AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

it's a nice evening to torture (felecto)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 195
IDENTITY : astra (sandy)
FACE & CREDITS : felicity jones / ma cam' love (avatar) ; endlesslove (signature).
MULTINICKS : harry the chosen one ; nymphadora the rebelious.

AGE : trente quatre ans et presque autant de goûtes de sang qui s'écrouent sur ses mains.
BLOOD STATUS : son sang carmin est aussi pur que de l'eau de source, teinté d'une noirceur non dissimulable, certes, mais des plus purs qu'il soit.
CIVIL STATUS : incestueusement et anciennement liée à son cousin rabastan par les liens symboliques des fiançailles. cependant, elle a mis fin à ces fiançailles qui laissent toujours un goût amer au fond de sa gorge.
JOB : depuis que son seigneur a fait son retour officiel et surtout une fois que le ministère est tombée sous sa manche, elle a été promue haut-juge du magenmagot.
HOGWARTS HOUSE : la vipère fut répartie à serpentard lors de sa première année à poudlard. qui plus qu'elle pouvait correspondre à la ruse et la lâcheté si singulière à cette maison? personne.
MAGIC WAND : taillée dans un bois d'aulne auquel on a rajouté une écaille de sirène en son coeur. elle mesure vingt-et-uns centimètres et est prédisposée pour les maléfices.
PATRONUS CHARM : elle se dit incapable d'en produire un.
SPECIAL CAPACITY : aucune.
MARAUDER'S MAP : auprès de son seigneur, des autres mangemorts, à poudlard ou à se salir les mains.
POINTS RP : 375

MessageSujet: it's a nice evening to torture (felecto) Mar 20 Juin - 21:01

« the secret side of me, I never let you see, i keep it caged but I can't control it. so stay away from me, the beast is ugly, i feel the rage and I just can't hold it. it's scratching on the walls, in the closet, in the halls it comes awake and I can't control it. hiding under the bed, in my body, in my head why won't somebody come and save me from this, make it end? »


Elle porte ses couleurs. Tranchées, contrastées, sombres, à la lueur de son être. Un peu de carmin, finement posé sur ses lèvres semi-pulpeuses qu’elle grossit habilement. Un peu de blanc, la couleur de sa peau d’albâtre, aussi pâle que le plâtre, aussi pure que le diamant. Et enfin du noir, beaucoup de noir. Sur ses cheveux, dans ses yeux, sur son corps. Du noir, dévoilant son esprit obscurcit par les années, pourri par la déception, détruit par la douleur d’un amour perdu. Du noir, aussi profond que sa solitude, que ses perspectives d’avenir. Elle est brisée, la femme Carrow, mais au final, elle l’a toujours été. Enfant du péché, un peu trop ambitieuse de voir le sang couler, un peu trop envieuse de ceux qui savent donner la mort. Elle s’est laissée aller dans ses tortueuses pensées alors qu’elle s’est adonnée à ces sciences occultes qui l’ont d’autant plus ébréchées. La magie noire l’a possédée, adoptée, comme on accepte une étreinte.
Et elle sourit, un sourire mesquin, à moitié visible dans le miroir. Elle pose une dernière fois un regard sur ses courbes, sur sa robe sombre qui épouse ses formes avec délicatesse. Désirable, désireuse de voir les regards se poser sur elle, de se sentir belle et femme, comme ça fait quelque temps qu’elle ne s’est pas senti. Elle aimerait qu’on parcoure les voûtes de son corps, qu’on caresse sa peau avec avidité, qu’on désire la posséder autant qu’elle désire être convoitée. Elle est coupée dans ses rêvasseries par l’employé de la famille, un sorcier aux sourires ravageurs. - Mademoiselle Carrow, vous êtes attendu par votre frère dans le salon. Il me charge de vous dire que vous êtes déjà très en retard. Il ne la regarde pas dans les yeux, du moins, directement. Ça la fait doucement sourire. - Si je peux me permettre, vous êtes très en beauté ce soir. C’est un petit rire cristallin qui éclate dans la chambre. Elle s’approche doucement, de son allure féline. - Il faut que je te le dise, elle s’approche de son oreille, elle sent son corps se redire alors qu’elle rompt les centimètres de distances qui ont toujours été de mise avec lui, je me sens comme un monstre. Elle se recule avant de hausser les épaules nonchalamment. - C’est une sensation délicieuse. Je sens que je vais faire des ravages, ce soir. Bonne soirée. Et elle disparaît au coin du couloir avant de rejoindre son frère et son bras, un étage plus bas.

