AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

rhodd (m.s.e.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 15:12


margot stella entwhistle

Though your eyes will need some time to adjust
To the overwhelming light surrounding us
‹‹ protego

âge, date et lieu de naissance ≈ premier avril 1977 dans le village d'aberystwyth au pays de galles ; vingt-deux pétales de magnolia jetées au vent, un visage encore juvénile, mais des yeux céruléens qui en ont déjà trop vus. nationalité et origines ≈ galloise de sang, galloise de naissance, galloise dans le cœur ; ses papiers eux la disent britannique. sang de sorcier ≈ dilué, par des origines moldues du côté de son père sang-mêlé et par le sang vélane de sa mère. elle n'est pas assez sorcière pour les uns, pas même assez humaines pour d'autres, elle a sa place presque nul part. profession ≈ aucune, avant elle était en passe d'ouvrir sa propre boutique d'apothicaire, aujourd'hui, elle se reconstruit. statut civil ≈ célibataire, le cœur dévoué à edom sans pour autant qu'elle ait accepté le sien dans le creux de sa main.  maison à l'école ≈ poufsouffle. parcours scolaire ≈ élève avant tout travailleuse, excellant en botanique et ayant certaines capacités en potion, on la connaissait surtout pour ses talents de poursuiveuse, ayant été titulaire des poufsouffle quatre années consécutives avant qu'une mauvaise chute ne la renvoi sur les bancs où elle s'est alors mise au commentaires. on l'a admise également dans le club des cinq, club d'alchimie où elle a trouvé sa place surtout pour ses connaissances en flore magique. enfin elle était très active dans le fanclub des weird sisters collectionnant tous les t-shirt, figurines, badges et autres goodies du groupe, en plus d'être obsédée par leurs chansons.  baguette magique ≈ taillée dans du bois de houx à l'instar de celle de son père, elle renferme en son cœur une plume d'hippogriffe et mesure tout juste vingt-cinq centimètres, elle a une prédisposition particulière pour la magie en rapport avec les plantes. sortilège du patronus ≈ une mante-religieuse, il ne paye pas de mine son patronus, d'autant moins aujourd'hui qu'elle n'est capable de le faire apparaître qu'une fois sur deux, une brume argentée apparaissant bien souvent à la place de l'insecte protecteur. épouvantard ≈ des flammes se renfermant sur elles, prête à lui lécher la peau, la happer tout entière pour ne laisser que des cendres. le sort, elle le sait qui a été réservé au membre manquant du club des cinq. effluves d'amortentia ≈ l'odeur de l'herbe, mouillée par la rosée du matin, envahit ses narines, mêlée à celle des vieux livres consultés à la bibliothèque par le club des cinq et le parfum d'acacia de son balai volant et enfin, en dernière note, celle qui reste bien après que le couvercle ait été reposé sur le chaudron, qu'elle sent presque sur le bout de sa langue; la cannelle associée dans son esprit à la peau basanée d'edom. localisation ≈ au refuge, barricadée à l'intérieur, encore trop craintive pour oser retrouver la lumière du jour et la nature dans laquelle elle s'est toujours reconnue. don magique ≈ ils disent don, elle répond malédiction. sa mère est de celles qui enchantent par leur simple présence, qui envoûtent par leur charme et rendent les hommes fous. elle, elle n’est que demi-vélane, pas de transformation en harpie quand la colère gronde, mais la rage vibre et la rend laide et lui fait sortir les poings. l’aura séductrice est incontrôlée, bridée du mieux qu’elle le peut et elle hait cette hybridité qui rend les relations parfois bien difficiles, avec le sexe opposé comme les autres femmes ; quand on ne la désire pas, on a souvent du mal à ne pas la voir comme une chose fragile et délicate, une poupée, qu’elle n’est pas. signe physique distinctif ≈ ses cheveux, naturellement d'un blond cendré presque blanc, sont toujours teints de couleurs différentes, actuellement un rose pale s'accroche à ses pointes. y aussi son style vestimentaire, très moldu, un peu androgyne avec ses jeans déchirés, taille haute et leurs ourlets aux chevilles, qu'on croirait empruntés à ses frères. et puis la terre toujours incrustée sous ses ongles, comme une seconde peau tant elle passe de temps à la manipuler. casier judiciaire ≈ immaculé aux dernières nouvelles, quoique depuis sa fuite des charges y ont peut-être été ajoutées.
‹‹ josefine frida pettersen

