AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

TC GROUPE 4.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1989

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: TC GROUPE 4. Mar 28 Mar - 22:39

- remus, nymphadora, adrian, mathilda, parvati.

une menace en cache une autre, puis une autre encore. @remus lupin et @nymphadora tonks effectuent un travail efficace pour se débarrasser des inferi. non loin d'eux, d'autres sorciers propulsent au loin les créatures et leurs alliés, sbires de voldemort. mais ils ne gardent pas l'avantage bien longtemps. un sorcier se fait dévorer sous leurs yeux par les bêtes, un autre se fait traîner sur plusieurs mètres, les entrailles se découvrent, les monstres avancent, l'étau se resserre et les chances de s'échapper s'évanouissent.
mais oui, une menace en cache une autre, puis une autre encore. et alors que les amants sont encerclés, un froid vient étouffer les flammes jaillissant du bout de leurs baguettes. ce froid leur lèche l'échine, faisant grimper des frissons sur leur peau ardente. les inferi s'arrêtent presque, quand d'autres créatures interviennent, leur longue cape noire engloutissant tous les derniers espoirs qu'il restait sur leur passage.

quelques sorciers ont choisi la fuite quant à eux, parmi ceux-là @adrian pucey, @mathilda moreau et @parvati patil. ces sorciers haletant se battent contre tout ce qui se dresse devant eux afin de pouvoir en échapper, et non pas de les vaincre. en revanche, ils sont ralentis par ce froid s’immisçant dans leurs poumons également. le danger ne fait que se multiplier, mais ils ont une chance de sortir encore.

droit devant eux, la liberté. mais à quelques mètres, des détraqueurs, à quelques mètres, des inferi, à quelques mètres, des alliés encerclés par ces deux ennemis. feront-ils ce qui est en leur pouvoir pour aider leur prochain ou les laisseront-ils à leur sort ? le loup et le caméléon pourront-ils se défendre face à tant d'assaillants ? continueront-ils à battre le long sentier vers la liberté tangible ou rejoindront-ils le raccourci vers la liberté éphémère ?




(rappel : nymphadora ne pourra poster qu'à sa validation, bien entendu).


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 866
IDENTITY : red strings (manon)
FACE & CREDITS : alycia debnam carey. @wildbeast. (avatar, bazzart)
MULTINICKS : coré et marla.
AGE : vingt-et-un ans, quelques années qui saupoudrent, effleurent parfois le temps des autres.
BLOOD STATUS : de sang-mêlé, c'est un mélange homogène qui se distille dans ses veines, le sang bleu français et le noir écossais.
CIVIL STATUS : pucey mais c'est une love story d'amours impossibles.
JOB : ancienne étudiante en soin aux créatures magiques, elle a tout quitté, un soleil se levant, pour aller le suivre jusqu'en grande-bretagne avant qu'il ne s'y couche définitivement.
MAGIC WAND : taillée dans le bois du peuplier et d'une longueur de dix-neuf centimètres, la baguette de mathilda contient en son coeur une larme de licorne et est prédisposée aux sortilèges informulés.
PATRONUS CHARM : un raton laveur.
MARAUDER'S MAP : le campement des insoumis.
POINTS RP : 499

