AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

• this is a revival.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: • this is a revival. Ven 4 Nov - 22:41


abigail cadence doyle

she is sugar, curiosity and rain.
‹‹ lumos

âge, date et lieu de naissance ≈ Née un quatorze janvier à Cardross en Écosse non loin de Glasgow, Abigail est âgée de trente et un an. nationalité et origines ≈ Britannique sur le papier, mais d’origine écossaise comme le témoigne son accent fort prononcé. sang de sorcier ≈ Contre toute attente et malgré les rumeurs dont la famille fait l’objet, le sang des Doyle est aussi pur que celui des Salazar. N’en déplaise à tous leurs détracteurs, mais leur fascination pour les moldus ne les a pas encore conduit à se mêler à eux de façon plus intime. profession ≈ Son enfance fut marquée par des heures passées à trainer dans les jambes de son père et de son oncle à la boutique familiale de baguettes. La fabrication de ces dernières suscitait une grande curiosité sur la fillette et ses cousins, il n’y avait rien de plus fascinant que de voir les deux frères travailler le bois et donner vie à ces objets. Néanmoins, les évènements de la vie firent qu’elle choisit une voie différente à celle de ses ainés, et devint médicomage. statut civil ≈ L’amour ça va ça vient, comme le vent qui se faufile entre les vêtements les matin d’automne. Le vrai amour en revanche est plus complexe mais plus traitre aussi. La vie sentimentale de la sorcière a été ponctuée de quelques histoires sans incidences particulières. Un cœur brisé, un amant vite abandonné, rien d’extraordinaire comme toutes les femmes de son âge. Et puis il y a Max. Max et son sourire en coin, ses grands yeux bleus, et ses mains capables de vous retenir en pleine tempête. Hélas la guerre les a séparé, et depuis, elle le cherche, se surprends à regarder à chaque coin de rue, si il n’est pas là. maison à l'école ≈ De ce point de vue-là les Doyle ont fait l’objet d’une répartition plutôt éclectique au sein des maisons de l’école. Abi quant à elle, primée pour son intelligence et sa motivation sans faille eut la chance d’atterrir à Serdaigle. parcours scolaire ≈ Élève studieuse aux notes légèrement supérieures à la moyenne pendant toute sa scolarité, elle a validé ses examens avec brio. Néanmoins bien loin de se cantonner à la bibliothèque et aux parchemins à rendre, Abi était relativement active au sein de sa maison, et participait avec ardeur aux matchs de quidditch. Quant au reste, elle n’a fait aucune vague à l’exception d’une poignée de retenues dont elle garde un souvenir vif pour certaines : une dispute avec un serpentard s’achevant par son poing dans la figure, et puis celles qu’elle doit à Max pour ne pas avoir respecté le couvre-feu à plusieurs reprises. baguette magique ≈ Vaste sujet que voilà lorsqu’on appartient à la famille Doyle. Elle aurait pu faire preuve de zèle en rompant les traditions afin d’obtenir la sienne chez Ollivander ou Gregorovitch mais affronter le courroux parental était inconcevable. C’est donc son père, Arthur, qui lui a créé la sienne à base de peuplier, d’une longueur de vingt-quatre centimètres. Son cœur contient une plume de phoenix, et possède des aptitudes toutes trouvées pour la guérison. Souple et agréable en main, le manche est torsadé sur toute la hauteur. sortilège du patronus ≈ Désormais quasi incorporel, la forme qui prends vit sous ses yeux lorsqu’elle lance le sortilège ne demeure pas bien longtemps, mais prend les traits d’une belette au museau pointu. épouvantard ≈ Depuis une conversation surprise entre sa tante et son père au sujet de son oncle, dont la tête coupée a été renvoyée à la famille dans une boite, elle ne cesse de voir les traits de ce dernier. Pourtant Abigal, n’a jamais été en contact direct de ce « cadeau » de Voldemort, néanmoins l’imagination et son esprit ont fait le reste. Dès lors son épouvantard représente tous ses proches aux corps mutilés comme l’a été Thomas Doyle. effluves d'amortentia ≈ Il y a tout d’abord une forte odeur d’eau salée qui lui rappelle ses étés passés au bord de la mer en Ecosse, sa peau laiteuse à la merci du soleil. Puis vient la note des feuilles d’automne séchées qui s’effritent sous ses pas sur un sol boueux glacé. Et pour sublimer ce mélange, il y a ces touches de vitalité et d’enthousiasme qui, bien qu’indescriptibles, sont les siennes, celles de Maximilian. Un peu comme cette nuance de cèdre qu’elle percevait dans le creux de son cou. localisation ≈ Sainte Mangouste très certainement, car faute de temps elle n’a pas remis un pied en Ecosse depuis bien longtemps. don magique ≈ Aucun. signe physique distinctif ≈ Elle possède une cicatrice d’une forme similaire à celle d’un croissant de lune à l’intérieur de la cuisse droite. Pas d’histoire extraordinaire à ce sujet, il s’agit uniquement d’un vestige d’une période où elle était plus rondelette. casier judiciaire ≈ Rien à signaler.
‹‹ gal gadot

