AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ETOILE DANSANTE (délai :14/05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 103
IDENTITY : red strings (manon)
FACE & CREDITS : lily-rose depp @momo queen (avatar) @endlesslove (bazzart, signature) hayao miyazaki (signature)
MULTINICKS : coré et tilda.
BLOOD STATUS : noir pétrole qui défonce les plumes des oiseaux.
CIVIL STATUS : le coeur libre et l'âme à l'autre.
JOB : caméléon pour la pègre ou la couronne brisée.
HOGWARTS HOUSE : les bronze et bleus pour leur curiosité et leur réflexion.
SPECIAL CAPACITY : aucune, si ce n'est la maladresse flagrante avec laquelle elle exerce la magie.
MARAUDER'S MAP : allée des embrumes.
POINTS RP : 358

MessageSujet: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 12:15


marla olivia saddler

i can’t find you in the body sleeping next to me
‹‹ silencio

âge, date et lieu de naissance ≈ marla, elle a la jeunesse au bout des lèvres qui se dresse en pulpe rosée et presque infantile sur les lippes rebondies des enfants ; elle a la jeunesse qui se lit sur ses prunelles brisées de mille éclats de temps et dont le soleil se reflète à travers le prisme de ses océans-yeux. dix-neuf années au visage et quarante à la gorge quand dans un grommelement désintéressé elle explique être un jour née en été, il y a fort longtemps. quand londres était encore dénuée de secrets et la vie tracée sur les papiers. un huit août 1981 est née marla, et, à défaut de se faire bouffer par le temps, c’est elle qui le dévore de ses mille vies depuis. nationalité et origines ≈ qui sonne entre ses lèvres comme résonnent les mille histoires qu’y s’en échappe ; marla est anglaise de nationalité, car c’est marqué sur le papiers, au milieu d’un carton où se dessinent ses traits d’enfant et dont le titre est papier d’identité. on la dit anglaise quand elle a visité quelques ailleurs et qu’elle s’en est allée fouler les sols d’autre part pour se chercher autrement. c’est inscrit et brûlé sous le plastique, ça claque dans son accent à couper au couteau, et pourtant marla se sent autant d’ici que d’ailleurs, là où parfois elle a retrouvé les siens à mille lieux de sa maison. sang de sorcier ≈ sang-de-bourbe, qu’on aurait pu lui gueuler alors même que depuis ses plus jeunes années, marla ne parle pas d’elle. elle bouge les lèvres et des mondes s’offrent à qui veut bien les découvrir, quand elle dépeint les couleurs d’un sang qu’elle ne connaît pas d’un peu de bleu mélangé au pourpre. elle excelle d’intuition, la nymphe infantile, elle excelle de mensonges de ses doigts grâciles et pianote sur les touches d’un jeu dont jamais elle ne se lasse. elle est des figures de l’ombre qui s’octroient un peu de lumière dans les mensonges peu scrupuleux de ceux qui, sans le savoir déjà à l’époque, jouaient leurs vies de leurs mots. profession ≈ faussaire et ombre qui se terrent dans l’allée des embrumes ; c’est un visage qui se glisse parmi d’autres dans les aisances animales des caméléons. tantôt voleuse, ou informatrice, tantôt en filature ou ponctuelle à la couronne brisée, marla se noie parmi les ombres crépusculaires qui hurleront toutes un jour ou l’autre à la reconnaissance. statut civil ≈ elle n’a le coeur à personne mais l’âme à l’autre ; de ces secrets qui s’échangent dans l’intimité de ce que l’autre comprend. elle regarde la belle au cent visages du haut de ses propres mensonges et la toise dans les souvenirs qu’elle s’est construits de toute pièce à la mélodie de leurs mots. le coeur n’a pas le temps quand il vacille d’un être à un autre, de ce qu’elle est à ce qu’elle dessine du bout de ses lèvres, de ce qu’elle aime à ce qu’elle indiffère. maison à l'école ≈ réfléchie et curieuse, c’est naturellement que marla trouva sa place aux côtés des bleus et bronze dans la msion de rowena serdaigle. parcours scolaire ≈ catastrophique. il y a tout ce qu’elle aurait voulu devenir et ce qu’on lui a empêché d’être : sorcière curieuse aux deux premières années brillantes et prometteuses, marla n’a pour autant pas pu continué sa scolarité à poudlard, prise sous le joug des craintes de ses parents.  baguette magique ≈ taillée dans du bois de lierre, la baguette de marla mesure dix-huit virgule cinq centimètres et possède en son coeur une aile de fée. elle est prédisposée aux métamorphoses, mais l’enfant ne s’en sert presque plus depuis des années. sortilège du patronus ≈ c’est un étourneau sansonnet qui se glisse en filaments au bout de sa baguette lorsqu’elle cherche à produire un patronus ; oiseau migrateur présent dans tous les continents, ayant foulé tous les sols. épouvantard ≈ marla se voit enfermée dans une boîte auprès de ses parents, sans plus aucune capacité magique, et elle observe son frère les torturer tous un à un. effluves d'amortentia ≈un parfum d’air frais qui se glisse sous les narines en courants d’air les fenêtre ouvertes, mêlé à l’humidité de la nuit. localisation ≈ dans l’allée des embrumes ou à la couronne brisée. don magique ≈ aucun, si ce n’est la maladresse avec laquelle elle essaie parfois d’exerce crsigne physique distinctif ≈ écrire ici casier judiciaire ≈ aucun pour le moment.
‹‹ lily-rose depp (polarize)

