AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

the odds are againts us (erhea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 1490
IDENTITY : ultraviolences (bé)
FACE & CREDITS : zoey ; faust (av)
MULTINICKS : cassandre ; isla ; ismaël ; riley

AGE : twenty-one used pages.
BLOOD STATUS : royal purity.
CIVIL STATUS : lonely at nightfall. engaged against her will to a strugatsky.
JOB : journalist at the pimentine.
HOGWARTS HOUSE : the snakes.
MAGIC WAND : cut in ivywood, in her heart, a siren-shell. it measures twenty centimeters and is predisposed to informal spells.
PATRONUS CHARM : lioness, her true identity.
SPECIAL CAPACITY : none.
MARAUDER'S MAP : nott's manor
POINTS RP : 1644

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : oui, uniquement les dialogues pour commencer
COLOR OF MY LIFE : #572217
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: the odds are againts us (erhea) Sam 10 Juin - 2:42


sweet little baby in a world full of pain.
i gotta be honest, i don't know if i could take it.

ernest & rhea

*********




Rhea fait les cent pas dans sa chambre. La gamine tourne en rond tel un fauve en cage. C'est l'impression qu'elle a. D'être un animal, du vulgaire bétail que l'on vend au plus offrant. Elle sert ses poings si fort que ses ongles finement taillés s'enfoncent dans la paume de sa main. Des gouttes de sang perlent sur le plancher. Elle ne sent pas la douleur, si ce n'est celle de son cœur. Cet organe qui palpite bien trop vite dans sa cage thoracique. Elle peut le sentir s'affoler à la pensée de faire d'un Strugatsky, son fiancé. Trop longtemps, elle a souffert en silence. Elle est restée à sa place d'enfant bien sage. Gamine bridée qui aurait aimé briller au quidditch. Innocence envolée, dissipée. Bientôt elle sera mariée. Emprisonnée dans sa tour d'ivoire pour l'éternité. Elle partagera le lit, la vie d'un Strugatsky. Le dégoût se lit sur son visage avec une aisance déconcertante. Mais elle devra apprendre à masquer ses émotions, à étirer ses lippes rosées en un sourire de façade. Comment pourrait-elle, un jour, aimer un homme dont elle n'a jamais voulu ?
La poupée est déterminée à tout faire pour que cette union, jamais, ne voit le jour. Peu importe la manière dont elle s'y prendra. Elle fera ce qui est en son pouvoir pour qu'il la déteste au point de rompre son engagement. Elle frappe violemment dans un meuble. Celui-ci se brise dans un fracas monstre. Le bruit résonne dans tout le manoir des Nott. Si fort que sa mère se précipite telle une furie dans la chambre de la sang-pur. Rhea, combien de fois t'ai-je dis que t'en prendre à la décoration n'y changera rien. Tu me perturbes pendant ma séance de piano. Maintenant calme toi, ceci est ton dernier avertissement. Il conviendrait que tu rencontres ton fiancé seule également, ce n'est pas en l'ignorant que tu amélioreras vos relations. Maintenant prépare toi, tu ressembles à un troll. La porte se referme et la sorcière laisse un cri de désespoir glisser entre ses lèvres. Elle ne souhaite qu'une chose, partir loin de Londres, loin des Nott, loin des Strugatsky, loin de tout. Elle a désespérément besoin de se défouler sur autre chose que son mobilier. Sa chambre ressemble d'ailleurs plus à un champ de bataille qu'à un espace de vie. Winky ! Sa voix douce s'élève dans les airs, appelant son serviteur qui ne mit pas longtemps à transplaner dans le champ de ruines encore fumantes. Mademoiselle Rhea a appelé Winky ? Que peux faire son humble serviteur pour sa maîtresse ? Un frisson la secoue en entendant le dernier mot de l'elfe. Elle n'est pas à l'aise avec ces us et coutumes attribués à tous ceux dont le sang est pur. La vipère aime avoir des gens à son service. Son sang est bleu malgré tout. Mais elle refuse une telle soumission. Va prévenir