AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

half the world away. (patil twins)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 51
IDENTITY : blake (camille)
FACE & CREDITS : kelly gale, BONNIE (avatar), lemodeles (gif)
MULTINICKS : //

AGE : dix-sept fleurs
BLOOD STATUS : sang-mêlé parcourant ses veines
CIVIL STATUS : trop occupée à réfléchir sur sa vie pour batifoler
JOB : bancs de l'école abandonnés, fuite obligée
HOGWARTS HOUSE : l'aigle bleu et bronze
MARAUDER'S MAP : La chaumière aux coquillages
POINTS RP : 220

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : pas pour le moment
COLOR OF MY LIFE : 66cccc
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: half the world away. (patil twins) Ven 28 Avr - 22:28


HALF THE WORLD AWAY
So here I go. I'm still scratching around in the same old hole. My body feels young but my mind is very old. So what do you say? You can't give me the dreams that are mine anyway
La mine fatiguée, elle regardait encore les gens passer, les habitants s’afférer. Depuis qu’ils étaient arrivés ici, c’était bien simple, Padma n’avait envie de rien. Elle ne se sentait pas de participer à une communauté à laquelle elle n’appartenait pas. Le campement, ce n’était pas chez elle, la plupart de ces personnes, elle ne les connaissait pas. Elle se sentait comme une étrangère placée au beau milieu d’une foule d’inconnus. Mal à l’aise. Désorientée. Autrefois, elle aurait pu dire qu’il y avait des ancres qui lui permettaient de revenir frôler les sphères terrestres. Elle s’accordait désormais bien plus de temps à rêver qu’à appréhender la réalité, tant son monde semblait avoir été bouleversé.

A qui pouvait-elle encore faire confiance ?

Quand tout le monde semblait partir par des chemins complètement opposés aux siens, elle ignorait un peu vers où se tourner. Elle tentait de croire que rien n’était perdu, qu’il existait un moyen, qu’elle finirait par retrouver sa route. Si seulement.

Tout semblait noir : les ombres de la nuit, les nuages hauts dans le ciel qui semblaient présager un destin funeste. Ses idées avaient un goût d’émancipation et de terrible trahison. Et alors qu’elle apercevait le visage de sa sœur au loin, elle ne pouvait s’empêcher de croire que quoi qu’il arrive sa sœur la soutiendrait, resterait à ses côtés. Plus elle y songeait pourtant, et plus elle nuançait ses pensées. Il y avait un fossé qui les séparait désormais, un fossé que rien ne semblait pouvoir remplir. Et si Padma évoquait ne serait-ce que l’une des idées qu’elle avait derrière la tête, elle ne donnait pas cher de sa peau. Elle aurait voulu pourtant que l’éloignement cesse. Elle aurait voulu agiter un signal d’alarme devant les yeux de Parvati pour qu’enfin elle lui accorde un tant soit peu d’importance. Qu’elle se rappelle de son existence. Que les souvenirs reviennent à elle comme un coup de fouet sur la peau glacée, qu’elle se souvienne des moments passés, de leur enfance. Qu’une certaine nostalgie la prenne, et qu’elle regrette ces moments oubliés, tournant enfin son regard vers une Padma déchue, vers une Padma paumée, qui avait terriblement besoin d’être orientée.

Ses pas l’avaient machinalement guidés vers Parvati. Elle avait tant de choses à lui dire, et tellement de choses à lui cacher. Les mots se précipitaient dans sa gorge mais refusaient de sortir. Alors elle restait plantée là, devant elle, espérant qu’elle aurait plus d’inspiration pour entamer la conversation. Elle se tenait droite Padma, l’air un peu solennelle, comme si elle aurait voulu dire quelque chose de très important. C’était le cas. Mais dans sa tête, elle avait l’impression d’être redevenue enfant, bien trop apeurée pour parler aux grands. Elle n’était que la petite fille esseulée qui bégaye pour aligner trois mots et faire enfin sortir cette phrase tant attendue. Et comme les quelques secondes de silence semblent devenir des heures, Padma se délivre enfin de ses chaines invisibles et ne réfléchissant presque plus, elle sort les premiers mots qui lui viennent à l’esprit. « Tu n’es pas avec Lavender ? » La seule dont elle n’avait pas envie de parler, le seul sujet qu’elle voulait éviter. Et voilà qu’elle l’avait amené, un peu trop sèchement, un peu trop brutalement. Au fond, elle aurait bien voulu en finir avec les apparences, faire taire cette jalousie maladive, retrouver un semblant de confiance en elle et comprendre enfin réellement le mal qui la tenait.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

half the world away. (patil twins)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» half quater typé quater et bobo
» World Mini Raids / Route 66 // 1 an après : page 23
» World Séries by Renault : Magny Cours 2010
» [Blog] New DS World
» HALF IRONMAN WIESBADEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback :: le campement des insoumis :: le lac de Greenwood-