de son épouse. S'il doutait de pouvoir parvenir à réellement détruire certains des cadavres ensorcelés qui s'aventuraient partout autour du campement, il savait cependant qu'il pouvait toujours les faire reculer et, d'une voix portante, il lança : « Incendio ! » en direction de l'un des corps animés qui, enchanté de manière à éviter les flammes, recula et détourna son chemin. Arrivant finalement au niveau de Dora, Remus serra de sa main libre son avant-bras et la tira avec lui pour tenter d'atteindre la barrière et de passer au travers. La gardant derrière lui par sûreté et refusant de lâcher sa main, tentant aussi bien de gérer les inferis, les mangemorts qui s'approchaient à leur tour dangereusement, et la peur qui manquait par moment de paralyser ses gestes. Jetant tour à  tour des « Lacarnum inflamare ! », des « Immobilus ! » et autres stupéfix, relâchant finalement ses doigts de l'avant-bras de Nymphadora pour lui permettre de se défendre.

Remus voyait autour de lui tomber des personnes dont il ne pouvait s'assurer l'allégeance. Apercevant tantôt la marque des ténèbres sur un bras, tantôt des visages qui lui paraissaient familier et qu'il avait apprit à connaître au fur et à mesure de ses visites au campement, l'inquiétude continuait de monter à l'intérieur de sa poitrine et guidait désormais ses gestes, de ses pas aux mouvements que faisaient son bras et sa baguette, pointant en direction d'ennemis qui revenaient en surnombre. La fête qui avait eu lieu entre les barrières désormais tombées du campement semblait s'être déroulée à des années de ça, et peut-être même en venait-il à douter de son existence ; avait-il vraiment passé une partie de sa soirée avec Mickey ? Comment était-il arrivé là, déjà ? Des questions futiles et qui pourtant venaient parfois s'immiscer entre deux sortilèges dans son esprit, provoquant chez lui un énervement muet qui le poussait d'autant plus à chercher une sortie. Remus s'arrêta quelques secondes à peine et passa en revue les contours désormais tombés de l'endroit pour chercher une faille, quelque chose. La voix de Nymphadora continuait de siffler à son oreille, lui assurant sa santé sans que son regard n'ait besoin de se poser sur elle ; il parvenait à entendre chaque sortilège qu'elle lançait en direction de leurs ennemis. En appui sur ses pieds, Remus se tenait prêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1931

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 0:26

Le membre 'Remus Lupin' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 4


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 319
IDENTITY : silvia
FACE & CREDITS : jake (c) kidd
MULTINICKS : sid & lev
AGE : vingt ans.
BLOOD STATUS : sang-mêlé, mère française sang-pur, père anglais (décédé, mangemort de la première guerre) descendant de moldus.
CIVIL STATUS : célibataire, instable émotionnellement.
JOB : ancien joueur de quidditch exclu pour dopage, il a passé quelques mois en france avant de se dédier à la médiation auprès des créatures magiques. il effectue des missions ponctuelles de contact et dialogue avec les vampires et géants.
HOGWARTS HOUSE : slytherin bitches.
MAGIC WAND : bois de hêtre, larme de phoenix, vingt-trois cm, douée pour les sortilèges informulés.
PATRONUS CHARM : un renard qui ne se matérialise pas toujours.
MARAUDER'S MAP : london/liverpool/uk
POINTS RP : 761

