AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

all was well.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 929
IDENTITY : SCHWERELOS.
FACE & CREDITS : CHARLIE, BE.
MULTINICKS : L, B, V, K, D, T.

AGE : ALMOST 25.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD, SQUIB.
CIVIL STATUS : SINGLE.
JOB : ROGUE.
HOGWARTS HOUSE : NONE.
MAGIC WAND : A GUN.
PATRONUS CHARM : HIS FIST.
SPECIAL CAPACITY : SWEARING.
MARAUDER'S MAP : WANDERING.
POINTS RP : 971

MessageSujet: all was well. Jeu 24 Nov - 1:48


ATLAS LENNSTADT WALKER

dreamer of dreams, fighter of men, skipper of classes
‹‹ silencio

âge, date et lieu de naissance ≈ vingt-huit ans. la peau rigide, les poings fermes, les poches sous les yeux, les cicatrices sur le corps. des années d'existence, des années de service, mais surtout des années de coups de baguette, des années de magie, des années inoubliables, des années qui l'ont forgé, des années qui l'ont façonné. il approche doucement de la trentaine avec son sourire plein de dents, prêt à affronter les âges qui se succèdent avec la même rigueur, la même ténacité, la même passion. le capricorne est natif de fin décembre, le vingt-huit très exactement. nationalité et origines ≈ son accent ne trompe pas, il n'est clairement pas d'albion. born and raised in millinocket, maine, usa. sang de sorcier ≈ le sang-mêlé. il a des ancêtres non-majs, mais surtout des ancêtres sorciers, bien qu'il n'en fasse pas particulièrement sa fierté. il est au contraire le fervent défenseur des droits de ce que les british appellent muggles, malgré les massacres engendrés par ceux-là contre les personnes dotées de pouvoirs magiques. c'était il y a plusieurs siècles, il est temps de tourner la page et d'écrire une nouvelle histoire, où les encres s'entremêlent, où personne n'est persécuté pour ce qu'il est ou ce qu'il n'est pas. profession ≈ auror pour le macusa, le gouvernement américain qui fonctionne à peu près de la même façon que le ministère anglais. simplement qu'à la place d'un ministre, on nomme plutôt un président. ils occupent néanmoins quasiment les mêmes fonctions. et un auror des états-unis est tout comme un auror d'angleterre, avec peut-être une formation plus poussée qui fait d'eux de meilleurs agents, mais c'est un débat sur lequel il ne faut pas trop le lancer. atlas apprécie vanter ses prouesses sur le terrain. statut civil ≈ il préfère rester sans attache. on n'est jamais mieux servi que par soi-même, n'est-ce pas ? c'est un loup solitaire, il marche seul. enfin, il voudrait marcher seul. mais il fallait bien qu'on l'affuble d'un sale apprenti qui s'entiche à le suivre partout où il va. atlas est marié à son métier, mais certains pensent qu'il entretient une liaison avec le bleu. y a des rumeurs qui couraient au bureau, il a essayé de les faire taire en disant qu'il flirtait avec la belle florence, de l'accueil. mais pour dire vrai, atlas ne s'est jamais vraiment investi dans une quelconque relation plus que platonique. il n'est pas doué pour ça, pas doué pour être sociable. il est peut-être trop franc, peut-être trop pragmatique. il pense peut-être un peu trop à son job. il n'y a pas de place pour la romance au milieu de tout ça. maison à l'école ≈ le wampus a rugi lorsqu'il s'est détaché de la masse de nouveaux arrivants à ilvermorny. il n'a pas été à salem par la suite, mais dans une école formant les futurs aurors, basée dans le nevada. le non-maj ne voit qu'un panneau de plus interdisant l'accès à la zone 51. parcours scolaire ≈ catastrophe en potions et enchantements, mais prodige en métamorphose et défense contre les forces du mal. il n'a pas fait de quidditch dans sa jeunesse et n'a jamais vraiment eu l'envie de se servir d'un balai. il a sa méthode bien à lui pour s'envoler. en revanche, il a fait partie du club de théâtre pour se rapprocher d'une certaine eva qui ne le remarqua jamais et du club de bavboules. baguette magique ≈ amourette et épine du monstre de la rivière blanche. longue de trente centimètres, elle produit des sorts puissants et flamboyants. peu adaptée à la routine. sortilège du patronus ≈ son patronus n'a pas de forme. il est utilisé à des fins plus pratiques qu'autre chose. il parvient à faire apparaître un aveuglant bouclier de lumière, mais ne saurait le matérialiser en quoi que ce soit d'autre. épouvantard ≈ il n'a pas peur de grand chose, ou du moins, il sait garder son sang froid dans les situations où d'autres se seraient déjà sauvés ou évanouis. mais il doit exécrer les rats plus qu'autre chose. il suffit d'un coup de baguette et le tour est joué, la bête se met à danser le cancan ! effluves d'amortentia ≈ l'odeur de bottes en cuir rongées par la boue, une senteur qui s'apparente ensuite à du citron et pour couronner le tout, un parfum de cardamome. localisation ≈ il traque les criminels, c'est son gagne-pain. sa présence sur le sol anglais montre que le macusa rompt toute alliance avec le ministère anglais, maintenant que celui-ci est tombé entre les mains des mages noirs. ils envoient leurs soldats prêter main forte à l'ordre du phoenix, une association qui a fait parler d'elle, même outre-atlantique. don magique ≈ c'est ce qui surprend, quand on rencontre ce bougre. il arrive, les mains dans les poches de son manteau en cuir, le chapeau bien vissé sur la tête qui lui donne des airs de cow-boy. il a la cigarette au bec. on se doute qu'un type de son genre puisse prendre une telle apparence, par le pouvoir de sa volonté. il troque ses habits, sa propre peau pour des plumes bleu nuit, il déploie ses ailes et ses couleurs disparaissent dans le ciel de minuit. il peut devenir corbeau, c'est un animagus. il garde cette marque qu'il a sous l’œil, même dans sa forme animale. signe physique distinctif ≈ il y a cette même cicatrice, à cause d'un sort tranchant comme un éclat de verre qui a manqué de le rendre aveugle. mis à part cela, il a la peau sèche, un vrai roc. mais ses lèvres sont toujours humides, à cause de ce vieux tic qu'il a de toujours y passer la langue. casier judiciaire ≈ le sien est vierge, malgré quelques dommages collatéraux qui ne lui ont, par chance, pas coûté sa carrière.
‹‹ reflet du miroir (jai courtney)