— Voldemort s'est bel et bien emparé du pouvoir en Grande-Bretagne, plaçant l'un de ses plus fidèles sbires à la tête du ministère. Une guerre contre la France a été déclarée, mais les conflits grossissent surtout sur le territoire britannique. Que pensez-vous de la situation ? tout a commencé avec cedric, quand il est revenu inerte du labyrinthe. elle savait pas encore à cet instant-là que tout allait, que tout avait déjà changé. mais avec le recul, elle le voit maintenant que c’est là que tout a commencé à aller de travers, que c’est là que la peur a commencé à s’insinuer doucement dans ses veines. elle a pris son diplôme cette année-là, les larmes au coin des yeux, en s’disant que dumbledore saurait quoi faire pour empêcher qu’il y ait d’autres cedric. mais deux ans plus tard dumbledore est mort et elle a à peine eu le temps de comprendre que la balance était renversée, qu’elle devait déjà être comptée parmi les victimes de la guerre souterraine, plante sauvagement arrachée à sa terre et ses comparses par un mangemort. libérée, elle reste bien évidemment touchée par la situation qu’elle trouve révoltante, tragique, d’une injustice intolérable, d’une horreur telle qu’elle a du mal parfois à l’appréhender dans toute sa terrible splendeur.
— Harry Potter est le symbole de l'espoir, le dernier rempart face aux mangemorts, mais il se cache et reste introuvable. Que pensez-vous de lui et de tous ceux qui le défendent et meurent pour lui ? pendant un moment, potter c’était un gamin parmi d’autres, un gamin qui recevait peut-être un peu trop d’attention à poudlard, un gamin qui leur a fait perdre quelques matchs aussi, avec ses talents d’attrapeur. tout l’aspect survivant, élu, ça lui passait au-dessus de la tête, parce qu’elle ne se souvenait même pas du monde du temps de voldemort et elle ne s’imaginait pas un instant que la société sorcière pouvait retomber dans une telle obscurité. aujourd’hui, elle le voit comme un symbole d’espoir, à juste titre ou non, il faut bien mettre une tête sur l’autre camp, sur la rébellion, c’est important et c’est assez approprié que ce soit celle du balafré. malgré tout, elle ne croit pas que tout repose sur ses épaules, qu’il soit à même de tous les sauver, elle ne croit pas qu’une seule personne soit capable de ça, ni même deux, ni même trois. et si elle n'a pas encore la force de rejoindre ses sympathisants, elle les soutient du fond du cœur.
— Plongé dans le chaos, le monde change et le sang prend une importance majeure ! Que pensez-vous de la valeur du sang ? Quel est votre ressenti vis à vis des nés-moldus ou encore des cracmols ? il serait bien malvenu de sa part de se montrer intolérante. fruit de l'union d'un sang-mêlé et d'une vélane, elle n'a pas l'ascendance parfaite des purs, ni même les gênes d'une humaine, alors dans son monde à elle, le sang est un détail technique, les nés-moldus, les cracmols de même que les hybrides méritent autant de respect que tous les autres. la guerre et la peur et le danger ne changent rien à ses opinions, au contraire. les horreurs sont rendues plus détestables encore par l'idéologie sous-jacente.
— loyale ; têtue ; aventurière ; excentrique ; énergique ; bavarde ; franche ; curieuse ; joviale ; crue ; naturelle ; opiniâtre ; main verte ; dévouée ; intuitive ; brisée ; protectrice ; téméraire
FANTASTIC BEASTS + limaces, cloportes, billywigs, veracrasses et autres petits insectes et créatures magiques ou non, ont, depuis l’enfance, rempli sa chambre dans des bocaux posés soigneusement sur ses étagères. elle a joué avec, elle les a étudié, elle s’en est occupé et pour les plus gros elle a fini par les empailler une fois morts. sa passion pour la nature ne s’est jamais limitée aux plantes, elle a eu toute sortes d’animaux de compagnie quand elle était petite, allant d’un chat siamois qu'elle a fini par prendre avec elle à poudlard, à un horglup, à un hibou grand duc - techniquement partagé avec alec - à, l’espace d’une semaine seulement, un petit lutin de cornouailles qui s’est échappé de sa cage tellement de fois qu’on a du s’en débarrasser bien malgré elle. aujourd’hui elle n’a plus rien que le botruc récupéré aux abords d’une mare en passe de se noyer avec les feuilles mortes et brindilles qui composaient le paysage automnal. prospero traîne dans sa poche, dans ses cheveux parfois, dans le fond de ses manches surtout depuis presque quatre ans maintenant, ne la quittant que lorsqu'elle prend sa douche. c’était ainsi son seul compagnon pendant son enfermement.  