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Lun 10 Avr - 21:59


elle l'a suivi sans réellement réfléchir, l'enfant vierge de violence.
elle n'est que ce qu'il est dans la cohue. elle l'a appelé à l'aide et il est venu la chercher, alors elle le suit, aveuglément. elle l'a suivi jusqu'à ce qu'il s'arrête.
faire face aux autres. à la mort qui arrive et s'imprègne de leurs peaux avec violence. elle glisse au travers des tissus et déchire l'épiderme de frissons tandis que mathilda regarde autour d'elle avec les yeux apeurés d'une bête sauvage prise au piège. elle tenait la main de pucey,
la lâche dorénavant pour pouvoir se défendre. devant elle,
la mort. derrière elle, les morts. elle le regarde avec insistance de longues secondes tandis que l'étau se resserre autour de leur petit groupe.elle aperçoit au loin remus et tonks, pris au piège également. les inferi se dressent devant eux et la peur au ventre la tiraille. elle ne connaît que trop bien les créatures avides de sang. elle les a déjà fuies en arrivant ici.
et la française ne sait que trop bien que ce sont des créatures qui ne craignent rien.
autour d'elle, les flammes que les inferis fuient. avides de sang et de corps,
de certains qui s'étalent à même le sol, viscères qui coulent la vue du corps traîné au sol lui arracherait presque un haut-le-coeur. et puis,
elle regarde un instant adrian, peu sûre d'elle, lui glissant rapidement.
« les inferi évitent les flammes. protège toi comme ça. »  elle s'éloigne un peu de lui, faisant face à l'armée de bêtes face à eux, brandit sa baguette et hurle parmi l'horreur « incendio ! » créant un léger mur de flammes entre eux et leurs assaillants. à peine a-t-elle eu le temps de jeter son sort que le froid s'intensifie, et que d'autres menaces se glisse au delà de sa muraille éphémère. et mathilda rejoint adrian, cherchant du regard une quelconque issue, une quelconque façon de sortir du campement, sans pour autant pouvoir se résoudre à abandonner les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 272
IDENTITY : serenade in blue (camélia)
FACE & CREDITS : neelam, bé(bé) ♡ (avatar) bé d'amour (profil)
MULTINICKS : aucun.

AGE : dix-sept ans.
BLOOD STATUS : mêlé, quelle importance.
CIVIL STATUS : déboussolée. elle ne sait plus où donner de la tête.
JOB : étudiante en fuite.
HOGWARTS HOUSE : gryffondor.
PATRONUS CHARM : un tigre.
MARAUDER'S MAP : campement des insoumis.
POINTS RP : 567

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Mer 12 Avr - 13:08

Parvati, elle voit les gens s'enfuir, d'autres se battre. Elle, elle a préféré abandonner le campement pour reprendre son souffle. Elle délaisse probablement une victoire, mais c'est pour mieux gagner la guerre. Elle justifie sa lâcheté de cette façon. Mais alors qu'elle se fraye un chemin entre les arbres, son regard se pose sur des alliés, des amis, à qui on ôte la vie d'une manière particulièrement ignoble et insupportable. Elle plaque ses mains contre sa bouche pour étouffer un hurlement d'horreur à la vue de ces entrailles et du sang qui coule. Elle ne peut plus rien faire et cette idée la ronge, mais elle doit continuer. Elle n'a plus le choix, au risque qu'on lui réserve le même sort. Elle regarde une dernière fois ces corps inertes, de chaudes larmes roulant le long de ses joues rougis par l'émotion, alors qu'elle s'élance à nouveau, tentant d'échapper aux inferis.  
Le combat devient à nouveau inévitable. Elle balaye l'endroit du regard et aucune issue ne semble possible. Surtout pas quand Remus et Nymphadora se battent. Parvati s'apprête à les rejoindre, à lever sa baguette à leurs côtés, mais un vent étranger lui glace à présent le sang. Un long frisson désagréable lui parcourt la colonne vertébrale et elle se crispe à la vue des détraqueurs qui se joignent à la fête. Elle tremble à l'idée de perdre ses souvenirs heureux, son seul échappatoire en ces temps douloureux. Elle peine à garder son calme quand la pensée de sa sœur Padma la frappe sans crier gare. Elle y pense à en baisser sa garde. Une faiblesse qu'un de ces monstres abominables ne lui pardonnera pas. Il s'approche, amenant l'hiver à côtés, et s'arrête tout près de l'indienne qui n'arrive plus à bouger. Elle se sent prise au piège, comme un gibier en temps de chasse. Elle se voit déjà mourir alors qu'il commence à se nourrir de son âme. Elle voit partir des morceaux d'elle-même. Des souvenirs qu'elle ne reverra jamais. - EXPECTO PATRONUM, qu'elle hurle pour tenter de le repousser, mais seul un filet de lumière s'échappe du bout de sa baguette. Pas assez suffisant pour mettre un terme à son supplice. A croire que Parvati a écoulé son stock de pensées heureuses et que cette danse macabre sera probablement sa dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Mer 12 Avr - 17:51