Le ministère de la magie est indéniablement corrompu. Après la mort de Rufus Scrimgeour, égorgé à la suite de son discours, c'est un des fervents soldats de Voldemort, Gideon Hodgkins, qui a repris le poste. De plus, une guerre contre la France a été déclarée et les soldats outre-Manche sont prêts à unir leurs baguettes pour faire tomber les forces du Mal qui sévissent en Grande-Bretagne. Que pensez-vous de la situation ? Quel est votre avis sur le proclamé "plus grand mage noir de tous les temps" ? 1.marla a la tête et les yeux à l’ailleurs, alors elle n’en a que faire, du ministère. qu’importe sa corruption, les poisons se glissant dans les veines en ébullition des rois, elle ne reste que de la vermine et de la crasse qui s’accumule au coin de vieux immeubles humides. car la belle a les doigts pianoteurs de mille visages et mille vies qu’elle dépeint aux pinceaux de ses voyages et de ses désirs ; tantôt enfant de tous ou d’un seul, elle ne craint rien ni personne. elle est des ombres dont on se sert impunément dans les intimités faussement complètes, exposée au grand jour quand on le lui demande, terrée dans les tréfonds du londres mafieux quand elle en a besoin. marla n’est rien et n’a pas d’avis. c’est un fantôme aux doigts dansants et à l’âme ailleurs, qui joue de ses phalanges pour enchanter les destins de mille contes, origines de sourires un instant d’ailleurs. elle ne connaît pas la magie, marla. alors marla ne donne pas d’avis. elle exécute.

Harry Potter vient de fêter ses 17 ans, et pourtant, c'est sur ses épaules que reposent l'une des plus grandes responsabilités dans cette guerre. Il est le symbole de l'espoir pour la plupart, une vermine pour d'autres, mais qu'est-il pour vous ? Pensez-vous qu'il est capable de mener la Résistance ? Pensez-vous qu'il est juste que tant de personnes meurent directement au nom de la Liberté, indirectement pour lui ? 2.elle entend son prénom derrière les rideaux de velours des bordels et aux coins des rues de l’allée des embrumes, murmuré comme un secret que personne ne devrait partager. elle entend son nom et ne voit pas ; s’imagine mille histoires jusqu’à ce que finalement elle entende d’autres choses, qu’on lui conte d’autres espoirs aux creux de ses reins, quand certains prétendent faire la cour au ministère alors que l’âme est à l’enfant. mille histoires fabuleuses qui s’échouent contre le cotton crasseux des oreillers, qui la maintiennent éveillée parfois la nuit, qu’elle imagine son visage de cent façons et le modèle à l’argile de ses pensées. et l’ingénue n’a pas le goût de sang au bord des lèvres, uniquement celui des peaux qui s’échouent, alors elle n’en a que faire de leurs histoires. elles sont tout juste bonnes à raconter, à écouter, à imaginer dans d’autres mondes un héros vaillant dont tout le monde parlerait mais que personne ne verrait. alors elle finit par s’endormir contre la crasse l’esprit aux merveilles.