SOME MUSIC TO SOOTHE YOUR NERVES + les cordes de son ukulélé vibrent sous ses doigts, pincées délicatement par ses ongles rongés alors que sa voix s’élève, délicieuse, cristalline, en anglais parfois, en gallois le plus souvent, ode à son pays, ode à sa famille. elle ne le parle pas toujours très bien le gallois, sa première langue demeurant l’anglais - avec un accent bien de chez elle -, mais quand elle chante, ça coule tout seul de ses lèvres rosées, que l’on croirait faites pour ça. en anglais elle reprend les weird sisters, son groupe sorcier préféré, sa chanson favorite étant ‘do the hippogriff’, en gallois ce sont des chants traditionnels souvent, un peu remaniés, façon folk, à la sauce margot comme elle dit en riant. l’enchantement de son public, qui ne peut le plus souvent se détacher d'elle quand elle brandit ses instruments, n’est pas tout à fait naturel, charisme et voix de vélane obligent, mais elle n’en a pas conscience et heureusement car sinon elle se retiendrait, s’abstiendrait de faire la chose qui l’adoucit le plus au monde, juste pour ne pas avoir l’impression de manipuler les autres malgré elle. INFERNO + il hante ses rêves l’incendie, elle se réveille la peau brûlante, la cuisse lancinante. c’est qu’elle a été touchée par les flammes qui leur ont enlevé gilliat. et quand elle voit la moindre étincelle, c’est ça qu’elle voit : son visage, c’est ça qu’elle entend: ses cris, c’est ça qu’elle ressent: sa culpabilité. s’ils n’étaient pas venus la chercher il serait encore là. elle comprendrait qu’on la déteste. et c’est pour ça qu’elle n’ose se plaindre quand la peau calcinée la lance plus que de raison, pour ça qu’elle ravale ses grimaces et ne dit rien. parce qu’elle mérite sa cicatrice et sa douleur, elle mérite de trembler devant les feus que l’on veut faire naître dans la cheminée maintenant que l’hiver approche. QUIDDITCH +  fan des caerphilly catapults - une des équipes galloises faisant partie de la ligue des treize -, depuis toute petite, ayant accompagné son père et ses frères à tous leurs grands matchs, les murs de sa chambre de gamine étaient assaillis par les posters des joueurs et une grande bannière au nom des catapultes a été accrochée au-dessus de son lit à poudlard. elle connaît encore les dates de leurs dix-huit victoire en coupe de la ligue par cœur, de même que leur unique victoire en coupe d’europe. les holyhead harpies sont ses deuxièmes favoris, pour des raisons évidentes: non seulement c’est une autre équipe galloise à très bonne réputation, mais en plus elle est composée exclusivement de femmes. il était tout naturel pour elle vu cet intérêt très poussé de tenter d’intégrer l’équipe de poufsouffle à poudlard, ce qu’elle fit dès sa deuxième année, occupant l’un des postes de poursuiveur pendant près de quatre ans, jusqu’à ce qu’elle ne tombe de son balai en essayant de faire une pirouette un peu trop poussée pour récupérer le souaffle. elle a passé le reste de l’année sur le banc, occupant régulièrement le poste de commentatrice. elle ignorait alors qu’elle ne remontrait plus sur un balai à poudlard puisque sa dernière année vit se dérouler le tournois des trois sorciers. MARGOT'S GARDEN + ça devait être le nom de sa boutique d’apothicaire, sa formation de deux ans s’était si bien passée auprès d’un de ceux installés sur le chemin de traverse et elle comptait ouvrir sa propre échoppe à pré-au-lard. elle était en passe de signer le contrat de bail avec le propriétaire, elle avait déjà choisi la couleur de l’enseigne - un joli bleu-vert - son petit appartement du sud de londres était plein à craquer des plantes et fioles qu’elle comptait exposer dans sa boutique. elle avait même, sans gêne aucune, entassé quelques affaires au refuge, quartier général à l'époque du club des cinq. elle était prête à partager son savoir et vivre de sa passion. et puis, c’est en quittant la boutique du chemin de traverse, pour ce qui devait de toute façon être une des dernières fois, sa lettre de démission ayant déjà été déposée en prévision de son propre établissement, qu’elle s’est retrouvée sur la piste d’un mangemort.
— ji'
quel âge avez-vous ? 22 comment avez-vous découvert le forum ? bazzart, il y a déjà un moment puisque j'y étais parmi vous en mai dernier. que pensez-vous du forum ? écrire ici avez-vous des questions ? écrire ici un dernier mot ? écrire ici voulez-vous être parrainé(e) ? ≈ oui  I love you
— personnage inventé [] ; scénario d'un membre [x] ; personnage de la saga [] ; personnage prédéfini []
©️ VIPERA EVANESCA 2016