Ses talons claquent sur le sol alors qu’elle s’avance dans la pénombre divine. Elle danse presque en se déhanchant dans sa démarche la plus féminine qu’elle possède. Les lumières sont tamisées à l’entrée du manoir et elle peut déjà entendre des brides de conversations s’échapper par la fenêtre de la salle de réception. Elle trépigne d’impatience, l’envie de festoyer étant si puissante ces derniers jours. C’est ce qu’elle aime par-dessus tout, fêter sa victoire, ses exploits. Écrire les noms des morts sur un petit carnet de bronze. Ne jamais oublier leur nom et leurs dernières paroles. Les adeptes raffolent de sa cruauté, de ses histoires mortelles. Ces moments d’euphories tragiques ne durent qu’un instant. Un instant où elle laisse son titan en cage, même si elle ne peut le contrôler. C’est comme une espèce de drogue, qui la rend totalement dépendante de cette sensation de puissance et d’adrénaline qu’elle n’arrive qu’à ressentir une fois leurs corps brisés par ses baisés lugubres.

La pièce déborde de luxes et elle lâche l’avant-bras d’amycus alors qu’elle est assaillie par différentes personnes, l’accueillant comme on accueille une Carrow, poliment mais avec méfiance. Elle jette un coup d’oeil rapide à l’assemblée. Prévisible. Tous les plus riches sangs purs sont présents, tous plus resplendissants les uns que les autres.  Elle espère briller un peu plus que les autres. Au fond, elle en est certaine. Son regard reste suspendu instant sur ses cheveux sombres, bien que moins ténébreux que les siens. Alors, elle s’avance dans l’assemblée, oublie les regards que l’on pose sur elle et s’avance vers son élu de la nuit. - Monsieur Strugatsky. Son accent anglais écorche délicieusement son nom. Elle dépose deux baisés sur ses joues enfantines avant d’attraper sa main du bout de ses doigts manucurés. - Je vous enlève un court instant. Elle l’entraîne, toujours de la démarche assurée d’une fauve en liberté, à l’abri des regards. Elle entre dans une des chambres, sans doute la suite parentale vu la beauté de cette dernière. Elle n’y jette pas plus d’attention que ça et se concentre totalement sur le jeune homme à la mine sérieuse en face d’elle. Son regard change doucement. De doucereux, il passe à envieux. - Tu as fait ce que je t’ai demandé ? Elle se recule jusqu’à poser ses fesses sur les draps de soie. - J’ai des projets pour toi, si tu es toujours convaincu d’être la bonne personne pour devenir l’un des nôtres, évidemment. Ce n’est pas donné à tout le monde de porter cette magnifique marque dans la peau, n’est-ce pas ? Elle retire ses talons aux détails d’argent. - Je n’ai pas envie de les salir, ce soir. Ils me viennent de mon frère, quel adorable homme, celui-là. Dommage qu’il ne puisse devenir un époux susceptible. Il est difficile d’en trouver un comme lui. Elle s’écroule le dos contre le lit. - Enfin, là n’est pas la question. En vérité, je suis venue te trouver car je pense que tu n’es pas prêt pour devenir celui que tu rêves tant d’être. Du moins, pas encore. Tu as de nombreuses choses à apprendre, tu sais ?  Tu as de la chance, en ce moment, j’ai une folle envie de briser des vies. Sa claque et raisonne presque dans le silence. Elle part dans un petit rire, celui qu’elle a appris à nuancer lorsqu’elle est en société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

it's a nice evening to torture (felecto)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Balade entre NICE et MOUSTIERS Ste MARIE....
» IronMan Nice 2007 - Live
» Marathon Nice-Cannes 2010
» Mon nouvel objet de torture pour la verdure...lol
» Nice-Rome en pentacycle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: the united kingdom :: les villages sorciers :: little walburn-