— lord voldemort a réussi à s'emparer du pouvoir, il a réussi à mettre sous l'impero le ministre de la magie et à faire de l'ordre du phoenix, des ennemis publics. Que pensez-vous de son ascension, de sa prise de pouvoir et du changement qui s'amorce dans la communauté magique ? si votre gouvernement est instable, ce n'est pas à cause des dernières tuiles qu'on y a posé. ce sont les fondations, qu'il faut revoir. n'importe qui peut maintenant s'ériger en tant que ministre, ceux qui n'ont pas l'esprit clair et ceux qui l'ont trop flou sont généralement les meilleurs candidats à ce poste, et ce depuis tant d'années chez vous. maintenant que le manipulé est mort, on place le petit jeune qui a plus de sauvagerie qu'il n'a d'expérience en politique. mais tout ça, c'est bien parce que les anglais sont des agneaux qui se laissent facilement mordre par le renard. m'enfin bon, ça c'est une autre histoire.
— Harry Potter est le symbole de l'espoir, le dernier rempart face aux mangemorts, mais il se cache et reste introuvable. Que pensez-vous de lui et de tous ceux qui le défendent et meurent pour lui ? harry po-quoi ? un gamin vous dites ? je le vois dans les journaux, c't'enfant, il a clairement pas l'étoffe du héros qu'on lui attribue, ça se voit ! il est frêle, il est pâle. et il doit connaître quoi ? trois sorts ? accio, lumos et expelliarmus ? bon allez, quatre si on compte le très commun stupefy. mais concrètement, qui compte-t-il bien vaincre avec ça ? il fait face au plus grand des mages noirs, qui a des années et des années d'expérience dans l'usage de maléfices si terrible que grindelwald lui-même n'y aurait pensé. harry potter ne risque pas de survivre bien longtemps, comme tous ses amis, comme tous les autres enfants qui se jettent dans ce combat sans être convenablement préparés. c'est la rébellion en tant qu'ensemble qui forme une vraie force, un vrai symbole de résistance.
— plongé dans le chaos, le monde change et le sang prend une importance majeure ! que pensez-vous de la valeur du sang ? quel est votre ressenti vis à vis des nés-moldus ou encore des cracmols ? les non-majs ne nous égaleront jamais, c'est un fait. nous sommes dotés de pouvoirs qui dépassent leur imagination. mais cela n'est pas un motif pour s'en prendre à eux. il y a fort longtemps, ils avaient peur de nous. aujourd'hui, ils ne connaissent pas notre existence et nous vivons en paix. cachés, mais en paix. alors pourquoi irions-nous commencer une guerre contre ceux-là, après trois siècles d'harmonie ? pourquoi irions-nous aussi punir ceux qui, parmi les non-majs, ont eu accès à nos pouvoirs ? ne devrions-nous pas, au contraire, les accueillir dans notre monde comme il se doit ? ne sont-ils pas, plutôt que des vermines, des êtres extraordinaires qui ont réussi à raviver la magie qui sommeillait dans les veines de leurs ancêtres ? et pour les cracmols, ne devrions-nous pas les plaindre, ces pauvres enfants qui ne peuvent pas faire tout ce que nous savons faire ? plutôt que de les tuer ? ils ne méritent  pas la mort, mais notre attention toute particulière. ils restent les enfants de sorciers et des enfants capables de grandes choses puisqu'ils peuvent voir les choses de notre monde. c'est assez de magie qui repose en eux pour qu'on les compte comme nos égaux.
— vif ; bourrin ; efficace ; impitoyable ; tenace ; distant ; leader-né ; blasé ; loyal ; inaccessible.
de père en fils. une tradition, un héritage. tous les hommes de la famille portent cette chevalière où est gravée la lettre w. comme pour se rappeler d'où l'on vient et ce que l'on est. la pale copie de la figure masculine qui précède en âge. c'est une constante, chez les walker. les filles peuvent devenir n'importe quelle fleur. les hommes, eux, sont des pierres qu'on taille dès la naissance. on leur inculque des valeurs bien précises, peut-être un peu archaïques. antiques. on façonne les garçons de manière à en faire de grands guerriers. ils suivent un apprentissage rigoureux dans l'art du combat, à la baguette, au corps à corps. ils maîtrisent l'art du vol sur balai avant d'atteindre l'âge de quinze ans. les jeunes filles, elles, ont le choix. ce n'est pas comme si la femme était inférieure. au contraire, elles peuvent aussi devenir des guerrières, mais cela se fait plus rare. elles