Dernière édition par Margot Entwhistle le Lun 19 Déc - 21:14, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 15:12


i'll do better

Mae'r ffordd yn hir Ond, ambell waith, Gall rhodd Gael ei ollwng Ar dy draed
pieds nus, la gamine avance à pas de loup dans les champs, retenant le rire qui menace de filer hors de ses lèvres menues. les brins d'herbes un peu trop secs lui chatouillent la plante des pieds et elle est à bout de souffle, à force d'avoir couru derrière ses frères toute la journée. elle a gagné deux parties sur cinq, elle compte bien asseoir sa dernière victoire et remporter la palme de la journée. one of the boys meilleure qu'eux parfois, quand il s'agit de retenir sa respiration sous l'eau, ou de jouer au quidditch sur leurs balais jouets. et elle ne sait pas margot, elle ne comprendrait pas qu'on la voit différemment d'edric, alec et maverick, parce que quand elle rentre les genoux éraflés, visible sous les pans retroussés de son short en toile, elle n'a droit qu'à la même moue exaspérée de sa mère, celle que tous les gamins reçoivent, en rentrant pleins d'égratignures. une brindille craque à sa gauche et elle s'accroupit alors que le ballon vient s'écraser à quelques centimètres d'elle, éclatant sur une petite pierre mal taillée et venant éclabousser l'herbe morte d'eau fraiche. “ edric! ” margot éclate de rire et soulève sa propre munition; il ne lui en reste plus que trois et si elle a déjà abattu alec, elle ne peut toute de même pas se permettre de rater son lancer. SPLASH ses vêtements sont trempés, de même que ceux de son frère aîné et le rire guttural du cadet de la fratrie raisonne soudain, trouvant un écho partout dans cette nature pourtant ouverte, la plaine à perte de vue. maverick a gagné. ils sont désormais à égalité, le deuxième né et la benjamine. “ on est obligé d’en refaire une maintenant, c’est malin ! ” margot roule des yeux en essorant son t-shirt trempé. “ il est où alec ? ” “ j’l’ai laissé à côté de la mare ” c’est là qu’elle l’a eu, d’un ballon rempli d’eau en pleine nuque. “ vas l’chercher on rentre ” “ mais edric ” l’ainé de la fratrie secoue sa crinière blonde mal taillée, qui lui cache les yeux la moitié du temps et lève le nez. il a souvent cette moue un peu hautaine sur le visage depuis qu'il est entré à poudlard il y a deux ans. “ il va bientôt faire nuit, on rentre. ” il devine la rétorque sur ses lèvres entrouvertes et ajoute “ tu veux voir maman en colère ? elle a dit qu’on devait être à la maison avant le coucher du soleil. ” il hausse les sourcils, mais c’est moins lui et son ton qui fait se dodeliner la tête de margot. ava fait peur quand elle s’énerve, ce qu’elle essaye de ne pas faire souvent, laissant le plus souvent le soin à son mari de rabrouer les enfants à sa place, mais elle ne contrôle pas toujours et parfois la harpie vient faire hurler les bambins. au début de l’été déjà, margot a eu l’occasion de dire bonjour au bec d’oiseau de sa mère et à ses ailes écailleuses. c’est qu’en jouant au quidditch avec alec elle lui a brisé le poignet avec un cognard. elle n’a pas très envie de revoir ce côté-là de sa mère de si tôt, aussi elle finit par tourner les talons pour chercher son frangin préféré. (1984)