Dans une société où la pureté du sang est célébrée et le métissage puni, quel est votre regard sur le sujet ? Ne prenez vous pas partie au conflit qui oppose les conservateurs à ceux qui veulent s'ouvrir au monde moldu par peur ou par simple abstention ? Pensez-vous que rester en retrait en des temps pareils est synonyme de sécurité ou songez-vous à agir bientôt, à choisir votre camp ? ce n’est pas tant qu’elle se garde en vie, marla, c’est simplement qu’elle n’en a que faire de ces lèvres qui profèrent l’évolutionnisme entre les hommes. elle ment par convenance, par habitude ; elle ment pour raconter des histoires et pour qu’on l’écoute. qu’on tende l’oreille aux murmures de ses lippes pulpeuses au lieu de s’éloigner, qu’on crève de désir de s’illusionner d’importance en tentant de capter l’attention d’une putain ou d’une jolie ombre. et parfois elle y pense, à ce noir qui goudronne ses plumes à l’oiseau saddler, qui l’empêche de voler ; elle y pense et se dit que c’est peut-être mieux ainsi, que sûrement, ils ont raison. elle ne sait rien faire la petite ingénue. elle se contente d’hocher la tête sans un sourire, quand on lui dit d’user de la magie ; elle opine du chef et se tourne vers ses tours à elle, qui ne méritent aucun égard dans la révolte de l’impureté. .
— curieuse ; réfléchie ; débrouillarde ; patiente : égoïste ; protectrice ; discrète ; méthodique ; intuitive ; bricoleuse ; introvertie ; mystérieuse ; persévérante ; froide ; observatrice ; minutieuse ; audacieuse ; déloyale ;
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
— red strings ; toujours manon
quel âge avez-vous ? 18 ans. comment avez-vous découvert le forum ? bazzaaaaaaaaart. que pensez-vous du forum ? toujours aussi moche, c’est pour ça que j’aggrave ma schizophrénie. avez-vous des questions ? bah j'ai un problème avec le css de la fiche, je pense avoir vérifié les balises mais je trouve pas l'image ne s'affiche pas. si quelqu'un pouvait jeter un oeil ? //+ j'hésite encore pour le groupe de marla, protego ou silencio. c'est une née moldue qui bosse pour le cartel et la couronne, mais elle se fait passer pour une sang-mêlée d'origine australienne. du coup, en soi, c'est chaud pour ses fesses mais elle fuit pas non plus vraiment, donc je sais pas Arrow si quelqu'un peut éclairer ma lanterne.un dernier mot ?JE VEUX DES LIENS JE VEUX DE L’AMOUR ET DE LA HAINE MPOTTEZ MOI LES CHATONS voulez-vous être parrainé(e) ? ≈ non. — personnage inventé [x] ; scénario d'un membre [] ; personnage de la saga [] ; personnage prédéfini []
©️ VIPERA EVANESCA 2016




Dernière édition par Marla Saddler le Mer 19 Avr - 12:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 103
IDENTITY : red strings (manon)
FACE & CREDITS : lily-rose depp @momo queen (avatar) @endlesslove (bazzart, signature) hayao miyazaki (signature)
MULTINICKS : coré et tilda.
BLOOD STATUS : noir pétrole qui défonce les plumes des oiseaux.
CIVIL STATUS : le coeur libre et l'âme à l'autre.
JOB : caméléon pour la pègre ou la couronne brisée.
HOGWARTS HOUSE : les bronze et bleus pour leur curiosité et leur réflexion.
SPECIAL CAPACITY : aucune, si ce n'est la maladresse flagrante avec laquelle elle exerce la magie.
MARAUDER'S MAP : allée des embrumes.
POINTS RP : 358

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 12:15


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
il sole e caduto

give me something to believe cause i am living just to breathe

i see a mountain at my gate

le son retentit dans la pièce dans un vacarme à faire taire les tempêtes. des affaires balancées au sol, étalées contre les carreaux blancs de la cuisine en mille éclats. marla redresse la tête du haut de ses onze ans, croise les bras, étouffe un soupir. les sanglots bientôt viennent s’éclater dans sa gorge et s’exploser contre sa trachée. elle les étouffe de peur de perturber les colères indomptables qui se dressent devant elle en monstre de gestes saccadés qu’elle regarde du coin de ses yeux embués. les lumières dévorent le visage de ses parents dans la nuit, néons iridescents dessinant mille couleurs sur les visages qui se tordent dans les cris. la lettre marquée du sceau parvient à ses pieds nus sous la chaleur de l’été, elle l’observe et la ramasse silencieusement, sans vraiment comprendre, l’enfant. sans réellement savoir. elle ouvre l’enveloppe marquée d’un sceau étranger, recroqueville ses bras contre sa poitrine comme on le ferait pour protéger un bien précieux et lit avec application une fois s’être éloignée du chaos de la cuisine. elle ne comprend pas grand chose, la poupée, si ce n’est que cela parle de sorcellerie. et elle réfléchit un peu. ça frappe ses yeux de souvenirs étranges qui se dressent en mur opaque tandis qu’elle parcourt encore pourtant les lignes calligraphiées de la lettre. elle se souvient d’une photo mouvante de son frère, qu’elle avait trouvée au fond d’un tirroir. elle se souvient l’avoir rangée immédiatement. elle se souvient des cris échangés dans la maison ce soir là entre lui et leur parents. avoir pleuré dans sa chambre de longues heures en se bouchant les oreilles, cachée sous sa couette, l’enfant. cachée du monde entier, l’innocente. cachée d’un monde entier auquel ils n’appartiennent pas, ni elle, ni lui.

