AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(A1) boum boum boum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (A1) boum boum boum Lun 23 Mai - 22:04

Boum boum boum. Elle dévale l’escalier sans aucun égard pour les lattes en bois qui craquent sous ses pieds, le sourire aux lèvres, elle est heureuse en vacances pour une fois, majeure, tranquille. Elle pourrait prendre des kilos de téquilas le soir si ça la chante, s'enfermer dans sa chambre et chanter les chanson d'Oum Kalthoum même s'en parler un mot d'égyptien. Elle s’arrête brusquement en bas des marches toutefois sa mère l’y attendant de pied ferme. Boum boum boum. Les bras croisés, Catlyn n’est pas contente et ça, c’est jamais bon pour Millicent, elle ne le sait que trop bien. Devant elle, dix-sept ans ou pas, elle reste une gamine effrayée. « On va chez les Rosier cet après-midi. » fait-elle doucereusement. L’adolescente hoche la tête, ce n’est pas une question et elle est déjà au courant; elle ne comprend pas. « Ils ont proposé que tu y restes jusqu’à demain pour mieux faire connaissance. » Le cœur de Millicent s’arrête brusquement de marteler. Elle va dormir chez eux ? Ça ne s’est jamais fait encore et son fiancé, cet inconnu, ce vieux pourrait-elle presque dire, elle ne le connaît pas et ne veut pas le connaître. Elle a deux ans de liberté encore, on les lui a promis lorsque l’on a scellé ce pacte sans lui demander son avis. Elle n’a pas pleuré, parce qu’elle n’avait pas le droit, mais bon sang ce qu’elle voulait le faire et hurler et dire que c’était injuste de la vendre comme ça. Elle ne lui en veut pas à lui, qui ne l’a pas choisie non plus, elle le sait bien, mais ça ne veut pas dire qu’elle a besoin de lui parler et de repérer la déception dans ses orbes hétérochromes. « Tu feras bien attention. » Millicent sait à quel point cette alliance est importante pour sa famille, ce qu’elle comprend moins c’est ce que les Rosier ont à y gagner. C’est qu’elle ignore, l’innocente, que l’anneau serti d’émeraudes au doigt de son père n’est pas qu’un cadeau de sa mère, qu’il a un sens particulier, qu’il le désigne comme un comploteur pour certains, un visionnaire pour d’autres. Alors, elle admet bien qu’elle se doit d’être aussi parfaite qu’elle peut l’être pour plaire aux Rosier, qui pour autant qu’elle le sache, leur font une faveur. Sa mère se rapproche d’elle et lui attrape le poignet. « Tu dois faire tout ce qu’il faut pour le rendre heureux, compris ? » Boum boum boum. Son palpitant s’affole encore, plus que jamais. Tout. La pauvre vestale met quelques secondes cependant à comprendre ce que son corps a déjà compris. Elle rougit intensément, évitant le regard d’acier de sa mère. Elle a peur d’y lire ce qu’elle a deviné, peur de voir ses soupçons confirmés, peur de ce qu’il faudra peut-être qu’elle fasse.

Ce n'est pas qu’elle n'y a jamais pensé. Elle entend les autres en parler des fois, elle tend l’oreille, imagine. Elle sait qu’elle devrait imaginer avec Théos, avec celui qui lui passera un jour la bague au doigt. Au lieu de quoi c’est jamais lui, c’est toujours, l’autre, brun, quand son futur est blond, le teint mat, le sourire franc mais jamais pour elle. Pas la peine d'aller cavaler y a plus que lui qui la fait voyager. Pourtant même avec lui souvent ce sont des baisers chastes, enfantins, de ceux qu’elle n’a toujours pas connu. Y a quelque chose qui cloche chez elle sûrement. S’aimer comme ça c’est pas vulgaire, elle le sait, de partout les autres le font, qu'importe l'endroit, le contexte. Mais elle ne s’imagine pas la gamine ni avec l’un ni avec l’autre. Et elle ne sait pas pourquoi. Faut dire, qu’elle n’a jamais ne serait-ce que tenu la main de quelqu’un d’autre qu’un membre de sa famille. Sauf Goyle. Mais Goyle ce n'est pas pareil. Avec lui, Millicent n’est pas une fille, elle est juste Millicent avec qui on peut se battre sans avoir peur de faire trop mal, celle qu’on voit un peu comme un garçon, même quand elle met des jolies robes parce que ses genoux restent éraflés et les manches ne cachent pas toujours les bleus sur ses bras. Goyle c'est son ami, mais quand il est pas là elle fait n'importe quoi.

La dernière fois qu’elle a mis les pieds chez les Rosier elle s’est humiliée en se prenant les pieds dans un tapis et sa mère elle a failli tomber par terre. Elle ne comprend pas comment il pourrait vouloir d’elle dans son lit ou n’importe où ailleurs avant qu’un contrat ne l’y oblige. Elle ne sert à rien, sauf à garder Pansy un peu et encore elle n’est pas infaillible, Colin Crivey ayant réussi à lui faire du mal. Elle ne sert à rien et elle n'est même pas jolie. Tous les bourgeois du seizième se demandent pourquoi on l'aime. Le troll, la suivante un peu bête, personne ne l'aime c'est tout juste si on la respecte. Boum boum boum. Son cœur d'enfant s'affole encore, toujours, quand elle se retrouve devant la porte des Rosiers entourée de ses parents, présence si peu rassurante. Elle pleurerait presque de peur, elle n'a pas envie d'se monter au septième ciel de dire adieu à l'innocence qu'il lui reste. Ses peluches enchantées lui tiendront une bien meilleure compagnie la nuit que l'apollon qui lui est promis.
Revenir en haut Aller en bas

(A1) boum boum boum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Apres Paf de FAP, Pouf la direction ... boum le moteur ...
» youpla boum kikou
» BOUM! BOUM!
» big boum
» Boum ! Quand vot' carbu fait boum !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: Weasleys' Wizard Wheezes :: animations-