tu vas mettre ton nom ? ” la baguette calée en entre ses dents, la crinière bleue remontée en un chignon sur le haut de son crâne, margot relève son regard céruléen de sa lecture pour faire un clin d’œil à salmacis. c’est la conversation que tous les élèves de poudlard ont depuis la rentrée, tout du moins tous les élèves ayant, ou approchant, des dix-sept ans minimum instaurés par le ministère pour cette édition particulière du tournois des trois sorciers. pour le principe, elle va mettre son nom dans la coupe, mais elle n'y croit pas beaucoup margot, au hasard, à la chance. si elle est sélectionnée, elle avisera après, mais pour l'instant elle ne croit pas trop s'engager en jetant un morceau de papier dans la coupe. d’aucuns à sa place auraient sûrement tenté de profiter des talents divinatoires de sa meilleure amie, si ce n’est pour connaître ses propres chances de sélections, au moins pour placer les bons paris sur les noms des trois futurs champions. mais margot, elle aime bien ne pas savoir ce qu’il va se passer que ce soit, dans une heure, le lendemain, ou dans dix ans. elle aime bien le mystère, avancer dans le noir, y a un côté excitant qui la fait marrer. et puis, elle sait bien, depuis le temps, que ce n’est pas si facile que ça pour salma, qu’elle ne peut pas voir tout ce qu’elle veut, que les visions c’est capricieux et souvent flou. alors ça ne lui passe même pas par l’esprit de lui demander son avis de prophétesse sur la question. “ bien sûr. ” rétorque-t-elle avec un haussement d’épaule, en arrachant la baguette de sa bouche pour la poser sur la table de la bibliothèque. elles ont tous de deux élèves studieuses, préparant déjà leurs aspics à venir. une serdaigle et une poufsouffle en plus, rien de suspicieux à les voir là dès septembre, quand les devoirs ont à peine eut le temps de s’accumuler sur leurs bureaux. pourtant, elles ne sont pas tout à fait là pour leurs cours. “ tiens, regarde ce que j’ai trouvé… ” chourave l’aime bien, non, beaucoup: déjà parce que c’est une poufsouffle, mais aussi et surtout parce qu’elle est la meilleure élève de sa promotion en botanique. alors, il lui est assez facile de l'amadouer pour avoir accès à la réserve et emprunter des ouvrages parfois (souvent) à la frontière de sa discipline. “ on pourrait essayer d'ajouter ça au mélange de la dernière fois, non ? ” histoire que, peut-être, celui-là ne leur explose par à la figure à tous les cinq. (1994)