*****

stop for a minute and see where you hide

elle le sent se remuer sur ses mèches de cheveux ordonnées et lisses, chatouilleur, hésitant. un grand râle vient ponctuer sa réflexion tandis qu’il doit sûrement tordre ses lèvres en un rictus particulièrement agile puisque toute la salle d’une voix laisse s’échapper un rictus amusé. et ça chatouille, le chapeau qui bouge, et ça chatouille, la peur au creux de son coeur alors qu’il prend encore quelques secondes à faire son choix. tous regardent le palpitant manquer d’exploser ses côtes sous la peur, certains avec compassion dans les yeux enfants qui s’allongent en deux billes tirraillées par l’appréhension, d’autres se moquent un peu d’elle. la sentance ne tarde pas à tomber, pourtant, et dans une annonce retentissante le bout de tissu animé finit par hurler un large serdaigle, ponctué d’un tonnerre d’applaudissements. se redressant d’un coup d’un seul, saddler esquisse un léger sourire sans réellement savoir pourquoi - elle ne connaît pas serdaigle, elle ne connaît rien. de nombreux viennent l’accueillir en lui serrant la main ; l’enfant se fascine de la chaleur émanant des corps, serre des mains, les yeux remplis d’étoiles, se laisse aller là où surement on décide de l’emmener. marla se retrouve au milieu de la tablée, on lui pose des questions auxquelles elle ne répond qu’à moitié, on lui donne à manger, qu’elle ne grignotte qu’un peu. le point de fuite de ses yeux se dresse au loin, à l’autre bout de la table, là où ses prunelles se sont posées dans l’instant de la cohue, contre les mercis et les bienvenues. elle la regarde de longs instants rire un peu, intimidée dans un sourire franc, elle la regarde et ses cheveux bruns, elle la regarde comme des enfants peuvent en regarder d’autres avec les prémices amoureux des futurs adolescents ; a peine l’a-t-elle regardée qu’elle l’aime déjà. et ses yeux ne quittent que trop rarement le visage étendu en de franches expressions parfois, tandis que le palpitant lui ne s’arrête pas de claquer contre ses côtes dans une douleur presque renversante pour les enfants sans amour auxquels on n’explique rien. elle l’aime mais ne sait pas que l’on peut aimer une fille. alors ses yeux l’aiment un peu à la place de son coeur.

*****

elle a les yeux embués et le coeur au bord des lèvres lorsque l’enfant s’approche, doucement. elle observe la poupée aux reflets brisés dans l’ombre de grands escaliers de marbre silencieux ; elle l’observe de longs instants avec le goût de la fascination au bord des prunelles. des mèches de cheveux désordonnées encadrent son visage d’un monstre d’inattention et pourtant marla l’observe de longues minutes dans le silence de ses larmes. les doigts recroquevillées contre les joues rebondies des enfants en mal d’amour, le rouge dessiné sur ses paumettes faute d’avoir trop frotté ses yeux-éclats-de-verre, et puis, elle finit par s’approcher du pas léger et lunaire des indécis amoureux qui se glissent avec aisance sur les pavés sans un bruit. la blondie aux grands yeux vient s’asseoir aux côtés des larmes et les prend dans ses bras sans un mot pour les sécher de sa chaleur infantile. ses bras maigres entourent la frêle et tremblante silhouette grelottant contre la pierre froide, et de sa main libre, elle vient attraper quelques dragées de bertie crochue au fond de sa poche, avant d’entrouvrir les lèvres. aucun son n’en sort. elle prend entre ses doigts de pianiste la main-blessure et glisse les bonbons dans leur paume avant de faire se refermer les doigts pulpeux autour de son cadeau. le visage sucré et arrondi par la jeunesse se redresse vers elle dans un sourire, qu’elle lui rend dans le silence. et puis elle reste comme ça. sans un mot. à partager les bonbons - parce qu’elle lui a tout donné, à la tristesse ; parce que la tristesse n’a jamais été aussi jolie.

*****

et la décoction explose. marla observe la jeune chinoise du coin de l'oeil en réprimant un sourire amusé tandis que des larmes tachent son misérable visage de marbre. la poupée ne dit rien, observe ses cheveux noircis par la suie et son visage gonflant chaque seconde davantage. tandis que toute la classe s'affère au derrière de la princesse pour la nettoyer, marla ne bouge pas, range l'objet du malheur de sa proie sous sa table et continue avec précision de préparer sa potion d'enflure dans un calme olympien, jetant de regard de temps à autres à l'attraction de ces demoiselles de cour. elle redresse les yeux. croise le regard de marietta, esquisse un léger sourire à moitié excusé tandis que la belle la foudroie du regard. son visage se ferme presque automatiquement lorsque l'aimée, du fond de la pièce, agite quelques bras discrètement probablement pour la menacer. et la petite n'en fait rien, applique avec précision les consignes de son grimoire, aidée par une camarade qui elle non plus n'en a pas grand chose à faire, de cho chang et de ses jérémiades.
le cours se termine. marla réussit sa potion avec succès, range ses affaires et serre son grimoire contre sa poitrine avant de sortir des cachots, quand quelques doigts attrapent son poignet et l'emmènent dans un couloir un peu plus loin. elle esquisse un sourire infime lorsqu'elle reconnaît le visage de marietta dans l'obscurité humide, tandis qu'elle a les bras croisés et la toise de longues secondes dans le silence avant que mille reproches ne glissent d'entre ses lèvres. je sais que c'est toi. qu'elle lui dit comme une évidence, comme l'issue indéniable du malheureux accident. la potionniste en herbe ne la quitte pas des yeux, visage fermé, mâchoire serrée à mesure que ses reproches se multiplient. et ça fait mal contre le coeur, un peu. marla répond de temps à autre qu'elle n'en a pas grand chose à faire de ce que son amie peut bien lui dire, mais elle la laisse à peine parler, déversant le flot d'un excès de protection sur le coeur abîmé des complaintes de l'amante secrète. elle lui répond toujours de temps à autre, hochant la tête avec indifférence, resserrant ses doigts chaque seconde davantage autour de son grimoire poussiéreux. elle l'observe l'aimer en silence et lutter contre vents et marées tandis qu'elle voudrait hurler son amour à une enfant qui n'entendra jamais. les peines de coeur juvéniles sont les plus douloureuses. marla retrousse le nez, redresse son menton, et finit par couper la parole à marietta d'un ton dédaigneux. elle ne t'aime pas, et elle se fout royalement de toi, marietta. tu perds ton temps pour elle. elle l'observe encore une, ou peut-être deux secondes avant de faire demi-tour et de laisser sa silhouette s'évanouir à la vue de son amie au détour du couloir.


