AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

second sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: second sun Mer 12 Avr - 15:38


hendry keir yaxley

spirit of the world
‹‹ crucio

âge, date et lieu de naissance ≈ vingt-huit ans. vingt-huis années qu’il s'efforce, hendry. vingt-huits années qui trouvent leurs racines dans un manoir écossais planté comme une ombre noir au milieu de la lande, l’intimidante demeure de la vieille famille yaxleynationalité et origines ≈ la farouche fierté écossaise brûle dans les veines du sorcier sang de sorcier ≈ aussi pur et glacial qu’un ruisseau profession ≈ l’ambition et la ruse lui ont ouvert les portes du ministère. fidèle à son nom, hendry a su se hisser toujours plus haut dans les rangs : il est haut juge du magenmagot depuis peu statut civil ≈ l’annulaire cerclé d’or blanc, aussi froid et lisse que le coeur du sorcier face au visage de celle à qui il a promis amour, fidélité et prospérité pour le mérite du nom, pour le sang, l’honneur et l’alliance. un mariage sans amour, une alliance de raison qu’il s’éfforce de supporter pour redorer le blason familial. un mariage supporté par les nombreux murmurs sur la possible assurance d’un nouvel héritier maison à l'école ≈ les vipères d’émeraude et d’argent, la maison des ambitieux et des rusés parcours scolaire ≈ une scolarité sans déboirs, des notes excellentes sans toutefois dépasser les meilleurs, le sorcier fût un excellent membre du club de duels. sa ruse lui a évité les ennuis qu’il a su éviter, quitte à faire accuser un autre pour chacune de ses incartades. le sorcier à été récompensé à la fin de ses études par un poste de préfet qu’il n’a malheureusement pas su garder pour une raison qui reste ténébreuse, l’incident ayant été étouffé avant que quiconque n’en entende vraiment parler baguette magique ≈ vingt-cinq centimètres de rosier ouvragé, le bois travaillé protège une plume de phoenix. une baguette élégante prédisposé aux sortilèges offensifs, promesse de gloire et de prospérité que le sorcier a su chérir depuis son acquisition il y a maintenant plus de dix ans sortilège du patronus ≈ yaxley n’a jamais été capable d’en produire un épouvantard ≈ le corps disloqué de sa petite soeur, son petit ange, les yeux vide de lumière mais surtout de vie effluves d'amortentia ≈ l’odeur iodé de l’océan qui s’écrase contre les côtes écossaises cotois celle, plus subtile, des vieux livres et de la poussière, puis un soupçon âcre qui rappelle l’odeur du sang putréfié et l’élégance d’une fragrance de rose un peu trop capiteuse localisation ≈ le sorcier partage son temps entre le manoir yaxley et la capitale anglaise  don magique ≈ aucun don particulier signe physique distinctif ≈ des cheveux clair qui se dorent sous les rayons du soleil, une peaux pâle, presque blafarde, un regard aiguisé planté dans un visage ciselé monté sur un corp solide zébré dans le dos par les cicatrice d’une enfance sévèrement corrigée.  casier judiciaire ≈ vierge
‹‹ evan peters

Voldemort a réussi à installer un climat chaotique et ne cesse de lutter contre la résistance d'une manière de force. Que pensez-vous de ce combat ? Qu'en tirez-vous à votre profit ?
ce combat, c’est une chance. la chance de redorer le blason familial et d’escalader les échelons du pouvoir, la chance d’être reconnus pour ce que nous valons, de défier les vieilles familles et de se rapprocher toujours un peu plus du lord. un chance d'accéder au pouvoir.

Dans ce monde où les meurtriers sont victorieux et les fous heureux, que ressentez-vous de toute cette dégradation ? Le chaos a-t-il besoin d'ordre ? Le cercle est-il pour vous une bonne option ? le chaos est nécessaire pour établir un nouvel ordre, un ordre droit, pur et glorieux, loin de la déchéance sorcière des dernières décennies. le chaos tient de rôle de sélection naturelle, supprimant les plus faibles et les moins habiles d’entre nous.