elle l’a pas vu venir, margot, la silhouette encapuchonnée qui s’est approchée d’elle après qu’elle ait fermé la boutique de son mentor derrière elle. elle n’aurait jamais deviné qu’on s’en prendrait à elle, malgré les disparitions du début d’année qui avaient fait la une des journaux. elle n’a pas d’intérêt particulier pour les mangemorts, pour aucun d’eux. a priori. elle ne n'a vu venir ni l’attaque, ni la poursuite. elle a résisté malgré tout, les poings serrés, la baguette brandie, résisté jusqu’à ce qu’il finisse par l’immobiliser et l’emporter vers une cave inconnue. elle ne sait même pas depuis combien de temps elle est là margot, il n’y a pas même une lucarne pour qu’elle puisse s’assurer des levés et couchés du soleil. elle ne sait pas où elle est, depuis combien de temps, ni même vraiment pourquoi. l’homme la hait elle a compris, mais c’est plus personnel que la simple méprise de son hybridité, de la mélasse de son hémoglobine couleur fraise. elle ne le connaît pas pourtant. ça la travaille, ça la taraude, elle a besoin de comprendre, de faire sens de son acharnement, faire sens de son emprisonnement. pourquoi elle ? elle se concentre sur la question les premiers jours, une dizaine, deux semaines tout au plus. ça lui permet de ne pas penser au reste, à son chat resté seul dans l’appartement, à la réunion ratée au quartier général ou au diner avec papa et maman ou au rendez-vous avec mr. thomson, le propriétaire du local qu’elle convoite pour sa boutique. elle en a même oublié prospero dans le fond de la poche de sa robe de sorcière, prospero que le mangemort a omis de lui retirer, le prenant pour une vieille branche. elle est apothicaire: ça ne l’a pas choqué plus que ça. sa baguette lui a été ôtée en revanche, de même que tout moyen de défense ou de contact. elle n’a que prospero qui se dandine sur son épaule ou s’enroule dans ses cheveux désormais sales. ça peut crocheter des serrures ces bêtes-là et elle sait que son botruc lui refuserait jamais cette faveur, mais plusieurs sortilèges protègent l’entrée de la cave et elle sait déjà qu’il serait inutile, voire dangereux, pour prospero d’essayer, sans compter qu’il risquerait de s’en rendre compte et de lui arracher son seul compagnon. elle reste rationnelle. elle réfléchit à un moyen de s’enfuir, songe pour la première fois de sa vie à utiliser sciemment son charme irréel pour persuader son geôlier de la laisser filer, mais il ne lui rend que peu visite, comme s’il craignait justement qu’elle fasse montre de ses atouts de demi-vélane. et quand il est là, il lui ôte très vite toute faculté de réfléchir, d’un endoloris ou deux, toujours un peu plus puissants, pour forcer sa résistance, petit bout par petit bout. et ça marche, parce qu’elle a appris à retenir ses cris, mais les larmes perlent au coin de ses yeux et font la course sur ses joues. il semble bien la connaître, son bourreau, comme quelqu’un qui l’aurait étudiée attentivement avant de venir la chercher ce soir-là, dans une ruelle perpendiculaire au chemin de traverse. au bout d’un moment, la créature indépendante qu’elle est, commence à espérer qu’on vienne la chercher. commence à se reposer sur autrui, constatant sa propre incapacité. commence à espérer qu’on ne l’ait pas oubliée, qu’on sache la retrouver. “quelqu’un va venir” murmure-t-elle à l’intention d’un prospero évidemment incapable de lui répondre. (1997)
le rire d'arsenius résonne dans les couloirs de poudlard - elle lui a déjà dit qu’il était pas assez serpentard à être si bruyant, si honnête, si…lui. les grosses bottes de salma martèlent le sol de pierre, neptune le chat d'edom rôdant autour de ses jambes comme s'il lui appartenait. y a l’ton rieur de gilliat perdu quelque part dans tout ça et la voix remplie d’excitation d’edom qui propose ses plans, en vrai petit meneur. et dans son microcosme, elle est bien margot, autour d’une table à papoter avec la bande, dans la forêt interdite pour récupérer un ingrédient, dans la salle sur demande pour leurs expériences, à écouter leurs formules arithmantiques et essayer de déchiffrer les runes tracées par ses camarades, dans les cuisines au milieu de la nuit pour se récompenser de leurs efforts. les doigts entrelacés avec ceux un peu rêches d'arsenius, leurs jointures à tous les deux éclatées et le même sourire sur les lèvres, et salmacis dans son dortoir, ou qui l’aide à se teindre les cheveux dans la salle de bain des préfets dont elle a piqué le mot de passe au capitaine de son équipe de quidditch. et puis y a les virées à pré-au-lard avec edom et son myocarde qui s'excite et les bruns d’herbe du parc lancés à la figure de gilliat. parfois, elle sortait son ukulélé et s’mettait à chanter, comme ça parce qu’elle avait envie, parce qu’ils la rendaient heureuse tous autant qu’ils étaient. elle était belle sa vie.
si elle pense à quelqu’un pour venir la sauver, c’est bien à eux. le club des cinq avant même sa fratrie. salma, gilliat…arsenius et edom ? encore faudrait-il qu’arsène soit revenu. encore faudrait-il qu’edom lui ait pardonné d’avoir heurté un peu plus que sa fierté. c’est leurs visages qu’elle voit dans ses rêves, comme ses cauchemars, les voyant enfermés avec elle, le club des cinq réunis dans les pires circonstances qui soient. et puis ça lui traverse l’esprit. soudain, l’idée terrible qu’elle n’est là que pour attirer l’un d’eux, que pour le piéger. et elle se met à prier pour qu’ils ne viennent pas, aucun d’eux. qu’ils ne se fassent pas prendre dans la toile savamment tissée par le mangemort. mais bien sûr ça n’arrive pas, bien sûr on ne considère même pas un instant l’idée de la laisser derrière. et on finit par la retrouver et par l’arracher à sa prison, dans le feu, dans le sang. dans les larmes et l’amertume. dans la mort de gilliat. dans la destruction de salmacis. dans la rancœur d’arsène, revenu finalement. dans l’amputation du club des cinq. et sa culpabilité qui n’a d’égale que celle d'edom, après qui le mangemort en avait vraiment. (1997)
© VIPERA EVANESCA 2016