*****


Marietta,
Je ne t'ai pas donné de nouvelles, je suis désolée. Ici, c'est l'enfer. Mes parents m'enferment presque dans ma chambre pour que je ne sorte pas,
j'ai même plus de baguette. Je crois qu'ils essaient de me punir pour ce que mon frère a fait, comme si j'étais fautive. Ils me font chier, tout le temps. Chaque instant de ma vie me semble rythmé. Si je pouvais je retournerais à Poudlard dès maintenant, mais ils me l'ont interdit. Les écoles anglaises moldues sont terriblement ennuyeuses et inutiles. Je crois qu'ils veulent que je redevienne normale. Ils ont brûlé ma cape quand je suis rentrée, ont enfermé mes grimoires au grenier.
J'ai pas pu te le dire avant, excuse moi. J'ai déjà du batailler pour avoir le droit d'aller chercher du pain et donc te faire parvenir des lettres. Au fond, je ne sais même pas si tu les recevras. J'ai un peu l'impression parfois que quoique je te dise, tu ne le vois pas de toute façon.
Je suis en vacances pendant deux semaines. J'aurais aimé te voir. J'espère que tout va bien.

À bientôt,
Marla


Marietta,
Je ne sais pas pourquoi tu ne me réponds pas. Déjà la cinquième lettre que je t'envoie. J'ai l'impression d'écrire dans le vent. Une par semaine, c'est déjà beaucoup. Je ne sais pas ce que tu as, j'espère que ce n'est pas ce que je pense. Je ne m'excuserai pas pour Cho. C'était stupide, mais j'en avais envie,
et je suppose que ça n'a même pas effleuré sa réputation à Poudlard. Comme si un jour, toi, t'en avais eu quelque chose à faire de tout ça. Enfin. Je m'ennuie toujours. Mes parents ont tenu à m'inscrire à des cours d'équitation,
pour me divertir soit disant. Ca me permet au moins d'avoir à parler avec quelqu'un d'autre qu'eux. Je crois qu'ils se sont détendus. Je n'ai pas touché à ma baguette depuis trois mois. Je ne suis même pas sûre de pouvoir encore faire voler une plume, et c'est super chiant. Ils ont même caché des anciennes affaire de mon frère au grenier. Le grenier, c'est l'armoire magique.
Plus personne n'y met les pieds et je suis quasiment certaine qu'ils ont jeté la clef quelque part au fond du jardin, voire l'ont brûlé afin qu'on ne puisse plus jamais le rouvrir. Ca me fait un peu penser à ce que ma professeure d'histoire nous a dit aujourd'hui, qu'avant, quand on croyait encore à la sorcellerie - quelle bande de nuls sérieusement - ils brûlaient les sorcières. Tu crois que j'ai encore du souci à me faire ? Je me demande parfois si les moldus apprécient les sorciers ou non. Ils doivent avoir peur de ne pas avoir le plein pouvoir sur un domaine. Quand je vois déjà l'état de mes parents.