ont accès à la couture, à la musique, à la philosophie, aux potions, aux métamorphoses, aux enchantements. des choses trop élégantes, trop raffinées pour les mâles de la famille. pourtant, walker a été différent de ses frères et de ses cousins. walker a été proche, si proche de sa sœur, hailee, qu'il a pu découvrir des beautés interdites. il a joué de la lyre en secret, il a identifié le chant des oiseaux, il a appris à écrire des vers. puis elle s'est envolée, son hailee, et elle a pris toute la magnificence de l'univers avec elle. elle a repris toutes les figures de style, les métaphores, les oxymores, elle n'a laissé que les mots sans saveur et les ordres de leur père. atlas a été redressé, corrigé, remis sur la bonne route, celle qui a été pavée par ses ancêtres, celle qui mène à la grandeur du corps et non de l'esprit.  sa robustesse s'est ainsi matérialisée vers l'âge de seize ans. ses délicats moments avec sa sœur n'étant plus, il a pu se concentrer sur ses entraînements au duel, jusqu'à être capable d'utiliser les sortilèges informulés, et d'autres techniques avancées en magie offensive. à l'âge de dix-huit ans, il parvint à développer une si forte alliance avec sa baguette, qu'elle acquit la notion de réflexes. elle commença à agir d'elle-même, puisqu'en totale symbiose avec son sorcier, pensant parfois avant lui. ses séances de natation lui ont permis d'acquérir énormément d'endurance et la maîtrise de son souffle et des battements de son cœur. il a notamment développé un sang-froid légendaire. il était de nouveau la fierté de son vieux père, de nouveau le fils en qui placer de grands espoirs, maintenant que tous les autres volaient de leurs propres ailes. mais justement, atlas n'a jamais voulu être le corps aux épaules assez larges pour supporter le poids du monde. atlas a gardé une chose, d'hailee, ses rêves d'envol. alors en cachette, il s'entraînait toujours. pendant des mois qui devinrent des années. à l'âge de vingt ans, il se connecte enfin avec son animal intérieur. on aurait pu croire en un tigre, en un ours, en un rhinocéros ! mais rien de toutes ces bêtes imposantes ne prit le dessus sur l'homme. il devint corbeau. oiseau de malheur, oiseau nébuleux, piaf des cimetières. il avait les ailes et la légèreté dont hailee et lui rêvaient tant, mais il restait lui-même, ou plutôt ce qu'on voulait qu'il soit : amer comme le café de son père, incolore comme toutes les ambitions qu'il avait à sa place. néanmoins, l'animagie signa son pacte avec la liberté et lui permit d'entrer en école de formation pour aurors, au bout du deuxième essai. il rata la première fois à cause de ses résultats trop médiocres en histoire de la magie et en sortilèges et enchantements, des matières où l'on vous demande un niveau plutôt correct afin qu'on vous ouvre les portes d'une si prestigieuse école !   il n'a jamais été un cerveau, il faut le dire. c'est un homme d'action et il reflète bien tout le système américain actuel : il attaque avant de poser les questions. c'est aussi pour cette raison qu'il faut passer un test de culture générale avant d'entrer chez les aurors en formation. ils ne veulent pas de crétins finis. atlas n'a certainement pas inventé le fil à couper le beurre, mais sa détermination et ses très bonnes qualités d'agent sur le terrain lui ont valu une place. il a toujours souffert de ses lacunes intellectuelles, mais c'est un dur à cuire, il sait très bien se défendre tout seul. réfléchir, c'était le truc d'hailee, pas le sien. quand elle est partie, c'est comme s'il avait arrêté de penser, un peu. il n'a fait qu'agir, réagir. il est parvenu, malgré tout, à être diplômé de l'école, puis à embrasser une belle carrière. cela fait maintenant cinq ans qu'il travaille au congrès magique des états-unis d'amérique. il a passé un cap, cette année, et peut maintenant être mentor pour les aurors en formation qui feraient des stages, comme il en a fait avant eux. le souci, c'est qu'on ne choisit pas son mentoré. eh puis, c'est peut-être un moyen pour qu'il paye pour 95. sa punition. son châtiment. il traîne dans ses pattes un enfant qui parle trop, qui sait trop de choses, qui pose trop de questions, qui met son nez dans les affaires qui ne le regardent pas, qui commet des erreurs de débutant. un vrai gamin. le mentorat