AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Stay here - Mickey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 657
IDENTITY : Marine
FACE & CREDITS : Kate Harrison by faustine / icarus
MULTINICKS : Dimitri

AGE : 28 ans
BLOOD STATUS : Sang-mêlé
CIVIL STATUS : Louve solitaire, effrayée par trop de proximité.
JOB : Potionniste à Ste Mangouste
HOGWARTS HOUSE : Gryffondor
MAGIC WAND : Un manche en bois de cerisier symbolisant sa force, renfermant une larme de licorne. Une taille de 18cm en fait une baguette prédisposée aux sortilèges de guérison.
PATRONUS CHARM : Un jeune renard polaire
SPECIAL CAPACITY : Lycanthrope
MARAUDER'S MAP : Cachée dans le Magicobus de Mickey
POINTS RP : 403

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : Uniquement les dialogues, si vous souhaitez.
COLOR OF MY LIFE : #cc6600
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Stay here - Mickey Sam 18 Mar - 8:23


@Mickey Crabtree


Se cacher, encore et toujours. C'était ainsi que la vie de Lyndia semblait se dérouler. Toute sa vie, elle avait appris à se cacher, à cacher son don, plus proche de la malédiction que du don à proprement parler. A Poudlard, elle avait appris à se cacher pour ne pas effrayer. Se cacher pour ne pas être démasquée. Mais tout le monde savait, alors c'était surtout devenu se cacher pour ne pas blesser. Une fois la potion tue-loup maîtrisée, Lyndia avait cru qu'elle pourrait enfin vivre hors de l'obscurité. Elle y croyait encore. Mais tout avait basculé. Rémus était venu, l'avait convaincue. Alors elle avait fui la meute, pour rejoindre l'organisation qui lui semblait juste, qui semblait se battre pour la bonne cause. Elle avait quitté une meute qui ne voulait pas vraiment d'elle pour rejoindre un camp qui n'en voulait pas plus. Lyndia, du fait de sa condition de Lycan, avait été jugée comme trop instable pour avoir le droit d'entrer dans le camp. Elle pouvait aider, mais de loin. Rebut de la société, Lyndia sentait parfois le poids de la vie lui peser. Heureusement, il y avait Rémus, Dora et Mickey. Probablement que sans eux, Lyndia serait morte. Fuir la meute n'était pas une chose anodine, il lui avait fallut beaucoup de courage (ou de folie) pour le faire. Désormais, elle  vivait avec une cible au dessus de la tête, avec le mot traître planant au dessus de son corps. Mais elle était certaine, elle arrivait à s'en persuader, malgré les doutes et les menaces, qu'elle avait pris la bonne décision. Elle y croyait vraiment, même quand tout espoir d'avenir s'envolait.

Torturée par ses démons, mais aspirante à une vie un peu moins malheureuse, Lyndia restait une force de la nature. Elle s'efforçait d'aller de l'avant, de ne pas se laisser abattre (au sens propre comme au figuré) car il y avait encore des personnes qui comptaient sur elle, qui avaient besoin d'elle et qui peut être, croyaient en elle. Et elle avait cette dette envers Mickey. Jamais elle ne le laisserait tomber. Si elle était encore dans ce monde aujourd'hui, c'était très probablement en grosse partie grâce à lui. Son magicobus était devenu sa planque, son QG, son antre. Parfois, elle n'en sortait pas pendant des jours. Prostrée, fuyante, perdue, terrifiée. Elle prenait soin de n'en rien laisser paraître, mais il lui semblait que Mickey était loin d'être duppe. Après tout, dans ces moments là, il était souvent aux premières loges. Fort heureusement, il n'avait jamais fait l'affront d'en parler à la brune. Elle ne voulait pas lui montrer ses faiblesses, même s'il les devinait. Elle devait être plus forte, pour lui, pour lui rendre au moins la moitié de ce qu'il avait pu lui donner. Lyndia sourit tristement, assises sur un muret de pierres grisâtres. Elle l'attendait, Mickey. Il lui avait proposé de la retrouver ici, aujourd'hui, pour discuter, se changer les idées, loin du reste, loin des sorciers, loin des ennuis. Lyndia en avait été enchantée, l'idée même de quitter le chaos quelques instants, aussi proche restait-il, lui avait tout de suite énormément plu. Elle vit alors arriver Mickey, au loin, de sa démarche rapide. Elle lui adressa un signe de la main pour lui indiquer sa présence, un sourire fendant son visage de part en part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 153
IDENTITY : manon / soft parade.
FACE & CREDITS : joseph gilgun / balaclava, kidd.
MULTINICKS : none.