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 15:30

elle pleure et s'accroche à ce sol boueux, à ces odeurs de sang et de mort, à ces fumées toxiques de terre brûlée. elle s'accroche à cet espoir qui n'est plus. à l'idéal d'un camp où les hommes bons combattent l'injustice, la frappent en plein coeur et lui détruisent l'âme. elle s'accroche à la vengeance de sa mère tombée dans le champ de bataille. à cette famille qui n'est plus. à son pays qui est trop loin, maintenant.
et pucey devrait lui dire qu'il a essayé. il a voulu retourner en france ces jours-ci. il a voulu briser les frontières et voir de ses yeux océan que leurs utopies ne sont plus que des souvenirs. mais il a échoué. et lui s'accroche toujours à ces images. à ces espoirs qu'un monde, là-bas, plus loin, les attend. à cette idée qu'ici, tant qu'ils ne s'engagent pour personne, ils s'en sortiront.
alors il lui serre la main et tout son corps tendu lui crie de partir. c'est le moment, aujourd'hui, maintenant, il faut y aller. les espoirs de ce camp sont détruits par la mort. et pucey ne regarde même pas ce corps au sol sur lequel ils s'appuient honteusement. eux, vivants. ils ne se ressemblent plus. salis par la terre humide et par la peur au coin des yeux. tilda pleure et il lui tient la main, comme il tiendrait sa vie. n'en respire plus. il serre les dents. un sort lui frôle l'épaule et entaille sa chair. ça le prend pas surprise dans ces secondes trop longues pour un terrain de bataille. mais c'est elle qui réagit. elle qui lance le protego qui les arrache à la douleur. elle qui saigne plus fort. elle qui s'élance.
elle. elle. toujours elle que pucey voudrait suivre. et leurs doigts ne se lâchent pas dans cet état d'urgence. tention crie pucey, lui tire le bras quand l'éclat rouge s'approche trop d'eux. - cours!! il crie encore. bientôt ils seront partis. ils transplanneront et se réfugieront chez lui. personne ne viendra les chercher. parce qu'ils ne sont personne. ils ne sont rien d'autre que des êtres lambda dans un combat de bêtes.

mais ils sont pris au piège du jeu.
le reflet entaille le ciel, un instant, elle se dessine. cette bulle qui devient leur prison. puis disparaît, dans sa plus traître transparence. on crie aux morts. pucey se retourne. pas leurs morts. ces morts. des inferi, on crie, toujours. - la barrière, il souffle, à tilda et deux autres femmes.
ils courent. ça n'a pas de sens.
ils courent.
sans réfléchir. parce que réfléchir trop longtemps, ici, c'est offrir son sang à l'épée des masqués.
ils courent.
les hommes courent pour fuir la mort. main dans la main avec l'amour, on les bouscule.


Dernière édition par Adrian Pucey le Lun 27 Fév - 15:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1931

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 15:30

Le membre 'Adrian Pucey' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 4


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 2561
IDENTITY : vinyles idylles. (LAURA)
FACE & CREDITS : teresa palmer. (wildbeast, bb pour l'award)
MULTINICKS : adonis, percy, marietta, ernie.

AGE : trente-trois ans, adulte au coeur d'enfant ravagé.
BLOOD STATUS : pur, mais ça ne vaut pas grand chose.
CIVIL STATUS : très seule.
JOB : ancienne princesse française.
HOGWARTS HOUSE : beauxbatons, air.
MAGIC WAND : bois d'if, corne de licorne, dix-huit centimètres.
PATRONUS CHARM : un cygne.
SPECIAL CAPACITY : elle a du sang de semi-vélane.
MARAUDER'S MAP : chaumière aux coquillages.
POINTS RP : 812

