AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(M/LIBRE) MARKEL WILLIAMS — des poussières de toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 272
IDENTITY : serenade in blue (camélia)
FACE & CREDITS : neelam, bé(bé) ♡ (avatar) bé d'amour (profil)
MULTINICKS : aucun.

AGE : dix-sept ans.
BLOOD STATUS : mêlé, quelle importance.
CIVIL STATUS : déboussolée. elle ne sait plus où donner de la tête.
JOB : étudiante en fuite.
HOGWARTS HOUSE : gryffondor.
PATRONUS CHARM : un tigre.
MARAUDER'S MAP : campement des insoumis.
POINTS RP : 786

MessageSujet: (M/LIBRE) MARKEL WILLIAMS — des poussières de toi. Dim 16 Avr - 22:34


DEAN THOMAS

has the moon lost her memory ?
‹‹ protego

âge, date et lieu de naissance ≈ Entre le premier septembre 1979 et le 31 aout 1980, à Londres. Il a donc environ dix-sept ans. nationalité et origines ≈ Sa mère est une moldue anglaise. Quant à son père, il ignorait tout de lui jusqu'à il y a peu. sang de sorcier ≈ Il se croit né-moldu, en réalité, son père était un sorcier. profession ≈ Ancien étudiant de Poudlard, il est désormais en fuite pour sauver sa peau. statut civil ≈ A bout de souffle à force de fuir, son coeur n'est pas ce qui le préoccupe le plus. maison à l'école ≈ Gryffondor. parcours scolaire ≈ Dean était un élève plus ou moins correct. Il n'était pas le plus brillant, mais il était vif d'esprit et curieux. Loin d'être passif, il n'hésitait pas à donner son avis en cours, à participer au club de duels et à s'essayer à de nouveaux cours tel que la divination. Il a réussi ses examens avec des notes honorables et était apprécié de tous à Poudlard. Bon vivant, il était agréable à fréquenter. baguette magique ≈ Au choix, mais il s'est fait prendre sa baguette par un rafleur et depuis, soit il n'en a plus, soit il en a piqué une autre.  sortilège du patronus ≈ écrire ici (le listing des patronus se trouve dans ce sujet) épouvantard ≈ Une main qui se déplace seule. effluves d'amortentia ≈ écrire ici localisation ≈ Alors, je l'imaginais soit encore prisonnier, soit errant après s'être échappé. don magique ≈ Aucun. signe physique distinctif ≈ Des cheveux bruns, une peau semblable à la nuit, Dean est un jeune homme plaisant à regarder. Très grand, il dépasse ses amis d'une bonne tête. Néanmoins, depuis qu'il est en fuite, il a perdu énormément de poids. casier judiciaire ≈ Recherché par le ministère car il est né-moldu (même si ce n'est pas la vérité.)
‹‹ Markel Williams

background familial — Le père de Dean était un sorcier qui a fui la première guerre en s'exilant dans le monde moldu. Monde dans lequel il a rencontré son premier amour, la mère de Dean. Il n'a jamais avoué sa condition à la jeune femme et très vite, elle tomba enceinte. Mais malgré sa vie idyllique, le père de Dean n'était pas en paix. Ni avec lui-même, pour avoir déserté comme il l'a fait, ni avec les mangemorts qui ne cessaient de le menacer. Afin d'éviter que sa famille n'en pâtisse de la situation et ne souffre du danger, il décida de les abandonner, laissant une femme et un enfant en bas-âge. La mère de Dean ne tarda pas à retrouver l'amour, un homme qui éleva Dean comme son fils et lui donna son nom. Ensemble, ils eurent des filles et le jeune sorcier demeura le seul garçon de cette famille de moldus. Malgré l'absence de son vrai père et ce vilain gout d'abandon, Dean eut une enfance heureuse et il eut la chance d'être choyé et aimé.  
ps: Il a toujours pensé être né-moldu.
ps2: J'imaginais la famille de son père affiliée aux mangemorts. Mais son père est mort car il n'a pas voulu les rejoindre.

la fuite — Quand Voldemort a pris possession du ministère, Dean a préféré prendre la fuite de peur d'être retrouvé et abattu car il se pensait né-moldu. Tout le monde le pense mort, à l'heure qui l'est.
En réalité, il est prisonnier d'une famille de mangemorts. Et là, soit j'imaginais son père vivant (qui s'était fait passer pour mort pour rejoindre les mangemorts dans le plus grand secret), soit qu'il avait été capturé par un oncle qui lui raconterait son histoire familiale en lui précisant qu'il a tué son père car il avait déshonoré leur nom à coucher avec une moldue.
Dans tous les cas, cette rencontre changerait à jamais Dean et les fondations sur lesquelles il s'est construit. Et là, il serait intéressant d'établir un Dean peut-être plus sombre, plus tourmenté, qui découvrirait qu'après tout, il a le mal qui ronge dans le sang puisque toute sa famille paternelle a toujours été du côté de voldemort.
Actuellement, je l'imaginais avoir réussi à s'enfuir et errer dans le monde magique en essayant de faire le point, de se reconstruire.

— loyal; forte tête; protecteur; sociable; bon vivant; créatif; courageux; ouvert d'esprit; réfléchit; diplomate; observateur; vif d'esprit; intègre; dévoué; franc; indépendant; Maladroit (parfois); compréhensif; indulgent; tolérant; perturbé; perdu; tourmenté.
reviens-moi (parvati patil) — Des amis, les meilleurs. D'abord étrangers, puis inséparables, sous les couleurs de la rose et de l'or. Ce n'était ni pur, ni limpide comme d'autres amitiés, mais elle était la plus belle des mélodies disgracieuses. Un rayon de soleil qui se fraye un chemin dans la brume. Solidaires, Parvati a toujours été là pour Dean et elle il lui laissait volontiers son épaule pour pleurer quand elle n'avait pas le moral. Une drôle de paire, une relation solaire.
Elle ne l'a pas vu depuis bien trop longtemps et leur dernière rencontre fut ponctuée d'un baiser. Doux et surprenant à la fois. Léger et terrifiant. Parvati, elle n'a jamais rêvé de tomber amoureuse. Et encore moins de l'un de ses amis. Alors elle a préféré fuir. Elle a préféré lui tourner le dos, sans savoir qu'il avait des ennuis et qu'elle ne le reverrait plus jamais.


(quatrième année)
Il y avait pensé, Dean, à inviter Parvati au Yule Ball. Il en mourrait même d’envie, à l’imaginer vêtue d’une robe magnifique aux couleurs flamboyantes qui mettraient davantage la couleur divine de sa peau en valeur. Mais il n’avait pas su franchir le cap. Il n’avait pas eu le cran de le faire, même si Seamus avait finalement osé demander à Lavender. Il s’en mordait les doigts de la savoir au bras de Potter, même si le choix semblait logique. Parvati était la plus belle fille d’Hogwarts à ses yeux et elle méritait, plus que quiconque, le ciel et les étoiles, la crème de la crème, la légende. Cette pensée lui fit un pincement au coeur, mais un sourire vint fendre ses lèvres. De l’imaginer heureuse suffisait à adoucir sa peine. C’était le plus important pour lui. Le reste n’était que caprices.
(...) Il parvint au bal avec du retard. Sans doute l’avait-il fait exprès, pour éviter d’assister à la danse d’ouverture, voir Parvati danser avec Harry n’était pas l’idée qu’il s’était faite d’un bon début de soirée. Néanmoins, le jeune sorcier fut surpris de voir la douce assise, la mine décomposée, à fixer les autres s’amuser tandis qu’elle semblait passer un moment abominable. Il s’approcha d’elle d’un pas décidé, lui tendant sa main pour l’inviter à danser. - Tout va bien ? Demanda-t-il en l’attirant contre lui alors qu’ils se plièrent à la musique, leurs corps répondant au rythme brodé par les musiciens. - Tout va mal, répondit-elle en roulant des yeux. Il rit, ne pouvant s’empêcher de la trouver adorable à toujours tout dramatiser. Une princesse privée de son prince et le monde s’écroule. - Ne te moques pas s’il te plait ! Harry m’a planté toute la soirée, je crois qu’il en pince pour Cho, confessa-t-elle, non sans peine. Avouer qu’une fille pouvait être plus attirante ou intéressante qu’elle n’était pas chose aisée pour Parvati qui avait la mauvaise habitude de se comparer aux autres. Dean ne répondit pas. Il serra violemment la mâchoire, continuant de mener la danse, trop aspiré par ses pensées pour accorder de l’attention au reste des personnes présentes. Il en voulait à Potter d’avoir agi de la sorte. La voir avec un autre, oui. La voir malheureuse à cause d’un autre, non. Il avait le palpitant affolé au bout des tempes, énervé, mais surtout attristé par ce qu’il s’apprêtait de faire. Il s’arrêta de danser, attrapant le menton de Parvati entre ses doigts pour la forcer à le regarder. - Tu vois ces garçons de beauxbâtons derrière ? Ils ne font que te regarder depuis tout à l’heure ! Va leur parler, ils en meurent d’envie ! Dit-il avec un large sourire qu’il se contraignait à feindre. - C’est vrai ? Oh, Dean ! Tu es le meilleur ! Elle déposa un tendre baiser sur sa joue, puis s’en alla à leur rencontre, attrapant la main de Padma au passage pour la délivrer à son tour de la solitude.

(cinquième année)
- Je te rejoins plus tard Seamus, j’ai oublié un de mes livres dans la salle sur demande !
Dit-il en gratifiant son ami d’une tape sur l’épaule. Il lui serra la main puis monta deux par deux les escaliers avant qu’ils ne se mettent à bouger. Dean, malgré sa nature quelque peu tête-en-l’air, fit bien attention à ne pas se faire suivre, de peur que l’armée de Dumbledore ne se fasse prendre par des âmes mal intentionnées. Il regarda partout autour de lui, puis une fois devant le point de rendez-vous, il pria de tout son coeur, de tout son être, que la porte apparaisse afin qu’il puisse récupérer les affaires qu’il avait oublié un peu plus tôt dans la journée. Lorsque la salle se révéla à lui, il entra et referma tout aussi vite la porte pour refuser le passage à qui tenterait de le suivre. - Parvati ? Dit-il , fronçant les sourcils en voyant la jeune femme, seule. Elle se retourne brusquement, surprise d’avoir de la compagnie. - Oh Dean, je ne t’avais pas vu, avoua-t-elle en rangeant sa baguette, lui adressant un large sourire qui, bien que séduisant, sonnait bien faux. - Qu’est-ce que tu fais ici ? Demanda-t-il en souriant pour la faire baisser sa garde. Dean ne connaissait la jeune fille que trop bien: Certains avaient la bêtise de penser tout savoir, tout comprendre à son propos. lls l’imaginaient, bien souvent, creuse. Mais ils étaient loin de se douter de la complexité de la jeune indienne. Un privilège que Dean se targuait d’avoir et qui lui mettait la puce à l’oreille quant à l’humeur de son amie. - Je m’entraine, qu’elle répondit à demi-mot, récupérant ses affaires pour s’en aller. - Allez, dis-moi ce qui ne va pas, il posa son livre puis s’approcha davantage pour poser ses mains sur les épaules de son amie qu’il surplombait d’une bonne tête. Il plongea son regard dans celui de Parvati, tentant d’adoucir la fougue de la jeune sorcière. - C’est juste que… Padma y arrive toujours mieux que moi, tu comprends… Elle détourna le regard, haïssant la vulnérabilité naissante qui l’habitait à mesure qu’elle s’expliquait. Dean fut touché par ce moment de grâce qui, contrairement à ce qu’elle pensait, n’enlevait rien à sa beauté, bien au contraire. Il attrapa son menton entre ses doigts pour la forcer à tourner la tête (chose qui était devenue plus ou moins commune entre eux). - Ecoute-moi bien Parvati Patil. Tu es une jeune femme extraordinaire, d’une beauté indéniable, mais surtout d’une richesse de coeur et d’esprit incroyable. Alors arrête de te comparer à ta soeur ! Elle est géniale Padma, c’est vrai, mais elle n’est pas toi. Le temps s’arrêta un instant. Des mots aussi délicats qu’une mélodie de Harpe aux oreilles de la jeune indienne qui manqua de rougir. Un ciel étoilé apparut au dessus de leurs têtes. Parvati, elle avait le palpitant au bord des lèvres alors qu’elle fixait la bouche de Dean. - Je, je suis désolée, je dois y aller. Mais merci Dean, dit-elle en se dérobant en vitesse.

(sixième année)
Elle avait le regard bercé de larmes. Parvati, elle n’avait jamais été réellement confronté à la mort auparavant. Et toute cette histoire - la mort de Dumbledore, l’avait chamboulé, traumatisé. A tel point qu’elle ne pensait plus à l’état de son mascara, ruiné à cause de ses pleurs. Elle ne pensait plus rien à rien. Sauf à cette douleur qui se creusait d’heure en heure, de cette boule au ventre qui l'accablait douloureusement. Après la cérémonie, elle décida d’aller marcher, seule, quittant le reste du groupe pour s’alléger un peu l’esprit. - Parvati, attends ! Elle se retourna et vit Dean courir auprès d’elle. Une fois arrivé à sa hauteur, haletant, il posa ses mains sur ses genoux et courba le dos pour reprendre son souffle. - Où tu vas, comme ça ? Demanda-t-il en hachant ses mots, ayant toujours du mal à respirer. Il se redressa, déployant ses bras pour faire craquer son dos. - J’avais besoin de prendre l’air, répondit-elle en passant rapidement le revers de sa main sur ses joues pour se rendre un peu plus présentable. - Je peux venir avec toi ? Dean, il avait envie d’être là pour son amie. La voir comme cela lui fendait le coeur. Il hocha positivement la tête en guise de réponse et tous deux entamèrent la marche, en direction de nulle part et de partout à la fois.
(...)
- Je ne vais pas être serein, cette été, à Londres. Je vais avoir peur, surtout pour Ginny, vu le métier de son père... dit-il réellement inquiet, mais Parvati s'éclaircit la gorge, comme pour manifester son mécontentement quant à ce sujet de discussion. - J’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Il posa son regard sur la brune qui continuait à marcher. Elle roula des yeux, soupirant. - Ginny, toujours Ginny. Après ce qu’elle t’a fait avec Harry, comment tu fais pour toujours penser à elle ! Son ton laissait deviner de l'exaspération grandissante, peut-être même de la jalousie, alors qu’elle fronçait davantage les sourcils. - C’est pas parce que les gens font de mauvaises choses que cela fait d’eux de mauvaises personnes, Parvati. Tu n’es pas toute blanche, non plus, personne ne l’est ! Plus il exprimait, plus elle s’énervait, sans trop savoir pourquoi. Mais Parvati voyait  rouge et ses foudres n’allaient pas tarder à s’abattre sur le jeune homme. - Moi je t’ai toujours ai-..., je t’ai toujours respecté ! Alors ne compare pas l’incomparable, répondit-elle à s’en faire rougir les joues d’agacement. Dean eut un pincement au coeur. De l’amitié, pas vrai ? Il n’était plus sûr de rien.
(...)
- Laisse-moi tranquille, elle tourna les talons, mais avant qu’elle n’ait la chance de s’enfuir comme une furie, il lui attrapa doucement le poignet et l’attira contre lui. Il plongea son regard dans le sien, puis dans un excès de courage, il fit renaître ses lèvres contre celles de Parvati. Il pouvait sentir la jeune femme s'abandonner peu à peu et son coeur battre au rythme du sien. L’espace de quelques secondes, plus rien n’avait d’importance. Tout n’était que délices et voluptés. Mais très vite, la réalité la frappa à nouveau et le repoussa de ses deux mains. - Je préfère qu’on en reste là et qu’on ne reparle plus jamais de ce qu’il vient de se passer. Passe un bon été, on se reverra en septembre.
Mais elle était loin de s’imaginer que cela serait son dernier souvenir de lui.