s'est transformé en babysitting. mais il y a bien quelque chose chez  tolly qui l'empêche de lui tordre le coup. quelque chose qu'il pensait avoir perdu, qu'il retrouve, là, dans ses yeux qui brillent, toujours. —  non, il faut qu'il se sorte cette idée de la tête. en vingt-sept ans, il n'a jamais connu d'histoires d'amour qui durent. le plus tragique, c'est qu'il se soit habitué à ce qu'on lui brise le cœur. il n'est jamais suffisant, atlas, pour toutes les belles femmes qui passent dans sa vie, pour toutes les courbes qui ont roulé entre ses grandes mains, les mains d'un homme qui travaille le fer et le bois. pas celles d'un pianiste, ni celle d'un charmeur. il n'a su en garder aucune et son cœur s'est engourdi avec le temps. il se sent incapable de ressentir quoi que ce soit aujourd'hui. il n'a plus que son travail en tête et ce tableau de liège où les indices qui mènent à hailee sont reliés par un fil rouge. il y a aussi ses cigarettes et sa mère, les dernières femmes de sa vie. il écrase souvent les unes sur la tombe de l'autre. elle préférait son industrielle et son briquet, la dame, plutôt qu'un pot de fleurs. elle avait cette odeur de vieille cheminée. son sourire était la flamme. elle était chaleureuse. elle lui manque, parfois. tout le temps. c'est la seule qui aurait pu croire en lui, en ses couleurs, si il lui en avait parlé. il était très proche d'elle, mais avait toujours peur de lui dire ses préférences, ses projets, autant qu'à son père. mais à la différence du patriarche, sa mère devait le savoir, rien qu'en posant les yeux sur lui. elle le connaissait. elle l'a fait. elle savait sécher ses larmes et soigner ses plaies, comme celle sous cet œil, juste là, à cause d'un duel qui a mal tourné contre l'un de ses frères. il en a quatre et n'a jamais été proche d'eux. ils ne sauraient dire où ils sont aujourd'hui, s'ils sont heureux, voire même en vie. son père tient bon, quant à lui. il se laisse ronger par la démence des vieilles années. atlas n'a jamais été proche de lui, non plus. il n'a jamais été proche des garçons, en général. atlas ne connaît rien de la culture magique. tolly reste bouche bée face à son manque totale de référence. il ne connaît aucun groupe, aucune star de quidditch, ou alors il ne saurait prononcer leur nom correctement. c'est comment, déjà ? vector kram ? lilas kleerswater ? il est obligé de lui refaire sa culture et ça le fait sourire, parfois, l'obstination de l'enfant. ça lui rappelle parfois des souvenirs d'enfance, des images lui reviennent quand il est avec tolly. il lui rappelle cette personne qui lui manque. syndrome du membre fantôme. il l'entend encore rire alors qu'elle n'est plus là. il ouvre les yeux et c'est tolly. c'est son visage rond et ses constellations sous ses lunettes de lecture. il lit beaucoup, tolly. plus qu'il ne devrait. il collecte les bouquins comme l'aiguille collecte les heures. ils vivent ensemble et dorment dans le même lit, même si atlas l'envoie le plus possible sur le canapé. une chambre d'hôtel "offerte par le macusa". alors atlas s'est habitué à la lampe qui reste allumée et au bruit des pages qui se tournent. parfois, il l'entend gratter le papier, quand il est inspiré. il veut écrire un livre, qu'il dit. atlas roule les yeux, quand il parle de ses projets. il se demande ce qui l'a amené à vouloir être auror. tolly ne dort pas vraiment la nuit, puis fait des siestes à plusieurs moments de la journée. il a vraiment l'impression qu'on lui a confié un enfant, pourtant il a atteint sa petite vingtaine. malgré tout, il reste attachant, le con. atlas s'est attaché, oui. il l'admettra pas, mais il l'a fait. et il regrette, parfois, en silence, de l'avoir embarqué dans toutes ces histoires...
— schwerelos ; alex
quel âge avez-vous ? l'âge de voter, et cette fois #imnotwithher lolilol. comment avez-vous découvert le forum ? genre. que pensez-vous du forum ? kk. avez-vous des questions ? pain au chocolat ou chocolatine ? un dernier mot ? quand tu crois que je suis dcd, je reviens plus vivant que jaja. voulez-vous être parrainé(e) ? ≈ bah oui bien sûr pk pas, c'pas comme si j'étais un parrain moi-même, non, pas du tt.
— personnage inventé [☆] ; scénario d'un membre [] ; personnage de la saga [] ; personnage prédéfini []
© VIPERA EVANESCA 2016




