AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ces grands cimetières sous la lune. (feliks)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 142
IDENTITY : solaris. (cam)
FACE & CREDITS : bogdan romanovic. (clunnis - sandy)
MULTINICKS : the brightest witch of her age. (mione)

AGE : vingt ans ; si jeune, si froid.
BLOOD STATUS : pureté bleutée, virant au blanc, comme les grandes neiges s'abattant sur sa Russie interne.
CIVIL STATUS : détestable et pourtant aimé.
JOB : d'apparence soumis à la volonté de son père, possible héritier du célèbre casino mais surtout complotiste hanté par l'idéal du seigneur des ténèbres.
HOGWARTS HOUSE : pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
MAGIC WAND : bois de pommier, ventricule de coeur de dragon, vingt-deux centimètres.
PATRONUS CHARM : maître corbeau sur son arbre perché.
MARAUDER'S MAP : le manoir strugatsky.
POINTS RP : 371

MessageSujet: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Lun 1 Mai - 22:43


Feliks Nikolaï Strugatsky

Un seul arrêt image et je me flingue. Fondu au noir.
‹‹ crucio

âge, date et lieu de naissance ≈ vingt-ans plus tôt, entre les murs froids d'une église anglaise, aussi grinçante qu'imposante. C'était un deux février 1977 et la pluie assenant les vitraux faisait sangloter les saints colorés. nationalité et origines ≈ s'il possède un passeport anglais, ce sont les traits de l'est qui structurent son visage osseux, froid, à la peau épaisse. Sa parfaite capacité à marier les deux langues en fait un hybride à la jolie gueule russe et à l'accent anglais, lorsqu'il gronde pourtant, on jurerait voir un Nikita Khroutchev incontrôlable à la tribune de l'ONU. sang de sorcier ≈ d'une pureté sans faille qu'il vénère, le seul aspect de sa famille qu'il ne maudit pas, c'est un sang quasi bleu qui fait vibrer ses veines, ceux de russes à la conquête de l'Angleterre. Lui n'envisage pas une seconde que de gâter ce limpide héritage. profession ≈ aux yeux du monde le voilà simple Strugatsky à la botte du casino de son père, gentil petit toutou silencieux, un arnaqueur de plus parmi ses frères. Mais cela ne suscite en lui aucun intérêt face au désir quasi mystique à la pensée de devenir mangemort, le but ultime qu'il poursuit désormais. Voilà qu'il s'impose comme le nouvel héritier Strugatsky, évinçant son ainé, se rapprochant de son père pour corriger la fadeur d'une famille régie par l'argent seul. statut civil ≈ toujours lié par de trop vieilles fiançailles décidées des années plus tôt, avec la jeune Daisy Abbot, mais n'y accordant aucune importance et repoussant cette idée, sans grande inclination pour cette alliance essentiellement économique là où lui ne rêve que de noirceur malsaine. maison à l'école ≈ son ambition dévorante et sa roublardise ont fait de lui un serpent malgré son angoisse perpétuelle. parcours scolaire ≈ élève moyen, solitaire, renfermé sur lui même, qui n'avait pas beaucoup d'amis. Il est pourtant sorti de l'école victorieux, son diplôme en poche mais des idées sombres plein la tête. baguette magique ≈ le mal être bien caché d'un bois de pommier, enrobant le ventricule de coeur de dragon, vingt-deux centimètres plutôt communs mais pas moins secrets. sortilège du patronus ≈ un corbeau, moqueur, profiteur, résistant particulièrement bien au froid et coassant dans les cimetières, fuyant les vivants. épouvantard ≈ son frère, devenue une ombre, au loin, qui part et ne revient plus. La solitude et l'angoisse, les larmes et Toma qui ne l'entend pas, ni son père, ni personne. effluves d'amortentia ≈ l'odeur de livres poussiéreux, la fraicheur de la nuit, du bois d'une baguette qui surchauffe sous lumos.localisation ≈ dans l'immense demeure strugatsky ou enfermé dans son bureau, au sein du casino qu'il déteste. don magique ≈ il en est tristement dépourvu, le gosse. signe physique distinctif ≈ des jambes sans fin qui donnent à sa silhouette un caractère androgyne, un visage osseux et d'épais sourcils, une moue surtout, qui marque sa face boudeuse, rageuse, jamais heureuse. casier judiciaire ≈ des petits accrocs avec la justice magique, propres à la réputation d'un strugatsky, c'est même à ça qu'on les reconnait, mais les traces disparaissent sous la puissante mafia russe.
‹‹ bogdan romanovic.