Vivre, c'est tuer. Vivre c'est souffrir et faire souffrir. Quand tout vous accable, que vous reste-t-il en mémoire ? Vous êtes de ses partisans lâches ou bien de ces furies qui ne cessent de répandre le chaos et la mutinerie ? la souffrance n’est qu’un sentiment comme les autres qu’il faut savoir effacer sous le masque froid de l’indifférence. pourtant la souffrance ne s'efface pas, quoique l’on y fasse, elle demeure là, présente, brûlante, étouffée mais dévastatrice, invisible. Alors il faut bien trouver un moyen de l’exprimer, de la laisser sortir avant d’imploser. la souffrance s’exprime par la violence, la sauvagerie mais surtout la cruauté qui lutte éternellement avec les charpies de ma conscience.
— AMBITIEUX ; CALCULATEUR ; INTELLIGENT ; ÉGOÏSTE ; PROTECTEUR ; INSATIABLE ; MALIN ; MANIPULATEUR ; ROUBLARD ; LOYAL (ENVERS SA FAMILLE) ; MÉTICULEUX ; RÉSERVÉ ; COURAGEUX ; BUTÉ
 
— may
quel âge avez-vous ? vingt-quatre ans comment avez-vous découvert le forum ? une copine (luke) m’en a parlé il y  une semaine, puis j’ai vu la pub sur bazzart et on connaît la suite que pensez-vous du forum ? à ton avis ?! avez-vous des questions ? pas vraiment un dernier mot ? j’ai pas d’inspiration t’as vu voulez-vous être parrainé(e) ? ≈ non merci je penses pouvoir m’en sortir
— personnage inventé [] ; scénario d'un membre [x] ; personnage de la saga [] ; personnage prédéfini []
© VIPERA EVANESCA 2016




Dernière édition par Hendry Yaxley le Jeu 13 Avr - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 15:45


black hole sun

you wear your honor like a suit of armor

Hendry Keir Yaxley, un patronyme sévère qui roule sur les langues avant de mourir entre les lèvres. Le sorcier passe une main sur son visage comme pour en effacer les marques du temps qui laissent déjà leurs premières traces là où l'inquiétude prend le pas sur l’innocence. Il s’attarde un peu sur ses yeux, comme si leur retirer la lumière pendant quelques minutes pouvait leur rendre les étincelles d’autrefois. Mais lorsque sa main finalement retombe sur le bord de la cuvette de marbre, la fatigue est toujours là, elle hante ce visage sur lequel disparaissent les dernières traces de l’enfance, se loge sous les poches des yeux sombres, dans les coins de cette bouche usée par les sourires de façade. Hendry dévisage l’inconnu qu’est devenu son reflet dans le miroir, essayant encore une fois, sans succès, d’y retrouver le joyeux adolescent qu’il avait été. Mais la vie a laissé ses traces que personne ne saurait effacer.
Ses pensées s’oriente, avec son regard, sur la vieille photo souriante posée sur une commode de bois sombre qui meuble sa chambre. On y voit tournoyer un sorcier d’une douzaine d’année portant une petite fille aussi blonde que lui dans ses bras déjà fort pour un si jeune garçon. Et en la voyant Hendry ne peut retenir un sourire, un vrai cette fois, comme un souvenir du passé qui se fraye un chemin sous le masque de fer de l’honneur et pouvoir.
Les souvenir l’envahissent par petites vagues, un été particulièrement sec, l’odeur du foin coupé se mêle à celui, plus capiteux, des fleur odorantes plantées en rangs serrés dans les massifs de Tilda Yaxley, vaine tentative de la sorcière à rendre le manoir familial un peu moins austère, perdu dans sa lande aux couleurs sombres et sévères qui vont si bien à Clyde.
Hendry se revoit, enfant, si fière de sa première robe de sorcier, l’uniforme aux écusson vert et argent de la maison des talentueux serpents. Il prends dans ses bras sa cadette, sa princesse, sa préférée. Et Aelys ris à gorge déployée tandis qu’il l'envoie voler autour de lui comme pour lui faire attraper les nuages. Puis la chute, la petite fille qui échappe aux bras de son frère, et le regard furieux du père. Le visage du sorcier se crispe au souvenir des punitions à répétition, de ce père éternellement insatisfait par son fils qu’il ne trouve ni assez habile, ni assez intelligent, la douleur des coups, les marques sanglante que Clyde creusait dans le dos de son aîné à coup de sortilèges et de cruauté. Et le silence d’une mère qui n’ose pas s’interposer, une mère qui n’a jamais su gagner l’amour ou le respect de son fils, par manque d’implication. Ou alors simplement par couardise.