Bisous,
À bientôt j'espère.
Marla


Marietta,
Cette fois, c'est la cent trente quatrième lettre. Et j'ai vu tout le reste. Tous tes mots qui s'étalaient sur du papier. Ca me donne envie de vomir. Je suis désolée, le monologue permanent de ces quatre dernières années doit t'avoir été peu supportable. Je ne pensais pas que mes lettres arrivaient. Je ne pensais même pas que tu m'écrivais encore.
Mes parents ont caché tes lettres pendant des mois, n'ont même pas pris la peine de les brûler - certaines d'entre elles semblent néanmoins avoir disparu.
J'ai décidé de partir. Je m'en vais, car c'en est trop. Ils me demandent presque de ne plus venir aux repas de famille, je crois même qu'ils m'ont faite passer pour malade, atteinte d'une maladie infantile incurable, quelque chose dans ce genre là.
Je vais rejoindre mon frère. Je ne sais pas vraiment par où commencer si ce n'est le reste du monde. Je vais me promener, travailler, voir ailleurs. Tout mais loin d'ici. Je n'ose même pas tenter de retourner dans le monde magique - je ne sais même pas si, à vrai dire, après quatre ans je serais encore capable de le faire. Je ne me souviens plus d'aucune formule ou presque.
C'est absolument terrible. J'ai décidé d'emmener ma baguette avec moi,
dans le doute. Je ne pense pas qu'elle me sera utile.
Ne t'inquiète pas - je ne sais même pas si tu comptais t'inquiéter - je travaillerai de droite, à gauche. Je crois que c'est possible de trouver des choses à faire à seize ans. Je trouverai toujours. Mon premier vol est pour l'Espagne, je crois qu'un temps, il aimait bien ce pays. Je retrouverai peut-être ses traces, peut-être pas. Un ami à lui compte m'aider, ou tout du moins,
c'est ce qu'il m'a promis. Je ne sais pas où je vais, mais loin d'ici.
J'espère que toi tu vas bien. Vraiment. Je suis désolée pour ces années à te parler dans le vide, j'étais sûre que tu n'y étais pas.
Je te ferai parvenir des cartes postales moldues.

Je t'embrasse, Marla


*****

ses cheveux se glissent sur un front trempé de sueur qu'elle devine dans les éclats de l'été. les doigts graciles de l'enfant écartent les stores de plastique de la chambre d'hôtel aux murs moisis dans laquelle elle est enfermée depuis sept, ou peut-être huit jours. il a mis un t-shirt blanc bouffé par la poussière et troué en plusieurs endroits. un jean simple, le même qu'il avait le jour où il est parti, si ses souvenirs sont bons. il traverse la cour poussiéreuse d'un pas déterminé, sac sur le dos, écharpe remontée un peu sur son menton. il ne regarde que face à lui. ses prunelles ne s'attardent sur rien si ce n'est à l'horizon. et quand sa silhouette disparaît au détour du coin des bâtis bringuebalants, ses paupières à elle battent une secondes et se ferment sur des océans dont seules trois larmes s'échappent.

le pavé humide est battu par des pas déterminé qui laissent dans leur sillon des gouttes qui s'explosent quelques centimètres à côté de ses pieds. le vent frappe son visage par vagues d'effluves familières qui s'échouent au creux de ses narines et chatouillent les esprits enfantins. elle l'observe de dos, la capuche glissée jusqu'au dessus des yeux, imite son pas défiant et sûr de lui. de loin. à quelques mètres. de loin, de quelques années.
elle entend les autres aux coins des rues parler de choses dont les noms semblent familiers mais les calligraphies oubliées au détour de l'illusion. elle n'en fait rien, marla, elle ne regarde que ses pieds, et ignore ces mots retentissants qui claquent dans les esprits. les murs sont couverts d'affiches boueuses et mouvantes, elle les observe parfois, du coin de l'oeil. sans un bruit. l'ombre qui se glisse aux détours des nuages grisés et des rues bancales. ils empruntent quelques chemins, elle croirait même emprunter les même chaque fois que lui tourne. elle remonte un peu sa capuche, de quoi apercevoir ses épaules. son dos ne se courbe jamais sous la pluie. et les dédales des rues s'échappent à sa vue quand seule le haut de sa colonne se pointe par dessus sa cape. elle le suit sans rien dire. dans les silences des murmures qui bourdonnent à l'inconscient des mots tus.
des mots qu'il lui a ôté.
qu'il fait revivre dans son esprit comme on ravive les espoirs des enfants oubliés.
© VIPERA EVANESCA 2016



Dernière édition par Marla Saddler le Jeu 18 Mai - 23:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1209
IDENTITY : LAURA (VINYLES IDYLLES)
FACE & CREDITS : TERESA OMAN (ADL, AMR)
MULTINICKS : ADONIS, ELRONOR, PERCEVAL, ERNIE.

AGE : DIX-NEUF LARMES.
BLOOD STATUS : VENGEANCE MÊLÉE.
CIVIL STATUS : SON CŒUR ET SON CORPS APPARTIENNENT À JAMAIS À CHO CHANG, AUSSI MORTE PUISSE-T-ELLE ÊTRE.
JOB : ANCIENNEMENT JOUEUSE DE QUIDDITCH POUR LA CHINE. RAFLEUSE, ESPIONNE POUR L'ODP.
HOGWARTS HOUSE : SERRES D'AIGLES.
MAGIC WAND : BAGUETTE CHINOISE, MESURANT DIX CENTIMÈTRES , BOIS DE GLYPTOSTROBOIDES, LANGUE DE DRAGON.
PATRONUS CHARM : CYGNE NOIR.
SPECIAL CAPACITY : METAMORPHOMAGE.
MARAUDER'S MAP : LÀ OÙ HÉLÈNE EST SUPPOSÉE ÊTRE.
POINTS RP : 1813

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : seulement pour les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #375D81
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 12:24

miam
me gusta

j'aime beaucoup déjà ce que je lis (le statut civil)
pour le groupe, j'aurais plus eu tendance à dire silencio personnellement et pour ta fiche, je laisse un autre admin s'en occuper, je suis tellement douée avec les codes que je risque surtout de tout saboter davantage Arrow
rebienvenue beauty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
( she got horns like a devil, pointed at me and there’s nowhere to run from the fire she breathes,)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 103
IDENTITY : red strings (manon)
FACE & CREDITS : lily-rose depp @momo queen (avatar) @endlesslove (bazzart, signature) hayao miyazaki (signature)
MULTINICKS : coré et tilda.
BLOOD STATUS : noir pétrole qui défonce les plumes des oiseaux.
CIVIL STATUS : le coeur libre et l'âme à l'autre.
JOB : caméléon pour la pègre ou la couronne brisée.
HOGWARTS HOUSE : les bronze et bleus pour leur curiosité et leur réflexion.
SPECIAL CAPACITY : aucune, si ce n'est la maladresse flagrante avec laquelle elle exerce la magie.
MARAUDER'S MAP : allée des embrumes.
POINTS RP : 358

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 12:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] cc bôté (faut que je te mpotte ou que tu me files ton skype j'ai changé deux-trois trucs je dois t'expliquer Arrow) je vais changer en silencio du coup, j'avais un doute, dieu merci j'ai pas commencé les questions What a Face
merci chat I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 677
IDENTITY : Marine
FACE & CREDITS : Kate Harrison by faustine / icarus
MULTINICKS : Dimitri

AGE : 28 ans
BLOOD STATUS : Sang-mêlé
CIVIL STATUS : Louve solitaire, effrayée par trop de proximité.
JOB : Potionniste à Ste Mangouste
HOGWARTS HOUSE : Gryffondor
MAGIC WAND : Un manche en bois de cerisier symbolisant sa force, renfermant une larme de licorne. Une taille de 18cm en fait une baguette prédisposée aux sortilèges de guérison.
PATRONUS CHARM : Un jeune renard polaire
SPECIAL CAPACITY : Lycanthrope
MARAUDER'S MAP : Cachée
POINTS RP : 610

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : Uniquement les dialogues, si vous souhaitez.
COLOR OF MY LIFE : #cc6600
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 12:37

Coucou toi
Bon courage pour cette nouvelle fiche qui promet déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 272
IDENTITY : serenade in blue (camélia)
FACE & CREDITS : neelam, bé(bé) ♡ (avatar) bé d'amour (profil)
MULTINICKS : aucun.

AGE : dix-sept ans.
BLOOD STATUS : mêlé, quelle importance.
CIVIL STATUS : déboussolée. elle ne sait plus où donner de la tête.
JOB : étudiante en fuite.
HOGWARTS HOUSE : gryffondor.
PATRONUS CHARM : un tigre.
MARAUDER'S MAP : campement des insoumis.
POINTS RP : 574

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 12:46

rebienvenue
t'es beaucoup trop douce I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 3709
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : phoebe ; faust (av)
MULTINICKS : cassandre ; isla ; rhea

AGE : twenty-four drops of blood.
BLOOD STATUS : no one really knows.
CIVIL STATUS : married to herself, only dedicated to her cause.
JOB : everything and anything.
HOGWARTS HOUSE : ravenclaw for a very short time.
MAGIC WAND : she doesn't need a wand but she has one just in case. carved in willow wood, in its heart a hair of veela. it measures twenty centimeters and is predisposed to enchantments.
PATRONUS CHARM : an eagle.
SPECIAL CAPACITY : half-veela, her beauty literally wreaks havoc.
MARAUDER'S MAP : derrière toi
POINTS RP : 1736

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #993300
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 13:32

lily I love you

(re) bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/
avatar
SPELLS : 103
IDENTITY : red strings (manon)
FACE & CREDITS : lily-rose depp @momo queen (avatar) @endlesslove (bazzart, signature) hayao miyazaki (signature)
MULTINICKS : coré et tilda.
BLOOD STATUS : noir pétrole qui défonce les plumes des oiseaux.
CIVIL STATUS : le coeur libre et l'âme à l'autre.
JOB : caméléon pour la pègre ou la couronne brisée.
HOGWARTS HOUSE : les bronze et bleus pour leur curiosité et leur réflexion.
SPECIAL CAPACITY : aucune, si ce n'est la maladresse flagrante avec laquelle elle exerce la magie.
MARAUDER'S MAP : allée des embrumes.
POINTS RP : 358

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 13:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] I love you I love you merci beaucoup
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mais merci toi aussi dis donc. faudra qu'on se trouve un lien
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] beautéééé I love you merci beaucoup. j'exigerai un lien aussi btw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 1766
IDENTITY : .wings (laurie)
FACE & CREDITS : bederov - american heist. (av), ceriztoxic (sign)
MULTINICKS : astrée, la rousse vierge.

