AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

heartbreak hotel (bella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:27


Isabella Paveliévitch Livena

heartbreak hotel
‹‹ ASCENSIO

âge, date et lieu de naissance ≈ Petite vagabonde de dix-huit ans à peine, née le 18 août à Saint-Pétersbourg. Ville qu'elle préfère oublier, ville qui n'a plus une place dans son cœur. nationalité et origines ≈ Russe de la tête au pied, dans les yeux qu'elle tient de son père, à cette voix qui connait toutes les inflexions de ce pays froid. Une goutte allemande, qui a disparu depuis un siècle. sang de sorcier ≈ Mille fois dilué, mille fois mêlés aux moldus, aux impurs. Car ça n'a jamais compté aux yeux de personne, car c'est à ses yeux que ça compte seulement. profession ≈ Danse pour le plaisir des hommes, est un oiseau de nuit pour lequel il est si facile de tomber. Elle intrigue, se fait docile quand elle se promène au Casino, et flatte sans relâche ceux à qui la chance sourit;  statut civil ≈ Promise à quelqu'un, à demi-fiancée à Saint-Pétersbourg : célibataire en Angleterre, amoureuse de la liberté. maison à l'école ≈ Partie avant d'être diplômée de Durmstrang, partie sans un regard en arrière. parcours scolaire ≈ Élève indolente, élève qui n'a jamais voulu rien faire. baguette magique ≈ C'est une rigidité de noyer noir, avec en son sein une aile de fée. Trente-trois centimètres, et une nette prédisposition à la métamorphose. sortilège du patronus ≈ Ce n'est qu'une brume argent, rien de plus. Le souvenir n'est pas le bon, le souvenir n'est pas là. épouvantard ≈ C'est elle, mais vieille. C'est elle, à Saint-Pétersbourg, revenue par manque d'aventure, d'ambition. effluves d'amortentia ≈ C'est le sang qui sèche sur une chemise blanche, fraîchement lavée. C'est celle d'un cocktail au citron et du Chanel n°5 qu'elle met si souvent. localisation ≈ L'Allée des embrumes, toujours le soir. don magique ≈ A part un talent pour la tromperie et la persuasion, rien du tout. signe physique distinctif ≈ Il y a ce corps mince, ces habits étriqués. Il y a ce regard qui promet l'aventure. casier judiciaire ≈ Arrêtée pour racolage, ça ne fait aucun doute. Arrêtée pour des vols mineurs, ça c'est certain.
‹‹ Nicola Peltz