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 16:48

Elle fut belle. Ancienne princesse, reine à en devenir. Elle était droite, souriante, voire heureuse. Elle avait les cheveux blés brillants de leur éclat d'or, la robe princière caressant son corps. Ce temps-là n'est pas si lointain. Pourtant, elle l'a déjà oublié. Il ne reste plus que la peine, le sentiment de misère, le regard sur le corps mutilé d'Alix et ce que son bourreau souhaitera lui infliger. Elle tremble, elle baisse la tête, elle chiale, elle ne prie même plus pour survivre. Elle sait qu'elle porte en elle ce quelque chose de pathétique. Elle a été enfermée dans sa tour d'ivoire, et elle n'était manifestement pas prête à en sortir. Ou du moins, elle ne s'attendait pas à ça, pas à un tel niveau de cruauté. Son regard brouillé par les larmes est sur son fiancé, plus sur sa soeur de coeur, pas sur le bourreau qu'elle n'a pas la fore de subir. Sur lui. Lui qui n'a rien fait. Lui qui devait l'assister. Lui qui devait être le prince charmant et courageux. Son charme, il l'a perdu depuis longtemps à ses yeux. Son courage, il l'a perdu en échouant à attaquer le monstre dans le dos. Elle n'a pas de supplication vocal, elle doute sérieusement d'être capable d'articuler le moindre mot, la moindre parole de sens. Elle n'a que ses yeux mouillés, et ses lèvres tremblantes, tout son corps tremblant. Marcus a été incapable de sauver Alix. Y'a plus grande chose à faire pour la pauvre Ariane. Elle va s'en sortir, il faut bien le croire. Eleonor, elle tombe en ruine et elle a le sentiment qu'elle pourra plus jamais se reconstruire. C'est tout entre les mains de Marcus. Et elle croit en lui. Peut-être parce qu'il ne lui reste plus grand monde. Mais si quelqu'un peut la sauver, c'est bien lui, et seulement lui. Mais comment pourrait-il sauver sa dulcinée s'il n'est pas capable de se sauver lui-même?
Même pas elle ne crie. Elle croit qu'elle n'a plus de voix. Elle croit que plus jamais sa voix lui paraîtra belle, douce, mélodieuse, innocente. Et Marcus tombe. Sa tête tombe, se détache du reste de son corps. Elle a juste les yeux écarquillés, les larmes qui coulent sur ses joues. Elle respire plus. Elle ne se débat pas, elle ne l'a jamais fait. Elle laisse le bourreau faire ce qu'il peut lui plaire. Elle a pour seuls mouvements de son corps des tremblements la secouant de temps en temps. Elle n'écoute même pas ses mots. Elle observe avec profond désespoir le corps de Marcus, suivi de la tête que le monstre tient d'une poigne ferme sur sa chevelure blonde. Elle ne bouge pas, car elle ne peut pas. Alors, elle le laisse agiter la tête de sorte que les lèvres bleues touchent les siennes, plus roses. Elle ferme les yeux, elle a envie de vomir. Ce monde la répugne.
Fleur, Gabrielle, Alix, Marcus.
Il ne reste plus rien, que des souvenirs désarticulés qui la font souffrir.

Ils reviennent. Elle se souvient d'eux, elle n'est pas prête de les oublier. Mais ne plus les revoir l'aurait satisfaite. L'attaque de la France. Le corps cadavérique de Louis, son jeune frère; mort. Lui aussi. Elle regarde le bourreau disparaître et eux apparaître. Elle attrape le sac contenant la tente lui appartenant - et ayant appartenu à Marcus. Elle recule, elle recule. Mais finalement, ils sont tout autour d'eux et il n'existe nul échapatoire. Elle serre sa baguette. Elle ne s'est pas souvent battue Eleonor, elle n'a jamais eu à le faire. Mais aujourd'hui, elle n'a pas le choix. Elle ne sait pas quelle est la promesse qui la maintient en vie. Pas la vengeance, elle ressent plus du dégoût que de colère. Marcus voulait la mettre sur un trône - et s'y asseoir à ses côtés. Il voulait qu'elle puisse dire 'je suis la reine'. Il voulait qu'elle prenne la situation en main et mate les monstres. C'est peut-être pour cette idée qu'elle reste debout; la justice. Elle pointe sa baguette autour d'elle, elle n'a plus de voix, elle a peur de ce à quoi elle pourrait ressembler. Elle sait qu'elle n'aurait pas la même douceur que celle d'antan. Cependant, son entraînement magique a été assez assidu pour que sa baguette puisse lancer des flammes sans qu'elle ne soit forcée d'articuler les mots. Elle regarde la fée carnivore qu'elle a emporté avec elle - afin de se protéger tenter d'attaquer. Les faits sont là; ça n'évolue pas. Ils ne disparaissent pas, alors c'est à elle de disparaître. Sa petite créature retourne rapidement en son sac. Elle est sauvage, rustre. Dans une lieu plus calme, elle lui permettra l'air frais. Mais l'instinct de survie doit lui dire que vaut mieux la cachette prisonnière que la mort. Elle n'est pas assez bonne guerrière pour continuer la lutte. Elle ignore si Ariane a pu survivre. Elle parvient à se frayer un chemin et prend ses jambes à son coup.
Elle a perdu Marcus, Alix, Ariane.
Ils paieront pour ces vies précieuses arrachées.



( calm. obedient. who work fast-paced. with good breeding. and a tiny waist. you'll bring honor to us all ) mulan.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1931

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 16:48

Le membre 'Eleonor Castel' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 3


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1435
IDENTITY : DIVALEX.
FACE & CREDITS : LUCAN BY LAURA.
MULTINICKS : VILLAGE PEOPLE.

