AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

galatée (w/lilith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
SPELLS : 1014
IDENTITY : schwerelos.
FACE & CREDITS : ♕, faust, manon.
MULTINICKS : l, v, k, s, d, t.

AGE : seventeen.
BLOOD STATUS : pure.
CIVIL STATUS : hodgkins' bf, nott's lover.
JOB : dream salesman, hbic.
HOGWARTS HOUSE : slytherin.
MAGIC WAND : sequoia, fairy's wing.
PATRONUS CHARM : a ribbon eel.
SPECIAL CAPACITY : not giving a single fck.
MARAUDER'S MAP : the mansion.
POINTS RP : 2162

MessageSujet: galatée (w/lilith) Mer 5 Juil - 1:41

[ all that fake love you're showin' couldn't even desguise you ]

quand tu l'embrasses, tu sais pas trop quoi penser. tu sais pas trop si c'est le goût sur sa bouche ou le parfum dans son cou, mais t'aimes rien. t'aimes pas la couleur dans ses yeux, t'aimes pas la douceur sur sa peau. t'aimes pas les boucles qui se forment dans ses cheveux quand ils sont mouillés. t'aimes pas la forme de ses seins, t'aimes pas sa façon de marcher, sa façon de parler, t'aimes rien chez elle. t'aimes rien chez elle comme t'es censé l'aimer. et pourtant elle est là, tirée d'une de ces œuvres d'art italiennes. les courbes d'une déesse grecque immortalisée dans le marbre. tu connais son corps comme si tu l'avais sculpté et tu penses être un jour réellement tombé sous son charme. t'as été le pygmalion de sa galatée. mais voilà qu'à force, elle te répugne. tu t'en lasses déjà. c'est sûrement de famille, de pas savoir aimer jusqu'au bout. de prendre tout le monde pour une cigarette de plus dans le paquet. tu la portes à ta bouche, la consume, la consomme, elle s'embrase et en quelques minutes, c'est fini, tu l'écrases et tu passes à autre chose. tu n'aimes plus rien chez elle, parce que tu aimes tout chez un autre. un. oui, un. et t'aimerais t'en foutre de ce qu'on pourrait en penser. t'aimerais la quitter, là, dans les draps que vous partagez. partir sans dire un mot. arrêter de lui mentir. mais c'est pas aussi simple que de jouer les connards. c'est pas aussi sûr que de lui faire croire que tu l'aimes, ne serait-ce qu'un peu. que tu l'aimes au delà de ses cheveux blonds, que tu l'aimes pour de bon. c'est plus simple de la regarder dans les yeux et de lui dire qu'elle est belle quand t'arrives plus à voir quoi que ce soit chez elle qui t'attire. c'est plus simple de la blesser que de te foutre toi-même dans une situation que tu veux pas.

alors quand tu passes ta main sur sa joue pour la réveiller, t'y mets pas vraiment toute la tendresse qu'elle pourrait ressentir. quand tu te lèves pour aller préparer le petit déjeuner, c'est pas pour être romantique. tu le fais pour qu'elle ferme les yeux sur tout ce que t'essaies de lui cacher. t'enfiles ton short et ton t-shirt jaune, tu lui accordes un sourire solaire en allant chercher tout ce qu'il vous faut pour cette matinée rien qu'entre vous. tu croises dans les couloirs du manoir, qui t'appartient maintenant de droit, le dernier elfe de maison qu'il vous reste - tous les autres ayant été envoyés à combattre à la bataille de poudlard, en septembre dernier. tu lui demandes de préparer la table, d'y poser des fleurs, de sortir les fruits rouges et le chocolat, les tartines et les confitures, de préparer vos bols, vos cuillères et vos assiettes. tu veux que tout soit parfait pour la plus belle des perles, celle que tu gardes pour toi sans jamais vraiment savoir quoi en faire. sans jamais vraiment l'aimer. juste parce qu'elle a de la valeur et qu'on dit, en dehors, que tu as de la chance de l'avoir trouvée. ce n'est plus qu'un bille de nacre comme une autre pour toi, et c'est parfois éprouvant de devoir se persuader qu'il n'y a pas mieux qu'elle. surtout quand tu sais que si, c'est le cas, et ce mieux-là n'attend plus que tu portes enfin le poids de tes responsabilités et que tu assumes être tombé pour lui et non pour elle. lâche doublé d'un enfoiré, tu préfères jouer avec les sentiments d'une pauvre fille, si belle aux yeux de tous et si repoussante aux tiens. oh, tu vois toute la beauté qu'elle incarne. tu as pu y goûter. mais comme toutes les drogues, à trop en prendre, tu atteins l'overdose. et tu n'as plus faim d'elle, tu n'as jamais eu faim d'elle, ça n'a toujours été qu'un mensonge. tu n'as toujours fait que mentir.

tu n'as jamais eu faim. 
tu inspectes le travail de l'elfe et tu retournes dans la chambre pour la voir émerger lentement de son sommeil. tu t'allumes un joint de bon matin et d'un coup de baguette, t'ouvres tous les volets. le soleil pénètre agressivement dans la pièce. tu viens déjeuner ?

lilith hodgkins. femme fatale. fatalement dupée par un p'tit con qui est loin de la mériter. et pourtant, un sourire un coin et le tour de magie est exécuté. tu te sers de tes atouts pour mieux te servir d'elle.



— yeah, sickening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

galatée (w/lilith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LE REGISTRE DES CAMPS OPPOSÉS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: around the world :: le reste du pays :: les résidences-