— lord voldemort a réussi à s'emparer du pouvoir, il a réussi à mettre sous l'impero le ministre de la magie et à faire de l'ordre du phoenix, des ennemis publics. Que pensez-vous de son ascension, de sa prise de pouvoir et du changement qui s'amorce dans la communauté magique ? Elle a quitté la Russie, la famille, rien que pour embrasser ce régime noir, ce régime froid. Cette injustice fait vibrer son fond malsain. C'est pour l'Angleterre, qu'il quitte tout. Elle veut cette suprématie du sang que sa mère, son père ont si longtemps rejetée.
— Harry Potter est le symbole de l'espoir, le dernier rempart face aux mangemorts, mais il se cache et reste introuvable. Que pensez-vous de lui et de tous ceux qui le défendent et meurent pour lui ? Ce n'est pas par dévotion pour ce régime qu'elle hait cet homme : elle ne le déteste pas. Elle y pense, et reste silencieuse. Mourir pour un unique homme lui rappelle, pour une unique idée, lui rappelle les contes de la révolution russe, que son grand-père lui a tant raconté. C'est une contradiction avec ce qu'elle cherche en Angleterre, de ne pas haïr cet homme. Elle n'arrive pas à comprendre comment elle pense, elle se perd elle-même.
— plongé dans le chaos, le monde change et le sang prend une importance majeure ! que pensez-vous de la valeur du sang ? quel est votre ressenti vis à vis des nés-moldus ou encore des cracmols ? Le sang est une valeur que sa famille n'a jamais pris la peine de respecter, et qu'elle place au dessus de tout. Une importance à son coeur, à son corps qu'elle ne parvient à expliquer. Car il y a un fond de haine qui a besoin de se nourrir, qui a trouvé le moyen de vivre et de s'élever.
— maligne ; menteuse ; obstinée ; vénale ; observatrice ; colérique ; nostalgique ; pleureuse ; idéaliste ; imbuvable ; créatrice ; violente ; fragile ; indépendante ; attachée à ses valeurs
Mademoiselle est une coquette qui aime être belle. Des millions de robes, toujours ajustées, des bijoux clinquants qu'elle porte avec la nonchalance d'une princesse. Perchée sur des talons, perchée sans qu'elle ne vacille jamais : délicate comme une fleur. Un titre, qu'elle tient de son père, et qui se passe de siècles en siècles : Princesse de Lieven. Simplement honorifique, une simple marque d'affection d'un Empire Russe à son apogée. Aujourd'hui, ce n'est plus rien d'autre que des honneurs qui disparaissent et un mode de vie ancré dans la poussière du passé. La danse, qu'elle pratique depuis l'enfance. C'est une jolie ballerine à la grâce et à la souplesse sans leur égal. Souplesse magnifique, qu'elle utilise aujourd'hui dans les endroits sombres, dans un ensemble noir, dans un ensemble or. Ce n'est plus la tulle des tutus de sa jeunesse, mais les apprêts d'une femme qui s'est trouvée. Elle danse au dessus des hommes, elle danse pour les hommes, et pour elle-même. C'est une princesse qui échoue dan un cabaret. Le passé, qu'elle adulte depuis l'enfance. Elle s'est si souvent servi du champagne, revêtant les vêtements des ancêtres. Ces robes aux broderies multiples, aux bijoux illustres et lourds. Le poids des années, qu'elle a porté en écoutant des musiques oubliées de tous. Une cigarette, qu'elle imaginait allumée par un autre. Elle a si souvent dansé au milieu d'un salon vide, s'imaginant au temps des Tsars! Elle s'est voulue convoitée par tous, elle s'est voulue princesse inestimable. Mais aujourd'hui elle est grande, aujourd'hui elle oublie le passé qui n'a jamais été le sien. Elle se soigne, et s'élance en Angleterre. Appétit d'oiseau, elle picore chaque plat sans jamais le finir. Elle maintient l'illusion d'un repas, et préfère les miettes aux bouchées pleines et débordantes. Elle ne touche les couverts que du bout des doigts, et préfère écourter par une cigarette. Une cigarette au matin, au midi, au soir. C'est une cigarette à la minute, et une excuse pour retarder le repas.
— Auriol ; Ève - permettez-vous
quel âge avez-vous ? dix-huit ans comment avez-vous découvert le forum ? bazzart, et omg que pensez-vous du forum ? IL EST PARFAIT, je cherche vraiment un forum comme ça depuis un mois avez-vous des questions ? OUAI, pourquoi est nommé miguel ? stp il est russe ce bonhomme un dernier mot ? jvous aime déjà voulez-vous être parrainé(e) ? ≈yep
— personnage inventé [x] ; scénario d'un membre [] ; personnage de la saga [] ; personnage prédéfini []
© VIPERA EVANESCA 2016




Dernière édition par Bella Liven le Dim 27 Nov - 17:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:27


une perte de temps

you could say that my life's a mess,
but i'm looking pretty hot in this dress
la lettre