Hendry secoue la tête et lève un visage furieux vers la photo de cette famille qui parait pourtant si parfaite en sociétée. Cette famille qu’il aime autant qu’il hait. Mais son regard s'adoucit immédiatement lorsqu’il se pose sur le visage souriant de sa petite soeur à la blondeur rayonnante. Son petit morceau de soleil à lui. Sa perle nacrée qui éclipse toutes les autres.
Cette perle que son père a menacé de lui enlever lors de sa cinquième année à l’école de sorcellerie qui a abrité ses jeunes années.
Il suffit au sorcier de fermer les yeux pour revoir ce regard à la fois sévère et secrètement emplis de fierté que son père lui avait lancé ce fameux jour. Il se souvient de la correction particulièrement douloureuse pour avoir perdu son poste de préfet, rapidement oublié dans le murmure que Clyde Yaxley avait ensuite adressé à son fils, ce premier témoignage de fierté quand aux capacités du garçon.
Il se souvient aussi des cris du jeune Dolohov qui rebondissait contres les murs épais du cachot sous le rire moqueur de ses camarades et complices. Hendry serait bien fort dans sa main la baguette de sa victime qu’il avait retourné contre le pauvre sorcier. Ils avaient ensuite abandonné Dolohov à son sort, inconscient et sanguinolant sol les pierres froides et humides. Il se souvient de ce sentiment de pouvoir, de puissance quand à la souffrance qu’il avait imposé à l’autre, au ridicule sang-mêlé.
Le sorcier avait appris plusieurs années plus tards que c’était pour l’accord et la pression que Clyde Yaxley et Antonin Dolohov avait imposé au jeune sorcier qu’il n’avait pas été dénoncé. Ce jour-là avait certainement scellé un accord tacite entre le père et le fils Yaxley, celuis de se protéger l’un l’autre, de couvrir leurs mutuelles méfaits pour l’honneur et le nom de la famille. Grâce aux longs bras de son père le sorcier n’avait pas été renvoyé. On lui avait suspendu son titre de préfet parce que la baguette de Dolohov n'avait rien à faire dans la poche du jeune Yaxley, et l’incident avait été étouffé. Mais ce jour-là, Hendry avait gagné ce qu’il désirait plus que tout, le respect de ses pairs, mais surtout celui de son père. Pourtant c’est bien ce jour-là qu’il a perdu sa propre liberté.

Le sorcier passe un peu d’eau glaciale sur son visage en soupirant, comme s’il pouvait effacer les soucis qui pèsent sur sa conscience comme sur son coeur dans un souffle. Ses yeux se posent alors sur la marque noir qui dépasse de la manche retroussé d’une chemise blanche impeccablement repassée. un serpent aux trait menaçant s’échappe de la gueule ouverte d’une crâne aux orbites aussi vide que le coeur du sorcier. La marque des ténèbres et sont lot d’atrocités. L’héritage familial qu’Hendry s’était empressé d’acquérir sous le regard satisfait de son sorcier de père. Clyde avait alors dit à son héritier, dans un instant de sensibilité incontrôlée, que la quête du pouvoir pèserait surement plus lourd que la mort elle-même sur les épaules arrogantes de son fils fraîchement diplômé. Il avait adressé ensuite une regard emplis de ce que Hendry définirait plus tard par une profonde fatigue à son fils. C’était la première et la dernière fois que le père avait abaissé son masque de plomb face à l'innocence envolée de son fils aîné. Mais peut importe le bonheur, la joie ou l’amour, lorsque l’on naît dans l’une des plus anciennes familles de sang pur sorcier, on se doit de sacrifier ses propres sentiments sur l’autel de l’honneur la lignée.
La marque des mangemorts avait signé le futur du jeune sorcier. Il serait Hendry Keir Yaxley, prochain chef de l’une des respectables familles qui se frayait un chemin vers le pouvoir aux côtés du plus puissant sorcier qu’il ait jamais rencontré. Ce jour-là il avait accepté le poids de sa naissance et de son héritage. Il avait laissé derrière lui les rires, les blagues et l'innocence de l’enfance pour devenir ce pour quoi il était né.
Pourtant c’est bien dans les rangs du Seigneur de Ténèbres lui-même que Clyde Yaxley avait perdu son pouvoir comme sa liberté. Propulsant son fils encore incertain sur le siège du chef de famille. Le patriarche finirait ses jours à Azkaban, si l’on en croyait le jugement. Et si la mère et sa belle-soeur étaient prêtes à tout pour le faire échapper, le fils, lui, trouvait pour le première fois sa vie profondément agréable, comme si l’éducation sévère que Clyde avait imposé à son fils, nourrissant indéfiniment son désir de puissance, avait planté les graines de la trahison dans le coeur de son fils. L’absence du patriarche avait alors remis tout le pouvoir entre les mains de son héritier qui, bien qu’il ne l'aurait certainement pas à voix haute, avait pris goût à cette position. De jour en jour, l’envie de revoir son géniteur avait alors fait place à la grisante sensation de pouvoir qu’il était devenu de moins en moins prêt à laisser s’échapper.