AGE : SIXTEEN YEARS OLD.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD.
CIVIL STATUS : W/NEVILLE.
JOB : REBEL.
HOGWARTS HOUSE : RAVENCLAW.
MAGIC WAND : SPRUCE AND UNICORN TEAR.
PATRONUS CHARM : HARE.
SPECIAL CAPACITY : BANSHEE.
MARAUDER'S MAP : FAR AWAY.
POINTS RP : 4786

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yep !
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 17:14

Tu es prête, mais tu rates encore une occasion. Le destin s'acharne et ne veut définitivement pas te laisser prouver de quoi tu es capable. Des frissons parcourent ton échine quand une voix s'élève et glace la foule. Plus personne ne bouge, toutes les oreilles sont attentives. Ennemis comme alliés baissent un instant les armes et tu penses, un instant, qu'il s'agit bien là du maître de jeu. Il contrôle le champ de bataille. Tu ne le laisseras pas te paralyser, tu en as par-dessus la tête d'être immobile, d'attendre que les autres fassent les choses à ta place ! Souviens-toi de ce que tu avais dit à ton père : tu veux être utile, tu veux aider la résistance, tu veux aider ton ami Harry Potter ! Tu veux retrouver Neville et ne plus craindre de le perdre. Tu cherches tes amis du regard, quand vos adversaires vont fermer les barrières autour de vous, puis tu remarques ces choses qui viennent sur une cadence macabre. Luna, tu ne reculeras pas. Tu trembleras, oui, mais tu ne t'effondras pas. Tu resteras forte, quoi qu'il advienne. Il est grand temps qu'un nouveau soleil se lève et que les ténèbres se noient, même pour un jour.

Tu n'as jamais appris à te défendre des Inferi, tu ne connais ces bêtes que de nom. Tu agites alors ta baguette dans tous les sens, mais ils apparaissent comme invulnérables. C'est en voyant le professeur Lupin se servir du feu pour les repousser que tu comprends qu'il s'agit peut-être là de l'unique option. Ou alors, il s'agit simplement d'une différence de force évidente. Tu n'as rien à voir avec ce membre émérite de l'ordre, ce vieil ami d'Albus. Tu n'est qu'une écolière, même pas encore en âge pour transplaner, même pas encore en âge pour utiliser la magie comme tu le fais.

Non, Luna, ne te décourage pas ! Tu vaux plus que ce que tu crois, reste concentrée, tu verras que tu peux le faire ! Ta mâchoire se resserre et ta baguette siffle : Incendio ! Et les monstres reculent,

Un passage s'ouvre et t'y vois une opportunité de fuite. Tu ne peux pas rester là, vos ennemis sont bien plus nombreux et le meilleur moyen de les battre, ce n'est pas en risquant votre vie contre des êtres qui n'en ont même plus. Alors tes jambes te guident vers l'ouverture la plus proche.



— She was a wild, wicked slip of a girl. She burned too brightly for this world [ EB ].


Dernière édition par Luna Lovegood le Lun 27 Fév - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1931

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 17:14

Le membre 'Luna Lovegood' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 1


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 236
IDENTITY : tia.
FACE & CREDITS : nery by queen bé. signa by sandy love. gif & pic by both queen bé & tumblr.
MULTINICKS : malfoy & strugatsky.

AGE : eighteen years old, the fire of the youth.
BLOOD STATUS : ancestral half-blood.
CIVIL STATUS : fly little bird, fly towards the lighting bolt.
JOB : warrior, badass girl, big sister of the little ones.
HOGWARTS HOUSE : she's never been a school girl. she never finished her studies in uagadou, and never went to hogwarts. nevertheless, she has a gryffindor heart.
MAGIC WAND : she got one when she first arrived in the uk. 13 inches longs, made of willow and a heart of unicorn hair. she hates to need it to concentrate her magic, and does not use it often.
PATRONUS CHARM : let the lioness roar.
SPECIAL CAPACITY : she may not speak to the snake, but she can see through its eyes. (sorcelien)
MARAUDER'S MAP : fighting and protecting the untamed.
POINTS RP : 651