— lord voldemort a réussi à s'emparer du pouvoir, il a réussi à mettre sous l'impero le ministre de la magie et à faire de l'ordre du phoenix, des ennemis publics. Que pensez-vous de son ascension, de sa prise de pouvoir et du changement qui s'amorce dans la communauté magique ? Son ascension extrêmement rapide qui n’a pas pu être anticipée convenablement, est un véritable coup de massue pour la communauté magique. Tout est allé extrêmement vite et le résultat est catastrophique. Pourtant de famille de sang pur, on pourrait croire que les Doyle sont exempts de tout soucis quant à l'arrivée de Voldemort au pouvoir, mais il n’en est rien. Les choix qui ont été fait par le passé impactent les nouvelles générations, qui, se retrouvent mêlées de plein fouet à cette guerre sans merci. Il est certain que la société actuelle bascule vers des temps plus sombres, délation, torture, intimidation, tel est devenu le nouveau quotidien des sorciers sous l’influence du mage noir. Ceux qui autrefois étaient bons ont basculé de l’autre côté, ou se terrent de peur de subir des représailles ou de voir leurs proches tués sauvagement. C’est dans ce climat malsain où l’on ne peut faire confiance à personne hormis soit même qu’il faut tenter de survivre, en espérant que les choses changement rapidement.
   — Harry Potter est le symbole de l'espoir, le dernier rempart face aux mangemorts, mais il se cache et reste introuvable. Que pensez-vous de lui et de tous ceux qui le défendent et meurent pour lui ? Harry Potter est à l’heure actuelle un prénom sur toutes les lèvres de la communauté magique, et précisément chez les Doyle. Sa famille s’est battue aux cotés de l’ordre du Phoenix dès le début des années 70, ce qui leur a valu bien des représailles par la suite. De nouveau la question s’est posée suite au nouvel appel de Dumbledore, et la réponse fut positive. Néanmoins à ce jour, alors que leurs rangs diminuent peu à peu et suite à la mort de Thomas, les cartes ont été redistribuées. Il y a ceux qui veulent poursuivre, et ceux qui veulent tout arrêter, estimant qu’Harry les a abandonnés. Abigail appartient à la première catégorie, et refuse de baisser les bras en ne faisant rien pour changer la donne. Sa vie elle l’a depuis longtemps donné à la cause d’un monde meilleur, et croit dur comme fer qu’il n’est pas trop tard pour faire pencher la balance en leur faveur. A quoi bon vivre sinon ?    
   — plongé dans le chaos, le monde change et le sang prend une importance majeure ! que pensez-vous de la valeur du sang ? quel est votre ressenti vis à vis des nés-moldus ou encore des cracmols ? Incroyable de penser que le sujet du sang suscite encore des discordes... Après tout ce temps rien n’a changé, et les pensées demeurent archaïques en la matière. À quoi bon se focaliser là-dessus, alors que le liquide carmin n’est en rien démonstratif de la valeur d’un sorcier. Abigail n’a jamais changé sa position d’un iota, et comme tout le reste des Doyle, elle ne fait aucune différence entre le sang pur, le sang mêlé, un né moldu, ou un cracmol. Ce ne sont que des mots rien de plus. Il y a déjà suffisamment de problèmes, pour ne pas venir en rajouter avec ces futilités ancestrales qui pourrissent les relations humaines.
— courageuse ; têtue ; loyale ; impétueuse ; protectrice ; curieuse.
