AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(A1) la valse à mille temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (A1) la valse à mille temps Sam 21 Mai - 0:01


la valse à mille temps.

Il ferme les yeux, rien qu'un instant. Juste pour échapper à la réalité de la vie. Elle donne comme elle reprend. Lui pauvre mortel démuni. Il ne fait qu'assister, impuissant au chaos constant. Il n'est qu'une poussière dans l'univers. Une étoile parmi les astres millénaires. Il laisse son esprit s'évader, juste un instant. Il s'évade. Son corps n'est plus qu'une simple enveloppe charnelle emprisonnant son esprit. Son âme navigue dans les océans de ses souvenirs. Il est à la dérive. Il se laisse emporter par la mélodie. Litanie familière. Les notes gravitent, immortelles. La mélodie caresse ses oreilles enchantées. Il sent presque l'odeur des roses environnantes. Le doux parfum de l'été caresse ses narines tandis qu'il sent la soie frôler sa peau. Lorsqu'il ouvre ses prunelles voilées, la musique commence. Au premier temps de la valse. Toute seule tu souris déjà. Des dizaines de visages l'entourent mais il n'en voit qu'un seul. Ses traits sont gravés dans sa mémoire faillible. La belle est seule, entourée par le cortège de danseurs. Sa beauté l'émerveille. Elle est toujours aussi vivace dans ce fragment du passé. Il l'observe, frappé par ses pensées. Il l'aime. Son coeur bat pour elle. Il le sait. Cela lui fait peur. Il s'avance le pauvre fou. Il s'avance vers la douleur exquise. Sa Juliette. Et Paris qui bat la mesure. Paris qui mesure notre émoi. Les mots s'envolent. Il ne voit plus que son sourire. Il n'entend rien. Il s'incline par respect mais il sait déjà. La belle s'incline à son tour. La danse débute. Son coeur s'arrête. Une valse à trois temps. Qui s'offre encore le temps. De s'offrir des détours. Du côté de l'amour. Il entend à peine la douce symphonie. Il se perd dans les prunelles de la jeune femme. Ils dansent ensemble sous le ciel étoilé. Ils scellent leur destin maudit. Chaque pas les entraîne vers l'interdit. Chaque regard les condamne à partager le même lit. Il n'est pas naïf. Il tourne. Il tourne. Il ose à peine respirer. Les dés en sont jetés. Roméo s'est épris de Juliette. La tragédie s'étire sous ses yeux inconscients. Les murmures les entourent. Les regards se posent sur eux. Il ne voit qu'elle. Il tourne, encore et encore. Une valse à mille temps. Offre seule aux amants. Trois cent trente-trois fois l'temps. De bâtir un roman Les souvenirs s'entremêlent. Il danse puis il l'embrasse. Les lumières laissent place aux faibles lueurs des chandelles. La valse se mue en ballet passionné. Il ne sent plus le satin de sa robe mais le velours de sa peau. Le parfum de l'été est remplacé par le sien. Ils dansent à deux. Un temps dans la salle de bal, un temps entre les draps de soie. Au deuxième temps de la valse. On est deux, tu es dans mes bras. Ils voguent au même rythme. Leurs coeurs battent à l'unisson. Le monde explose sous leur toucher tandis que l'orchestre joue le grand final. Les notes s'estompent. Ils ne bougent plus. Le monde n'existe plus. Il n'y a qu'eux. Au troisième temps de la valse. Il y a toi, y a l'amour et y a moi. Il la regarde comme si elle n'est qu'un rêve. Une chimère. Il touche encore sa peau du bout des doigts. Il sourit. Elle est bien là, sa belle. Elle lui sourit. Il la quitte. Roméo laisse sa Juliette. Il doit quitter le bal comme Roméo doit quitter Vérone. La magie s'efface. La réalité reprend ses droits. Sa belle s'éloigne doucement. Il essaie d'enlacer sa main à la sienne mais il recule. L'obscurité le gagne peu à peu. L'idylle s'évanouit. Elle redevient mémoire du passé. Souvenir heureux. Bonheur révolu. Gideon ouvre ses iris sur sa chambre sombre, solitaire. Il espère la voir. Cedrella. Il espère apercevoir son visage mais l'amertume le gagne. Il se relève. L'harmonie résonne encore dans son esprit acerbe. Une valse à vingt ans. Une valse à cent temps. Une valse à cent ans. Une valse ça s'entend. A chaque carrefour. Dans Paris que l'amour. Rafraîchit au printemps. Il ne rit pas Gideon. Les morceaux de son coeur brisé s'agitent entre ses côtes. Il les ignore. Il sait comment la tragédie de Shakespeare se termine. Roméo meurt pour Juliette. Juliette meurt pour Roméo. Il n'y a pas de fin heureuse. Il n'y en a jamais.
Revenir en haut Aller en bas

(A1) la valse à mille temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Horsepower vs temps sur le 1/4 de miles
» temps quart de mile stock
» Question Hp et temps 1/4 miles
» Mille Iles
» Traversée Giens Porquerolles et Porquerolles Port Cros !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: Weasleys' Wizard Wheezes :: animations-