(citées : @nymphadora tonks et @parvati patil)

Voyant les corps qui s'agitaient autour d'eux, Remus ne put s'empêcher de se demander égoïstement pourquoi il avait remis les pieds au campement ce soir, pourquoi, au lieu de retourner au magicobus avec Nymphadora, avait-il fallu qu'ils reviennent ici et la mettent en danger. Mais rapidement, toute pensée parasite disparut de son esprit. Si Remus pouvait avoir des lacunes, celle de ne pas être un homme de combat n'en faisait pas partie. Lâchant la main de Nymphadora pour lui laisser toute liberté de mouvement et lui permettre de combattre pleinement, il ne retint à aucun moment son regard de vriller en sa direction, s'assurant par la même occasion que tout allait bien. Le bout enflammé de sa baguette se dirigeait tantôt vers la droite, tantôt vers la gauche, essayant de couvrir une surface maximale pour brûler les inferis ou, à défaut, les faire reculer. Il tentait comme il le pouvait de faire omission du spectacle macabre qui se déroulait autour d'eux. Il ne voulait voir ni les corps effondrés et malmenés, ni le sang qui colorait le centre du campement d'un rouge écarlate qui se teintait, seconde après seconde, d'une nuance boueuse. Incapable d'ignorer que ses nerfs lâcheraient tôt ou tard, Remus repoussait comme il le pouvait l'échéance du craquage qui balançait au-dessus de sa tête, comme une épée prête à s'enfoncer dans son crâne. Ses mains ne tremblaient pas – elles ne tremblaient plus, des années maintenant après le premier combat qu'il mena avec l'Ordre. Ainsi ses sorts pouvaient-ils atteindre leur cible plus aisément et, parmi les cadavres innocents, tombaient les ensorcelés. Il jonglait alors avec les sorts comme l'aurait fait un homme de cirque avec ses balles, craignant de voir son spectacle s'effondrer à ses pieds. Mais l'homme de cirque possédait sur Remus l'avantage que seules les huées de son public l'atteindraient, quand le sorcier risquait sa vie.

Jetant un nouveau regard en direction de sa femme, Remus aperçut derrière elle le visage déchiré par les larmes de Parvati Patil, les mains collées sur sa bouche, comme si elle tentait d'étouffer un hurlement. Elle était à plusieurs mètres de distance, dix, peut-être quinze, et si le son de ses larmes ne lui parvenait pas au travers des cris qui secouaient le campement, il n'avait aucun doute quant à leur présence. Près d'elle, une silhouette noire s'avançait dans une lenteur malveillante, prête à ouvrir sa gueule invisible pour aspirer l'essence même de ce qui faisait qui elle était : les souvenirs heureux qu'elle devait encore garder précieusement. Inspirant un grand coup, il posa sa main sur l'épaule de Nymphadora, lui signalant de la sorte qu'il la laissait quelques secondes se débrouiller, et dirigea sa baguette en direction de son ancienne élève et du détraqueur qui s'apprêtait à lui voler ses souvenirs, jusqu'à gober et engloutir son âme. Dans son esprit revinrent en force les souvenirs les plus heureux qu'il pouvait y retrouver, en laps de temps si court qu'il ne sembla que les apercevoir : les sourires de James et Sirius se rappelèrent à lui, leurs rires semblèrent résonner à nouveau jusque dans ses veines et les battements de son cœur, laissant venir en leur creux les images d'années d'amitié qui ne s'effaceraient jamais, bientôt rejoints par le visage rayonnant d'une Nymphadora s'apprêtant à lui promettre de l'aimer jusqu'à la toute fin, et plus loin encore. Galvanisé par les moments de bonheur intenses qu'il avait pu vivre, Remus cria : « EXPECTO PATRONUM ». Du bout de sa baguette s'échappa un loup d'argent qui, traversant rapidement la dizaine, peut-être quinzaine de mètres qui le séparaient de Parvati, vint faire bouclier entre la jeune fille et le détraqueur. Remus lui lança alors un regard pour la faire venir près d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 319
IDENTITY : silvia
FACE & CREDITS : jake (c) kidd
MULTINICKS : sid & lev
AGE : vingt ans.
BLOOD STATUS : sang-mêlé, mère française sang-pur, père anglais (décédé, mangemort de la première guerre) descendant de moldus.
CIVIL STATUS : célibataire, instable émotionnellement.
JOB : ancien joueur de quidditch exclu pour dopage, il a passé quelques mois en france avant de se dédier à la médiation auprès des créatures magiques. il effectue des missions ponctuelles de contact et dialogue avec les vampires et géants.
HOGWARTS HOUSE : slytherin bitches.
MAGIC WAND : bois de hêtre, larme de phoenix, vingt-trois cm, douée pour les sortilèges informulés.
PATRONUS CHARM : un renard qui ne se matérialise pas toujours.
MARAUDER'S MAP : london/liverpool/uk
POINTS RP : 819