• La famille est extrêmement importante à ses yeux, et elle entretient à ce titre des liens très étroits avec la sienne. Ils ne sont pas nombreux et c’est sans doute ce qui fait la force de cette communauté perdue au fin fond de l’écosse. Depuis son plus jeune âge on lui a inculqué des valeurs qui ont forgé sa personnalité bien trempée. D’origine « aisée », elle sait pourtant garder la tête haute grâce à ce ciment familial solide. Son point d’encrage c’est son père : Arthur Doyle est sa fierté, son modèle et tellement plus encore. Et puis il y a bien sur son grand frère, qui oublie souvent qu’elle est à même de se défendre toute seule, mais dont elle chérit énormément la présence. En définitive Abigail aime être entourée et craint autant la solitude que les bonbons Bertie Crochue à la morve. • Malgré un cadre de vie opulent (bien que déclinant au vu des derniers évènements) elle n’a que peu ou très peu de possessions personnelles. Elle évolue certes dans une vaste maison remplie d’objets couteux et inutiles, mais elle n’a qu’un vieux livre de sortilèges bien usagé, des vieilles lettres de Max et pas grand-chose d’autre. Hormis collectionner deux ou trois bricoles moldues – chassez le naturel il revient au galop – elle se satisfait du strict minimum. Pour autant, il y a une activité qui lui tient à cœur, c’est la cuisine. Faire plaisir à ses proches en concoctant des recettes des deux mondes est le meilleur moyen de remédier à toute anxiété. Il ne faut donc pas s’étonner si il y a à manger pour dix personnes lorsque vous venez la voir pour un tête à tête. De même, le tricot est un loisir dont elle ne se lasse pas. • La sorcière adore voyager et découvrir de nouvelles contrées. Curieuse de nature, elle se plait à cheminer un peu partout dans le monde à la recherche de nouveaux paysages, ou recoins qu’elle ne connait pas. Malheureusement elle a dû réfréner ses envies en raison de la guerre, car sa présence est plus qu’indispensable à l’hôpital pour soigner tous ces blessés qui arrivent quotidiennement en masse. Ça et puis… le fait qu’elle soit enceinte. Une découverte toute récente qui l’a poussé à revoir ses priorités, à commencer par assurer sa survie et celle du futur enfant, puis retrouver le père. Nul doute de ce point de vue là, il s’agit bien de Max mais savoir où il est est une autre histoire. Plus les jours passent, plus elle doute de pouvoir le retrouver, et envisage déjà devoir élever un bébé seule, ce qui l’effraie particulièrement. Si elle sait pouvoir compter sur sa famille le cas échéant, à l’heure actuelle personne n’est au courant de son secret. • Derrière cette silhouette aux courbes avantageuses et semblable à celle d’une princesse de conte se cache une « guerrière ». Abigail est incendiaire, mi rebelle, mi héroïne. Elle n’a peur de personne, et n’hésite pas à monter au créneau pour défendre ses idées. Il faut dire qu’elle a été élevée à bonne école par les Doyle. Rare famille de sang pur a ne pas avoir rejoint Voldemort, ils en ont essuyé des vertes et des pas mures. A commencer par son oncle, et ses cousins. Dès lors, le chemin de la sorcière était tout tracé. Fière de nature, elle déteste qu’on la prenne pour une femme incapable de se débrouiller par elle même. Penser le contraire serait une insulte. Maitrisant l’art des mots comme pas deux, elle sait s’imposer, et se battre en ultime recours. Véritable couteau suisse, on peut aisément compter sur elle en cas de problèmes. • Il y a les hommes, et puis il y a Maximilian. Une étoile dans ce ciel devenu si sombre dernièrement. Brève romance d’adolescents devenue plus complexe avec le temps, elle a trouvé chez lui sa moitié. Pourtant tout ou presque les oppose. Lui serpentard, elle serdaigle : deux mondes différents. Qui aurait pu croire qu’une poignée de mots échangés en troisième année en cours de potions laisserait une trace indélébile ? Sans doute pas Abigail dont les expériences amoureuses n'étaient guère concluantes. Néanmoins une fois n'est pas coutume, le destin ajouta son grain de sel en les séparant. D'abord à la fin de leur scolarité, puis en pleine guerre. Mais les sentiments sont plus forts et habitués à la rudesse de la vie, la sorcière le sait pertinemment : ils vont se retrouver. Après tout, elle doit lui faire part d'une nouvelle importante... • Née en plein mois de janvier, Miss Doyle est bien plus à l'aise lorsque le climat s'adoucit et que les premières neiges tombent sur les dernières feuilles mortes laissées par la bise d'automne. Elle trouve même un certain charme à la brume glacée de son village natal qui s’insinue jusqu'à l'extrémité de ses mains, changeant ses doigts en stalactites. • L'art lui plait beaucoup, précisément les tableaux qu'elle peut contempler des heures durant sans se lasser. L'assemblage des couleurs, et les coups de pinceaux de l'auteur ont quelque chose d’extrêmement reposant. • Abigail ne tient pas vraiment l'alcool, encore moins celui d'origine moldue qu'elle trouve particulièrement fort. • La mer exerce une certaine fascination sur elle sans qu'elle ne puisse expliquer le pourquoi du comment. Plus jeune, elle aimait tremper ses pieds dans l'eau gelée non loin de la propriété familiale. • Un des plus grands regrets de sa vie est de ne pas posséder le moindre animal domestique. A l’exception de la chouette de ses parents - Ulysse - qu'elle utilise régulièrement, elle ne possède aucun petit compagnon. Son rêve serait d'avoir plusieurs chiens, mais à l'heure actuelle et avec tout ces va et vient, ce n'est pas réellement possible. • Plutôt casanière, elle préfère davantage une soirée sur le canapé enveloppée dans un grand plaid un chocolat chaud dans la main plutôt que les sorties dans des bars. Le nec plus ultra étant de lire des ouvrages moldus devant le feu de la cheminée. • Elle connait quelques mots de français mais le comprends plus qu'elle ne le parle. • Elle aime par dessus tout les mélodies jouées au piano, c'est reposant et calme à la fois. • Les bras de Max autour de ses épaules lui manquent, tout comme dormir à ses côtés en écoutant le bruit paisible de sa respiration. •
— castiells ; marido.
   quel âge avez-vous ? vingt-cinq ans, la vieillesse. comment avez-vous découvert le forum ? bazzart. que pensez-vous du forum ? je suis super fan et admirative du travail   avez-vous des questions ? pas pour l'instant.    un dernier mot ? je reprends doucement le rp soyez indulgents        voulez-vous être parrainé(e) ? ≈ oui  
   — personnage inventé [X] ; scénario d'un membre [] ; personnage de la saga [] ; personnage prédéfini []
© VIPERA EVANESCA 2016

   



Dernière édition par Abigail Doyle le Mar 8 Nov - 22:06, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Ven 4 Nov - 22:43


them and me.

Le silence est un vernis protecteur contre la douleur.
Il est tard et pourtant des voix s’élèvent du rez de chaussé. Il y a celle de son père, et le son de sanglots étouffés qu’elle ne reconnait pas. Le cœur tambourinant contre sa poitrine Abigail se retourne dans ses couvertures, et scrute la pénombre de ses grands yeux endormis. De l’autre côté de la pièce Isaac semble dormir à poings fermés, et seul le mouvement de la couette qui se soulève trahit sa présence. Ce n’est donc pas lui qui pleure, et déjà une pointe de soulagement apaise son corps inquiet. Mais qui alors ? Leur mère est absente, elle les a prévenu la veille, qu’elle partait rejoindre leur grand mère dont la santé est déclinante. La sorcière hésite, partagée entre curiosité et crainte. Finalement la première l’emporte sur la deuxième, après tout elle n’arrivera pas à trouver le sommeil de si tôt, autant descendre espionner ce que font les adultes à cette heure si avancée de la nuit. Ses pieds glissent sur le sol gelé de la pièce et arrachent à ses bras des frissons qu’elle tente vainement de faire disparaître en frottant ses doigts froids sur sa peau. Aveuglée par la lumière du couloir, elle reste un instant pantoise avant de poursuivre son inspection, ses sens en alerte. « ….. retrouvé comme ça. Comment ont-ils pu faire ça….» Cette tonalité est familière, mais son cerveau embrumé refuse de coopérer. De ses pas timides, elle descend les marches une à une, et s’approche de la source du bruit. Une chance qu’elle soit petite et discrète comme un souris, si seulement son frère pouvait voir ça… La porte de la cuisine est entrebâillée, et lui permet de mener son enquête. Elle aperçoit le dos du patriarche Doyle, et en face de lui, plus menue, sa tante. Qu’est ce qu’elle peut bien faire là ? Son visage est rouge, déchiré par les larmes : elle ne l’a jamais vue comme ça. D’ordinaire les réunions familiales sont toujours joviales et bon enfant. D’ailleurs la dernière fois qu’ils se sont tous retrouvés, elle a eu le droit de goûter un verre d’alcool. Sa gorge brulante s’en souvient encore, elle avait même tout recraché devant le regard hilare de ses cousins. Mais là personne ne rigole, d’ailleurs même son paternel arbore une mine sérieuse. « Tu te rends compte Arthur ils l’ont… ils l’ont massacré. Et ils m’ont envoyé ce.. cette… » Les mots semblent cogner contre ses lèvres. Cela doit être grave et effrayant à la fois, Abigail regrette d’avoir quitté le réconfort de son lit. « Ne t’inquiète pas. On va s’en occuper, je vais en parler à Dumbledore, il saura quoi faire. » L’autre tressaille en reniflant, et il la prends contre lui pour la calmer et la rassurer. Malheureusement cela ne semble pas fonctionner des masses, en dépit des gestes attentionnés.  « Ils l’ont torturé. Ils ont torturé ton frère, et ils ont mis sa tête dans cette boite… Tu aurais du voir ses yeux… Et tout ce sang, tellement de sang. » La fillette étouffe un hoquet de surprise, et n’a pas le temps de réagir, que déjà, son père renferme ses bras autour de ses épaules. « Abi qu’est ce que tu fais là ? Tu devrais dormir. Vient avec moi. » Docile, elle se laisse porter jusque son refuge, incapable de réfléchir de façon cohérente. Son oncle est mort. Elle imagine son cadavre immobile, et tout ce liquide carmin qui suinte de ses pores, les yeux rivés dans le vide. Tandis que son esprit vagabonde, elle retrouve l’odeur et la chaleur familière de ses draps. Arthur la fixe avec attention, il a l’air fatigué et démuni c’est la première fois qu’elle le voit si vulnérable. « Oncle Thomas est mort? » Demande t-elle finalement du bout des lèvres comme si le dire plus fort pouvait changer le cours des choses. « Oui… » Des gouttes d’eau roulent sur ses joues rebondies de gamine. Elle est trop jeune pour affronter la mort, cinq ans c’est si peu…. Elle sent la caresse de sa paume tiède sur ses cheveux, et ce contact si léger soit-il apaise les pulsations de son palpitant. « Essaye de dormir, on en parlera demain d’accord ? » Elle acquiesce du menton sans grande conviction mais elle ne veut pas lui causer plus de soucis qu’il n’en a déjà. Satisfait de la réponse, il dépose un baiser sur son front et s’éloigne l’âme en peine. Ce n’est que le début de la fin pour les Doyle.