Voldemort a réussi à installer un climat chaotique et ne cesse de lutter contre la résistance d'une manière de force. Que pensez-vous de ce combat ? Qu'en tirez-vous à votre profit ?
Il est nécéssaire de lutter contre cette vermine dont les idéaux utopiques ne sont que nuisances ridicules. S'il est évident que la victoire est proche, que le Maître prendra d'ici peu la tête du pays comme il doit le faire, le combat n'est pas terminé. Ma famille tire un immense profit de cette guerre, en fournissant les armes à qui est prêt à mettre le prix. Mais l'idée d'aider ces bienpensants me devient de plus en plus insupportable, mon profit rejoint absolument la cause du Seigneur des ténèbres et je ne serai apaisé que lorsqu'il sera victorieux.

Dans ce monde où les meurtriers sont victorieux et les fous heureux, que ressentez-vous de toute cette dégradation ? Le chaos a-t-il besoin d'ordre ? Le cercle est-il pour vous une bonne option ? (ne pas mentionner le cercle si votre personnage ignore ce que cela est) Une excitation. Jamais mes yeux ne sont plus ravis que devant ce chaos ambiant, qui m'effraie et m'attire à la fois. Cette immense catharsis où chacun purge ses passions est un spectacle où chacun se risque et s'affronte, c'est fascinant, mon coeur s'éveille à la vue du sang pavant les rues.

Vivre, c'est tuer. Vivre c'est souffrir et faire souffrir. Quand tout vous accable, que vous reste-t-il en mémoire ? Vous êtes de ses partisans lâches ou bien de ces furies qui ne cessent de répandre le chaos et la mutinerie ? Cette pensée rythme mes nuits depuis mes premières années à Poudlard, depuis la découverte de la noirceur du monde, elle m'attire, elle m'éveille. Pourtant, l'angoisse est toujours présente et encombre mes poumons, m'empêche de respirer dans ses nuits sans fins où je me sens enfant dans un lit trop grand. Mais non, je ne peux avoir peur.
— égoïste ; intelligent ; envieux ; ambitieux ; impatient ; fouineur ; froid ; sensible ; introverti ; aigri ; observateur ; susceptible ; colérique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
— SOLARIS' - Camille
quel âge avez-vous ? la majoritey pour le moment.    comment avez-vous découvert le forum ? je sais plus, j'ai mouru.    que pensez-vous du forum ? nul nul.    avez-vous des questions ? non. un dernier mot ?    voulez-vous être parrainé(e) ? ≈ non. I love you
— personnage inventé [x] ; scénario d'un membre [] ; personnage de la saga [] ; personnage prédéfini []
©️ VIPERA EVANESCA 2016




Dernière édition par Feliks Strugatsky le Dim 14 Mai - 3:58, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 142
IDENTITY : solaris. (cam)
FACE & CREDITS : bogdan romanovic. (clunnis - sandy)
MULTINICKS : the brightest witch of her age. (mione)

AGE : vingt ans ; si jeune, si froid.
BLOOD STATUS : pureté bleutée, virant au blanc, comme les grandes neiges s'abattant sur sa Russie interne.
CIVIL STATUS : détestable et pourtant aimé.
JOB : d'apparence soumis à la volonté de son père, possible héritier du célèbre casino mais surtout complotiste hanté par l'idéal du seigneur des ténèbres.
HOGWARTS HOUSE : pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
MAGIC WAND : bois de pommier, ventricule de coeur de dragon, vingt-deux centimètres.
PATRONUS CHARM : maître corbeau sur son arbre perché.
MARAUDER'S MAP : le manoir strugatsky.
POINTS RP : 371

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Lun 1 Mai - 22:45


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
brume et pluie, pâles ténèbres.