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Lun 17 Avr - 18:37

et les voilà qui s'enfuient comme des crevards en mal de vie. ils sont moches, sales, pouilleux dans leurs vêtements mouillés de terre et de sang. et le pire c'est qu'c'est pas que le leur, de sang, c'est celui de dizaine de morts tombés sous la baguette de flint et de ses amis. 'ses' au sens large, 'ses' pas que de flint, 'ses' les siens, à lui, à pucey. et pucey a envie de les frapper, 'ces' amis. crochet dans la gueule et je t'écrase les phalanges. il a des envies de douleur et de revanche. il veut frapper pour tilda dont le bras saigne, et frapper pour ce visage inconnu qu'il a piétiné en voulant s'enfuir trop vite.
en bonne bête, il veut mordre. inconstant dans sa violence, les poings serrés d'adrénaline et de colère. et s'il était seul, s'il était seul dans sa course à la sueur et à la douleur, pucey ne partirait pas. il chercherait ce salaud de flint, ce frère aux odeurs de mort, et lui ferait cracher une culpabilité inavouée. il tomberait, en bon soldat de combats tatoués jusqu'à la moelle. parce que c'est ce que charlotte lui a appris, à lacérer la chair au prix de la justice.

mais ils sont deux. y'a pas que toi, pense pucey, y'a pas que toi dans ce putain de bordel. y'a la belle tilda, qu'il aime un peu trop fort pour tomber dans la déraison. et tilda ne se bat pas aux poings, elle court, comme lui - ils courent. et s'arrêtent.
des inferi, les inferi qui ont tué sa france. les inferi qui le laissent sans nouvelles d'une mère trop aimée, d'une famille admirée, d'un pays adopté. il fait comme tilda, pucey. il brandit sa baguette quand c'est les poings qui veulent frapper. et ça l'empêche de se concenter, toute cette colère. ça lui bloque la voix quelques secondes, sous une peau tendue par des veines palpitantes.
et c'est angoissant, toute cette colère.
ça frappe un coeur trop gros.
ça bloque une mâchoire et ça mord une joue qui goûte le sang.
- INCENDIO, il crie. ça va vite et il le répète plusieurs fois. une, deux, cinq, au timbre d'une voix qui déraille de rage et de frustration (et sans doute un peu de peur).
peur qui s'accentue dans les silences de la solitude. parce que pucey se sent d'un coup, terriblement seul. et la proximité des flammes ne réchauffe pas son corps, ses doigts glacés, ses lèvres gercées. il se sent trop pucey, il se sent observé, traître au bras tatoué. il se sent mauvais, sali dans cette conscience de violence. les yeux bleus devenus noirs. le coeur gros devenu froid. serpent. éternel. mangemort. fils du père. honteux. jugé. pourri.
il baisse sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 866
IDENTITY : red strings (manon)
FACE & CREDITS : alycia debnam carey. @wildbeast. (avatar, bazzart)
MULTINICKS : coré et marla.
AGE : vingt-et-un ans, quelques années qui saupoudrent, effleurent parfois le temps des autres.
BLOOD STATUS : de sang-mêlé, c'est un mélange homogène qui se distille dans ses veines, le sang bleu français et le noir écossais.
CIVIL STATUS : pucey mais c'est une love story d'amours impossibles.
JOB : ancienne étudiante en soin aux créatures magiques, elle a tout quitté, un soleil se levant, pour aller le suivre jusqu'en grande-bretagne avant qu'il ne s'y couche définitivement.
MAGIC WAND : taillée dans le bois du peuplier et d'une longueur de dix-neuf centimètres, la baguette de mathilda contient en son coeur une larme de licorne et est prédisposée aux sortilèges informulés.
PATRONUS CHARM : un raton laveur.
MARAUDER'S MAP : le campement des insoumis.
POINTS RP : 499