***

Assise contre un arbre du parc, elle feuillette des parchemins couverts d’une écriture fine et quasi illisible. Le soleil tape sur sa nuque et ses cheveux longs tressés lui grattent l’épaule, mais elle continue, absorbée par sa lecture. Une tâche d’ombre apparait soudainement à quelques centimètres de ses pieds, inutile de lever les yeux, cela ne peut être que Max. « Tu ne me vois pas, je n’existe pas, je ne suis que le fruit de ton imagination. » Un rire sonore éclate aussitôt, tandis qu’il s’installe à  côté d’elle sans prendre la peine de lui demander la permission. « Ta vie serait tellement ennuyeuse si je n’étais pas là. Arrête de bouder et regarde moi. » Elle lâche un long soupire, et abandonne ses devoirs pour le toiser sévèrement. « Je te rappelle qu’à cause de toi on a encore une retenue ce soir. » Il hausse les épaules d’un air entendu, comme si il s’agissait là d’une banalité notoire. C’est sans doute le cas pour lui, mais pas pour Abigail qui doit faire partie des trois meilleures élèves de leur classe. Dire que tout a commencé à cause d’une dispute en cours de potions… Pourtant elle doit bien reconnaitre désormais qu’elle aime passer du temps avec lui, et que sa compagnie n’est pas si détestable que ça. Et ses grands yeux bleus qui la toisent avec vivacité ne font rien pour arranger l’amalgame de sentiments qui tord son estomac. « Oui je sais, j’espère qu’on ne passera pas notre soirée à nettoyer les vitrines de la salle des trophées. » Sur ce point il n’a pas tort, les punitions sont devenues aussi inutiles qu’un véracrasse. Comme si astiquer trois vitres pouvait rattraper les débordements de certains de ses camarades. « Je voulais te voir pour te demander si tu pouvais jeter un coup d’œil à mon parchemin d’histoire de la magie. Je voudrais un avis extérieur… » Prétexte parmi les prétextes, l’un comme l’autre sait très bien de quoi il en retourne. Ils n’ont jamais été aussi proches et éloignés à la fois. Farfouillant dans son sac il lui tends des vieilles feuilles froissées, et elle ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire tout en l’observant. Il n’est pas seulement Maximilian. Il est beaucoup de choses en même temps. Tout se cache là derrière ses pupilles azures, sa peau velouté, sa lèvre inférieure charnue. C’est de l’énergie pure, prête à jaillir. Au moment où elle se saisit de ses écrits, ses doigts touchent les siens, c’est électrique et doux et elle se surprend à rougir. Il n’est pas le premier garçon pour qui son cœur s’épanche, mais le seul jusqu’ici à provoquer pareil égarement. « Je vais voir ce que je peux faire. » Elle veut se relever mais son corps la maintien clouée au sol. Et puis, comme si elle était soumise à un sortilège d’imperium, elle se penche pour l’embrasser. C’est magique de pouvoir le faire, et tout aussi magique qu’il lui rende son baiser. Magique qu’ils puissent se révéler leurs faiblesses, leurs peurs et leur fragilité en une poignée de secondes. Il sent le sucre, la bieraubeurre et le cèdre. Sa présence la réconforte et l’enveloppe d’une aura rassurante. Mais le charme se rompt aussi vite qu’il est apparu, et elle s’empresse de ranger ses affaires avant de se lever. Oui, c’est de l’amour. Cette évidence s’impose à elle avec une  telle force qu’elle doit s’appuyer sur le tronc pour ne pas totalement vaciller. « C’était .. Doyle ????! » Il n’a pas le loisir de terminer sa phrase qu’Abigail est déjà partie, le visage en feu, et ses doigts posés sur lèvres comme si tout ceci n’était que le fruit de son imagination.

***

D’abord Thomas Doyle, puis Crimson, et désormais Cobalt. Le dernier n’était pas mort mais c’était tout comme. Il avait changé de camp, un affront de plus qui éclaboussait cette fratrie autrefois si soudée. Le temps des effusions grandiloquentes, et des réunions collectives n’était plus de mise. C’était à peine si Abigail reconnaissait sa famille déchirée en deux. Il y avait ceux qui croyaient toujours au retour de Potter le sauveur et puis les autres. Malgré un climat plus qu’incertain, il lui semblait plus que primordial de faire front commun, hélas ses mots n’avaient pas eu les résultats escomptés. Son père n’en démordait pas sur le sujet, et continuait de soutenir l’élu corps et âme. Quelque part, abandonner eut été synonyme de soumission. Pire encore, de voir tous ces gens décédés pour rien. Bien plus qu’une évidence, elle s’était rangée de son côté, et si parfois elle se surprenait à douter, il était là pour lui rappeler qu’un avenir meilleur les attendait quelque part là-bas dehors. Il suffisait juste de ne pas cesser d’y croire, car le faire assurait une mort certaine. La mort de l’âme, et la victoire du mage noir. L’ordre du Phoenix n’existait plus, réduit en cendres, mais les sorciers s’étaient rassemblés afin de poursuivre les idéaux de Dumbledore et de lutter contre cette oppression quotidienne des élites corrompues. Le cœur en peine, la jeune femme avait dû quitter le campement des insoumis, pas par choix mais par nécessité. Sa place était pourtant là-bas, toutefois y rester était trop dangereux pour elle et l’enfant qu’elle portait. À juste titre ses souvenirs avaient été altérés afin que jamais elle ne puisse trahir leur position sous le coup de la torture, et très vite, elle était retournée à Sainte Mangouste.