Dernière édition par Atlas Walker le Mer 14 Déc - 18:35, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 929
IDENTITY : SCHWERELOS.
FACE & CREDITS : CHARLIE, BE.
MULTINICKS : L, B, V, K, D, T.

AGE : ALMOST 25.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD, SQUIB.
CIVIL STATUS : SINGLE.
JOB : ROGUE.
HOGWARTS HOUSE : NONE.
MAGIC WAND : A GUN.
PATRONUS CHARM : HIS FIST.
SPECIAL CAPACITY : SWEARING.
MARAUDER'S MAP : WANDERING.
POINTS RP : 971

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 1:49


remembrance of things past

nous protégeons ceux qui ne peuvent se protéger eux-mêmes.
mom died in the night.
dad is wrecked.
come over soon.
— a.

la cigarette pincée entre les lèvres gercées. le froid d'octobre n'est pas vraiment ce qui l'a inspiré à venir ici. ce n'est pas non plus la gorge béante du ministre qui a servi de phare pour ces deux bateaux qui tanguent, ni les flammes qui dansent au fond du whisky anglais. ce n'est rien de tout ça. ce n'est pas les cuisses de ces femmes autour d'eux, roses et doucereuses, ni l'asphalte glacé des routes qui mènent vers la gloire. ils ne sont ni là pour se faire des dames, ni pour se faire un nom. ils sont là pour elle, ils sont là pour la retrouver, celle qui pendant des années a été portée disparue, celle qui pendant des années, atlas a cherché. celle qui, il y a quelques jours, a été aperçue, vivante, dans les ruelles de londres. était-ce bien elle ? ou était-ce un mirage ? une brumeuse silhouette faite d'ombres et de nuages ? atlas se questionne et ment habilement à son partenaire imposé. il lui dit de pas poser de questions inutiles sur leur mission, il dit qu'ils sont là pour aider les rebelles, qu'ils sont là pour trouver leur repère et leur apporter un coup de main dans cette guerre. il dit que c'est une enquête. mais c'est pas un refuge, qu'ils cherchent, c'est une tempête. une tornade qui porte son nom, qui a fait des ravages dans sa vie avant de s'évaporer.  il dit qu'ils sont là pour faire les choses justes, les choses biens, mais ils viennent juste pour la trouver. cette pièce manquante du puzzle, celle à qui il pense, maladivement, quand il est seul. ce fragment de lui-même, cette autre moitié. une âme sœur, ou une sœur tout court, qu'on lui a volé. anatolio, parfois, lui fait du mal, par son regard plein d'ambition, par son enthousiasme éclatant. ça lui fait de la peine de le mentir ainsi, pourquoi ne peut-il pas dire la vraie raison de leur venue ici ? il y risquerait sa place au macusa, on lui prendrait alors son seul ami, son seul allié, la seule personne qui l'empêche d'être dépossédé de lui-même. la personne qui le permet de garder les pieds sur terre, la personne qui apaise la douleur morale, presque physique, qu'est de trop réfléchir à ce putain de mystère. anatolio, il veut le garder près de lui. c'est son ancre, c'est celui qui empêche son cargo d'être emporté par les vagues cycloniques. c'est un boulet qu'il traîne, oui, un fardeau, un poids à la cheville. il l'empêche de s'envoler, oui. mais il l'empêche surtout d'aller abîmer ses ailes dans les bourrasques violentes, il l'empêche d'aller les tremper dans les eaux troubles. il ne le bride pas, il le protège. il le protège de lui-même et de la rage, de l'orage qui sommeille en lui. il y a un animal qui dort sous cette peau rigide d'homme, il y  a une bête sauvage qu'il faut calmer, apaiser. il y a un monstre qui ronfle, un dragon qui somnole. tous ces désirs refoulés, refoulés, refoulés, qui se sont entassés autour de son cœur, toutes ces passions d'enfants, mortes dans l’œuf, tous ces rêves qu'il partageait avec elle, supprimés par la patriarchie et les crocs d'un loup. tout cela est aujourd'hui couvert d'écailles rigides, insensibles aux lames pourtant les plus aiguisées, tout cela se love autour de son cœur en pièces d'or et l'alourdit. tout ce qui faisait de lui l'agneau tranquille au museau poudré a été écorché jusqu'à ce qu'il se transforme en corbeau au bec pétrole.

am i the only who misses her ?
— a.