Dernière édition par Margot Entwhistle le Lun 19 Déc - 21:36, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 15:25

le pseudo I love you
par contre, l'avatar est déjà tenté par astoria greengass du coup, il faudrait que tu changes ou alors il y aura compétition et ça sera à la meilleure fiche
en tout cas, bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 15:44

merci
alors effectivement on m’a fait remarqué que josefine était déjà tentée quand j’l’ai proposée pour margot, mais après réflexion je me suis dis que j’allais tenter la compétition parce que je suis tombée amoureuse du combo et j'ai du mal à trouver quelqu'un que j'aime autant et qui colle à margot, donc voilà, j’suis désolée, c’est pas du tout mon genre la compétition normalement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 15:51

je peux comprendre, c'est difficile de trouver un visage quand on a un en tête. (j'me permets quand même de glisser des noms comme dakota fanning, freya mavor ou de chercher des petites blondes pas trop connus en mannequin m'enfin, j'me permets quand même d'aller préciser à l'autre joueuse du coup et bonne chance pour la compétition !I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 594
IDENTITY : melaluly (mélanie)
FACE & CREDITS : suki waterhouse, faust (av) laurie d'amour (image profil)
MULTINICKS : none

AGE : vingt-quatre ans
BLOOD STATUS : aussi pur que possible, cause de ses privilièges comme de ses tourments
CIVIL STATUS : fiancée, instrument d'une ambition qui n'est pas sienne. subir et consentir voilà ce qui lui reste mais son coeur a décidé de lutter pour son véritable amour nathanaël
JOB : médicomage, elle sauve tous ceux qui peuvent l'être avec le sentiment d'être utile, à défaut de savoir comment se sauver elle-même
HOGWARTS HOUSE : la patience mêlée à l'intelligence ne pouvait aboutir qu'à serdaigle
MAGIC WAND : vingt-trois centimètres, bois d'if, symbole de sa sagesse contient en son cœur une aile de fée. sa baguette est prédisposée aux soins de guérison.
PATRONUS CHARM : un cygne, majestueux et élégant. d'une beauté pure mais d'un caractère fort, il lui correspond bien.
MARAUDER'S MAP : ste mangouste
POINTS RP : 1382

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : jamais essayé en réalité, paroles oui.
COLOR OF MY LIFE : lightseagreen
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 16:04

excellent choix de scenario en le lisant, j'ai adoré le personnage et les différents liens dans le club
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 2706
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : amber ; queen clunnis (av) ; myself (profil)
MULTINICKS : lavender ; rhea ; isla