C’est aussi dans cette perpétuelle quête de puissance qu’Hendry avait lié sa vie à celle de l’une des plus belles femmes qu’il ait jamais vu. Celle qu’il avait pourtant si vite appris à détester sous les sourires de façades. ce scorpion qu’il avait choisi d’épouser, aussi belle que vénéneuse, aussi froide que cruelle. Une magnifique fleur qui prenait tant de plaisir à torturer le reste d’humanité de son époux, sous le signe d’une mutuelle méprise.
Hendry n’a jamais vraiment compris l’origine de cette haine qui s’était si vite installée dans le secret de la chambre conjugale. Hendry avait essayé de l’aimer, sa jeune et méprisable femme, il avait vraiment essayé, mais qui pourrait aimer la cruelle épine enfoncé dans son pied. Une épine plus douloureuse jour après jours, mois après mois.
Elizabeth était l’image même de la perfection, maligne, belle, élevé par l’une des plus respectée familles de sorciers de grande bretagne. Ce mariage avait remplis son rôle, asseyant la position d’Hendry à la tête de son clan, malgré le désaccord jaloux de son oncle ou l’hésitation de sa propre mère.
Un mariage de raison, d’honneur et de convenance, sas la moindre once d’amour ou même d’affection. Un masque aussi lisse en surface que destructeur en profondeur, et la folie manipulatrice de sa jeune femme s’était mise à dévorer l’âme malmené d’un Hendry encore incertain. Elizabeth dévorait sa conscience avec délice, murmurant les pires horreurs à l’oreille de celui à qui elle avait juré bonheur et fidélité.
En société on les voyait aimants, délicieusement complices et affreusement enviables. Une union parfaite en somme, qui ne se fendillait qu’une fois les lourdes portes du manoir écossais fermée.
C'est pourtant l'ambitieuse jeune femme qui avait propulsé son maris sur le siège du haut juge du magenmagot, car si la haine nourissait ce couple beaucoup trop bien assortis, l'ambition les avait appaisés, ce même désir de pouvoir, de puissance et de reconnaissance avait, malgrès l'écoeurement, fait battre leurs deux coeurs à unison.

Et pourtant en posant ses yeux sur ceux de sa femme qui le regarde à travers ses yeux pâle dans le miroir, Hendry ne ressent aujourd'huis plus que lassitude et égarement.
Il détourne alors dans un énième soupire ses prunelles noires, et promène son corp douloureusement épuisé jusqu’aux draps blanc qui bordent l’immense lit à baldaquin trônant au milieu de la pièce.
Il retient le regard las qu’il s'apprêtait à lancer à sa trop belle femme, se contentant de lui tourner le dos en remontant les draps jusqu’à sa nuque en silence. La froideur du lit conjugale lui apporte malgré tout un étrange réconfort libéré par la certitude de sa propre force. Car Hendry à beau chercher, rien ni personne ne serait capable de le détourner de son propre intérêt. Le sorcier à oublié d’aimer… Si ce n’est cet amour intense et inconditionnel, cette fierté fraternelle, son adorée adorable, sa petite soeur.
Aelys Isadora Yaxley, seule être vivant à détenir les clefs de son humanité.
© VIPERA EVANESCA 2016



Dernière édition par Hendry Yaxley le Sam 15 Avr - 16:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 3709
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : phoebe ; faust (av)
MULTINICKS : cassandre ; isla ; rhea ; ismaël