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 17:45

Elle sent le sang pulser contre ses tempes, la magie qui s'écoule de ses doigts, et l'adrénaline qui la maintient en vie, réactive et alerte. Ses yeux ne cessent de bouger dans tous les sens, tentant de capter un allié en difficulté, un visage ami ou sort menaçant. Une vague de soulagement l'envahit en retrouvant Eileen, et elle s'inquiète pour elle, oubliant un court instant la bataille aux alentours et le risque de se prendre un sortilège perdu - ou non. Elle sursaute légèrement lorsqu'une sorcière aux cheveux bruns (Rosaline) apparaît devant elles, les protégeant d'un éclair coloré. Elle lui lance un regard reconnaissant, s'en voulant déjà d'avoir failli mettre Eileen en danger. "Merci !" Elle vient de stopper le sang s'écoulant de son bras, et même si la blessure est toujours douloureuse et gênante, elle n'a plus cette sensation lancinante d'écoulement. Ses mains serrent toujours celles d'Eileen, et elle répond à la nouvelle arrivée. "Ouais, mais je voulais pouvoir sauver plus de monde..." Elle tourne ses yeux vers le visage blanc comme neige d'Eileen, son ventre se serrant en l'entendant parler de la mort de quelqu'un qu'elle connaissait visiblement bien. Elle serre ses doigts entre les siens. "Je suis désolée. Mais nous devons y aller." Elle lance un regard à la nouvelle, avant que le chaos ne semble s'agrandir encore plus. La voix de Voldemort s'infiltre en elle et elle grimace, ne pouvant s'empêcher de se demander comment Harry faisait pour supporter cela. Et soudainement, il y a des créatures qu'elle ne connait pas qui apparaissent, et elles ne semblent avoir aucune réaction face à ses sortilèges. La panique lui serre le ventre. "Courrez !" Elle amène Eileen vers elle, voyant Rosaline la suite, et lançant des sorts aux hasards, tenta de rejoindre l'un des pans délabrés du bouclier. Layl vient s'enrouler autour de son poignet, et ses yeux devinrent siens suffisamment longtemps pour lui permettre de trouver une faille, poussant Eileen et Rosaline vers l'extérieur. Elle eut un dernier regard pour camp détruit avant de courir pour sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1931

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 17:45

Le membre 'Azeneth Ishtar' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 1


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1462
IDENTITY : ASTRA (SANDY)
FACE & CREDITS : DANY LE SANG ; AILAHOZ (AVATAR) ; MYSELF (SIGNA)
MULTINICKS : ALECTO CARROW AND NYMPHADORA LUPIN.

AGE : DIX-SEPT POUR SUREMENT PAS TRÈS LONGTEMPS.
BLOOD STATUS : SANG SOUILLÉ MAIS GRAND BIEN LUI FASSE.
CIVIL STATUS : SEUL AVEC SES PENSÉES NOIRES.
JOB : ETUDIANT A LA RUE, CHERCHEUR D'HORCRUXES.
HOGWARTS HOUSE : GRYFFONDOR.
MAGIC WAND : PLUME DE PHENIX, LE MEME QUE VOLDY COMME ON DIT.
PATRONUS CHARM : UN CERF, À L'IMAGE DE CELUI DE SON PÈRE.
SPECIAL CAPACITY : FOURCHELANG, SURVIVANT AUSSI.
MARAUDER'S MAP : DANS LA NATURE.
POINTS RP : 5251

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : uniquement les dialogues si désiré.
COLOR OF MY LIFE : indianred
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 18:52

Ron, où es-tu mon ami ?
Ron, où es-tu mon frère ?