Dans cette grande plaine où l'autan froid se joue,
Où par les longues nuits la girouette s'enroue,
Mon âme mieux qu'au temps du tiède renouveau
Ouvrira largement ses ailes de corbeau.
Ce sont les larmes qui nouent ses cordes vocales. Ces diablesses lui arrachent des sanglots qui l’empêchent d’inspirer. Il rêverait de s’étouffer jusqu’à s’évanouir, s’enfoncer dans les limbes de sa pensée et ne jamais en revenir. Ce ne serait pas plus différent que d’habitude. Une nouvelle chute dans son âme indéchiffrable, dans les angoisses qu’il s’inflige à lui même. Elles sont comme deux grandes mains griffues accrochées à ses vêtements. Elles déchirent la moindre de ses défenses en enfonçant leurs piques dans sa peau blanchâtre. Il est tendre le gosse, fin et osseux, comme son grand père, si grand que ses yeux creusés dominent le monde et se forcent à se baisser, constamment. C’est devenu une habitude, même lorsqu’il rencontre plus haut que lui, parce qu’il n’est pas de ceux qui répliquent. Il est réservé et tendre, passe des heures enfermées dans sa chambre à réciter des noms de sorts qu’il est incapable d’animer. Il n’y a pas encore chez lui la tristesse glaciale qui suit partout les Strugatsky, où qu’ils aillent, cette aura de l’est qui faisait trembler l’Europe, cinquante ans plus tôt. Il n’y a que tendresse chez le chaton aux yeux noirs dont les pupilles brillent à la lueur de la nuit, il est l’astre lunaire de ce manoir. Il est différent, pour sûr, il s’écarte là où son père s’impose. Il baisse les yeux lors des engueulades, les ferme en pensant à autre chose.



Il fait le bonheur de sa mère, plus discrète elle aussi. Elle s’est accoutumée depuis longtemps aux envolées de son mari, à son -je omniprésent, transpirant dans ses phrases. Elle se plait dans cette famille agitée, ses yeux s’illuminent à elle aussi, avec un éclat de guirlande de Noël mal branché, clignotant sans cesse et s’éteignant lors des grandes pannes existentielles. Il y a quelque chose de tendrement rassurant dans son regard mélancolique. C’est un portrait de vie digne d’un roman de Flaubert. Lui, saurait quoi en faire, quoi en dire. « Je suis désolée, chéri. » C’est un de ces jours où ça clignote. Son regard se voile à elle aussi alors qu’elle le serre un peu dans ses bras, berçant son plus jeune fils en surveillant l’autre de l’oeil. Elle connaît trop bien Feliks, ses excès de colère mais surtout ses crises d’angoisse. Il n’a jamais pu être comme les autres. Il comprend le monde différemment. Mais le départ de Toma oui, il le prend comme tout le monde, comme un abandon. « M-Mais comment je vais faire sans lui, maman ? Qu’est-ce que je vais devenir ? » Il sanglote tant que ses mèches brunes sautillent sur son front et se collent à ses larmes. Il a neuf ans et ce soir là, il manquerait quelqu’un à l’immense table des russes. Une chevelure pas moins brune aux traits plus lisses qui depuis quelques temps se fait plus silencieux. Ce soir là, c’est sa chambre qui l’était. Vide de tout souvenirs et de tout sentiments, sans imaginer qu’il achève son petit frère. Il ne pense pas à mal Toma, c’est un garçon pleins de projets, un ambitieux, un Strugatsky. Ce soir, c’est Feliks qui ne l’est pas. Il n’est plus qu’une masse informe dans les bras de sa mère, le visage trempé et les jambes tremblantes. Parce que ce n’est pas seulement un frère qu’il perd, c’est le modèle de toute une vie, une main tendue vers la raison, qu’il ne cessera de perdre désormais.