Mon ami,
Je sais que tu trouveras cette lettre. Je sais que la trouveras avant mes parents, car je sais que tu es là. Tu es là avant tout le monde, et tu sais toujours où chercher. Alors, je ne vais m'adresser qu'à toi : tu sauras quoi leur dire s'ils te demandent. Ils demanderont, je le sais. Avec ce visage lessivé par la nouvelle, le teint blanc comme la neige qui doit déjà tomber ua dehors. Je ne suis pas triste d'être partie. Je ne pleure pas en écrivant cette lettre, alors ne sois pas triste. J'aurais pu ne rien dire. J'ai glissé mes chaussons de danse dans ma valise, puis je les ai enlevé. Ils sont toujours sur mon lit, avec le reste de mes affaires de danse. Je ne suis plus elle, je ne suis plus cette candeur, cette jeune fille, cette belle ballerine. J'ai laissé la ballerine en Russie, et j'espère qu'elle continuera de danser à Saint-Pétersbourg, mais moi je ne danserais plus comme ça. Je n'ai pas besoin de dire où je vais, car tu le sais très bien : je veux que tu viennes. Je serais heureuse seule, mais je sais que tu seras seul, que tu vas t'en vouloir de ne pas m'avoir retenue. Alors, viens, et ne te gâche pas la vie plus longtemps. Tu sais aussi pourquoi je suis partie. Tu étais là aussi, quand il lui a manqué de respect. Quand le prince qu'est mon père s'est courbé devant un autre homme. Il a baissé les yeux, mais moi j'ai gardé la tête haute. Il n'aurait pas dû. Ce genre de choses ne se font pas, quand on est prince, même prince d'un lieu qui n'a plus d'importance, qui n'existe plus. Un titre honorifique n'est pas un titre décoratif. Je veux de nouvelles valeurs pour la famille. Je veux arrêter de rêver inutilement. Même si tu n'es pas d'accord, viens. Ne nous laissons pas plus longtemps.
Je t'attendrais dix ans s'il le faut,

Ta Bella.

l'insulte

C'est un lundi après-midi, des vacances de printemps. Son corps fin est ganté de bleu layette, le tutu ressemble à une fleur. Les collants sont blancs, et ne font aucune différente avec la peau des bras : translucide. Les côtes apparaissent, comme des ailes déployées, quand le corps s'étire en arrière. Le corps s'élance, le corps ploie sans se briser. Les yeux se ferment quand les sourcils se froncent, et les mains tremblent dans le silence de la salle vide. C'est une salle blanche, avec des millions de miroir dans lesquels elle ne se regarde jamais. Ce n'est pas elle, en tulle et en couleurs pâles. Ce n'est pas ce qu'elle est. Ses doigts serrent la barre, et le bras est tendu vers l'arrière. le dos souffre. La bouche s'ouvre dans une protestation timide. La douleur ne l'arrête pas. Ce n'est que quelque minute plus tard, elle arrête cette torture. Elle a le front plaqué contre le miroir froid, les paupières closes. Ses bras sont tendus, et ses mains s'accrochent à la barre en bois sombre. La respiration est calme, et le corps se repose. Elle sent des doigts détacher ses cheveux, et caresser sa nuque. Elle sent une main se glisser entre les plis du tissu pâle, agripper sa taille... La ballerine ne rouvre pas les yeux, et se laisse divaguer. Un corps, qui se presse tout contre le sien. Les doigts, qui dérivent de la nuque au menton, en passant par une gorge tendue. Les yeux se rouvrent, car elle doit continuer ses exercices. C'est en regardant son reflet pour la première fois depuis qu'elle est arrivée qu'elle remarque l'homme derrière elle : elle sursaute, et se dégage de son étreinte. "Pas ici." Elle tente dans un murmure. Elle recule encore. Il avance, et ne l'écoute pas. "QU'EST CE QUE JE VIENS DE DIRE ?" C'est un cri qu'elle pousse au pas de trop. Il s'arrête un instant, et regarde ce visage blanc tordu par la frustration. Une colère de petite fille, une colère qui ne lui fait pas peur. Lui, il a le sourire du charmeur, et pose sa main sur son avant-bras. "Tu n'es pas mon любо́вник." Le ton est sec, le regard est froid. Elle a la bouche qui tremble, et se débarrasse de sa poigne d'un geste sûr. Elle ne s'éloigne pas encore, car il y a une voix qui s'élève. Une voix, celle de son père. Elle se fige. "Je vous assure... Monsieur, monsieur!" C'est sur la pointe des pieds qu'elle se dirige vers la porte, laissée entrouverte. Elle peut voir son père, affublé de vêtements richement brodés, et d'une cigarette à ses doigts. Elle ne peut apercevoir l'homme à qui il parle, mais elle sait qu'il y en a un. Il a une voix haut perchée. "Monsieur Liven, j'ai été très clair sur la date. Vous ne me laissez pas le choix..." Monsieur Liven. Il y a une voix en elle qui meurt d'envie de reprendre l'homme, car c'est Prince de Lieven. Prince, et pas monsieur. Elle voit son père le supplier des bras, faire ces grands gestes ridicules des hommes qui n'arrivent pas à se défendre. Elle le trouve ridicule. C'est quelque chose qui se brise, et elle serre la main de son любо́вник. Elle y plante ses ongles. "Vou-vous devez comprendre... Je... La fois prochaine!" Le père qui rampe. Le père qui ne ressemble pas à un prince. "Il n'y a pas de mais qui tienne. Monsieur Liven, je vous pris de..." Bella voit rouge, Bella sent les larmes monter. возмуща́ть.