AGE : thirty five years old.
BLOOD STATUS : muggle-born.
CIVIL STATUS : single.
JOB : knight bus' driver.
HOGWARTS HOUSE : gryffindor.
MAGIC WAND : holly wood, dragon ventricle, thirty two centimeters.
PATRONUS CHARM : a coyote.
SPECIAL CAPACITY : none.
MARAUDER'S MAP : unavailable.
POINTS RP : 151

MessageSujet: Re: Stay here - Mickey Mar 11 Avr - 17:54

Au regard de Nan, Mickey est devenu un inconnu ; son existence, rayée de sa mémoire. Paddy et Donella y ont leur place, une place de choix même. Elle se souvient très bien de son oncle et sa tante : un couple qui s'aimait follement, mais dont aucune des prières pour enfant ne fut entendue. Pourtant, ils ont eu un fils, et ce fils rôde justement non loin du lieu où Nan a été déposée par Remus, juste après la pratique d'un sortilège d'amnésie sur elle. Cet endroit : le Lovat Arms. Un petit pub du quartier Dennistoun de Glasgow, typiquement moldu, gaélique, tenu par un vieux copain de la famille, Malcolm Muirhead. Célèbre pour son grand cœur, Malcolm accueillit Nan chez lui, dans un appartement modeste juste au-dessus de son bar – l'idéal, selon lui. Le week-end, elle descend pour donner un coup de main pendant le service. Au-delà de l'argent de poche, elle gagne de quoi occuper son esprit, détestant se retrouver seule avec elle-même depuis l'accident. « J'ai trop chialé » confia-t-elle, un soir, à Malcolm. Pour une gosse de 17 ans, Nan a déjà trop morflé. Michael se repose sur l'instinct de survie des Crabtree, sur-développé, à la façon d'une bande de loups. Sa cousine va s'en tirer : point barre. Il passe parfois « la voir ». Au sens littéral du terme. Elle ne l'avait jamais calculé, jusqu'à samedi dernier, où elle vint à sa table pour lui poser deux-trois questions sur un de ses tatouages qui l'intriguait. L'hirondelle sur le dessus de sa main droite. Son père, son oncle et son grand-père – du peu qu'elle connaît de lui – possédaient tous le même. Dans un sourire, Mickey répondit qu'elle n'était pas la seule à venir d'une famille nomade. Voilà pourquoi il conseilla à Lyndia de le rejoindre par ici : lui présenter le « pourquoi » de son engagement. Et boire à l’œil (on ne se refait pas). Si Lyndia lui montre, tous les jours, sa reconnaissance – dont il est le premier étonné : le remercier ? pourquoi ? dans le fond, il n'a pas foutu grand chose, si ce n'est lui ouvrir les portes de son magicobus –, il souhaite en faire de même. Assurer ses arrières sur le champ de bataille, c'est surfait, s'amusa-t-il à lui dire mardi dernier. Aussi, il préfère lui payer un verre. Ok, l'alcool n'allait pas résoudre tous leurs problèmes, l'alcool n'en résoudrait même aucun, mais adoucirait au moins leurs âmes le temps d'une soirée. Lyndia en a besoin. Lyndia a besoin de sourire, quand tout autour d'elle n'est plus que larmes et cris. Mickey irait jusqu'à raquer pour accomplir sa mission. En théorie, pas besoin d'en arriver là, Malcolm se chargerait de régler la note. Une chance pour le sorcier qui, d'un point de vue moldu, est plus pauvre que pauvre. « Par tradition », peut-il ironiser ; les gitans souffrent d'une réputation de merde auprès de leurs congénères, si bien que ces derniers pensent chacune de leur voiture volée ; Michael exagère, « à peine », en abordant le sujet.

Quand il se pointe enfin, il repère tout de suite Lyndia. Sa présence le fait sourire instinctivement. Il presse le pas, jette sa cigarette derrière lui. Une fois à sa hauteur, Mickey se penche pour embrasser sa joue. « Hé, little wolf, ça va ? » Un sourire aux lèvres, il se redresse, pivote et siffle son chien qui s'avance vers eux d'un pas boiteux, lourd. « Rich a insisté pour être de la partie. » Le croup se frotte à la jambe de Lyndia, quémandant affection et tendresse – comme s'il en manquait, Michael le soupçonne d'être secrètement amoureux de la sorcière. « Tu vois pourquoi, maintenant ? T'as la cote » dit-il en pouffant de rire. Il s'installe lui-même sur le muret, juste à côté d'elle, puis passe son bras autour de ses épaules fines, pointant son index tatoué vers la porte d'entrée du Lovat Arms. « On va là. » Il tourne la tête vers elle pour la détailler un moment, son sourcil droit arqué. « Tu me fais confiance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stay here - Mickey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Stay Gold Emerica .
» MICKEY, Minnie et tous ses amis !!!
» Le swing de Mickey Wright
» BLVD skateboards Stay In Front
» Mickey star du X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback-