AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

in another life (adosssandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 6119
IDENTITY : VINYLES IDYLLES (LAURA)
FACE & CREDITS : RAMI (vava by balaclabidule, gif by queen bé, awards by amr)
MULTINICKS : ELEONOR, PERCEVAL, MARIETTA, ERNIE, MORGAN.

AGE : VINGT-SEPT TÉNÈBRES.
BLOOD STATUS : PLUS QUE PUR.
CIVIL STATUS : VEUF, EPOUX SECRET DE SA SOEUR.
JOB : DIRECTEUR DE GRINGOTT'S, SUITE A LA MORT DE SON PERE.
HOGWARTS HOUSE : SERPENT.
MAGIC WAND : BOIS DE CORNOUILLER, ÉCAILLE DE SIRÈNE, VINGT-NEUF CENTIMÈTRES.
PATRONUS CHARM : AUCUN.
SPECIAL CAPACITY : OCCLUMENS.
MARAUDER'S MAP : MANOIR PARKINSON.
POINTS RP : 3600

LA MALLE DU SORCIER
RP BILINGUE : les dialogues.
COLOR OF MY LIFE : darkseagreen
INTO THE MAGIC BAG AGO :

MessageSujet: in another life (adosssandre) Mar 13 Juin - 23:22


flashback hogwarts; cassandre and adonis


Odeur de l'enfance, monde adulte qui s'approche; l'âge de l'adolescence. L'âge où tout se décide. L'âge où les enfants d'un jour seront les adultes de demain, où se forgent ceux qui décideront de marquer leur empreinte. Poudlard pour les plus candides, on parle d'un nouveau foyer parce que celui offert par papa et maman ne leur devait pas être suffisant. Papa et maman ne s'aiment pas beaucoup, il n'y a pas beaucoup d'amour, parfois aucun amour semble-t-il. Mais se cache en lui le futur Tobias, portrait craché de son paternel qui ne connaîtra pas l'amour davantage que le géniteur. Il est né pour plaire à papa, il est né pour être comme papa voudrait, il est né pour être le fils parfait et il veut être pour lui parfait.  A la naissance de son frère, ce fut un vent de concurrence qui se pointa, une menace à sa perfection quand il était tout ce que Tobias avait. Peur qui fut définitivement balayée quand Castiel débarqua à l'école de magie, le gosse se battait, le gosse faisait parler de lui en mal et faisait monter une ombre sur son nom, et ne fit ressentir que honte à papa. Soulagement, Adonis qui s'amuse du rejet de son père pour son second fils, quand lui reste l'enfant numéro un, celui qui en sortant de Poudlard sera un plus grand prince, et peut-être un jour - qui sait un roi. Papa lui a apprit à avoir de grandes ambitions, même si Adonis ne sait pas encore trop comment les réaliser. C'est un bruit au milieu du parc, de la populace qui commence à se réunir en un cercle. Loin de l'ambition, c'est la stupidité qui prône. fight, fight, fight. « What the - » Quotidien; les deux corps à terre, l'un au-dessus de l'autre qui se sert de ses poings pour cogner. Il y a une rage qui sommeille en lui, qui a tendance à se réveiller de plus en plus souvent avec les années, avec plus en plus de rage. Adonis suppose qu'il doit s'agir d'une frustration, frustration de ne pas être comme son aîné, frustration d'être si imparfait. Il sépare son frère de sa bataille acharnée. « Stop... » Les poings de Castiel restent fermés quand ils s'éloignent de la foule. Il y aura sans doute de nouvelles punitions à la clé. Mais pour son frère, ça en vaut toujours le coup. Le jour où ce ne sera plus accepté, il fera moins le malin. Les deux garçons ont toujours été à l'opposé de l'un de l'autre, Adonis ne peut que juger son cadet. « He deserved it. » Oui, toujours. Castiel défend ses propres causes. Au début, c'était mignon. Le gosse se battait pour ce en quoi il croyait, pour son nom, sa famille ou lui-même. Mais à force son comportement à déclencher disputes et petites bagarres est devenu lassant, épuisant, honteux. Pour leurs parents. Pas pour Adonis. Pour lui, c'est presque un jeu d'observer Castiel se faire de lui le mauvais fils. « You'll say that do dad. » C'est un sourire moqueur qui plane par-dessus les lèvres de l'arrogant. « Do you enjoy the show, brother? The amazing, the great, the perfect Adonis Parkinson. » C'est un rire qui chatouille ses entrailles. C'est toujours ainsi quand les deux frères s'échangent quelques mots jamais doux; sa jalousie criante est hilarante. Même s'il aviat été moins colérique, plus sage, Adonis aurait mis les moyens pour écraser son frère, pour rester le numéro un. Mais finalement ce dernier lui a largement facilité la tâche. « Don't be silly, bro-ther. » Et c'est le moment où il compte bien s'échapper avec malice. Leurs instants tendus sont toujours amusants, mais quand ils ne durent pas trop longtemps. Ensuite, ils deviennent sans intérêt, désagréable, assez énervant. « Hi, Cassandre. » Voix qu'il élève fort au-dessus d'eux quand Adonis aperçoit la jolie blonde. Les sourcils de Castiel se froncent. Avec ses couleurs bleues argentés, ses cheveux blonds, sa peau sacrément blanche; elle semble s'opposer en tout aux deux frères qui, quitte à avoir deux personnalités opposées ont (il faut l'avouer) des caractéristiques physiques semblables, trace de la seule chose qu'ils partagent; leur sang commun. La blanche beauté de Cassandre et la froide solitude d'Adonis. Elle capte les regards, lui les évite. Il porte un ultime regard sur son frère, avant qu'il ne disparaisse. « Well, come here. » Cassandre, elle est amie. L'amitié c'est quelque chose qui parait étrange, superficiel, dépourvu de logique. Papa n'a pas dit 'make some friends' mais papa ne parle pas beaucoup et Adonis se contente de chercher, de deviner quelles sont ses envies. L'amitié ne doit pas en faire partie, il n'y a que l'ambition qui se cache derrière les pupilles de Tobias Parkinson. Pourtant, le serpent apprécie l'aigle, et vice-versa. Il n'y a pas papillonnement de l'estomac, il n'y a  pas désirs futiles adolescents, il n'y a qu'honnête et sincère amitié. L'amour, c'est une tare qu'il ne comprend pas vraiment, une faiblesse qu'il ne connaîtra pas. Le gosse lui fait confiance, événement si peu courant et anomal. Ca ne durera peut-être pas, peut-être qu'une fois jetés dans le monde adulte l'un brisera la confiance de l'autre, ainsi que les liens d'amitié. Il s'adosse contre l'arbre derrière lui, jette deux trois regards autour de lui, et sort le petit bout de bâton brun d'une poche. En quelques paroles, la cigarette s'allume. L'objet empoisonné perché au bout de ses lèvres, il laisse tomber sa tête en arrière et laisse en un sourire s'envoler une vague de fumée au-dessus de sa tête. « Try it, il s'amuse une dernière fois avec la fumée qu'il expire avant d'arracher la cigarette de ses lippes et de la tendre vers Cassandre, it's so good. »



( Underneath it all, we're just savages hidden behind shirts, ties and marriages. how could we expect anything at all? we're just animals, still learning how to crawl. we live, we die. we steal, we kill, we lie, just like animals. but with far less grace. we laugh, we cry like babies in the night ) marina diamandis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

in another life (adosssandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Life is life
» A Day in a life of Ken Roczen
» One life, live it!
» Life cycle
» [Video] Fast Life by Fast Riders

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: all time-turner and owl box :: flashback :: les anciens écoliers-