chat noir

Elle est dans sa chambre. La fenêtre est ouverte, il fait froid. La lumière du plafonnier est forte, et on se croit en plein jour. Les draps en soie rose sont à peine défait, quelqu'un a dû s'y asseoir. Bella est devant sa coiffeuse, et elle n'est plus la ballerine de la journée. Elle n'a plus la couple sage des danseuses, et ses cheveux blonds tombent sur ses épaules nues. Elle n'a plus le regard de la femme concentrée, elle n'a plus la bouche pincée par l'effort. Elle a dans la main un tube de rouge à lèvre : il est prune. Elle l'applique sur sa large bouche, et ses yeux papillonnent. Sa chambre sent le parfum, et l'odeur se renforce quand elle se lève. Elle est en sous-vêtements, et enfile la robe posée sur la chaise. Étriquée, en vinyle noir. Il y a à ses oreilles de lourdes boucles d'oreille en argent. Elle frissonne, et pose sur ses épaules un manteau en vison blanc. Son reflet lui plait, son reflet est enfin ce qu'elle est. Ce regard de chat, ce regard qui en dit long sur elle. Passée par les longs couloirs, par le grand escalier, et par la porte au bois travaillé et peint, elle est dehors. Son petit sac en perle noir est ouvert, pour en sortir une cigarette. Elle a le regard satisfait, et presse le filtre avec ses lèvres sombres. Même s'il fait nuit noire, même si on ne voit rien au dehors, elle sait à qui appartient cette flamme, et cette main forte. Ils n'ont pas besoin d'un mot, et fendent la nuit. Il la conduit jusqu'à sa voiture. Au volant, il pose sa main sur la cuisse de Bella : elle remonte cette main de quelques centimètres. Là, c'est lui qui est prude et il la retire. Ils roulent pendant une demie-heure, une heure : peut-être trois. Lui seul sait où ils vont, et elle imagine un bar sombre où il n'y aura personne pour les reconnaître. Pas un homme de Saint-Petersbourg pour reconnaître la noble fille d'une noble famille. Il y a le crissement des pneus sur le gravier. Ils entrent dans la bâtisse aux drôles d'allure, et restent dans l'entrée. Sans s'échanger un mot. Il la débarrasse de ce manteau qui cache la naissance de ses seins, les clavicules nues et les omoplates qui se dégagent des fines bretelles. Ses yeux sont attirés par l'étroitesse de la taille, et le bas du dos profond, et le rebondi... Un homme vient les accueillir et les conduit à une table. Bella hausse un sourcil, mais ne dit rien. Ils s'installent. Elle se décide à parler. "Je croyais qu'on allait boire." Il se redresse sur sa chaise. "Tu peux boire, ils ont du bon vin." On leur apporte des plats, et un plat auquel elle ne touche pas. "Parle-moi d'ailleurs. J'ai entendu ma mère a parlé de l'Angleterre, sans rien dire de plus. Je veux que tu me dises tout." Il n'a pas envie de répondre. Il préférerait qu'elle ne parle pas. Mais il doit répondre, car elle est sa любо́вник. Car il travaille pour sa famille, mais ça il ne préfère pas y penser. "Tu ferais mieux de manger." Il détourne la conversation, et mange un morceau de viande saignante. Elle effleure sa fourchette, et grimace avant de sourire. "J'ai déjà mangé, parle-moi de l'Angleterre." Elle apaise l'estomac vide par une gorgée de vin blanc. C'est le deuxième vert, elle sent ses joues devenir rouges : boire la rend plus agréable à vivre. "Comme tu veux." Il a vide son verre, avec les manières d'homme rustre qu'il ne peut cacher. "L'Angleterre subit des désagréments politiques. Le gouvernement prône désormais la pureté du sang." Bella  se pince les lèvres. Son rouge à lèvre commence à s'effacer. "Je pensais qu'ils toléraient très bien les impurs." Elle sirote son vin, puis pose ses lourdes boucles d'oreille sur la nappe marine. Elles sont ne forme de bouclier. "Tu confonds avec la France. L'Angleterre a toujours eut des soucis avec ça." Elle a cet air satisfait qu'il voit si souvent : il s'inquiète de ses manigances. Elle passe le reste de la soirée à rêver d'un autre pays, et la nuit dans des draps froids qu'elle est seule propriétaire. Le любо́вник rêvera, quant à lui, d'une femme qu'il n'a jamais pu toucher.
© VIPERA EVANESCA 2016