Tu as tellement parcouru les rues de Londres que tu les connais par coeur. Les lumières luisantes de Piccadilly te brûlent la rétine et tu laisses tes mains se recroqueviller dans tes poches parce que'en vrai tu es épuisé de tout ça et que tu désespères. Encore une journée à te chercher, Ronald, encore une journée à ne pas te trouver. T’as les yeux rougis rien qu’en pensant à son souvenir, t’as le coeur qui flanche rien qu’en imaginant les larmes d’Hermione que t’as trop souvent surpris coulant de ses yeux. T’as voulu faire le fort, encore une fois, tourner la tête de l’autre côté et essayer d’oublier. Mais t’as rien réussi à faire. Parce qu’il te manque et c’est dur d’avancer sans sa présence même s’il t’as déçu, comme jamais tu aurais pensé qu’il pouvait te décevoir. Mais il est humain, comme toi, et tu sais ce que ça fait de décevoir les gens. Tu les as tous déçus, toi aussi, tu le vois dans leurs regards. Ça te rend fou, avoue-le, mais tu continu à te regarder dans le miroir.
Un nouvel échec de ta part et tu soupires longuement. Tes pieds te portent dans un chemin que tu connais que trop bien et qui te sors par les yeux. À son bout, tu lances un dernier regard aux lieux déserts et tu t’envoles une nouvelle fois pour rejoindre le campement où tu espères croiser ses iris singuliers qui t’apportent toujours du baume au coeur. Parce que t’en a besoin, terriblement, comme un gamin accroc au crac. C’est ton propre crac, le seul moment où tu sens ton coeur un peu plus léger. C’est pathétique, tu le sais.
Rapidement, trop vite peut-être, tes pieds rencontrent de nouveau le sol et ton estomac est encore chamboulé. Pourtant, une autre douleur vient t’arracher un cri perçant qui casse l’air frais de cette nuit que tu sais de fête. Ton estomac se retourne encore et tu cours, manquant de tomber à de nombreuses reprises. Parce que tu sais, depuis l’instant où tu as rejoint la lisière de la forêt, tu sais qu’il est là, qu’il sème la terreur, qu’il l’a peut-être déjà prise. Parce que c’est ce qu’il veut. Tout lui prendre. Le laisser seul avec son désespoir. Diviser pour mieux régner. C’est ce qu’ils disent. Mais ils ont raison et tu le sais. Alors tu cours. Tu ne sens même pas la rouille commencer à se répandre dans ta gorge. Tu ne sens même plus tes pieds fatigués qui ont marché toute la journée. Il n’y a plus que son visage qui emplit ton horizon, il n’y a plus que leurs visages. Az, Hermione, Luna, Ginny… Ils se bousculent tous à travers tes yeux et déjà tu entends leurs gémissements qui font hérisser tes poils. Tu le hais. Là encore, tu le hais. Puis, sa voix pénètre ton esprit et tu ne t’arrêtes même pas de courir. Parce que tu as l’habitude, et parce que tu sais qu’il aimerait que tu t’arrêtes, que tu flanches, pour qu’il puisse mieux te toucher, ensuite. Mais tu ne penses pas à toi, tu penses à eux et t’arrives le souffle court sur le lieux du carnage. Tu t’en veux d’avoir repoussé ton arrivé à la soirée si tardivement. T’as jamais aimé fêter les sois-disant victoires. Parce qu’il n’y a rien à fêter, pour l’instant, et ce qui se déroule sous tes yeux te conforte dans tes idées. Alors, ta baguette est presque chaude dans ta main lorsque tu traverses le champ tout en cherchant des yeux tes amis. Tes précieux amis. Tous ces gens que tu aimes et dont tu t’es un peu trop attaché courent et tes yeux n’arrivent plus à se concentrer. Mais tu la distingues, ses cheveux en bataille. Tu t’avances vers elle, mais d’autres choses te barrent le passage.
Tu te souviens alors de sa barbe blanche, de ses cris de douleur que tu lui infligeais contre ton gré, de cette grotte sombre qui t’a juste apporté un faux médaillon tout rouillé. En les voyant, tu t’imagines, un an en arrière, cette fameuse nuit. Ils te rappellent la mort de Dumbledore et te glacent le sang. Tu pointes ta baguette en avant et une énième lumière rouge en sort, elle frappe un inféri et te laisses la possibilité de te faufiler dans leur horde funeste. Tu cours, pas pour ta vie, tu cours parce que tu ne l’as pas vu, elle, ta sœur, ton âme sœur. Az n’est plus là, elle est partie alors que tu as perdu du temps à laisser tes souvenirs envahir ton esprit. Mais Hermione n’est pas là non plus et tu cours en espérant la trouver quelque part, mais tu cours sans savoir et tu te sens si faible et démuni face à bataille dont tu es encore la cause. Tu serres les dents en repensant aux mots de ta némésis. Parce que tu sais. Tu sais bien, qu’aucun deux ne peut vivre tant que l’autre survit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1931

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows. Lun 27 Fév - 18:52

Le membre 'Harry Potter' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 3


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: tc insoumis - a feast for crows.

Revenir en haut Aller en bas

tc insoumis - a feast for crows.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» Babeth's Feast,le Picard Surgelés de l'Upper East Side à New York;
» Black Crows .. des skis Alsaciens !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback :: le campement des insoumis :: le campement-