AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(A7) aimer c'est ce qu'y a d'plus beau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 5811
IDENTITY : .wings (laurie)
FACE & CREDITS : dasha s. - myself (av), myself (manips)
MULTINICKS : nate, l'amoureux transi.

AGE : dix-sept ans de vie en ce monde. sept ans qu'elle foule cet univers, ce monde pleins de magie qui fait tant rêver.
BLOOD STATUS : née-moldue. son sang est rouge, tout aussi fluide que celui des autres, mais pas accepté.
CIVIL STATUS : il y a lui, quelque part dans son coeur, c'est encore incertain. elle ne sait pas. et puis il y a elle, souvenir d'une romance passée, qui n'avait jamais vu le jour mais hante ses pensées. alors elle est seule.
JOB : ménagère au camps des insoumis, aidant parfois les guerisseurs.
HOGWARTS HOUSE : jaune et noir, couleurs fièrement portés pendant six années, s'accordant avec elle et son attitude. un honneur, du passé.
MAGIC WAND : en bois d'acajou, avec des ailes de fée, mesurant vingt centimètres.
PATRONUS CHARM : s'il avait une couleur, il serait aussi roux que ses cheveux, aussi sauvage qu'elle mais en apparence innocent. un renard, son image.
SPECIAL CAPACITY : aucun, c'est une sorcière tout ce qu'il y a de plus banale.
MARAUDER'S MAP : vagabonde, en recherche de ses proches
POINTS RP : 5801

MessageSujet: (A7) aimer c'est ce qu'y a d'plus beau Lun 20 Fév - 3:42

Animation VII,
aimer.


Aimer, c'est ce qu'y a d'plus beau, enfin, c'est ce que tout le monde te dit. Toi, tu n'y crois pas trop. Ou bien, tu es trop novice pour comprendre. Dans le fond, tu es curieuse, tu veux comprendre ce sentiment qui prend part aux autres. Tu veux, toi aussi, sentir des lèvres contre les tiennes, sentir une main se glisser dans la tienne avec tendresse. Parce qu'aimer, c'est monter si haut. Alors tu les regardes, ces couples amoureux. Tu les étudies. Tu la voir elle, rougir sous le regard de l'homme qu'elle aime. Tu le vois lui, la faire tourner dans ses bras, comme si elle ne pesait qu'une plume. Et toucher les ailes des oiseaux. Apparemment. Tu le vois lui, tourner en rond en attendant sa belle. Elle est hors du camp, elle chasse. Il a peur pour elle, cela se lit dans ses yeux. Puis finalement, elle arrive, et son dos se relâche. Tu les vois s'enlacer, s'embrasser, s'aimer. Homme, femme, peu importe, le sexe de la personne. Tu vois des amis s'enlacer, des hommes s'embrasser, des femmes s'éloigner, main dans la main. C'est universel après tout, aimé, c'est ce qu'y a d'plus beau.

Tu cherches dans ta mémoire, un moment où tu as vécu ce genre de choses. Mais tu doutes, après tout, qui pourrait aimer une mudblood comme toi ? Qui pourrais vouloir te choisir, toi, au lieu d'une autre ? Tu n'as même pas la garantie de survivre à la fin. Alors oui, aimer, c'est voler le temps. Certains sont dans leur bulle, on dirait qu'ils ont oublié que derrière leurs protections, des innocents étaient en train de mourir. Outre ça, au camp beaucoup s'aiment. Alors au final, aimer, c'est rester vivant ? Tu ne comprends pas.

Il s'assoit à côté de toi. Pour une fois, il ne dit rien. Il n'y a rien à dire de toute manière, n'est-ce pas ? Et pourtant, tu tournes la tête vers lui. Et il fait de même, te fixe avec ses yeux verts. Tu sens tes joues chauffer. Mais pourquoi ? Pourquoi rougir devant cet idiot ? Vous ne vous aimez pas tous les deux. Pourtant, quand tu fixes son regard, tu n'es plus pareille. Puis il baisse les yeux sur vos mains, tu ne comprends pas avant qu'il ne vienne saisir la tienne. Et d'un coup, sa chaleur t'irradie, sa douceur te perturbe. Mais il ne la lâche pas, comme si c'était le seul moyen de se sentir vivant et brûler au cœur d'un volcan. Ce mélange d'émotions est nouveau. Tu tournes la tête pour fixer le lac, tenter de reprendre contenance. Il t'a perturbé, a changé sa façon se faire, et d'être. La veille encore, vous vous disputiez pour des broutilles, et aujourd'hui, il prend ta main, comme s'il était ton amant. Puis tu te dis que peut-être, aimer, c'est c'qu'y a de plus grand. Mais Justin, t'aimer ? C'est sur réel. Vous n'êtes que des amis, peut-être. Tu ressens le besoin de retirer ta main, la peur te prenant. Mais soudain, tu réalises qu'il tremble un peu. Bien sûr, il fait mine de rien, Justin et sa foutu fierté, tu connais. Alors peut-être, qu'aimer, c'est plus fort que tout. Dans le fond, t’espère un peu qu'il tienne à toi, que toi aussi, tu peux compter pour quelqu'un.