Dernière édition par Bella Liven le Dim 27 Nov - 22:14, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 2561
IDENTITY : vinyles idylles. (LAURA)
FACE & CREDITS : teresa palmer. (wildbeast, bb pour l'award)
MULTINICKS : adonis, percy, marietta, ernie.

AGE : trente-trois ans, adulte au coeur d'enfant ravagé.
BLOOD STATUS : pur, mais ça ne vaut pas grand chose.
CIVIL STATUS : très seule.
JOB : ancienne princesse française.
HOGWARTS HOUSE : beauxbatons, air.
MAGIC WAND : bois d'if, corne de licorne, dix-huit centimètres.
PATRONUS CHARM : un cygne.
SPECIAL CAPACITY : elle a du sang de semi-vélane.
MARAUDER'S MAP : chaumière aux coquillages.
POINTS RP : 752

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:31

peltz
bienvenue



( calm. obedient. who work fast-paced. with good breeding. and a tiny waist. you'll bring honor to us all ) mulan.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:32

Dormer. Omg. Dormer.
Merci. I love you
Jveux un lien, jai juste lu le profil, mais oh.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 2561
IDENTITY : vinyles idylles. (LAURA)
FACE & CREDITS : teresa palmer. (wildbeast, bb pour l'award)
MULTINICKS : adonis, percy, marietta, ernie.

AGE : trente-trois ans, adulte au coeur d'enfant ravagé.
BLOOD STATUS : pur, mais ça ne vaut pas grand chose.
CIVIL STATUS : très seule.
JOB : ancienne princesse française.
HOGWARTS HOUSE : beauxbatons, air.
MAGIC WAND : bois d'if, corne de licorne, dix-huit centimètres.
PATRONUS CHARM : un cygne.
SPECIAL CAPACITY : elle a du sang de semi-vélane.
MARAUDER'S MAP : chaumière aux coquillages.
POINTS RP : 752

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:35


et omg, ça fait plaisir ça puis avec plaisir pour le lien



( calm. obedient. who work fast-paced. with good breeding. and a tiny waist. you'll bring honor to us all ) mulan.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:36

J'écris un peu plus, et jvais dévorer ta fiche et te mp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:52

bienvenue toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 16:54

Merci Charlotte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 2551
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : holland ; queen clunnis (av)
MULTINICKS : cassandre ; rhea ; riley

AGE : twenty five years that the doll has marked the world with her volatile footprint.
BLOOD STATUS : muggle-born.
CIVIL STATUS : she loves her past (scrimgeour) but she's in love with her future (snyder).
JOB : former professional quidditch player, she proudly wore the emblem of the holyhead harpies at the pursuing post.
HOGWARTS HOUSE : gryffindor has been her home for years.
MAGIC WAND : carved in mahogany wood, in his heart, a tear of a unicorn. it measures eighteen centimeters and is predisposed to unformulated spells.
PATRONUS CHARM : incorporeal but once it took the form of a lion.
SPECIAL CAPACITY : none.
MARAUDER'S MAP : a lost house in the muggle countryside with rich, dimitri, ernest and a bunch of people.
POINTS RP : 1869

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #006633
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 17:05

nicola I love you
bienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/ En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 17:12

Vous êtes tous beaux, ça se passe comment ?
Merciiiii. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 464
IDENTITY : ALEX.
FACE & CREDITS : CLUNNIS.
MULTINICKS : LL, BZ, VK, SB, DL, TS.