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Lun 17 Avr - 20:54


la poupée de paix enchaîne les sorts les uns après les autres dans l'espoir de repousser les enfers qui se dressent devant eux. elle dessine du bout de sa baguette sans cesse agitée des murs de flammes qui toujours se meurent lorsque meurent avec eux les instants de répit.
seuls se reflètent dans le poids de ses gestes les frénésies traumatiques de ce qu'elle a quitté,
là-bas. les enfers qu'elle a foulé quelques temps juste avant de s'en sortir, d'en partir. les enfers qui la suivent jusqu'auprès des siens. et si les flammes se meurent souvent de ses yeux à mesure que sa baguette les crache, demeurent au fond du coeur celle d'une peur qui, grandissante,
irradie ses muscles et consume sa raison. se dessinent sur son épiderme les mille chemins qu'elle a parcourus, les mille voix qu'elle a écoutées, les mille sourires qu'elle a adressé pour parvenir jusqu'ici, coeur du chaos, eden en cendres dont les seuls édifices encore debout s'effondrent de sa main.
elle jette un regard à pucey, la française, un regard d'enfant apeurée se battant contre plus gros qu'elle. elle jette un regard à pucey, et de longs frissons parcourent sa peau que même les flammes n'effacent pas dans leur immensité. le sombre portrait de son échec la frappe aux yeux comme au coeur quand en son amour se déploient seules des défenses de haine qu'elle ne lui connaît pas. elle marque un instant dans le chaos pour l'observer,
ses vêtements ensanglantés, ses mains écorchées, son visage-monstre lorsqu'il crie les sorts. encore un peu, encore un instant.
et ce ne sont plus les flammes qui déchirent le ciel.
les frissons se glissent encore contre sa peau mais la mordent également, de longues secondes. le regard tourné vers pucey quand un instant elle n'en voit que trop peu d'amour. tous ses feus se meurent dans la langueur d'une douleur nauséeuse qui arrache au corps quelconque volonté. c'est le souffle-court des orphelins qui se glisse entre ses lèvres de longues secondes, nuage de fumée qui se glisse hors de son corps encore chaud et tremblant.  ce sont des larmes de mort qui fendent le visage de mathilda quand le coeur se serre de douleur dans l'absence des siens qui reviennent à elle, tout contre son coeur, dans le vacarme épouvantablement silencieux des deuils.
elle veut hurler et la voix s'étrangle quand elle croit sentir de nouveau les doigts de gaspard se serrer autour de sa gorge. les lèvres tremblent et bleuissent. un cri finit par s'échapper quand elle parvient à se raccrocher,
un peu. l'effroi perd du terrain lorsque de nouveau elle sent les bras d'adrian l'entourer et son corps chaud qui l'enlace. quand elle repense à la manière dont sa mère l'enlaçait, également. et c'est un cri qui s'échappe,
s'apparentant probablement davantage à un hurlement, quand en redressant sa baguette face aux détraqueurs, elle se munit de suffisamment de souvenirs heureux. « expecto patronum ! » les larmes qui coulent toujours mais quelques frissons partis. le raton laveur argenté éloigne le détraqueur s'étant approché d'elle avant qu'elle ne le dirige vers pucey, repoussant également ceux l'entourant. et un instant de répit. elle parcourt la distance les séparant, quelques mètres seulement, et se dresse devant lui, les yeux plein de larmes, glissant un léger « ça va aller » pendant qu'elle prend son visage entre ses mains.
et de trop longues secondes qui s'égrainent.
un inferi qui attrape son bras déjà endolori et la fait trébucher. glissé entre les restes de flammes qu'elle a laissé derrière elle, le monstre revenu de parmi les morts. elle est traînée sur quelques mètres, morceau de corps qui lui arrache le bras qui souffre déjà. elle laisse seul dans son sillon le hurlement d'une douleur qui se ravive, violente. sans parvenir à se défaire de l'étreinte autour de son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 272
IDENTITY : serenade in blue (camélia)
FACE & CREDITS : neelam, bé(bé) ♡ (avatar) bé d'amour (profil)
MULTINICKS : aucun.