assis torse nu devant son tableau de liège, il retrace avec son doigt tous les liens au fil rouge. il soupire, sa baguette coincée derrière l'oreille, il cherche encore ce qu'il manque. il cherche la clé de l'énigme, le pourquoi du comment elle n'est pas là où tout semble indiquer qu'elle est. le pourquoi du comment elle ne veut pas qu'il la trouve. il a des cernes sous les yeux qui se gonflent chaque nuit qu'il passe à ne pas dormir, qui se remplissent des rêves qu'il tue en restant éveiller, des cauchemars qu'il évite en s'asseyant devant ces photographies sanglantes qui lui rappellent les étapes sanglantes de ses recherches. on frappe à la porte de sa chambre et en un réflexe, il attrape sa baguette et balaie le tableau de liège. what do you want ? ses sourcils se froncent. tolly reste timide derrière la porte, hésitant. i... i can't sleep. il prend sa tête entre ses mains, sa baguette frôle son arcade droite. elle est maintenant pressée en longueur contre sa tempe. come in. un sourire satisfait, mais coupable habille les lèvres roses du gamin. what have i told you last time ? il ne s'approche pas plus, il s'arrête quand l'homme, toujours retourné, toujours la tête dans ses mains. i...'m sorry. i tried to read but it won't make the... it won't make them go away. le colosse se retourne, leurs regards se croisent un instant, puis la connexion se brise. who ? the ghosts. the ideas that haunt you, the bad things you did that make you feel like you're under a glass jar. it makes it hard for you to breathe at first, then suffocating you try to wake up but you realize that you are not sleeping, you are not dreaming. it's real life, you really was there when the bad things happened. you saw it and you can't escape this sight. it just lingers. it dwells. so you shut you eyes thinking it would drop dead, but the shape of it all grows sharper and sharper like a knife and it cuts and hurts. so you'd rather keep your eyelids up, cause even blind you'd see it. sa gorge s'est enrouée. il partage ça avec atlas. come. il le comprend, il ne sait pas ce qu'il a traversé, il se rend compte qu'il ne sait rien de lui, en fait. mais il comprend son mal, il comprend qu'il ne puisse pas dormir. il lui fait signe de s'allonger dans son lit, en serrant un peu la mâchoire. il fait ensuite apparaître un ballon de baudruche du bout de sa baguette, qu'il gonfle sans magie. ballon qu'il pose ensuite sur le front de tolly. il arque un sourcil et étouffe un rire. don't laugh, it's fucking serious. it's something my... sister and i used to do when we were having troubles to sleep. it's been a while since the last time i've done that. il prend une grande inspiration. okay, so what i'm holding is a dream. alright ? a beautiful, sweet, happy dream. i captured it in this balloon, and once i'll release it, you'll close your eyes and sleep good and tight. promise ? pas un rire cette fois, un sourire. tendre. les yeux un peu mouillé de tolly font un peu de mal au cœur d'atlas, il ne sait pas pourquoi. il relâche doucement l'air contenu dans le ballon sur le front de l'italien. good night, kiddo. il se glisse sous les draps à son tour, éteint la lampe, reste dos tourné au jeune. sa main, un peu froide, fait soudain grimper un frisson le long de son dos dénudé. il tourne la tête et le monde s'arrête un instant. le temps d'un baiser. quelques secondes, un battement de cœur raté. tolly se retourne aussitôt, une larme lui coule sur la joue, mais il reste silencieux, honteux. atlas garde la même expression sur le visage, comme figée dans la pierre. il voit que tolly serre son oreiller contre lui pour étouffer des pleurs. sa mâchoire se serre. hey, hey. it's alright. it's alright. il l'attrape par l'épaule, le retourne pour le serre contre lui. l'entourant de son gros bras. i'm sorry. it's alright. il a la tête sur son torse, il doit attendre son cœur battre mollement. atlas le retient, il ne veut pas qu'il se mette à battre la chamade. il ne veut pas que ses émotions fassent surface.
© VIPERA EVANESCA 2016



Dernière édition par Atlas Walker le Mer 14 Déc - 18:23, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 2561
IDENTITY : vinyles idylles. (LAURA)
FACE & CREDITS : teresa palmer. (wildbeast, bb pour l'award)
MULTINICKS : adonis, percy, marietta, ernie.

AGE : trente-trois ans, adulte au coeur d'enfant ravagé.
BLOOD STATUS : pur, mais ça ne vaut pas grand chose.
CIVIL STATUS : très seule.
JOB : ancienne princesse française.
HOGWARTS HOUSE : beauxbatons, air.
MAGIC WAND : bois d'if, corne de licorne, dix-huit centimètres.
PATRONUS CHARM : un cygne.
SPECIAL CAPACITY : elle a du sang de semi-vélane.
MARAUDER'S MAP : chaumière aux coquillages.
POINTS RP : 757

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 8:38


on sent l'influence du gars qui a pas détesté les animaux fantastiques un peu, nan What a Face What a Face
allez, du love, t'es beau, toujours



( calm. obedient. who work fast-paced. with good breeding. and a tiny waist. you'll bring honor to us all ) mulan.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 464
IDENTITY : ALEX.
FACE & CREDITS : CLUNNIS.
MULTINICKS : LL, BZ, VK, SB, DL, TS.