----------------------


« Hey Strugatsky. » Deux mots suffisent à lui faire ouvrir les yeux. Voilà ces deux opales émergeant de l’épais brouillard dans lequel il les a perdu, voilà ces deux grands phares grisâtres qui brillent d’une épaisse froideur. Son visage juvénile contraste avec cette hiver interne qu’on lit derrière ses yeux, comme une sorte de clown triste. Ils ne brillent jamais ni ne s’allument, désespérément voués à cette brume dévastatrice. Le voilà qui pince les lèvres d’un air navré qui ne lui ressemble pas, il fuit en vérité, baisse un peu la tête en courbant son dos maigre et ses jambes disproportionnées. Il dépasse tous ses camarades d’une tête, le petit Strugatsky, mais ça ne l’angoisse que d’avantage, parce qu’il n’est pas assez proche du sol et trop loin des nuages, parce qu’il tremble toujours entre deux étages qu’il n’atteint jamais vraiment. C’est le rouge qui parvient à vaincre en premier la vapeur de ses yeux. La couleur primaire vient taquiner sa pupille, écarlate, puissante, inévitable. Il hait seulement l’idée qu’elle appartienne aux Gryffondor, cette écharpe flamboyante à laquelle tout le monde fait attention, sur laquelle tout le monde s’attarde. C’est le rouge du vainqueur, de l’audacieux. « Qu’est-ce que tu fous là tout seul ? » Et sous les rires moqueurs qui parviennent à ses oreilles, il serre les dents et essuie la bave qui perle au coin de sa lèvre du revers de sa manche. Ses lèvres gonflées par le sommeil, entrouvertes et quasi féminines, qui habillent sa bouche comme deux pétales de roses fanées. Il sursaute alors, vraiment cette fois, comme reprenant conscience, et glisse un peu plus ses bras autour de son ouvrage. Il est grand mais pas bien fort, il hait profondément tout ce qui pourrait s’apparenter à du sport, il ne prendrait pas le risque que de s’attarder à courir. Il est trop fier pour ça. « ça ne vous regarde pas, déguerpissez. » Il coasse de sa voix trop rauque et mal assurée, celle qui mue et qui fait siffler les oreilles, proche comme jamais que celle de l’oiseau au manteau couleur de jais. Et ses sourcils se froncent et ses poings se serrent. Il est en pleine métamorphose, comme celle que subissent tous les garçons en une nuit à peine, revenant le lendemain si changé qu’ils en deviennent désirables aux yeux des filles qui jadis les haïssaient tant. Ils deviennent plus grands, plus forts, soudainement attractifs et c’est eux qui deviennent bourreaux, qui pillent sans rengaine le coeur de leurs tortionnaires. Mais Feliks ne se plie pas à cela. Il hait profondément ces grands jeux de hasard où chacun se doit de porter un masque. Il n’est pas à l’aise avec ces manières de poupées déséquilibrées qu’elle affichent toutes pour se faire inviter au bal. Il hait leurs cheveux ondulés qui glissent le long de leurs épaules et leurs grands yeux clairs réveillés par des cils interminables. Il n’a que mépris pour ses propres hormones qu’il a appris à réfuter depuis bien longtemps, fier, le menton haut. Il mue le gosse et il n’a pas quatorze ans. Il coasse déjà pourtant, il hait déjà terriblement. C’est une nuit sans étoile qui le hante de l’intérieur. « Bien sûr. » Lâchent les lions en lui arrachant des mains le livre qu’il protège tant, gloussant. Il fallait s’y attendre et pourtant il se débat, le creux de ses yeux se dévoilant encore d’avantage dans sa fureur. « REND MOI CA ! » Il hurle presque, droit comme un piquet, les poings serrés. Mais il est bien faible le gosse, trop grand et pourtant minuscule. « ‘’Grands mages noirs du vingtième siècle ?’’ C’est autorisé ce genre de truc ? » Cette fois le brun le lui retire des mains dans un grognement féroce, jetant au chef de la bande un regard noir. « Je l’ai trouvé ici. » Il se défend, comme s’il s’agissait d’une chose absolument commune pour n’importe quel étudiant. Les flashs de ses nuits blanches enfermées dans la bibliothèque vide viennent le taquiner à cet instant, mais il les chasse aussitôt. Une épaisse mèche bistre lui tombe sur ses cheveux à l’origine parfaitement tirés, désormais dressés sur son crâne dans sa colère. Il étend ses plumes pour se faire plus menaçant mais là encore c’est un rire qui fuit les lèvres de ses adversaires. « T’es vraiment bizarre putain. » Il se prétend rugir mais Feliks lui voit plutôt siffler encore, furieusement, dans un rire agaçant qu’il rêverait de faire taire à grands coups de sortilèges. Il enrage pourtant silencieusement, si tendu que ses os le font souffrir et il les regarde disparaître en gloussant, effaçant dans leur silhouette ce rouge carmin qui abrutit sa vue, le laissant à ses histoires d’horreur bien trop réelles, qui l’émeuvent et le font secrètement vibrer.


