AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(A1/big ben) boum boum boum.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (A1/big ben) boum boum boum. Lun 23 Mai - 22:48


07/01/1996


Le couple rit, danse sous la pluie qui tombe à grosses gouttes. Elle emmêle leurs cheveux, entrelace leurs doigts. Pour le voir pas besoin d'un zoom, ils s'aiment, leurs coeurs font boum boum boum et c'est tout ce qui compte. Ils rient, ils chantent, ils se tiennent par la main sans faire attention aux autres - elle a failli tomber par terre, la jolie rousse, à force de rire et de tenir la main de son compagnon, à force de tourner et de tourner sans s'arrêter. Au pied du Big Ben, ils n'ont pas besoin de grand chose.

Après tout, c'est comme ça l'amour, pas vrai? Qu'importe l'endroit, le contexte tant qu'on a l'autre, et que les coeurs continuent à faire boum boum boum on en a pas grand-chose à faire du reste. Des kilos, des téquilas et le tour et joué: deux-trois chansons d'Oul Kalthoum qu'on chante à s'en faire péter les cordes vocales, même si on parle pas un mot d'arabe. Entre le thé et les Loukoums, de toute façon, y a toujours quelque chose à faire. Rire, s'embrasser, se caresser, échanger des secrets sur un oreiller, se raconter des blagues, faire des grimaces, murmurer des mots doux, faire boum boum boum.

Il sourit, l'italien. Abrité sous son parapluie noir, à attendre il ne sait pas trop quoi. Peut-être que lui aussi voudrait ressentir ce boum boum boum que les deux jeunes semblent ressentir l'un pour l'autre. Lui aussi voudrait monter au septième ciel, trouver la perle rare qui lui ferait perdre la tête. S'aimer comme ça c'est pas vulgaire, après tout. Boum boum boum. Rythme ternaire, une simple valse sous la pluie.

Le couple est toujours sous la pluie. Ils viennent d'échanger un baiser chaste, sous le regard des passants - agacés pour la plupart. Pourquoi tout le monde semble toujours être aussi mauvais quand deux personnes montrent qu'elle s'aime? Et quand les bourgeois du seizième se demande pourquoi ils s'aiment, est-ce qu'ils les envoient balader en leur éclatant de rire au nez, ce même rire qu'ils avaient eu quand la belle rousse avait manqué de tomber sur le bitume? Y a que ça qui le fait voyager, ce grand apollon? Ces fossettes ces tâches de rousseur, ce visage juvénile et doux. Pas la peine d'aller cavaler quand on a déjà un paradis pour soi.

Et dans les ascenseurs des hôtels, est-ce qu'ils font des choses comme ça? Et quand ils se retrouvent après des longs mois de séparation, est-ce qu'ils se murmurent des "je t'aime", des "quand t'es pas là j'fais n'importe quoi"? Et est-ce que les étagères font badaboum, le soir, quand ils font boum boum boum au coin du feu qui brûle dans l'âtre, qui les fait irradier d'une lumière divine, passionnée?

L'amour c'est tout un mystère qu'il n'arrive pas à percer, l'italien.

Il n'a jamais ressenti ça. Jamais ressenti ce boum boum boum dans sa poitrine. Ce rythme ternaire qui en fait chavirer plus d'un. Ce petit truc qui fait qu'on n'est plus vraiment pareil, qu'on ne vit que pour son autre moitié. Il n'a jamais rougi devant un regard farouche, jamais frissonné quand une peau pâle et douce a effleuré la sienne, brute et mate. Jamais. Pas une fois. Alors il s'interroge.

Un plus un, ça fait toujours deux? Est-ce que ça ne peut pas faire, dans certains cas, seulement un? Un parfait un, une unité, une symbiose divine? Une seule et même personne ne peuvent-elles pas faire un, quand elles sont tellement proches que leurs coeurs font boum boum boum à l'unisson, quand ils font boum boum boum à l'unisson jusqu'à ce que les voisins se réveillent?

La pluie s'arrête. Le ciel est toujours gris, mais ils irradient tellement que l'italien en est presque ébloui. Ils brillent. Ils sont lumineux. Ils se fichent du reste de monde. Ils sourient. Ils se tiennent la main. Ils se bousculent. Ils se chamaillent. Ils se boudent. Ils se disputent. Ils se détestent. Ils s'aiment.

C'est comme ça qu'on fait l'amour, il faut croire.
Revenir en haut Aller en bas

(A1/big ben) boum boum boum.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Apres Paf de FAP, Pouf la direction ... boum le moteur ...
» youpla boum kikou
» BOUM! BOUM!
» big boum
» Boum ! Quand vot' carbu fait boum !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIPERA EVANESCA :: Weasleys' Wizard Wheezes :: animations-