AGE : twenty-four drops of blood.
BLOOD STATUS : no one really knows.
CIVIL STATUS : married to herself, only dedicated to her cause.
JOB : everything and anything.
HOGWARTS HOUSE : ravenclaw for a very short time.
MAGIC WAND : she doesn't need a wand but she has one just in case. carved in willow wood, in its heart a hair of veela. it measures twenty centimeters and is predisposed to enchantments.
PATRONUS CHARM : an eagle.
SPECIAL CAPACITY : half-veela, her beauty literally wreaks havoc.
MARAUDER'S MAP : derrière toi
POINTS RP : 1616

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #993300
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:01

bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/
avatar
SPELLS : 594
IDENTITY : melaluly (mélanie)
FACE & CREDITS : suki waterhouse, faust (av) laurie d'amour (image profil)
MULTINICKS : none

AGE : vingt-quatre ans
BLOOD STATUS : aussi pur que possible, cause de ses privilièges comme de ses tourments
CIVIL STATUS : fiancée, instrument d'une ambition qui n'est pas sienne. subir et consentir voilà ce qui lui reste mais son coeur a décidé de lutter pour son véritable amour nathanaël
JOB : médicomage, elle sauve tous ceux qui peuvent l'être avec le sentiment d'être utile, à défaut de savoir comment se sauver elle-même
HOGWARTS HOUSE : la patience mêlée à l'intelligence ne pouvait aboutir qu'à serdaigle
MAGIC WAND : vingt-trois centimètres, bois d'if, symbole de sa sagesse contient en son cœur une aile de fée. sa baguette est prédisposée aux soins de guérison.
PATRONUS CHARM : un cygne, majestueux et élégant. d'une beauté pure mais d'un caractère fort, il lui correspond bien.
MARAUDER'S MAP : ste mangouste
POINTS RP : 1242

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : jamais essayé en réalité, paroles oui.
COLOR OF MY LIFE : lightseagreen
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:03

bro
je te l'ai déjà dit par mp mais j'adore ta plume comment tu te réappropries hendry et comment ça marche bien avec alexander !
merci encore d'avoir pris mon scenario I love you j'ai hâte de lire la suite et de rp avec toi
et l'épouvantard m'a touché en plein coeur

et c'est qui sa femme ? oui je dois savoir comment se positionne aelys par rapport à ça Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1766
IDENTITY : .wings (laurie)
FACE & CREDITS : bederov - american heist. (av), ceriztoxic (sign)
MULTINICKS : astrée, la rousse vierge.

AGE : vingt-cinq années de calvaires
BLOOD STATUS : un sang qui fait parler, un sang auquel personne ne peut réellement faire confiance, sang-mêlé, double tranchant
CIVIL STATUS : aelys yaxley, la seule et l'unique, the true love.
JOB : serveur à la couronne brisée, pas le job rêvé mais on fait ce qu'on peut
HOGWARTS HOUSE : vêtu de vert et d'argent, de glace et de sournoiserie. slytherin jusqu'au bout, preuve de sa folie.
MAGIC WAND : taillée dans un bois de sycomore, au cœur de dard de billywig, mesurant vingt-sept centimètres, prédisposée aux maléfices.
PATRONUS CHARM : l'impossibilité d'en faire apparaitre un, juste l’esquisse d'un corbeau amer.
SPECIAL CAPACITY : aucune, a part d'être exactement comme la plupart des sorciers
MARAUDER'S MAP : un peu partout et nuls part à la fois
POINTS RP : 718

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:04

Toi et moi, va falloir qu'on discute de notre lien

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://des-astres.tumblr.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:07

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:09

merci @lavender brown  et @Raesah Iqhwa

@aelys yaxley t'es un amour I love you
c'est un secret pour le moment (en fait ça veut dire j'ai pas décidé encore t'as vu)

@nathanaël dolohov grave ! je t'envois un mp dans la minute
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:13

je te souhaite la bienvenue officiellement
je vois que t'as trouvé ton bonheur
bon courage pour la rédaction et n'hésite pas si t'as la moindre question I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:36

merci @oreste corbois, pour le moment je penses m'en sortir mais j'hésiterais pas I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 1209
IDENTITY : LAURA (VINYLES IDYLLES)
FACE & CREDITS : TERESA OMAN (ADL, AMR)
MULTINICKS : ADONIS, ELRONOR, PERCEVAL, ERNIE.