Le soleil se couche, t'a l'impression d'être dans une des séries romantiques que tu regardais quand tu n'étais qu'une enfant, loin de la magie, loin de la guerre. Le cadre idyllique, les acteurs jouant le rôle qui leur a été donné avec panache. Tu ne dis rien, il n'y a pas plus à dire que depuis son arrivée. Ils disent qu'aimer, c'est donner le meilleur de nous. Pourtant, le brun n'a jamais fait d'effort envers toi. Hors, vous avez grandi, vous vous battez maintenant. Vos querelles d'enfants devraient être loin. Pourtant, du haut de vos dix-sept ans, vous ne restez que des gamins au fond.

Il prononce ton prénom, tu te remets à le fixer. Tu le connais sous toutes ses facettes, mais celle qu'il aborde te fait peur. Il n'est pas comme d'habitude, il semble être hésitant, perturbé. Puis, il fait la chose la plus improbable de toutes vos vies, celle qui dépassait la limite entre vous. Il t'attire vers lui, tu es presque sur ses genoux. Tes joues chauffent encore, et ton regard est rempli d'incompréhension. Pour peu, il te ferait peur. Ta main finie sur sa poitrine, là où se cache son cœur que tu pensais de glace. Aimer et sentir son cœur. Puis vos lèvres se rencontrent, et tu cesses de réfléchir. Tu es d'ailleurs bien trop surprise pour réagir. Tu n'as jamais fait ça, ta seule expérience de "couple", ce fut Ernie. Et encore, jamais vous n'aviez dépassé ce stade. Il se recule, et te fixe mal à l'aise. Tu sens son cœur battre plus fort sous tes doigts. C'est donc ça, alors ? C'est presque trop beau pour être vrai. Mais tu ne peux t'exprimer par la parole. Tu n'arrives même pas à prononcer un mot. Tes lèvres picotent encore du contact avec les siennes. Puis finalement, tu te décides à te laisser aller, à aimer pour avoir moins peur. Peur du froid, peur de la guerre, peur de mourir. De ne jamais compter pour quelqu'un. Peur de finir seule. C'est toi qui franchis la limite cette fois. Ta main libre se glisse dans sa nuque, et tu poses tes lèvres sur les siennes.

Tu te réveilles d'un coup, dans un grand sursaut. Ton cœur bat tellement vite que tu as peur de faire une attaque. Tu sens ton corps chercher la fraicheur alors tu poses tes pieds sur le sol et tu glisses ta tête dans tes mains, poussant un sourire à fendre l'âme. Tu le sais, tu t'en souviens de ce rêve qui te perturbe. Alors que tu te redresser, tu poses tes doigts sur tes lèvres. Tu peux encore sentir le contact, tu les sens picoter, et tu rougis. D'incompréhension, mais surtout de gêne. Tu ne sais pas ce que ça signifie, c'est l'amour dans le camp qui te fait cet effet. Pourtant, alors que tu sors de ta tente pour prendre l'air, tu le vois au loin. Tu te sens rougir de honte, mais ne bouge pas. Puis ton regard est attiré par un couple, exposant son amour aux yeux de tous. Et dans ton esprit, tu revois son regard à lui. Et tu souris, comme une idiote, tu comprends quelque chose, enfin, tu commences à comprendre. Ça ne sera peut-être pas réciproque, mais tu sens que bientôt, tu comprendras ce que signifie Aimer.
(c) naehra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://des-astres.tumblr.com/

(A7) aimer c'est ce qu'y a d'plus beau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Conte de fée : (je suis certain qu'elles vont aimer ..........)
» Est-ce possible d'aimer plus le jogging que la bouffe?
» Une moto qui m'a fait aimer la moto : GSXR
» Raz le bol de faire semblant d'aimer!!
» Faire aimer l'obstacle par son poulain...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: Weasleys' Wizard Wheezes :: animations-