La routine s’était installée rapidement, à tel point que les heures s’accumulaient sans qu’elle ne le remarque. Il y avait tant à faire pour répondre à cette effervescence. Aujourd’hui un gamin de dix ans s’était présenté avec ses parents sonnés par un sortilège impardonnable, les bras pantelant et recouverts de sang. À leur vue, Doyle s’était rappelée ce fameux soir où elle avait retrouvé sa tante dans les bras de son paternel, pleurant sur le corps mutilé de son mari. Un cauchemar qui la hantait toujours sans qu’elle n’ait vu le cadavre. Se lever et affronter la misère humaine était devenu un poids très lourd à porter, et elle espérait que les futures générations n'auraient jamais à vivre des expériences similaires aux siennes. Au moins pour le bébé qui grandissait en elle. La sorcière avait si peur… Peur de ne pas réussir, de se retrouver seule, et qu’il vienne au monde dans le chaos et l’enfer.

Une main sur son ventre arrondi, et l’autre sur le vide laissé dans les draps du lit défait, elle étouffa un long soupire. Combien de temps encore avant de retrouver Max ? Était-il même vivant ? Tout était allé si vite… Et il restait introuvable. Malheureusement il était trop tard pour revenir en arrière, et qu’elle le veuille ou non Abi était enceinte.
© VIPERA EVANESCA 2016



Dernière édition par Abigail Doyle le Lun 7 Nov - 21:51, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Ven 4 Nov - 22:49

elle est magnifique
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1431
IDENTITY : DIVALEX.
FACE & CREDITS : LUCAN BY LAURA.
MULTINICKS : VILLAGE PEOPLE.

AGE : SIXTEEN YEARS OLD.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD.
CIVIL STATUS : W/NEVILLE.
JOB : REBEL.
HOGWARTS HOUSE : RAVENCLAW.
MAGIC WAND : SPRUCE AND UNICORN TEAR.
PATRONUS CHARM : HARE.
SPECIAL CAPACITY : BANSHEE.
MARAUDER'S MAP : FAR AWAY.
POINTS RP : 4723

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yep !
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: • this is a revival. Ven 4 Nov - 22:50

ptn tu me refais penser à crimson, je pleure
hâte d'en lire d'avantage sur ta belle en tout cas
bienvenue !!!



— She was a wild, wicked slip of a girl. She burned too brightly for this world [ EB ].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Ven 4 Nov - 23:09

gal est parfaite
bienvenue, le personnage a l'air trop chouette I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Ven 4 Nov - 23:53

le pseudo et gal
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 2551
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : holland ; queen clunnis (av)
MULTINICKS : cassandre ; rhea ; riley

AGE : twenty five years that the doll has marked the world with her volatile footprint.
BLOOD STATUS : muggle-born.
CIVIL STATUS : she loves her past (scrimgeour) but she's in love with her future (snyder).
JOB : former professional quidditch player, she proudly wore the emblem of the holyhead harpies at the pursuing post.
HOGWARTS HOUSE : gryffindor has been her home for years.
MAGIC WAND : carved in mahogany wood, in his heart, a tear of a unicorn. it measures eighteen centimeters and is predisposed to unformulated spells.
PATRONUS CHARM : incorporeal but once it took the form of a lion.
SPECIAL CAPACITY : none.
MARAUDER'S MAP : a lost house in the muggle countryside with rich, dimitri, ernest and a bunch of people.
POINTS RP : 1869

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #006633
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: • this is a revival. Sam 5 Nov - 9:55

gal I love you
bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/ En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Sam 5 Nov - 12:22

rho la magnifique. I love you I love you
bienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Sam 5 Nov - 16:13

Merci beaucoup tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 6115
IDENTITY : VINYLES IDYLLES (LAURA)
FACE & CREDITS : RAMI (vava by balaclabidule, gif by queen bé, awards by amr)
MULTINICKS : ELEONOR, PERCEVAL, MARIETTA, ERNIE, MORGAN.