AGE : DIX-NEUF LARMES.
BLOOD STATUS : VENGEANCE MÊLÉE.
CIVIL STATUS : SON CŒUR ET SON CORPS APPARTIENNENT À JAMAIS À CHO CHANG, AUSSI MORTE PUISSE-T-ELLE ÊTRE.
JOB : ANCIENNEMENT JOUEUSE DE QUIDDITCH POUR LA CHINE. RAFLEUSE, ESPIONNE POUR L'ODP.
HOGWARTS HOUSE : SERRES D'AIGLES.
MAGIC WAND : BAGUETTE CHINOISE, MESURANT DIX CENTIMÈTRES , BOIS DE GLYPTOSTROBOIDES, LANGUE DE DRAGON.
PATRONUS CHARM : CYGNE NOIR.
SPECIAL CAPACITY : METAMORPHOMAGE.
MARAUDER'S MAP : LÀ OÙ HÉLÈNE EST SUPPOSÉE ÊTRE.
POINTS RP : 1693

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : seulement pour les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:39

Alexander ce choix d'avatar parfait
Bienvenuuuuue



( she got horns like a devil, pointed at me and there’s nowhere to run from the fire she breathes,)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 16:51

bienvenue parmi nous.
très bon choix de scénario. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 17:01

omggggggggg j'adore tes choix, j'ai hâte de voir le résultat final
bienvenue chez toi chat I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 17:27

merci @marietta edgecombe et @remus lupin, serieux ces choix
@ginevra weasley je connais pas du tout ton avatar mais c'est diiiingue comme elle va tellement bien à ginny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 272
IDENTITY : serenade in blue (camélia)
FACE & CREDITS : neelam, bé(bé) ♡ (avatar) bé d'amour (profil)
MULTINICKS : aucun.

AGE : dix-sept ans.
BLOOD STATUS : mêlé, quelle importance.
CIVIL STATUS : déboussolée. elle ne sait plus où donner de la tête.
JOB : étudiante en fuite.
HOGWARTS HOUSE : gryffondor.
PATRONUS CHARM : un tigre.
MARAUDER'S MAP : campement des insoumis.
POINTS RP : 454

MessageSujet: Re: second sun Mer 12 Avr - 21:23

bienvenue sur le forum I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 2049
IDENTITY : laufeyson ou tia.
FACE & CREDITS : katheryn winnick, by chloé love. pic gif by tumblr. signature sandy babe.
MULTINICKS : nest le chelou & az la guerrière.

AGE : quarante-trois ans qu'elle honore le monde sorcier de sa présence, un peu moins depuis qu'elle foule le sol de son port altier. encore dans la fleur de l'âge selon les critères sorciers, même si elle doute de parvenir au centenaire.
BLOOD STATUS : celui des black, celui qui lui a permis de se marier à un malfoy, soit le plus pur possible.
CIVIL STATUS : mariée depuis des décennies, amoureuse comme au premier jour, désespérée de retrouver l'homme qu'elle aimait, et non pas ce fantôme de lui-même. dix-sept ans qu'elle est mère, dévouée à son fils, prête à tout pour lui, chérissant le moindre de ses sourires.
JOB : mother. warrior queen. healer. protector.
HOGWARTS HOUSE : une black, future malfoy, ne pouvait être qu'un serpent. une vipère aux écailles argentées.
MAGIC WAND : depuis qu'elle a offert sa baguette originelle à son fils, elle utilise une baguette volée à un prisonnier par sa soeur. narcissa ignore de quoi elle est faite (en réalité de noyer avec un poil de centaure), mais elle mesure 23 centimètres et répond bien aux sorts de soin.
PATRONUS CHARM : étonnamment, elle est encore capable d'en produire un. et quand elle le fait, c'est une araignée qui apparaît, reflet du dévouement envers sa famille.
MARAUDER'S MAP : le plus souvent au manoir malfoy.
POINTS RP : 3165

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les paroles.
COLOR OF MY LIFE : #9c0909
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: second sun Jeu 13 Avr - 10:05

va nous falloir un lien What a Face
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: second sun

Revenir en haut Aller en bas

second sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: les dossiers sous-scellés :: aux oubliettes-