----------------------


Il n’est pas méchant Feliks, ça non. En vérité, ils sont peu à le savoir, à le comprendre. Mais il n’est pas méchant Feliks. Il est surtout en colère, et cette rage le ronge, fait craqueler ses os. Il hurle, réclame de l’aide. Ce sont des larmes derrières ses grands yeux de pierre. La cendre colle à ses doigts fins. L’éducation l’a voulu tendrement sage, obéissant et docile. Mais son expérience, celle qui l’a formé et fait trembler ses sens, lui a absolument appris le contraire. Il n’a pas grand intérêt pour les comptes, ni même pour l’argent. Il a toujours eu ce qu’il fallait, n’a jamais manqué de rien, mais le profit, ce n’est pas son truc. Il trouve les jeux d’argent dans lequel il a grandit d’une froideur plus grande encore que la sienne. Leurs machines surexcitées ont des odeurs de tabac froid. Lui rêve de voir du monde de la belle société, du clan des vainqueurs et d’un monde purifié. Ce n’est plus que de la haine qui motive son coeur froid, distant et grinçant. Il est pendu à quelques côtes à gauches, vacillant sous le poids du vent, sifflant malicieusement. Il ne sait plus aimer, lui qui aimait tant. Du plissement de lèvres au rouge d’un vernis faussement masqué, il voit tout et s’attache à ces détails qui constituent la vie même de ce qui l’entoure. Il n’y a plus la moindre douceur dans ses nouvelles manières. Ce jour là, une cicatrice fait encore vibrer sa joue, comme touchée par la grâce. Ça lui donne un petit air d'écorché et offre des couleurs à sa joue blanche. C'est un pirate à jambe de bois, il n'a mal nulle part mais il vacille toujours un peu sur ses jambes trop longues, sur le poids de sa tête lourde de soucis et de rage. « Le Feliks que je connaissais avait un coeur. » Murmure la blonde dont les mot quittent les lèvres. Dans ses grands yeux bleus passent de lueurs de sentiments si forts qu’ils illuminent ses pupilles, la font paraître encore plus belle qu’à l’accoutumé. Mais derrière le regard froid du corbeau rien ne passe, pas même une lueur. Elle est pourtant là cette jeune Abbot, elle l’aime depuis toujours, d’une ferveur et d’une fidélité féroce. C’est une biche dont la silhouette s’étiole, elle se meurt depuis qu’il la hait. Elle se meurt depuis qu’il l’ignore. « Je ne suis pas sûr que tu m’aies un jour connu, Daisy. » Sa langue siffle comme un serpent, elle frissonne à l’entente de telles paroles. Elle tremble, l’amoureuse, la Juliette qui lui a tout donné et qu’il trahit pour l’amour de la haine, du spectacle, des ténèbres. « Je crois que tu ne te connais pas toi même, il est là le problème. » Alors la rage monte encore, lui dévore la langue et la taquine d’un goût amer. La claque part, toute seule, galopant sans qu’il puisse jamais la retenir, s’éclate sur la joue humide de la blonde. Cette fois c’est lui qui recule, les yeux ronds, le souffle court. Elle heurte le sol sous la puissance de sa force d’homme mal fait, trop grand pour être stable. « Daisy, je… » Il va pour dire, pour se pencher, pour s’excuser. Parce qu’enfant il ne supportait de la voir pleurer. C’était des larmes trop laides pour un visage si tendre, peut-être trop brillant pour son âme de damné. Mais il se redresse et c’est lui qui la quitte, la laissant seule dans le noir. Cette couleur trop sombre avale son corps d’angelot et lui, plongé dans le Styx, agonise lentement sous cette trouble plongée.
© VIPERA EVANESCA 2016



Dernière édition par Feliks Strugatsky le Dim 14 Mai - 4:15, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 925
IDENTITY : VINYLES IDYLLES (LAURA)
FACE & CREDITS : EDDIE (BE + AMR)
MULTINICKS : ADONIS, ELEONOR, MARIETTA, ERNIE, MORGAN.

AGE : VINGT-DEUX COURTES ANNÉES.
BLOOD STATUS : PETITE PURETÉ.
CIVIL STATUS : FOU AMOUREUX DE LA DOUCE PENELOPE.
JOB : HOMME DE MAIN DU CARTEL.
HOGWARTS HOUSE : GRYFFON.
MAGIC WAND : BOIS DE SAPIN, CHEVEUX DE GOULE, VINGT-CINQ CENTIMÈTRES.
PATRONUS CHARM : PAON.
MARAUDER'S MAP : DANS UN TROU.
POINTS RP : 1009

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #A40027
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Lun 1 Mai - 22:49

amortentia: croquette pour chat


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Can a man still be brave if he's afraid? That is the only time a man can be brave,)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 138
IDENTITY : da queen.
FACE & CREDITS : jack by queen gougou.
MULTINICKS : l, b, k, s, d, v.