AGE : vingt-cinq années de calvaires
BLOOD STATUS : un sang qui fait parler, un sang auquel personne ne peut réellement faire confiance, sang-mêlé, double tranchant
CIVIL STATUS : aelys yaxley, la seule et l'unique, the true love.
JOB : serveur à la couronne brisée, pas le job rêvé mais on fait ce qu'on peut
HOGWARTS HOUSE : vêtu de vert et d'argent, de glace et de sournoiserie. slytherin jusqu'au bout, preuve de sa folie.
MAGIC WAND : taillée dans un bois de sycomore, au cœur de dard de billywig, mesurant vingt-sept centimètres, prédisposée aux maléfices.
PATRONUS CHARM : l'impossibilité d'en faire apparaitre un, juste l’esquisse d'un corbeau amer.
SPECIAL CAPACITY : aucune, a part d'être exactement comme la plupart des sorciers
MARAUDER'S MAP : un peu partout et nuls part à la fois
POINTS RP : 838

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 13:59

a que coucou toi
trois têtes, t'es vraiment schizo What a Face
re bienvenue belle plante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://des-astres.tumblr.com/
avatar
SPELLS : 622
IDENTITY : silvia
FACE & CREDITS : lucho jacob (c) balaclava
MULTINICKS : adrian pucey, lev saddler, feu saul giack

AGE : vingt-huit
BLOOD STATUS : wolf
HOGWARTS HOUSE : slytherin
SPECIAL CAPACITY : lycan
MARAUDER'S MAP : sur son rafiot
POINTS RP : 1794

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 14:22

t'es terrible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 405
IDENTITY : red strings (manon)
FACE & CREDITS : ashley moore, @bonnie (avatar)
MULTINICKS : moreau et marla.

AGE : vingt-cinq années volubiles, qui n'appartiennent à personne, et pas même à elle.
BLOOD STATUS : c'est un liquide convoité qui circule dans ses veines, un sang bleu qui dorénavant s'apparente à un élixir de vie, puisqu'il ne peut plus en être autrement.
CIVIL STATUS : les bagues prestigieuses qui enchaînent les annulaires aux cœurs des amants sans amours.
JOB : elle nettoie la merde des incapables, elle passe pour ôter des fragments de vie, des fragments d'instant aux esprits des faiblards de moldus.
HOGWARTS HOUSE : serpentard.
MAGIC WAND : taillée dans du bois de mélèze, elle mesure trente virgule cinq centimètres et possède en son coeur une plume d’hippogriffe. elle est prédisposée aux sortilèges offensifs
PATRONUS CHARM : patronus incorporel.
MARAUDER'S MAP : londres, ministère de la magie.
POINTS RP : 717

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 14:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] c'est pour mieux tous vous séduire merci I love you
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] JE SAIS MAIS JTM
craque donc
en plus elle est trop chou marla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 253
IDENTITY : Jomily (emy)
FACE & CREDITS : Aaron Johnson; (signa) Bizzle, (avatar) Vinyles Idylles, (gifs signa) Chandelier (gif profil) Kidd
MULTINICKS : none

AGE : 27 years old
BLOOD STATUS : purity
CIVIL STATUS : probablement fiancé. There are as many kinds of love as there are hearts.
JOB : assistant alchimiste à la pomme empoisonnée
HOGWARTS HOUSE : slytherin.
MAGIC WAND : bois de sycomore, coeur de croc de dragon, 30,01 cm, prédisposée aux sortilèges informulés
PATRONUS CHARM : ours polaire : Froideur, Empathie, Force
SPECIAL CAPACITY : chuchoteur
MARAUDER'S MAP : allée des embrumes - manoir nott
POINTS RP : 527

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : Oui, mais par soucis de temps seulement les paroles.
COLOR OF MY LIFE : darkcyan
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 14:59

Gosh my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 15:11

(re) bienvenue, amuse-toi bien avec ce nouveau perso I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 15:16

il sent bon ce compte.
rebienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05) Mar 18 Avr - 15:21

(re)bienvenue manon avec ce joli compte, tout beau tout frais
(je m'occupe de réparer les codes dans ta fiche tout de suite )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ETOILE DANSANTE (délai :14/05)

Revenir en haut Aller en bas

ETOILE DANSANTE (délai :14/05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Etoile Noire de Strasbourg
» boulonnerie lug nut honda( etoile) 15pieces + clef
» FAR/etoile-du-sahel
» Etoile de Bessèges
» SAMEDI 28.02.2009 - BUFFET CAMPAGNARD & SOIRÉE DANSANTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: les dossiers sous-scellés :: les sorciers légalisés-