AGE : 23 YEARS OLD.
BLOOD STATUS : CHIMERA.
JOB : FIGHTER FOR THE GOOD IDEAL.
HOGWARTS HOUSE : 2COOL4SCHOOL
MAGIC WAND : BW, TF.
PATRONUS CHARM : LAMB.
SPECIAL CAPACITY : SEER.
MARAUDER'S MAP : ON THE RUN.
POINTS RP : 1149

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : absolutely.
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 8:46

RIEN À VOIR



—  don't you tell me what you think that i could be. i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 925
IDENTITY : VINYLES IDYLLES (LAURA)
FACE & CREDITS : EDDIE (BE + AMR)
MULTINICKS : ADONIS, ELEONOR, MARIETTA, ERNIE, MORGAN.

AGE : VINGT-DEUX COURTES ANNÉES.
BLOOD STATUS : PETITE PURETÉ.
CIVIL STATUS : FOU AMOUREUX DE LA DOUCE PENELOPE.
JOB : HOMME DE MAIN DU CARTEL.
HOGWARTS HOUSE : GRYFFON.
MAGIC WAND : BOIS DE SAPIN, CHEVEUX DE GOULE, VINGT-CINQ CENTIMÈTRES.
PATRONUS CHARM : PAON.
MARAUDER'S MAP : DANS UN TROU.
POINTS RP : 891

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #A40027
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 8:54

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes



(Can a man still be brave if he's afraid? That is the only time a man can be brave,)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 9:29

alex, aka le gars versatile
enjoy ce nouveau hein
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 9:40

Citation :
JOB : auror pour le macusa.
le mec sort pas du tout du ciné

re bg
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 464
IDENTITY : ALEX.
FACE & CREDITS : CLUNNIS.
MULTINICKS : LL, BZ, VK, SB, DL, TS.

AGE : 23 YEARS OLD.
BLOOD STATUS : CHIMERA.
JOB : FIGHTER FOR THE GOOD IDEAL.
HOGWARTS HOUSE : 2COOL4SCHOOL
MAGIC WAND : BW, TF.
PATRONUS CHARM : LAMB.
SPECIAL CAPACITY : SEER.
MARAUDER'S MAP : ON THE RUN.
POINTS RP : 1149

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : absolutely.
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 9:47

jpp choqué déçu
vous m'avez pris pour orion/macbeth wsh



—  don't you tell me what you think that i could be. i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1209
IDENTITY : LAURA (VINYLES IDYLLES)
FACE & CREDITS : TERESA OMAN (ADL, AMR)
MULTINICKS : ADONIS, ELRONOR, PERCEVAL, ERNIE.

AGE : DIX-NEUF LARMES.
BLOOD STATUS : VENGEANCE MÊLÉE.
CIVIL STATUS : SON CŒUR ET SON CORPS APPARTIENNENT À JAMAIS À CHO CHANG, AUSSI MORTE PUISSE-T-ELLE ÊTRE.
JOB : ANCIENNEMENT JOUEUSE DE QUIDDITCH POUR LA CHINE. RAFLEUSE, ESPIONNE POUR L'ODP.
HOGWARTS HOUSE : SERRES D'AIGLES.
MAGIC WAND : BAGUETTE CHINOISE, MESURANT DIX CENTIMÈTRES , BOIS DE GLYPTOSTROBOIDES, LANGUE DE DRAGON.
PATRONUS CHARM : CYGNE NOIR.
SPECIAL CAPACITY : METAMORPHOMAGE.
MARAUDER'S MAP : LÀ OÙ HÉLÈNE EST SUPPOSÉE ÊTRE.
POINTS RP : 1693

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : seulement pour les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 10:27

@Kyeon Bora a écrit:
jpp choqué déçu
vous m'avez pris pour orion/macbeth wsh
mais
je
t'as oublié de mettre rolf, tu te rappelles de rolf, comment t'as été lâché What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 464
IDENTITY : ALEX.
FACE & CREDITS : CLUNNIS.
MULTINICKS : LL, BZ, VK, SB, DL, TS.