AGE : twenty-six winters which freeze her blood.
BLOOD STATUS : purity that flows through her veins.
CIVIL STATUS : black widow. wife in mourning. engaged to his alter ego, rabastan. interested in the eldest of the lestrange.
JOB : formerly potionist in the department of mysteries. she has recently taken the reins and has become the director. the first woman to run this department and one of the youngest without a doubt.
HOGWARTS HOUSE : ravenclaw, a destiny for the descendant of rowena.
MAGIC WAND : carved in ash wood. it measures twenty-seven centimeters, rather rigid. in his heart, a werewolf fang. predisposed to hexes.
PATRONUS CHARM : so silver filament emerges from her wand. she has never succeeded in producing one.
SPECIAL CAPACITY : none, to her greatest regret.
MARAUDER'S MAP : somewhere between home in ireland, hogwarts and the lestrange's manor.
POINTS RP : 2234

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #990033
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 16:05

bienvenuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/
avatar
SPELLS : 814
IDENTITY : despoina, laïla.
FACE & CREDITS : christina nadin, @myown/gifs:@altesse.
MULTINICKS : oreste.

AGE : in her twenties already.
BLOOD STATUS : she doesn't give a damn.
CIVIL STATUS : catcher in the rye.
JOB : former hit witch (in training). now a fugitive, a protector for those in need.
HOGWARTS HOUSE : proud to be a gryffindor, home of the bold and the brave.
MAGIC WAND : larch wood, dullahan hair, predisposed for offensive spells.
PATRONUS CHARM : a red fox.
SPECIAL CAPACITY : a lot of stamina and fighting spirit (mostly athletic abilities).
MARAUDER'S MAP : nowhere to be found. on the run.
POINTS RP : 1229

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : yes, both
COLOR OF MY LIFE : some sort of violet.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 16:55

depuis quelques jours,
j'suis sur un petit nuage.
on a l'occasion de discuter un peu par mp déjà
comme je l'ai dit à la joueuse d'arsène, vous me rendez du rêve et c'est vraiment au-delà de mes espérances.
donc je te remercie encore une fois d'avoir pris mon scénar'.
j'suis émue - voilà (LE PERE NOEL EXISTE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 17:35

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 20:41

ce choix de scénar
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 20:45

merci beaucoup à tous

salma, merci à toi pour ce scénario magnifique auquel j'espère faire honneur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 21:24

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Sam 17 Déc - 23:51

t'es belle toi, puis le scénario, et la bouille. I love you
bienvenue chez nous et bonne chance pour cette fiche. si jamais tu as des questions, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Dim 18 Déc - 0:02

merci beaucoup

et lydia graham ce choix de malade
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 319
IDENTITY : silvia
FACE & CREDITS : jake (c) kidd
MULTINICKS : sid & lev
AGE : vingt ans.
BLOOD STATUS : sang-mêlé, mère française sang-pur, père anglais (décédé, mangemort de la première guerre) descendant de moldus.
CIVIL STATUS : célibataire, instable émotionnellement.
JOB : ancien joueur de quidditch exclu pour dopage, il a passé quelques mois en france avant de se dédier à la médiation auprès des créatures magiques. il effectue des missions ponctuelles de contact et dialogue avec les vampires et géants.
HOGWARTS HOUSE : slytherin bitches.
MAGIC WAND : bois de hêtre, larme de phoenix, vingt-trois cm, douée pour les sortilèges informulés.
PATRONUS CHARM : un renard qui ne se matérialise pas toujours.
MARAUDER'S MAP : london/liverpool/uk
POINTS RP : 846

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.) Lun 19 Déc - 10:06

bienvenue I love you I love you
je ne peux qu'approuver le choix, de scenar et d'avatar! mon dc saul a un lien fort avec le club, faudra qu'on discute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: rhodd (m.s.e.)

Revenir en haut Aller en bas

rhodd (m.s.e.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» rhodd (m.s.e.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: les dossiers sous-scellés :: aux oubliettes-