Dean,
Cela fait des semaines que je n'ai plus de nouvelles de toi. Je t'ai envoyé de nombreuses missives, mais j'ignore si tu les as ou non reçues. J'espère sincèrement que tu vas bien. J'ai tenté de trouver du réconfort dans la divination, mais rien ne m'apparait quand il s'agit de toi. Lavender trouve que j'exagère, mais je sens quelque chose d'obscure se tramer et ne peux m'empêcher de m'inquiéter pour toi. Je suis profondément navrée si tu m'en veux pour la dernière fois. J'ai très mal réagi, mais les mauvaises actions ne font pas de mauvaises personnes, pas vrai ? Je ne sais plus quoi penser. J'ai peur des regrets, d'être souillée, de t'avoir perdu. Mais je garde espoir en te demandant pardon. J'espère que tu trouveras la force en toi d'oublier ce qu'il s'est passé pour que l'on puisse aller de l'avant ?
Prends bien soin de toi.
Tendrement tienne,
où que tu sois.
Parvati. 
 



© VIPERA EVANESCA 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 272
IDENTITY : serenade in blue (camélia)
FACE & CREDITS : neelam, bé(bé) ♡ (avatar) bé d'amour (profil)
MULTINICKS : aucun.

AGE : dix-sept ans.
BLOOD STATUS : mêlé, quelle importance.
CIVIL STATUS : déboussolée. elle ne sait plus où donner de la tête.
JOB : étudiante en fuite.
HOGWARTS HOUSE : gryffondor.
PATRONUS CHARM : un tigre.
MARAUDER'S MAP : campement des insoumis.
POINTS RP : 786

MessageSujet: Re: (M/LIBRE) MARKEL WILLIAMS — des poussières de toi. Lun 17 Avr - 0:39


scénario libre et terminé


hello there  
merci de t'intéresser au scénario. dean, c'est un peu la vie, ce personnage est trop sous-estimé, mais c'est un amour   si tu envisages de le prendre, voici quelques points à savoir:
l'avatar - est complètement négociable. j'ai mis markel parce qu'il a une bonne tête (et que Alfred Enoch fait trop vieux maintenant, malheureusement  ) mais si quelqu'un d'autre te tente, je reste à l'écoute, c'est ton perso avant tout  I love you
le lien - une grosse partie du lien reste à définir, je préfère quand ça se fait ensemble, d'un accord commun, avec des idées échangées. le fond est là, mais les détails seront à retravailler ensemble ! quant à l'évolution, je préfère voir cela en rp, déjà que Parvati, elle est sous le choc des révélations de Lavender et qu'elle pense Dean mort   bref, j'aime le dramaaaa !
la présence et les RP - là, c'est comme tu le sens. j'aime quand les rps avancent vite en général, mais on a tous une vie ! sinon, j'accepte tout le monde, tant que tu fais un minimum attention aux fautes et que tu restes cohérent avec le personnage !   (pour info, j'aime écrire un rp tournant aux alentours de 600/800 mots, au delà, j'avoue que ça me bloque, mais toi, tu fais comme tu veux, je m'adapte  )

Voilà, j'espère t'avoir convaincu ! Si tu hésites encore, dis-toi qu'avec un personnage comme celui-ci, tu as déjà plein de liens qui t'attendent   et puis, il est plein de surprises ce petit Dean, alors viens te l'approprier comme il se doit il y a tout une psychologie à travailler !
A très vite j'espère  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(M/LIBRE) MARKEL WILLIAMS — des poussières de toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cyclone conseils : roue libre pédalier?
» Problème de roue libre
» Libre Protask
» dept 73, Vailant, réservé par equi-libre 73 via leelou (2010)
» Buggy libre a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: homenum revelio  :: les sorciers recherchés :: les scénarios masculins-