Monsieur Ernest Strugatsky de ma venue dans l'après-midi. Et dit à Juri de venir m'aider à m'apprêter. La créature agite son minois avant de disparaître en un claquement de doigts. La poupée s'en va sur son lit. Elle s'étale de tout son long et froisse ses draps de soie. Mais cela l'importe peu. Ils seront impeccables lorsqu'elle ira rejoindre Morphée. Elle fixe le plafond et se met à rêver. Du ciel étoilé, de la lune à son apogée, de l'astre solaire en train de la réchauffer. Ses pensées sont tournées en direction de son besoin constant d'action. Il lui en faut pour vivre, survivre dans ce monde si violent pour une gamine si innocente. La douceur de l'instant lui fait oublier la misère. Mais lorsque trois coups se font entendre dans la pièce, la sirène revient dans le présent. La chevelure de jais de Juri apparaît dans l'encadrement de la porte. Entre, il faut que tu m'apprêtes, je vais rendre visite à mon fiancé. Le ton de sa voix la trahissait. Mais la servante connaissait les pensées de la poupée à ce sujet. Elle est toujours là pour l'apaiser. Assise sur son fauteuil de velours émeraude, elle se tient droite. Rhea se laisse faire par l'asiatique. Juri a compris qu'il ne fallait pas déranger la princesse en conversations inutiles et futiles. Après de longues minutes, la sang-pur admirait sa longue chevelure brune qui tombait en une cascade de boucles le long de son dos, frôlant de justesse la chute de ses reins. Ses grands yeux noisettes se trouvaient agrandis. Ses pommettes étaient semblables à celles d'une poupée de cire. Rhea enfile alors une robe de velours bordeaux qui descend jusqu'à ses genoux. Merci Juri, tu peux vaquer à tes occupations. Et n'oublie pas de dire à ma mère que tu as pris le soin de m'apprêter, cela lui fera certainement plaisir. La servante s'abaisse face à sa maîtresse et s'en va.
Un dernier regard dans le miroir et elle transplane devant la demeure des Strugatsky. Deux coups secs contre la porte. Ils résonnent au loin. Leur écho se perd dans l'atmosphère. Un elfe vient lui ouvrir. Ernest se trouve dans le salon à faire dieu ne sait quoi. Il s'était préparée à sa venue, comme convenue avec Winky. La poupée de porcelaine s'avance dans le silence. Ses talons claquent contre le parquet. Ses pas se veulent réguliers et légers. Et enfin elle fait face à la gueule cassée. Mon cher et tendre, te voilà. Un sourire hypocrite figé sur ses lèvres douces. La gamine se tient debout, sans oser s'approcher plus. Tout contact physique avec ce fiancé non désiré était prohibé. Je viens régler quelques détails concernant cette mascarade que sont nos fiançailles. Elle n'a pas envie d'une existence de misère. Vouée au désespoir et à la colère. Déjà aucun bâtard ne sera toléré. Je pense que nous avons tous tiré des leçons de nos ascendants. Le ton était donné. Les dés étaient lancés. De plus, aucun contact physique en dehors de ces réunions où nous devons simuler. Je tiens à garder ma fierté et ma vertu. Rhea se tenait là, les bras croisés, la poitrine bombée. Elle ne mâchait pas ses mots. Elle qui d'ordinaire est une véritable biche, la voilà princesse des enfers. Ses iris noisettes fusillent le gamin en face d'elle. Non, décidément, elle ne peut pas se résoudre à épouser quelqu'un qu'elle ne connait pas et surtout qu'elle ne désire pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

the odds are againts us (erhea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» filtre à huile et à air pour k 75 ®
» Championnats du Monde UCI CLM et Route - 19 et 23 septembre (CM)
» [Forme] Un catcheur s'est blessé lors de TNA Against All Odds (spoiler)
» Sorties, soirées, mods, odds and sods à Paris
» quiz cinema

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: around the world :: le reste du pays :: les résidences-