AGE : dix-sept ans.
BLOOD STATUS : mêlé, quelle importance.
CIVIL STATUS : déboussolée. elle ne sait plus où donner de la tête.
JOB : étudiante en fuite.
HOGWARTS HOUSE : gryffondor.
PATRONUS CHARM : un tigre.
MARAUDER'S MAP : campement des insoumis.
POINTS RP : 567

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Mar 18 Avr - 16:11

Elle s'est vue mourir Parvati, victime des moments de bonheur qu'elle garde précieusement en tête. Martyre chanceuse d'avoir pu en compter autant quand d'autres n'en ont aucun. Elle a souffert la mort pour des souvenirs écumés – à voire son âme s'envoler en un cri silencieux. Et puis, la vie, une main tendue, une baguette salvatrice. Remus, il a sauvé l'indienne d'un terrible sort, d'une fin misérable. Ce soir, elle ne sera peut-être pas poussières, pas comme ces corps qui jonchent le sol à devenir graviers. Elle a le palpitant au bord des lèvres, la poitrine qui se soulève violemment à expirer l’abominable, à inspirer le douloureux. Parvati, elle hoche juste la tête en guise de remerciant parce qu'elle a plus les mots, ou peut-être qu'il y en a trop. Elle se contente de suivre la trace de son ancien professeur et de sa femme alors que l'Ennemi poursuit ses noirs desseins. L'heure n'est plus aux pensées gangreneuses qui l’affaiblissent. Elle doit se battre, contre les autres, pour eux, contre elle-même. Parvati, elle est plutôt douée en général, malgré ses ongles vernis et son fard à joues. Elle rate rarement son coup. Mais aujourd'hui, elle se sent colombe clouée au sol, à danser avec la mort, un pied dans la tombe, à rêver d'un ailleurs quand le tonnerre gronde. Ressaisis-toi Parvati, tu peux le faire, compte jusqu'à trois et bats-toi. Jusqu'au bout. Un. Elle inspire. Deux. Elle expire. Trois, elle brandit sa baguette, fidèle compagne, le cœur au ralentit et les pulsions de mort qui transpercent ses veines, tambourinent dans ses tempes. - ATTENTION ! Elle s'écrie à la vue de ce corps sans âme, de cette marionnette obscure qui s'approche dangereusement de Nymphadora. - Incendio ! Le corps crépite dans les flammes, la chair s'embrase avant de disparaître. Mais d'autres arrivent à leur tour. Le répit n'est que de courte durée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1989

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Sam 22 Avr - 20:32

le combat est sanglant, les assaillants sont faits de chair putride ou de rires d'enfants dévorés, mais les insoumis tiennent bon, ils se battent vaillamment, s'aident les uns, les autres. puis tout s'arrête. on sentirait presque la terre cesser de tourner. c'est le silence complet, au dessus de leur tête, la barrière s'effondre, face à eux, les inferis tombent. morts de nouveau. rien ne bouge plus, pas même les détraqueurs. puis soudan, un grand flash, une lumière aveuglante - on pourrait distinguer l'agneau qui la transporte, mais il explose en un plus grand éclat, au milieu d'eux, et tous les détraqueurs sont repoussés sur des mètres entiers. l'explosion est audible et les oreilles sifflent, on n'entend plus rien et on ne voit plus rien pendant un instant et on essaie de s'accrocher à ce qu'on trouve. il est temps de fuir.