AGE : turning twenty-eight.
BLOOD STATUS : pure.
CIVIL STATUS : loneliness devotee.
JOB : scammer.
HOGWARTS HOUSE : hufflepuff.
MAGIC WAND : straight, short and practical.
PATRONUS CHARM : a hound.
SPECIAL CAPACITY : metamorphmagus.
MARAUDER'S MAP : on the road.
POINTS RP : 406

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Lun 1 Mai - 22:57

PTDR LAURA JPP

MON REUF LE PLUS BEAU
PTN NOTRE LIEN DECHIRE LA CULOTTE A MEME CELINE
DES BISOUS EN OR


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
alt er love Fear spreads, but fortunately, love does too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 142
IDENTITY : solaris. (cam)
FACE & CREDITS : bogdan romanovic. (clunnis - sandy)
MULTINICKS : the brightest witch of her age. (mione)

AGE : vingt ans ; si jeune, si froid.
BLOOD STATUS : pureté bleutée, virant au blanc, comme les grandes neiges s'abattant sur sa Russie interne.
CIVIL STATUS : détestable et pourtant aimé.
JOB : d'apparence soumis à la volonté de son père, possible héritier du célèbre casino mais surtout complotiste hanté par l'idéal du seigneur des ténèbres.
HOGWARTS HOUSE : pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
MAGIC WAND : bois de pommier, ventricule de coeur de dragon, vingt-deux centimètres.
PATRONUS CHARM : maître corbeau sur son arbre perché.
MARAUDER'S MAP : le manoir strugatsky.
POINTS RP : 371

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Lun 1 Mai - 23:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] toi meurs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] toi j'ai envie de dire que t'es le meilleur frère
mais c'est pas vrai
mais osef parce que putain t'es genre le mieux dans les déclarations d'amour
et ça j'achète
jtm plus que les croquettes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 925
IDENTITY : VINYLES IDYLLES (LAURA)
FACE & CREDITS : EDDIE (BE + AMR)
MULTINICKS : ADONIS, ELEONOR, MARIETTA, ERNIE, MORGAN.

AGE : VINGT-DEUX COURTES ANNÉES.
BLOOD STATUS : PETITE PURETÉ.
CIVIL STATUS : FOU AMOUREUX DE LA DOUCE PENELOPE.
JOB : HOMME DE MAIN DU CARTEL.
HOGWARTS HOUSE : GRYFFON.
MAGIC WAND : BOIS DE SAPIN, CHEVEUX DE GOULE, VINGT-CINQ CENTIMÈTRES.
PATRONUS CHARM : PAON.
MARAUDER'S MAP : DANS UN TROU.
POINTS RP : 1009

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : #A40027
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Lun 1 Mai - 23:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

jtm plus que les croquettes


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Can a man still be brave if he's afraid? That is the only time a man can be brave,)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Lun 1 Mai - 23:05

(re) bienvenue toi
tu es plutôt canon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SPELLS : 142
IDENTITY : solaris. (cam)
FACE & CREDITS : bogdan romanovic. (clunnis - sandy)
MULTINICKS : the brightest witch of her age. (mione)

AGE : vingt ans ; si jeune, si froid.
BLOOD STATUS : pureté bleutée, virant au blanc, comme les grandes neiges s'abattant sur sa Russie interne.
CIVIL STATUS : détestable et pourtant aimé.
JOB : d'apparence soumis à la volonté de son père, possible héritier du célèbre casino mais surtout complotiste hanté par l'idéal du seigneur des ténèbres.
HOGWARTS HOUSE : pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
MAGIC WAND : bois de pommier, ventricule de coeur de dragon, vingt-deux centimètres.
PATRONUS CHARM : maître corbeau sur son arbre perché.
MARAUDER'S MAP : le manoir strugatsky.
POINTS RP : 371

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Mar 2 Mai - 14:14

t'es pas mal non plus babe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 677
IDENTITY : Marine
FACE & CREDITS : Kate Harrison by faustine / icarus
MULTINICKS : Dimitri

AGE : 28 ans
BLOOD STATUS : Sang-mêlé
CIVIL STATUS : Louve solitaire, effrayée par trop de proximité.
JOB : Potionniste à Ste Mangouste
HOGWARTS HOUSE : Gryffondor
MAGIC WAND : Un manche en bois de cerisier symbolisant sa force, renfermant une larme de licorne. Une taille de 18cm en fait une baguette prédisposée aux sortilèges de guérison.
PATRONUS CHARM : Un jeune renard polaire
SPECIAL CAPACITY : Lycanthrope
MARAUDER'S MAP : Cachée
POINTS RP : 608

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : Uniquement les dialogues, si vous souhaitez.
COLOR OF MY LIFE : #cc6600
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Mar 2 Mai - 14:51

Feliks écrit comme ça, JOMEUR. (rien à voir avec le fait que c'est le prénom de mon mec )
Rebienvenue jolie chaton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 236
IDENTITY : tia.
FACE & CREDITS : nery by queen bé. signa by sandy love. gif & pic by both queen bé & tumblr.
MULTINICKS : malfoy & strugatsky.