AGE : 23 YEARS OLD.
BLOOD STATUS : CHIMERA.
JOB : FIGHTER FOR THE GOOD IDEAL.
HOGWARTS HOUSE : 2COOL4SCHOOL
MAGIC WAND : BW, TF.
PATRONUS CHARM : LAMB.
SPECIAL CAPACITY : SEER.
MARAUDER'S MAP : ON THE RUN.
POINTS RP : 1144

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : absolutely.
COLOR OF MY LIFE : black, pour tous mes comptes.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 17:35

BJRRRRRRRR
BIENVENUE PARMI NOUUUUUUUUS
t'es bien belle avec cet avatar



—  don't you tell me what you think that i could be. i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 748
IDENTITY : KFAG (MOMO)
FACE & CREDITS : MADELAINE PETSCH, AILAHOZ (AV) MAUMAU KWEEN (PROFIL) MYSELF (SIGNA)
MULTINICKS : PANSY, ARIANE, HANNAH

AGE : VINGT-DEUX DIAMANTS
BLOOD STATUS : SANG-DE-BOURBE
CIVIL STATUS : AMOUREUSE DE PERCEVAL WEASLEY
JOB : ANCIENNE DANSEUSE DU CARTEL EN FUITE, RÉSISTANTE QUI S'APPREND ; CRÉATRICE D'ESPOIR
HOGWARTS HOUSE : SERDAIGLE
MAGIC WAND : BOIS D'ÉPICÉA (ESPRIT VIF), CRIN DE LICORNE, VINGT-DEUX CENTIMÈTRES, PRÉDISPOSÉE AUX ENCHANTEMENTS
PATRONUS CHARM : CASTOR
SPECIAL CAPACITY : UN ESPRIT DE GÉNIE
MARAUDER'S MAP : DANS LA PLANQUE DE RICHARD SNYDER
POINTS RP : 894

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 17:35

nicolas le canon I love you
bienvenue et bonne chance pour ta fiche!



And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out. What's in my head, and I am feeling a little peculiar, and so I wake in the morning. And I step outside, and I take a deep breath and I get real high, and I scream at the top of my lungs. What's going on? And I say, hey hey hey hey, I said hey, what's going on? w/ 4 non blondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 17:40

Merci, botés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1461
IDENTITY : ASTRA (SANDY)
FACE & CREDITS : DANY LE SANG ; AILAHOZ (AVATAR) ; MYSELF (SIGNA)
MULTINICKS : ALECTO CARROW AND NYMPHADORA LUPIN.

AGE : DIX-SEPT POUR SUREMENT PAS TRÈS LONGTEMPS.
BLOOD STATUS : SANG SOUILLÉ MAIS GRAND BIEN LUI FASSE.
CIVIL STATUS : SEUL AVEC SES PENSÉES NOIRES.
JOB : ETUDIANT A LA RUE, CHERCHEUR D'HORCRUXES.
HOGWARTS HOUSE : GRYFFONDOR.
MAGIC WAND : PLUME DE PHENIX, LE MEME QUE VOLDY COMME ON DIT.
PATRONUS CHARM : UN CERF, À L'IMAGE DE CELUI DE SON PÈRE.
SPECIAL CAPACITY : FOURCHELANG, SURVIVANT AUSSI.
MARAUDER'S MAP : DANS LA NATURE.
POINTS RP : 5190

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : uniquement les dialogues si désiré.
COLOR OF MY LIFE : indianred
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 20:21

quel avatar
bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella) Dim 27 Nov - 20:30

Nymphadora.
T'es trop belle pour moi là, jmeurs.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: heartbreak hotel (bella)

Revenir en haut Aller en bas

heartbreak hotel (bella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Oh Catarinetta Bella Chi Chi
» Hotel de la plage
» Hotel proche de Ledenon ??
» Bacchetta Bella ATT
» Camping ou hotel pas cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: les dossiers sous-scellés :: aux oubliettes-