AGE : VINGT-SEPT TÉNÈBRES.
BLOOD STATUS : PLUS QUE PUR.
CIVIL STATUS : VEUF, EPOUX SECRET DE SA SOEUR.
JOB : DIRECTEUR DE GRINGOTT'S, SUITE A LA MORT DE SON PERE.
HOGWARTS HOUSE : SERPENT.
MAGIC WAND : BOIS DE CORNOUILLER, ÉCAILLE DE SIRÈNE, VINGT-NEUF CENTIMÈTRES.
PATRONUS CHARM : AUCUN.
SPECIAL CAPACITY : OCCLUMENS.
MARAUDER'S MAP : MANOIR PARKINSON.
POINTS RP : 3508

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : darkseagreen
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: • this is a revival. Sam 5 Nov - 17:22

les doyle bienvenue



( Underneath it all, we're just savages hidden behind shirts, ties and marriages. how could we expect anything at all? we're just animals, still learning how to crawl. we live, we die. we steal, we kill, we lie, just like animals. but with far less grace. we laugh, we cry like babies in the night ) marina diamandis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Sam 5 Nov - 18:01

gal
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Sam 5 Nov - 19:30

Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 593
IDENTITY : melaluly (mélanie)
FACE & CREDITS : suki waterhouse, faust (av) laurie d'amour (image profil)
MULTINICKS : none

AGE : vingt-quatre ans
BLOOD STATUS : aussi pur que possible, cause de ses privilièges comme de ses tourments
CIVIL STATUS : fiancée, instrument d'une ambition qui n'est pas sienne. subir et consentir voilà ce qui lui reste mais son coeur a décidé de lutter pour son véritable amour nathanaël
JOB : médicomage, elle sauve tous ceux qui peuvent l'être avec le sentiment d'être utile, à défaut de savoir comment se sauver elle-même
HOGWARTS HOUSE : la patience mêlée à l'intelligence ne pouvait aboutir qu'à serdaigle
MAGIC WAND : vingt-trois centimètres, bois d'if, symbole de sa sagesse contient en son cœur une aile de fée. sa baguette est prédisposée aux soins de guérison.
PATRONUS CHARM : un cygne, majestueux et élégant. d'une beauté pure mais d'un caractère fort, il lui correspond bien.
MARAUDER'S MAP : ste mangouste
POINTS RP : 1237

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : jamais essayé en réalité, paroles oui.
COLOR OF MY LIFE : lightseagreen
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: • this is a revival. Sam 5 Nov - 22:40

bienvenue parmi nous I love you
médicomage, il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 748
IDENTITY : KFAG (MOMO)
FACE & CREDITS : MADELAINE PETSCH, AILAHOZ (AV) MAUMAU KWEEN (PROFIL) MYSELF (SIGNA)
MULTINICKS : PANSY, ARIANE, HANNAH

AGE : VINGT-DEUX DIAMANTS
BLOOD STATUS : SANG-DE-BOURBE
CIVIL STATUS : AMOUREUSE DE PERCEVAL WEASLEY
JOB : ANCIENNE DANSEUSE DU CARTEL EN FUITE, RÉSISTANTE QUI S'APPREND ; CRÉATRICE D'ESPOIR
HOGWARTS HOUSE : SERDAIGLE
MAGIC WAND : BOIS D'ÉPICÉA (ESPRIT VIF), CRIN DE LICORNE, VINGT-DEUX CENTIMÈTRES, PRÉDISPOSÉE AUX ENCHANTEMENTS
PATRONUS CHARM : CASTOR
SPECIAL CAPACITY : UN ESPRIT DE GÉNIE
MARAUDER'S MAP : DANS LA PLANQUE DE RICHARD SNYDER
POINTS RP : 894

MessageSujet: Re: • this is a revival. Dim 6 Nov - 0:36

gal en doyle j'adore
bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you



And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out. What's in my head, and I am feeling a little peculiar, and so I wake in the morning. And I step outside, and I take a deep breath and I get real high, and I scream at the top of my lungs. What's going on? And I say, hey hey hey hey, I said hey, what's going on? w/ 4 non blondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: • this is a revival. Dim 6 Nov - 19:15

Merci
avec plaisir pour les liens I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: • this is a revival.

Revenir en haut Aller en bas

• this is a revival.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 200 Miglia di Imola revival
» '08 Goodwood Revival
» Goodwood Revival
» brioude revival
» goodwood revival en mini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: les dossiers sous-scellés :: aux oubliettes-