AGE : 23 YEARS OLD.
BLOOD STATUS : CHIMERA.
JOB : FIGHTER FOR THE GOOD IDEAL.
HOGWARTS HOUSE : 2COOL4SCHOOL
MAGIC WAND : BW, TF.
PATRONUS CHARM : LAMB.
SPECIAL CAPACITY : SEER.
MARAUDER'S MAP : ON THE RUN.
POINTS RP : 1149

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : absolutely.
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 10:31

si je l'ai mis orion c'était pas rolf mais orion et putain le c/c que c'était
moi je vais vous éblouir

AH NON C'ÉTAIT ORPHEUS



—  don't you tell me what you think that i could be. i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 20:19

JE REVE OU VOUS BITCHEZ LA ?
rebienvenue, et c'est cool de se laisser influencer par les animaux fantastiques, ça change un peu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 748
IDENTITY : KFAG (MOMO)
FACE & CREDITS : MADELAINE PETSCH, AILAHOZ (AV) MAUMAU KWEEN (PROFIL) MYSELF (SIGNA)
MULTINICKS : PANSY, ARIANE, HANNAH

AGE : VINGT-DEUX DIAMANTS
BLOOD STATUS : SANG-DE-BOURBE
CIVIL STATUS : AMOUREUSE DE PERCEVAL WEASLEY
JOB : ANCIENNE DANSEUSE DU CARTEL EN FUITE, RÉSISTANTE QUI S'APPREND ; CRÉATRICE D'ESPOIR
HOGWARTS HOUSE : SERDAIGLE
MAGIC WAND : BOIS D'ÉPICÉA (ESPRIT VIF), CRIN DE LICORNE, VINGT-DEUX CENTIMÈTRES, PRÉDISPOSÉE AUX ENCHANTEMENTS
PATRONUS CHARM : CASTOR
SPECIAL CAPACITY : UN ESPRIT DE GÉNIE
MARAUDER'S MAP : DANS LA PLANQUE DE RICHARD SNYDER
POINTS RP : 899

MessageSujet: Re: all was well. Jeu 24 Nov - 22:22

comme j'ai pas vu le film, j'me sens paumée What a Face (mais j'fais genre j'suis dans l'délire pour bitcher sur les déserteurs pck c'est ça qu'on aime)
t'es tout beau tout plein comme d'hab
DABPRIDE STARFOULLAH LAVOIR DE VEAU KAJOU INVISIBLE



And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out. What's in my head, and I am feeling a little peculiar, and so I wake in the morning. And I step outside, and I take a deep breath and I get real high, and I scream at the top of my lungs. What's going on? And I say, hey hey hey hey, I said hey, what's going on? w/ 4 non blondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: all was well. Ven 25 Nov - 3:14

re-bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 929
IDENTITY : SCHWERELOS.
FACE & CREDITS : CHARLIE, BE.
MULTINICKS : L, B, V, K, D, T.

AGE : ALMOST 25.
BLOOD STATUS : HALFBLOOD, SQUIB.
CIVIL STATUS : SINGLE.
JOB : ROGUE.
HOGWARTS HOUSE : NONE.
MAGIC WAND : A GUN.
PATRONUS CHARM : HIS FIST.
SPECIAL CAPACITY : SWEARING.
MARAUDER'S MAP : WANDERING.
POINTS RP : 971

MessageSujet: Re: all was well. Mar 29 Nov - 2:17

jpp des gens de ce forum, ils bitchent trop ://///////
en vrai, j'espère que mon énième perso gay vous éblouira
(je vois pas de quoi vous voulez parler quand vous dites que je fais "que ça", vraiment ://///////)


his feelings for [him] were an oil spill; he’d let them overflow and now there wasn’t a damn place in the ocean that wouldn’t catch fire if he dropped a match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 6118
IDENTITY : VINYLES IDYLLES (LAURA)
FACE & CREDITS : RAMI (vava by balaclabidule, gif by queen bé, awards by amr)
MULTINICKS : ELEONOR, PERCEVAL, MARIETTA, ERNIE, MORGAN.

AGE : VINGT-SEPT TÉNÈBRES.
BLOOD STATUS : PLUS QUE PUR.
CIVIL STATUS : VEUF, EPOUX SECRET DE SA SOEUR.
JOB : DIRECTEUR DE GRINGOTT'S, SUITE A LA MORT DE SON PERE.
HOGWARTS HOUSE : SERPENT.
MAGIC WAND : BOIS DE CORNOUILLER, ÉCAILLE DE SIRÈNE, VINGT-NEUF CENTIMÈTRES.
PATRONUS CHARM : AUCUN.
SPECIAL CAPACITY : OCCLUMENS.
MARAUDER'S MAP : MANOIR PARKINSON.
POINTS RP : 3514

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : darkseagreen
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: all was well. Mar 29 Nov - 8:28

les gens de ce forum sont mauvais ://///
t'es pas original, tu fais que ça, vector kram ://////



( Underneath it all, we're just savages hidden behind shirts, ties and marriages. how could we expect anything at all? we're just animals, still learning how to crawl. we live, we die. we steal, we kill, we lie, just like animals. but with far less grace. we laugh, we cry like babies in the night ) marina diamandis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: all was well.

Revenir en haut Aller en bas

all was well.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: les dossiers sous-scellés :: aux oubliettes-