AGE : eighteen years old, the fire of the youth.
BLOOD STATUS : ancestral half-blood.
CIVIL STATUS : fly little bird, fly towards the lighting bolt.
JOB : warrior, badass girl, big sister of the little ones.
HOGWARTS HOUSE : she's never been a school girl. she never finished her studies in uagadou, and never went to hogwarts. nevertheless, she has a gryffindor heart.
MAGIC WAND : she got one when she first arrived in the uk. 13 inches longs, made of willow and a heart of unicorn hair. she hates to need it to concentrate her magic, and does not use it often.
PATRONUS CHARM : let the lioness roar.
SPECIAL CAPACITY : she may not speak to the snake, but she can see through its eyes. (sorcelien)
MARAUDER'S MAP : fighting and protecting the untamed.
POINTS RP : 714

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Mar 2 Mai - 19:58

Citation :
MARAUDER'S MAP : au bureau de penelope fillon.

JPP PTDRRRR
NOUVELLE MÉTAPHORE POUR DIRE QUE LE MEC SE TROUVE NUL PART AVOUE

il est bg mon cousin d'un autre compte

re-bienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 51
IDENTITY : blake (camille)
FACE & CREDITS : kelly gale, BONNIE (avatar), lemodeles (gif)
MULTINICKS : //

AGE : dix-sept fleurs
BLOOD STATUS : sang-mêlé parcourant ses veines
CIVIL STATUS : trop occupée à réfléchir sur sa vie pour batifoler
JOB : bancs de l'école abandonnés, fuite obligée
HOGWARTS HOUSE : l'aigle bleu et bronze
MARAUDER'S MAP : La chaumière aux coquillages
POINTS RP : 316

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : pas pour le moment
COLOR OF MY LIFE : 66cccc
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Mar 2 Mai - 22:51

C'était donc pour ça, la commande du beau gosse sur Bazzart I love you
Rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 41
IDENTITY : BAECLAVA
FACE & CREDITS : kravitz, @bbé (ava), diy (signa)
MULTINICKS : daphne, richard, isak.

AGE : twenty nine.
BLOOD STATUS : pure.
CIVIL STATUS : she killed her first fiancé, received many marriage proposals since, but never accepted one. she enjoys being on her own, keeping her liberty.
JOB : she's an unspeakable, working in the ministry of magic's department of mysteries (especially in the space and the love chamber, and the time room).
HOGWARTS HOUSE : slytherin, like the rest of her family.
MAGIC WAND : elm wood (symbol of cupidity), a bark of whomping willow. twenty seven centimeters and predisposed to transfiguration.
PATRONUS CHARM : a ratel (or honey badger) : nasty but brave.
MARAUDER'S MAP : in all types of bars and parties, or in london.
POINTS RP : 278

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Jeu 4 Mai - 19:19

non mais DEJA tu préviens pas pour ton arrivée, mais tu préviens pas non plus quand tu postes ta fiche, c'est le toupet sur la cerise sérieux, j'suis vener
t'es moche, heureusement que j'suis là pour hausser le niveau de la fabulosité de notre duo


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
listen to the silence of sleepless nights. the world is yours, starting from now. can you feel the heartbeat from the whole town ? beautiful dreams, sweat in your mind -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 142
IDENTITY : solaris. (cam)
FACE & CREDITS : bogdan romanovic. (clunnis - sandy)
MULTINICKS : the brightest witch of her age. (mione)

AGE : vingt ans ; si jeune, si froid.
BLOOD STATUS : pureté bleutée, virant au blanc, comme les grandes neiges s'abattant sur sa Russie interne.
CIVIL STATUS : détestable et pourtant aimé.
JOB : d'apparence soumis à la volonté de son père, possible héritier du célèbre casino mais surtout complotiste hanté par l'idéal du seigneur des ténèbres.
HOGWARTS HOUSE : pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
MAGIC WAND : bois de pommier, ventricule de coeur de dragon, vingt-deux centimètres.
PATRONUS CHARM : maître corbeau sur son arbre perché.
MARAUDER'S MAP : le manoir strugatsky.
POINTS RP : 371