informations il ne faudra pas poster de rp à la suite de ce message, simplement votre lancé de dé. comme vous pouvez le voir, les inferis sont tombés (feyne est morte). la barrière se détruit et les mangemorts se retirent pour des raisons qui sont encore inconnus à vos personnages, puis ils sont soudainement aveuglés par un patronus et doivent maintenant fuir sans rien y voir. ils s'accrochent donc à la première personne qu'ils trouvent. mathilda cherchant adrian, remus cherchant nymphadora et parvati ne pouvant pas être laissée seule sur le champ de bataille. encore faut-il s'accrocher à la bonne personne !

il va falloir lancer les dés. les deux premiers qui auront fait 1 avec le dé dispersion, fuiront ensemble. les trois autres, qu'ils aient fait 2 ou qu'ils n'aient pas eu le temps de poster, se retrouveront d'office ensemble dans leur fuite. bien évidemment, le double-post est interdit.

ce groupe a trois minutes d'avance sur les autres.


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 272
IDENTITY : serenade in blue (camélia)
FACE & CREDITS : neelam, bé(bé) ♡ (avatar) bé d'amour (profil)
MULTINICKS : aucun.

AGE : dix-sept ans.
BLOOD STATUS : mêlé, quelle importance.
CIVIL STATUS : déboussolée. elle ne sait plus où donner de la tête.
JOB : étudiante en fuite.
HOGWARTS HOUSE : gryffondor.
PATRONUS CHARM : un tigre.
MARAUDER'S MAP : campement des insoumis.
POINTS RP : 567

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Sam 22 Avr - 20:51

dispersion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1989

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Sam 22 Avr - 20:51

Le membre 'Parvati Patil' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 2


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 319
IDENTITY : silvia
FACE & CREDITS : jake (c) kidd
MULTINICKS : sid & lev
AGE : vingt ans.
BLOOD STATUS : sang-mêlé, mère française sang-pur, père anglais (décédé, mangemort de la première guerre) descendant de moldus.
CIVIL STATUS : célibataire, instable émotionnellement.
JOB : ancien joueur de quidditch exclu pour dopage, il a passé quelques mois en france avant de se dédier à la médiation auprès des créatures magiques. il effectue des missions ponctuelles de contact et dialogue avec les vampires et géants.
HOGWARTS HOUSE : slytherin bitches.
MAGIC WAND : bois de hêtre, larme de phoenix, vingt-trois cm, douée pour les sortilèges informulés.
PATRONUS CHARM : un renard qui ne se matérialise pas toujours.
MARAUDER'S MAP : london/liverpool/uk
POINTS RP : 819

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Dim 23 Avr - 1:51

dispersion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1989

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Dim 23 Avr - 1:51

Le membre 'Adrian Pucey' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 1


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Dim 23 Avr - 17:19

dispersion !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 765
FACE & CREDITS : mdj by clunnis.
MULTINICKS : compte unique.

MARAUDER'S MAP : là et n'importe où.
POINTS RP : 1989

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui.
COLOR OF MY LIFE : merci d'indiquer ici la couleur dans laquelle vous écrivez les dialogues de vos personnages.
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4. Dim 23 Avr - 17:19

Le membre 'Remus Lupin' a effectué l'action suivante : TOUR DE MAGIE


'DISPERSION' : 1


compte pnj, ne pas mp merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TC GROUPE 4.

Revenir en haut Aller en bas

TC GROUPE 4.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» U15 1ère série groupe A (1ère phase)
» Le Groupe F..
» Calendrier Groupe A 2010/2011
» sur le prochain groupe 11V de Campa
» [rech] photos GTT avec jantes groupe A 15 ou 16 pouces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback :: le campement des insoumis :: le campement-