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Dim 7 Mai - 19:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] les parents de ton mec ont bon goût, tu leur dira de ma part. ahah, merci ptit loup. I love you

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] PTDRRR, non pourquoi tu dis ça hein ? j'avoue, quel meilleur moyen d'exprimer le néant hein ? j'aurai aussi pu dire près du peigne à sourcil de fillon ou au meeting pro tolérance du fn, mais c'était moins incisif. entre cousins faudra se trouver quelque chose, chat.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ouuuuuuui. d'ailleurs tes vavas hein.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] BON TU PARLES BIEN TOI NON MAIS. TES VIEUX MECS ILS T'ONT PAS BIEN DRESSÉE ILS SONT TROP FAIBLES OU QUOI ? j'vais me faire défoncer j'me tais. Arrow (je t'aime hein. et j'te baise graaaaave)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 4197
IDENTITY : KILLER FROM A GANG (MORGANE)
FACE & CREDITS : ELLA PURNELL, ADL (AV) MOMAN BE D'AMOUR (GIF)
MULTINICKS : ARIANE, PENELOPE, HANNAH

AGE : DIX-HUIT ANS
BLOOD STATUS : PURE PURE PURE
CIVIL STATUS : CÉLIBATAIRE POUR LA BIENSÉANCE, ÉPOUSE DE SON FRÈRE DANS LE PLUS GRAND DES SECRETS
JOB : SECRÉTAIRE DU MINISTRE DANS LE MINISTÈRE DE LA RÉGULATION DES ANIMAUX MAGIQUES
HOGWARTS HOUSE : SLYTHERIN
MAGIC WAND : BOIS D'ÉRABLE, GRIFFE D'HIPPOGRIFFE, TRENTE-DEUX CENTIMÈTRES, SORTILÈGES OFFENSIFS
PATRONUS CHARM : RENARD
SPECIAL CAPACITY : SA PERSUASION
MARAUDER'S MAP : DANS LE MANOIR PARKINSON
POINTS RP : 6227

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : non pour l'instant. (ou simple dialogue)
COLOR OF MY LIFE : rosybrown
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Mar 9 Mai - 12:57

TU VAS ENCORE ME FAIRE MOURIR
GENRE
J'TE DIS PAS MERCI
ESPECE DE PEDIGRE POUR MINOU VA
LACHE MOI MICHEL
ESKIL EXCHISTE UN ROBOT POUR DEBECTER LES MOUCHES SUR LES CADAVRES


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Is our secret safe tonight ? And are we out of sight ? Or will our world come tumbling down ? Will they find our hiding place ? Is this our last embrace ? Or will the walls start caving in ? It could be wrong, but it should've been right.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SPELLS : 142
IDENTITY : solaris. (cam)
FACE & CREDITS : bogdan romanovic. (clunnis - sandy)
MULTINICKS : the brightest witch of her age. (mione)

AGE : vingt ans ; si jeune, si froid.
BLOOD STATUS : pureté bleutée, virant au blanc, comme les grandes neiges s'abattant sur sa Russie interne.
CIVIL STATUS : détestable et pourtant aimé.
JOB : d'apparence soumis à la volonté de son père, possible héritier du célèbre casino mais surtout complotiste hanté par l'idéal du seigneur des ténèbres.
HOGWARTS HOUSE : pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
MAGIC WAND : bois de pommier, ventricule de coeur de dragon, vingt-deux centimètres.
PATRONUS CHARM : maître corbeau sur son arbre perché.
MARAUDER'S MAP : le manoir strugatsky.
POINTS RP : 371

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks) Dim 14 Mai - 4:01

TQT BB ON AIME SOUFFRIR AVOUE
LACHE MOI MICHEL
"TU ME CASSES LES COUILLES AVEC TES CONNERIES"
JTM

j'ai enfin fini ma fiche sinon les chats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ces grands cimetières sous la lune. (feliks)

Revenir en haut Aller en bas

ces grands cimetières sous la lune. (feliks)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» MA PECHE PASSION
» Contacteur de frein (sous pédale)
» Journée Grands Cols des Alpes du Sud
» HP sous la banquette AR...
» liquide sous voiture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: accio wizards! :: les dossiers sous-scellés :: les sorciers légalisés-